confirmation de l'existence de la réincarnation par Jésus Christ

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6742
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

confirmation de l'existence de la réincarnation par Jésus Christ

Message le 6 août 2017, 07:24

Le retour, la réincarnation ou réincorporation fut connue de tous les peuples anciens et le Christ l'enseigna en secret à ses 70 disciples et il la confirma publiquement dans les versets 10, 11 et 13 du chapitre 17 de saint Matthieu. Voyons :

« Les disciples lui firent cette question : pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Elie doit venir d'abord ? » (Matt. 17 : V : 10).

Par cette question, nous pouvons comprendre que les scribes attendaient de nouveau Elie, c'est-à-dire qu'ils attendaient qu'Élie se réincorpore ou se réincarne à nouveau ; c'est-à-dire que les scribes connaissaient la lumière de la réincarnation comme cela ressort du verset en question :

« Et Jésus répondit : il est vrai qu'Élie viendra d'abord et qu'il rétablira toutes choses ».

« Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu et que, au contraire, ils ont fait de lui ce qui leur a plu. De même, le Fils de l'Homme souffrira de leur part ».

« Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean-Baptiste » (Matt. 17 : 11-13).

Par ces versets, nous nous rendons compte précisément que les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean-Baptiste, c'est-à-dire que le Christ leur expliqua qu'Élie était déjà revenu et que c'était Jean-Baptiste. Jean-Baptiste est donc Élie lui-même réincarné à nouveau.

extrait de la CONFÉRENCE N°238 : (2) INTERROGATIONS GNOSTIQUES DÉVOILÉES : viewtopic.php?f=259&t=3598
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on n'est pas "Homme" ?!

Que faire quand on est issu du produit d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que des alchimistes et Maîtres qui nous ont montré le chemin au fil des siècles ?

Pourquoi faut-il que la mystique nous tente mais pas assez pour que nous prenions le ciel d'assaut ?

Comment ne pas se repentir de cette léthargie abominable qui nous condamne à échouer sur le chemin de l'intégration de l'Etre ?

Répondre

Retourner vers « Concepts et interprétations »