Le cas de Moloch, Les Dieux furent auparavant des Démons, les Dieux les plus grands furent auparavant des Diables

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Le cas de Moloch, Les Dieux furent auparavant des Démons, les Dieux les plus grands furent auparavant des Diables

Message le 8 août 2017, 10:48

Il y a aussi des cas très graves, très graves, je vais vous en parler, très graves ; par exemple, nous avons un cas comme celui de Moloch ; j'ai décidé de l'étudier. Je suis descendu aux Mondes infernaux dans le but de faire des investigations sur lui. Je l'ai appelé là-bas avec le grand appel d'Appolonius et il est venu sur un fougueux coursier à travers la Plaine Rouge (pour parler en termes dantesques), alors ses paroles furent les suivantes :

– « Ô Samael je te croyais là-haut avec les petits anges et tu es aussi ici-bas ? ». Ma réponse :

– « Tu te trompes Moloch, je ne vis pas ici-bas, je suis descendu uniquement pour étudier ton cas et c'est tout ».

Il s'est retourné et est parti sur son fougueux coursier, mais j'ai réussi à étudier son cas ; le sarcasme avec lequel il a dit « moi je te croyais là-haut avec les petits anges » ; pour lui, les petits anges avaient approximativement la valeur d'une « ombrelle », ils étaient comme des petits livres d'enfants ; je me suis rendu compte, j'ai pu constater que cet Homme qui était dans une entreprise plus grande (en faisant des recherches, j'ai su que c'était un Trône), c'est le Bodhisattva d'un Trône, rien moins qu'un Trône, un Trône tombé, Moloch.

D. Un des quatre Trônes ?

M. Non, un autre différent, un des Trônes tombés.

Que cherche cet homme s'il est un Trône et pourquoi parle-t-il avec sarcasme des petits anges ? Que cherche cet Homme ? J'ai tenté d'apprendre quelque chose de plus sur lui et je me suis rendu compte, j'en suis venu à cette conclusion qu'évidemment, il passera par la Seconde Mort avec la destruction de l'Ego et des Corps existentiels Supérieurs de l'Être. Il vivra probablement des millions d'années de plus dans l'Abîme, mais, à la fin, il se désintégrera au niveau atomique et l'Essence resurgira à la lumière du Soleil pour recommencer un nouveau voyage à un échelon supérieur, conformément à la loi en spirale de la vie. Alors, il sera un Gnome de type supérieur, plus haut dans la hiérarchie, qui étudiera attentivement avec sa Conscience les lois qui régissent le monde minéral. Et quand il pénétrera dans les paradis végétaux, il sera un Gnome qui étudiera à fond la science végétale, il la pratiquera et il apprendra à manier les lois du végétal ; il sera un élémental végétal très intelligent, supérieur dans la hiérarchie. Et quand il rentrera dans l'évolution animale, il sera un élémental animal capable d'étudier les lois du monde animal et il apprendra à les manier.

Quand il retournera à l'état humain qu'il avait perdu autrefois, il sera à nouveau un Surhomme conscient... n'est-ce pas ? À l'état d'humanoïde, une sorte d'humanoïde super-conscient... et ensuite en tant qu'Homme (quand il fabriquera les Corps Existentiels Supérieurs de l'Être), il créera des Corps Existentiels bien supérieurs par sa connaissance et sa maîtrise. Et quand il retournera à son Dieu, qui est un Trône, il se sera élevé à l'état de Cosmocrator, il aura appris à créer des mondes et à manipuler des lois ; c'est ce que je découvris, que ce procédé est utilisé par les Dieux qui veulent monter en grades ; c'est pourquoi j'ai dit un jour : « Les Dieux furent auparavant des Démons, les Dieux les plus grands furent auparavant des Diables ».

J'ai dit dans la « Révolution de Bel » : « Les démons se convertissent en Dieux » ; c'est l'un des grands mystères... Je suis en train de divulguer rien moins que le secret de l'Abîme. Moi, pour ma part, je vous dis avec franchise que j'ai atteint (grâce à mon Dieu interne) ce grade de Cosmocrator, avec des descentes à l'Abîme, mais, à présent je ne souhaite qu'une seule chose, m'éloigner de ce Chemin de Cosmocrator (si mon Père veut qu'il en soit ainsi) et suivre le Chemin vers l'Absolu. Pourquoi ? Parce que, par exemple, je vois le Dieu Sirius ; combien de fois le Dieu Sirius est-il descendu à l'Abîme ? Combien de fois est-il passé par la Seconde Mort pour parvenir à être maintenant le Gouverneur de la Voie Lactée ? Alors, c'est un Chemin où l'on se mêle au karma des mondes ; par conséquent, il est préférable de parvenir à l'Absolu.

Et qu'est-ce que l'Absolu ? On peut l'étudier selon le point de vue du Moyen Orient ou du Turkmène, ou de l'Arménien ou du Perse ; je préfère penser à l'Éternel Père Cosmique qui est moins froid que le point de vue du Siam (NdT : expression espagnole qui indique un point de vue plus exotique et extravagant), l'Éternel Père Cosmique Commun, l'Omnimiséricordieux, l'Infinitude qui soutient tout. Bien sûr, il faut arriver à fusionner avec son Dieu interne pour se convertir en un véritable Surhomme, en un véritable Kumara, et, plus tard, s'intégrer à l'Éternel Père Cosmique Commun, l'Elohim ineffable, l'Aïn Soph Aur ou l'Aïn, l'Éternel Père Cosmique Commun, l'Infinitude qui soutient tout. Celui qui arrive à ce point, on dit de lui qu'il a conquis l'Anklad Sacré ; mais rester au sein de l'Éternel Père Cosmique Commun, c'est difficile, parce qu'il suffit, ne serait-ce que d'une seconde, d'avoir le désir, le souhait d'être quelque chose ou quelqu'un ou d'exister sous n'importe quelle forme, dans n'importe quel monde, d'être quelque chose, pour se détacher immédiatement de l'Eternel Père Cosmique Commun et tomber dans le monde des trois Lois, dans le royaume du Démiurge Créateur ; de sorte qu'il est difficile de rester au sein de l'Éternel Père cosmique Commun.

Nous avons devant nous deux chemins : devant ceux qui suivent la Voie Directe, le Chemin pour se convertir en Cosmocrators ou celui pour se perdre au sein de l'Éternel Père Cosmique Commun.

Je dirais : pourquoi monter de plus en plus au niveau hiérarchique dans la poussière des mondes ? Il vaut mieux se perdre au sein de l'Éternel Père Cosmique Commun qui a tous les pouvoirs et les attributs et toute la félicité. C'est un problème que je vous expose sur les deux Chemins et c'est très important ; ainsi, « les Dieux ont été des Démons ».

En tout cas, les Dieux ont été des Diables et, très souvent, un Dieu hiérarchique, comme le Dieu Neptune, se lance à l'Abîme pour resurgir plus tard en étant plus puissant. Neptune, une fois, s'est laissé tomber ; mais bon, il y a des Dieux qui descendent à l'Abîme intentionnellement et qui se mêlent aux démons et se désintègrent, se transforment en poussière cosmique. Des Dieux qui tombent, qui se précipitent dans l'Averne, resurgissent plus tard, plus avant, en étant plus puissants qu'avant. L'alchimiste jette aussi la Pierre à l'Eau ; plus tard, il lui donne vie et elle est plus puissante qu'avant, c'est évident.

J.M.V. J'ai toujours ressenti un profond respect pour la sagesse du mal.

M. La sagesse du mal est terrible, mais ne pensons pas non plus... Bon, il y a certaine raison, par exemple, chez le marquis de Sade, qui pensait à la Libération par le mal ; d'une certaine manière, il avait raison. Évidemment, quand les aspects pervers passent par la Seconde Mort, l'Essence est libérée, c'est évident. Mais que d'horreurs et que de souffrances, et tout ; la traversée de l'Averne est épouvantable, épouvantable et on sort de l'autre côté, en passant par les neuf Cercles Dantesques.

Extrait de la conférence 239 : viewtopic.php?f=259&t=3600
Modifié en dernier par Gemani le 8 août 2017, 10:54, modifié 2 fois.

Répondre

Retourner vers « Magiciens noirs, démons et sorcières »