Dans Chacun, le Christ doit faire son Chemin de Croix

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Dans Chacun, le Christ doit faire son Chemin de Croix

Message le 9 septembre 2009, 21:01

Pour que le Christ pénètre dans un Homme, il est nécessaire de travailler (intensément) avec le Feu et l'Eau (qui génèrent, je le répète, mondes, bêtes, hommes et Dieux).

Le Christ, une fois incarné, naît au début comme une créature innocente et faible ; mais, à mesure que le temps passe, le Crestos grandit et se développe au niveau psychologique, psychosomatique et aussi jusqu'au niveau mystique-sensoriel, et finalement, le Grand Oeuvre se réalise.

Le Crestos doit éliminer tous les éléments indésirables que nous portons en nous (il souffre beaucoup en travaillant) ; il doit vivre en nous tout le DRAME COSMIQUE, tel qu'il est écrit dans les Quatre Évangiles.

Les multitudes demandent sa crucifixion : « Crucifie-le - disent les multitudes -, crucifie-le, crucifie-le ». Mais, quelles multitudes ? Les Mois que nous portons à l'intérieur de nous... Pour finir, ils l'appréhendent, le capturent, le mènent devant les autorités de Pilate, Caïphe, Hérode, etc.

N'oubliez pas que nous avons TROIS TRAÎTRES en nous-mêmes : le premier est le Démon de la Mauvaise Volonté (CAÏPHE) ; le second est le Démon du Mental (PILATE). Celui-ci se lave les mains, il se déclare « innocent », il justifie ses pires erreurs, il cherche des échappatoires, etc. Le troisième est le Démon du Désir (JUDAS ISCARIOTE). Voilà les Trois Traîtres.

En remontant de bas en haut, nous devons d'abord faire face à Judas (le Démon du Désir), plus tard à Pilate (le Démon du Mental) et en dernier à Caïphe (le Démon de la Mauvaise Volonté). Ces Trois Traîtres sont les TROIS FURIES.

Ces Trois Traîtres, je le répète, sont en nous-mêmes, ici et maintenant ; ils ont différentes expressions, ils sont personnifiés par divers Moi hiérarchiques, pour ainsi dire, à l'intérieur de notre psyché.

Le Crestos doit désintégrer les Trois Traîtres. Mais comme le Crestos doit souffrir en nous ! Ses souffrances sont décrites dans les Quatre Évangiles...

Qu'il soit attaché à une colonne, c'est vrai ! Qu'il reçoive cinq mille coups de fouet et même davantage, c'est sûr ! Qu'il soit couronné d'une couronne d'épines, personne ne peut en douter ! Qu'il soit blessé, insulté, giflé, c'est également très certain ! Les Trois Traîtres le jugent : Pilate ordonne qu'on le fouette (« Ecce Homo » dit Pilate : « Voici l'Homme »). Quand il s'incarne (le Crestos, le Logos) il souffre l'indicible.

De sorte que la souffrance du Crestos n'est pas l'exclusivité d'un fait qui remonte à 1976 années, ce n'est pas quelque chose de purement historique. Il doit passer par tout son CHEMIN DE CROIX chaque fois qu'il vient au monde ; chaque fois qu'il s'incarne, le Seigneur doit souffrir l'indicible ; et à la fin, il est crucifié dans le Monde des Causes Naturelles où les multitudes le blâment. Plus tard, il gît dans son SAINT SÉPULCRE et, en dernier, il termine la Troisième Purification, se lève de son Sépulcre de cristal, pour ressusciter en l'homme et travailler pour l'humanité.

Le Crestos, ressuscité en l'Homme, dévoile les mystères ; il enseigne non seulement aux Extérieurs, mais aux Extérieurs des Extérieurs et non seulement aux Intérieurs de chacun mais aux Intérieurs des Intérieurs.

Chaque fois que le Logos ressuscite chez un Homme, il réalise une oeuvre prodigieuse (c'est écrit et c'est ainsi). Il doit instruire les Sept et les Douze (les douze Puissances) et les Vingt-Quatre Anciens et les Soixante-Douze et les Quatre, etc.

Passage extrait de la CONFÉRENCE N°97 : PRAXIS GNOSTIQUE DE LA CHRISTIFICATION : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=1294

Répondre

Retourner vers « Notre Christ Intime »