La première Race-racine qui a vécu sur terre : la race polaire

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

La première Race-racine qui a vécu sur terre : la race polaire

Message le 19 juillet 2017, 20:27

La première race humaine à exister dans le monde vécut sur la calotte polaire du Nord, dans l'île Secrète. Cette région était tropicale et, comme nous le disions, elle était dans la zone équatoriale, même si plus tard, à cause de la révolution de l'axe de la Terre, elle vint à occuper l'endroit où elle se trouve actuellement.

La première race, qui donc vécut dans cette région, fut complètement protoplasmique. Le corps des gens était ductile, élastique, ceux-ci pouvaient grossir ou rapetisser à volonté, ils n'avaient pas la consistance physique de l'humanité actuelle.

Néanmoins, les personnes de cette race étaient heureuses, elles percevaient le monde et les choses de façon intégrale, complète. Non seulement voyaient-elles l'aspect simplement physique, mais aussi pouvaient-elles voir l'âme et l'esprit de tous les êtres et les choses. La Terre entière avait alors une magnifique couleur bleue intense, avec ses mers et ses montagnes.

Même si cela semble incroyable, la première race qui exista au monde était d'une magnifique couleur noire. Il est cependant un peu difficile pour les gens d'aujourd'hui de comprendre que sur les pommettes de ces personnes et dans leur visage en général, malgré la couleur de leur race, puisse briller une couleur, une nuance semblable à celle du feu.

Le système de reproduction était complètement différent du système actuel : les êtres humains se reproduisaient d'une manière très semblable à la division des cellules organiques. Nous savons qu'une cellule se divise en deux, et que les deux se divisent en quatre, et les quatre en huit, etc. De même, l'organisme du Père-Mère totalement androgyne n'était donc ni masculin ni féminin, mais avait les deux polarités à la fois, et à un moment donné se divisait en deux ; du Père-Mère se dégageait, pour ainsi dire, le Fils, et ceci était un événement profondément religieux. Une race d'Androgynes pourra paraître étrange à plusieurs, mais il est évident que la première race humaine fut ainsi.

Les gens de la race protoplasmique avaient des temples merveilleux, des villes grandioses, et une richissime sagesse divine.

L'ange Uriel vivait alors sur la Terre, dans un corps physique humain. Il écrivit un livre grandiose en caractères tuniques, nordiques, et il accomplit une magnifique mission en enseignant à l'humanité de l'époque. C'est lui « l'Adam-Solus » dont parle la Bible, cet Adam duquel ne s'est pas extraite l'Eve de la mythologie hébraïque.

Les siècles ont passé, plusieurs millions d'années, et néanmoins cette race, bien qu'elle se soit transformée en d'autres races, s'est conservée jusqu'aujourd'hui sous des formes très originaires, et cela peut surprendre l'auditoire.

Je veux dire que les individus de cette race ne disparurent pas tous de la face de la Terre ; il y a un groupe de ces gens primitifs qui vit toujours ici, sur la Terre. Ce groupe mystérieux réside actuellement dans une ville souterraine secrète située exactement au Pôle Nord. Ce sont les hommes glaciaires, qui, pour le bien de l'humanité, existent toujours.

Ce qui étonne le plus, c'est que ces individus, ou ce groupe correspondant à la première race, même en s'étant isolés pour éviter toutes les transformations organiques qui ont donné naissance aux millions d'êtres humains qui peuplent la face de la Terre, aient non seulement conservé leur pureté originelle, mais aussi, et c'est ce qui est le plus notable, qu'ils aient réussi une métamorphose unique, spéciale, extraordinaire. Actuellement, les membres de ce groupe ont une apparence et une taille semblables aux nôtres, des corps parfaits de chair et d'os, et une grande sagesse. Ils sont réellement le prototype vivant de ce que devraient être tous les gens de la Terre.

Il n'y a pas de doute que leur ville souterraine, sous les glaces polaires, est formidable, merveilleuse. Ils possèdent une haute technologie ultra-moderne, ils comptent avec des appareils mécaniques qui correspondent à un futur lointain ; ils sont donc en avance dans le temps.

Il est clair que ces hommes glaciaires auront à nous aider d'une façon très spéciale dans les guerres futures, soit par le biais de la médecine, en soignant les malades, en guérissant les blessures, soit par la science atomique et chimique, en venant en aide aux victimes des bombes microbiennes ou de l'énergie nucléaire, etc. Ils peuvent aider les gens et passer inaperçus n'importe ou.

Pour quelle raison cette race s'est-elle conservée sans se mêler à la nôtre ?

R. Les hommes de la première race traversèrent, bien sûr, de nombreuses transformations avant de se convertir en Hyperboréens. Ces âmes étaient toujours, elles aussi, androgynes ; elles se reproduisaient par ce qu'on pourrait appeler un bourgeonnement. Ce système est très semblable au bourgeonnement des plantes. Chaque pousse végétale qui se détache de sa tige d'origine peut se transformer en une autre plante. De la même façon, du corps de ces Hyperboréens se détachaient des spores oviformes, et ces spores se convertissaient en nouveaux organismes indépendants.

Après les Hyperboréens vinrent les Lémuriens : des gens hermaphrodites de chair et d'os qui se reproduisaient par gemmation. De l'ovaire se détachait un oeuf qui, après un certain temps, s'ouvrait pour laisser sortir un enfant, qui se nourrissait aux seins du père-mère.

Cette race lémurienne se divisa en sexes opposés plusieurs millions d'années plus tard ; cet événement est symbolisé dans la Bible par l'allégorie dans laquelle Jéhovah extrait Eve d'une côte d'Adam. Il est clair qu'une fois les êtres humains divisés en sexes opposés, la reproduction se réalisait par coopération sexuelle, et c'est le système que nous connaissons actuellement.

Comme vous le voyez, la race primitive originelle s'est transformée en d'autres races à travers le temps et les siècles, elle est passée par d'incessantes métamorphoses, évolutions et involutions, etc. Il y eut toutefois, je le répète, un certain groupe de gens de cette race primitive originelle qui est resté à part de toutes ces métamorphoses successives, et qui s'est conservé pur et virginal jusqu'à nos jours. Ce sont les hommes glaciaires.

2. Est-il possible de visiter ces hommes glaciaires ?

R. lors d'un entretien qu'on retrouve dans ce livre, nous disons qu'il est possible d'amener le corps physique dans la quatrième dimension. Nous y enseignons la clé, nous y expliquons que chaque personne a sa Mère Nature particulière et que, si nous nous concentrons profondément sur elle dans les moments où nous sommes sur le point de nous endormir, en lui demandant et en la suppliant de nous accorder la faveur d'amener notre corps physique dans la dimension inconnue, elle nous aidera dans ce sens. Nous affirmons donc qu'il ne nous reste plus alors qu'à nous lever du lit attentivement, en conservant le sommeil, comme si nous étions somnambules mais avec la conscience bien éveillée.

Dans ces circonstances, flottant dans le milieu ambiant, hors de la troisième dimension, nous pourrions visiter la ville des hommes glaciaires. Il est clair que cela nécessite la foi, beaucoup de foi, l'amour du Christ et un désir ardent et véritable. Ce n'est qu'alors que le triomphe final est possible.

3. Pouvons-nous les visiter sans leur permission ?

R. Permettez-moi d'insister sur le fait que « pour l'indigne, toutes les portes sont fermées, sauf une : celle du repentir ».

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: La première Race-racine qui a vécu sur terre : la race polaire

Message le 19 juillet 2017, 20:28

Par conséquent, avant qu'apparaisse la Race Protoplasmique, comme telle, sur la face de la Terre, elle est passée par des transformations et des évolutions incessantes dans les Dimensions Supérieures de la Nature.

Finalement, elle a assumé une forme et elle est apparue, donc, en tant que groupement humain, sur le Continent Polaire. Il n'est pas superflu de dire qu'à cette époque le Continent Polaire n'était pas situé là où il se trouve maintenant. Il était assurément situé dans la Région Équatoriale, parce que la Terre, outre le mouvement de rotation, de translation, d'équilibre, de palpitation, a un autre mouvement, qui est celui de la DÉVIATION DES PÔLES ou RÉTROGRADATION : les Pôles dévient peu à peu vers la Ligne Équatoriale et l'Équateur dévie, à son tour, vers les Pôles. De sorte, donc, qu'à cette époque là le Continent Polaire était situé dans la Région Équatoriale.

Indiscutablement, la Race Humaine, avant de passer par toutes les transformations et évolutions qui finirent par se terminer sous une forme concrète dans le dit continent, a donc surgi à partir du GERME ORIGINEL PRIMITIF, ÉLÉMENTAL.

Ce germe gisait au sein du Chaos ; il dormait profondément dans le Chaos. Mais, au fur et à mesure que passèrent les siècles, les âges, les éternités, ce germe, en entrant dans des processus de manifestation cosmique, a évolué, il s'est transformé, etc., jusqu'à prendre alors la forme de la race vivante sur la Calotte du Pôle Nord.

Cette Évolution Humaine marche en parallèle avec l'Évolution Planétaire. Nous savons très bien que notre monde Terre a surgi du Chaos et il est évident que, dans ce monde Terre, le germe a aussi entamé ses processus évolutifs ; je me réfère au germe humain.

Cette Race PROTOPLASMIQUE était une Race Semi-Éthérique, Semi-Physique ; elle n'avait pas forcément besoin de marcher ; elle pouvait librement flotter dans l'atmosphère environnante. Bien que cela paraisse incroyable, cette RACE était de COULEUR NOIRE. Si nous disons que la Première Race qu'il y eut dans le monde a été noire, je suis sûr que beaucoup en seront étonnés, surtout ceux qui ont des préjugés raciaux ; mais c'était ainsi.

Le processus de reproduction se réalisait alors grâce à l'ACTE SEXUEL FISSIPARE. C'était un processus semblable à celui de la division des cellules : nous savons bien qu'à un certain moment, le noyau de n'importe quelle cellule se divise en deux et que chaque partie spécialise pour elle-même la quantité de cytoplasme nécessaire, afin de s'organiser sous forme de nouvelles cellules. C'est par ce processus de division cellulaire que se développe la créature dans le ventre maternel.

Ainsi, à un certain moment, l'organisme Père-Mère, l'organisme androgyne, se divisait en deux, comme les cellules ; c'était le système de reproduction sur la base de quoi il se détachait. Il poursuivait en étant nourri par le Père-Mère, de la même façon que n'importe quel mammifère.

Toutefois, ces êtres humains avaient indiscutablement transcendé l'état animal. Ils étaient des Hommes dans le sens le plus élevé du terme, les Bodhisattvas des Lipikas, c'est-à-dire les anciens Pitris ou les Créatures Divines ; les Bodhisattvas des Dieux Saints ; les Bodhisattvas des êtres qui avaient vécu dans le Mahamanvantara passé. C'était, sans conteste, des créatures auto-réalisées, parfaites…

Lorsque se produisait, en quelque lieu de la planète, la naissance d'une créature (qui se réalisait, comme je l'ai déjà dit, au moyen de l'acte Fissipare semblable à celui de la division cellulaire), ceux qui y assistaient, respectueux, se prosternaient à terre, en adorant la Mère Divine et le Père qui est en secret.

Toute naissance était donc célébrée religieusement.

Que l'Acte Sexuel Fissipare soit dépassé, qu'il ne soit plus utilisé aujourd'hui, c'est vrai, mais il continue d'exister dans la cellule vivante ; et la gestation des créatures serait aujourd'hui impossible s'il n'y avait pas eu cet Acte Sexuel Fissipare. Heureusement, les cellules se divisent en deux et, par le processus de multiplication cellulaire, les organismes grandissent. Par conséquent, cela est resté dans le sang.

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: La première Race-racine qui a vécu sur terre : la race polaire

Message le 19 juillet 2017, 20:30

La civilisation de la Première Race s'avère intéressante : ils avaient des villes énormes (non pas d'une Matière purement Physico-chimique, dans le sens où nous l'entendons, mais ils construisaient plutôt avec une MATIÈRE SEMI-PHYSIQUE, SEMI-ÉTHÉRIQUE), des temples majestueux, extraordinaires.

À cette époque, nous pouvons dire qu'on connaissait l'authentique MAÇONNERIE OCCULTE, très semblable à celle fondée par le Comte Cagliostro à Paris et à Londres. Au lieu d'un P-M, ils avaient deux P-M, l'un Masculin, l'autre Féminin. On pourrait dire que, comme ils étaient androgynes, simplement, ils savaient faire ressortir leur partie masculine ou leur partie féminine selon les circonstances.

Le P-M masculin faisait ressortir sa partie masculine avec tout le matériel psychique, biologique, etc. Et l'autre pôle, son antithèse, le négatif ou féminin, faisait ressortir sa partie féminine, en faisant disparaître sa partie masculine au fond de sa constitution. De tels changements psychico-biologiques pouvaient se faire, étant donné le type de Matière existant.

Ce n'était pas une Matière inerte ou dure, comme celle que nous avons maintenant, mais une matière élastique, plastique, psychique, spirituelle. C'était un autre type de Matière. Toute la Terre était, pour ainsi dire, Protoplasmique, d'une très belle couleur bleue intense ; les montagnes étaient transparentes comme le cristal ; elles étaient ravissantes…

Cette Humanité Divine vivait à l'ÉTAT PARADISIAQUE, au-delà du Bien et du Mal.

Dans les temples de cette Maçonnerie Primitive, on travaillait à RENDRE FÉCONDE LA MATIÈRE CHAOTIQUE, afin que la Divinité se manifeste de manière intense. Dans la partie basse du temple, autour de l'Autel, les Androgynes Divins assistaient à la Liturgie…

Le Gardien, comme toujours, était à la porte, avec son Épée de Lumière, Flamboyante. Trois types de forces étaient donc à l'oeuvre, représentées par les Pôles Masculin, Féminin et par le Choeur des Androgynes situé dans la partie basse (Neutre) ; et on manipulait ces forces extraordinaires de l'Univers pour le bien de la Vie Universelle…

À certains moments de la Liturgie, il y avait des changements d'Officiants : le Vigilant 1, par exemple, à un certain moment, se transformait en Vigilant 2, etc. Les mêmes frères, à certains moments échangeaient leurs places, ils changeaient d'emplacement, c'était alors extraordinaire, ce mouvement rythmique au gré des Rites…

Indiscutablement, on utilisait énormément la RUNE HAGAL pour le changement de colonnes, etc. On travaillait réellement en coopérant avec la Vie Universelle.

Dans un de nos Rituels, nous disons : « Rappelez-vous que dans les temps anciens, les Rituels étaient noirs… ». Il faut savoir comprendre ce que cela signifie ; la vie arrivait alors par un processus de descente, depuis le spirituel jusqu'au matériel, c'est pourquoi le symbolisme était en accord avec le processus de la vie : on utilisait, par exemple, le Calice inversé, le Pentalphe à l'envers, avec la tête vers le bas et les deux pointes vers le haut. Tout sceptre, tout bâton était inversé.

Vous allez dire : « C'est de la Magie Noire ! ». De nos jours, en effet, ce serait de la Magie Noire ; mais à cette époque, on voulait symboliser par là la descente de l'Esprit vers la Matière. Nous arrivions en descendant et il fallait symboliser ce mouvement d'une certaine façon…

Ce qu'ils ont rendu purement symbolique, dans la Maçonnerie actuelle, était à cette époque gigantesque. On faisait des voyages autour de toute la planète Terre, en grand apparat, avec une énorme solennité ; tout était Félicité, la douleur n'existait pas, nous étions au-delà du Bien et du Mal…

Les grands Rites cosmiques étaient spécialement célébrés aux époques de Pleine Lune. Les siècles, les âges passaient dans un État de Félicité inconcevable. Ensuite, un grand changement fut nécessaire. Les processus de descente s'accélérèrent. Leurs corps simplement gélatineux devinrent plutôt gazeux…

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: La première Race-racine qui a vécu sur terre : la race polaire

Message le 19 juillet 2017, 20:30

vant tout, je veux que vous soyez extrêmement attentifs. La Première Race qui a existé dans le monde a été la RACE PROTOPLASMIQUE. Il est évident qu'à cette époque, toute la Terre était protoplasmique (semi-éthérique, semi-physique). Cette Race est venue, naturellement, d'évolutions et d'involutions passées, qui se sont produites dans les différentes Dimensions Supérieures de la Nature et du Cosmos.

La Première Race ayant existé dans le monde était d'une belle COULEUR NOIRE. Et ceci paraîtra étrange à tous ceux qui nous écoutent ; toutefois, même si cela paraît incroyable, la couleur du feu semblait resplendir sur les très belles pommettes de cette Race Primitive, androgyne, divine, exquisément divine…

Blavatsky dit que la Race Androgyne Primitive se reproduisait d'une façon complètement différente de la nôtre : il y avait, alors, l'Acte Sexuel FISSIPARE.

Ce système de reproduction est semblable à celui de la division des cellules dans l'organisme humain. À un certain moment, en vous (vous le savez très bien), chaque cellule se divise en deux, et ces deux en quatre, et les quatre en huit, et ainsi de suite.

Tout ce qui a existé dans les générations passées est encore conservé dans notre organisme : l'Acte Sexuel Fissipare reste représenté dans la DIVISION CELLULAIRE.

[…] Dans les anciens Mystères : « Nosce te Ipsum », « Homme, connais-toi toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieux »… L'instant où l'organisme androgyne se divisait en deux était extraordinaire : alors, le rejeton produit se nourrissait aux seins du Père-Mère. Et, à ce moment-là […] la créature qui venait de se diviser en deux, priait profondément, en reconnaissant les merveilles du Divin…

C'était une autre époque, mes chers frères ! Pendant le Premier Âge, la DOULEUR n'existait pas ; la FÉLICITÉ RÉGNAIT sur la face de la Terre…

Les montagnes, les vallées, les océans, TOUT AVAIT une COULEUR BLEUE PROFONDE. Assurément, les collines paraissaient transparentes…

Il existait des VILLES, même si cela paraît incroyable, mais c'était des villes semi-éthériques, semi-physiques, ainsi que des TEMPLES de MYSTÈRE où l'on célébrait les RITES des COSMOCRÉATEURS. Alors, les Fils de l'Aurore du Mahamanvantara, les Fils de l'Aube, célébraient les plus sublimes rituels…

À certains moments, il y avait des CHANGEMENTS d'OFFICIANTS pendant la cérémonie, et ces changements avaient lieu avec la RUNE HAGAL : les Officiants flottaient dans l'espace, en changeant de trônes, et leurs mouvements dansants nous rappelaient la dite Rune…

Les cérémonies en rapport avec les Épreuves du Feu, de l'Air, de l'Eau et de la Terre, étaient précieuses… Et ces fameux Voyages Ésotériques avaient lieu autour de toute la planète Terre…

Le Continent Primitif […] comportait une immense étendue, qui allait d'une extrémité à l'autre de la Terre. Les […] n'avaient pas la densité actuelle, ils étaient bien plus gélatineux […] protoplasmiques […] à un moment donné, ils pouvaient s'agrandir jusqu'à prendre des allures gigantesques ou se réduire à la taille des lilliputiens…

[…] Et il y eut de grands cataclysmes naturels […]

Répondre

Retourner vers « Races-racines »