Condamné à Retourner dans l'Horrible Cachot du Mental

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6375
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Condamné à Retourner dans l'Horrible Cachot du Mental

Message le 25 décembre 2012, 09:50

Dans un complet bonheur, comme Homme-Esprit, dans le Ciel martien, loin du corps, des affects et du mental, j'allais consciemment, comme un oiseau de lumière resplendissante, antithèse radicale de ces autres oiseaux sinistres du lac Stymphale.

Dans ces moments de bonheur exquis, je dus passer près de nombreuses oeuvres symboliques structurées en fer pur.

C'est la région d'Atman l'Ineffable, le monde du réalisme le plus cru ; la dimension des mathématiques.

Dans le monde tridimensionnel d'Euclide, nous ne percevons jamais un solide de façon intégrale, unitotale, ici, nous voyons seulement de façon subjective les angles, les surfaces, etc.

Mais, dans la région brillante d'Atman, non seulement nous percevons les solides de façon intégrale, mais en outre les hypersolides, y compris la quantité exacte d'atomes qui ensemble constituent la totalité de n'importe quel corps.

Incontestablement, dans le Ciel de Mars, nous jouissons réellement de la perception objective la plus complète.

Comme je me sentais heureux dans cette région aux possibilités infinies !. Mais tout n'est pas que fêtes dans la vie, il existe aussi la souffrance, tu le sais.

Le siège du Jugement céleste où s'administre la Justice objective intervient toujours.

Un jour, heureux dans le monde d'Atman, je vis venir à moi un Juge de la Loi de la Katance (le Karma supérieur).

Il s'assit devant une table et moi, avec beaucoup de respect et de vénération, j'eus alors à répondre de ces charges :

« Vous avez critiqué beaucoup de gens dans vos livres », dit le Hiérarque.

Je suis combatif de nature et répondis vivement.

« On le condamne à sept jours de prison » (Telle fut la sentence).

Je dois confesser franchement et sans ambages qu'en entendant la sentence, je fus un peu cynique.

La question me semblait être une stupide affaire de police, comme lorsqu'un garçon se bat avec un autre du même âge et qu'on les met quelques heures en cellule.

Mais alors, dans le plein accomplissement de la sentence, je sentis que ce châtiment était terriblement douloureux.

Sept jours dans l'horrible cachot du mental et après m'en être émancipé.

Sept jours symboliques d'amertume dans la prison effrayante de l'intellect. Aïe !, aïe !, aïe !.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... e-Mars.php

Répondre

Retourner vers « Ses expériences dans les mondes internes »