Adam, Eve, etc ne sont pas des noms individuels - ce n'est pas une augmentation de la population mais une diminution

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Adam, Eve, etc ne sont pas des noms individuels - ce n'est pas une augmentation de la population mais une diminution

Message le 6 août 2017, 07:50

D. [Un évangéliste]. Maître, si, comme vous dites, les Âmes qui évoluent depuis le début du monde sont les mêmes, d'où un si grand nombre est-il sorti puisque le monde a de plus en plus d'habitants ?

M. Monsieur, j'ai déjà dit que « la mort est une soustraction » et si vous voulez résoudre ce problème, faites une grande soustraction de toute l'humanité entière. Que reste-t-il après avoir fait cette soustraction ? Eh bien, les valeurs de la Conscience de tous les êtres humains qui font partie de l'humanité... Ces valeurs de Conscience sont les valeurs humaines, et où étaient-elles auparavant et comment s'exprimaient-elles ?...

D. Maître, cela, par contre, je ne le sais pas.

M. Ces valeurs de Conscience (Âmes humaines) étaient dans les mondes suprasensibles de la Nature et elles s'exprimèrent au moyen des grandes races du passé ; ainsi donc, les mathématiques nous prouvent qu'il n'y a pas eu cette augmentation d'âmes comme vous le concevez ; ce qu'il y a, de votre part, c'est de l'ignorance, une interprétation erronée des enseignements bibliques, puisque Adam ne fut jamais un seul homme, ni Ève une seule femme.

Ces noms sont génériques et non individuels : Adam comprend le sexe masculin de l'époque lémure et Ève le sexe féminin de cette même époque. Ainsi, Adam représente tous les hommes de cette époque et Ève représente toutes les femmes de la même époque. Les fils de ce couple, qui figurent dans la Bible sous les noms de Caïn et Abel, ne sont pas non plus des noms individuels, mais Abel est l'humanité du continent lémure et Caïn est l'humanité du continent atlante.

La Bible dit que « Abel était berger et que Caïn était chasseur » ; parce que les hommes de la Lémurie étaient réellement des bergers et des agriculteurs, ils se nourrissaient du lait de leurs animaux et des graines de la terre. Ils ne tuaient pas d'animaux pour se nourrir, ils étaient strictement végétariens, comme le redeviendront les hommes de la dernière race qu'il y aura dans le monde, puisque « la fin est toujours égale au début, avec l'expérience du cycle en plus ».

Caïn symbolise l'humanité de l'époque atlante jusqu'à l'actuelle, dans laquelle chaque frère se dresse contre chaque frère et dans laquelle chaque être humain est un Caïn pour son semblable, c'est-à-dire pour son frère. Caïn est toujours fratricide, parce qu'il donne la mort à ses semblables, et chasseur parce qu'il se nourrit des cadavres des animaux, tel que le fait notre race actuelle.

D. Maître, mais la Bible dit que Dieu créa un seul homme qui fut Adam et qu'il le fit à son image et à sa ressemblance et qu'il sortit Ève de sa côte. Alors, comment expliquez-vous ce que vous dites ?

M. [Et le Maître lui expliqua :] « Dieu le fit à son image et à sa ressemblance ; homme et femme il les fit ». Ici, la Bible nous dit symboliquement que l'homme primitif était hermaphrodite (tel que Dieu) puisqu'il avait les deux pôles (positif et négatif) en lui-même, c'est-à-dire sa force sexuelle qui devient créatrice au moyen de la parole. Et pour preuve de cela, nous avons les mamelles de l'homme qui sont des glandes mammaires atrophiées, et le clitoris de la femme qui est un membre viril atrophié.

Ainsi donc, toutes les âmes actuelles étaient revêtues de corps physiques hermaphrodites dans ces âges très lointains de la Terre.

Et ce furent les quatre Trônes, les jardiniers qui arrosèrent les semences des corps humains, sur le limon de la terre, dans un âge très ancien que nos plus grands historiens ignorent totalement. Ces semences germèrent au fil de plusieurs éternités jusqu'à arriver à notre état actuel.

Ainsi donc, quand on dit dans la Bible que « Dieu créa l'homme », on veut symboliser que les troupes d'Elohim créèrent l'homme tout au long d'éternités successives ; et les formes par lesquelles l'humanité est passée durant toute cette immensité de temps sont récapitulées durant les neuf mois de grossesse de chaque mère, à cause du fait que la nature vit toujours en récapitulant ses précédents cycles évolutifs et qu'elle ne commence jamais une nouvelle activité sans avoir récapitulé ses précédentes activités.

Quand on dit qu'Ève est sortie de la côte d'Adam, on veut symboliser l'époque dans laquelle l'humanité se sépara en sexes, en suivant un processus biologique qui dura aussi plusieurs éternités puisque « Natura non facit saltus » (la Nature ne fait pas de bonds).

Je crois maintenant que l'ami se rendra exactement compte qu'il n'y a pas eu une augmentation d'Âmes, ni une augmentation de la population humaine, parce que les Âmes d'aujourd'hui sont les mêmes que celles du passé qui ont formé les races primitives. Nous sommes les Lémures, les Atlantes, mais maintenant avec des déguisements. Cela indique pourquoi l'Esprit possède la sagesse des âges et qu'il est notre Maître interne.

Je vous dirai aussi qu'il n'y a pas eu une augmentation de la population ; ce qu'il y a, c'est une diminution, parce que la plus grande partie des Âmes humaines est en train de se perdre par ses méchancetés. Elles sont toutes en train d'être écartées de l'actuelle vague évolutive de l'humanité.

extrait de la CONFÉRENCE N°238 : (2) INTERROGATIONS GNOSTIQUES DÉVOILÉES : viewtopic.php?f=259&t=3598

Hors ligne manuelito
#2
Avatar du membre
Messages : 174
Enregistré le : 04 août 2015
Sexe :
Zodiaque :

Re: Adam, Eve, etc ne sont pas des noms individuels - ce n'est pas une augmentation de la population mais une diminution

Message le 21 septembre 2018, 20:45

Diminution des vrais humains et humanoïdes. Augmentation des coquilles vides.


Sujet remonté par Gemani le 21 septembre 2018, 20:45.

Répondre

Retourner vers « Concepts et interprétations »