Miséricorde de Notre Père, de Notre Seigneur

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Miséricorde de Notre Père, de Notre Seigneur

Message le 16 juillet 2010, 06:50

« Les pécheurs qui, pour l’énormité de leurs crimes, désespèrent de ma miséricorde, croyant que je n’ai pas assez de bonté pour leur pardonner, m’offensent plus grièvement par ce seul péché que par tous les autres qu’ils peuvent avoir commis, car ils méprisent ma miséricorde et ma bonté… Si, au contraire, ils avaient recours à mon divin Cœur, ils en ressentiraient aussitôt les effets admirables et se verraient délivrés de leurs maux, parce que la miséricorde de mon Cœur est plus grande que tous les péchés qui ont jamais été commis et qui peuvent l’être par toutes les créatures imaginables. »

(Notre Seigneur à Sainte Catherine de Sienne (1347-1380))


« Petit frère, ne sais-tu pas que je connais l’extrême faiblesse de l’homme ? Même si les hommes m’offensent délibérément et aussi gravement que tu puisses le supposer, leur péché n’est rien en comparaison d’une ombre de mon amour…
L’amour est infini et infini, dis-le bien aux hommes ; oui, infini et infini.
Ayez confiance en moi, et jamais, éternellement jamais, vous ne serez séparés de moi. Même le démon doit désespérer d’une âme en qui se trouve encore le mot « confiance ».

… Plus tard au ciel, on sera certainement bien surpris de voir au rang des saints et des saintes un grand nombre d’âmes que l’on croyait damnées…
L’amour aime infiniment, il est infiniment juste. Il suffit d’un simple regard de confiance jeté sur moi pour arracher les âmes pécheresses des griffes du démon. Même si une âme se trouvait déjà à la porte de l’enfer, attendant de pousser son dernier soupir pour y tomber ; si dans ce dernier soupir il y avait un tout petit peu de confiance en mon amour infini, cela serait encore suffisant pour que mon amour attire cette âme dans les bras de la Trinité ; c’est pourquoi je dis qu’il peut être très facile pour les hommes de monter au ciel, tandis qu’il peut leur être très difficile, et même infiniment difficile, de tomber en enfer. Car jamais l’amour ne peut souffrir qu’une âme se perde si facilement.

Van, prie pour que les hommes, en grand nombre, soient animés d’une confiance inébranlable en mon amour. Si chez un pécheur je trouve encore le mot confiance, ce pécheur m’appartient déjà.

Si les hommes pouvaient comprendre que l’amour les aime infiniment, il n’y a pas une âme qui tomberait en enfer. Vraiment, le démon n’a aucun pouvoir pour arracher une âme de mes mains ; tout ce qu’il peut faire, c’est d’amener les hommes à tomber dans le péché. Cependant, si une âme n’a plus confiance en mon amour infini, alors, naturellement, il est très facile au démon de s’emparer de cette âme…

Notre Seigneur à Sainte Mechtilde (1241-1298))

Lire la suite des témoignages à travers le Père, le sujet sur la Miséricorde du Seigneur sur :

Image

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Miséricorde de Notre Père, de Notre Seigneur

Message le 17 juillet 2010, 00:15

« Le péché ne persiste que là où persiste la mauvaise volonté.
Il n’y a, en ton âme baignée dans mon Sang et renouvelée par ma Grâce, que la bonne volonté.
Je ne veux plus voir en toi l’inquiétude et la tristesse qui sont les fruits du péché, mais que ton âme s’épanouisse enfin sous l’influence de la Grâce. Mon enfant, puisque je t’aime, que cherches-tu ? et pourquoi ces tourments ?
Ma tendresse miséricordieuse ne te suffira-elle pas ? …
Je suis le Dieu de ton cœur, Je veux t’occuper tout entière. »

« Laisse-toi crouler au fond de ton néant et de ta misère sans fond :
c’est dans cette humilité du « rien » conscient que je te recueillerai.
Tu ne peux m’atteindre par les cimes,
mais tu peux me rencontrer au fond de l’abîme
où je me suis précipité pour ton amour. »

« Les saints ne sont que des pécheurs
transformés par l’Amour Miséricordieux,
transfigurés par ma divine Présence,
parce qu’ils m’ont cédé en eux toute la place. «

extrait de la 2ème partie des témoignages... à lire, en écoutant une magnifique musique classique :

Image

Répondre

Retourner vers « Notre Père Divin »