Christ, Fils de l'Homme

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6733
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Christ, Fils de l'Homme

Message le 26 mars 2010, 20:40

CHAPITRE I
Le Fils de l'Homme

« Nos autem gloriari oportet in cruce domini nostri Jesu-Christi. »

Le Fils de l’Homme

« Bienheureux celui qui lit et ceux qui entendent la parole de la prophétie et qui gardent les choses qui y sont écrites, car le temps est proche ! » Apocalypse 1:3.

* Fils de l’Homme, révèle-nous l’occulte !

Chaque symphonie délicieuse du cosmos ineffable, chaque note, chaque mélodie tendrement cachée dans l’enchantement purissime des roses exquises et odorantes des jardins du Nirvana, est la vivante incarnation de ta parole.

LES TEMPS DE LA FIN SONT ARRIVES ! « Voici, il vient avec les nuées (le Bien Aimé) et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé, et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui ! Amen ! »

Voici que vient l’Adorable, celui qui a tant saigné pour nous. Voilà que le Béni s’approche, il vient comme une mère angoissée qui cherche ses petits enfants.

Ecoutez, hommes et Dieux, dans le mystère de chaque onde profonde, l’Adorable s’approche. Celui qui nous fait Rois et Prêtres pour Dieu et pour son Père.

La brise vespérale nous apporte des orchestrations parfois aussi douces que le bercement d’une mère, parfois aussi sévères que la foudre qui scintille, terrible, dans la catastrophique tempête du furieux océan apocalyptique.

Dans l’ineffable et délicieuse profondeur du Sanctuaire, le Bien-Aimé parle d’une voix de paradis et dit des choses sublimes :

« Je suis l’Alpha et l’Omega » dit le Seigneur Dieu, « Celui qui était et qui vient, le Tout-Puissant » Apocalypse 1:8.

* Un éclair terrible jaillit dans le velours bleu de la nuit étoilée.

* C’est le Fils de l’Homme !

L’Intime procède du Divin rayon. Le chœur des Saints résonne et les Vierges du Nirvana chantent tendrement.

Quand le rayon (la foudre) pénètre dans le cœur d’un homme saint, elles s’émeuvent (voir l'étoile à cinq pointes, le pentagramme de l'arcane 5 du tarot nde).

L’ineffable éclair entre dans l’Âme et se transforme en elle. Lui se transforme en Elle et Elle en Lui. Le Divin s’humanise et l’humain se divinise



Le Fils de l'Homme et les Noces de l'Âme nde

Ce sont là les Noces éternelles de l’âme et de l’Agneau Pascal. De ces Noces de l’Alchimie (les Noces de l'âme avec la robe de noce nde), de ce mélange d’amour et de paix, résulte ce que nous appelons le Fils de l’Homme.

* Le Fils de l'Homme est le resplendissant et lumineux Je Suis, notre resplendissant Dragon de Sagesse.

* Le Fils de l'Homme est le riche trésor que nous apporta l’Adorable.

Le Fils de l'Homme est l’homme-soleil, Ormuz, Osiris, Vishnu, Chur, l’Agneau, l’homme du temps et du fleuve chanté par Daniel.

* Le Fils de l'Homme est l’Alpha et l’Omega, le premier et l’ultime, qui est et qui était et qui doit venir.

* Le Fils de l'Homme est l’Eternel Aimé, l’Ancien des Jours.

Le Seigneur de toute adoration veut demeurer dans le fond de chaque âme. Il est l’huile de la myrrhe et la coulée de l’encens. Lui est l’Adorable et l’adorateur.

La phrase « Je suis » doit être traduite de cette façon « Je suis l’Être ». Réellement le Bien-Aimé est l’Être de notre Être, qui est et qui était et qui doit venir.

Nous avons un précieux tabernacle (le corps physique), une âme angoissée (l'âme humaine nde) et un Esprit (l’Intime).

Cette triade humaine émane de cet Eclair terriblement Divin qui fait résonner son carillon dans l’espace infini, quand nous venons au monde.


Le Fils de l'Homme et le Christ nde

Chaque homme a son rayon particulier qui resplendit avec toute la puissance de sa Gloire dans le monde des Dieux ineffables. Ce rayon de l’Aurore est l’Être de notre Être.

* C’est le CHRIST Interne de chaque homme (le Fils de Dieu nde).

C’est la Couronne de Sephiroth des kabbalistes, la Couronne de la Vie :

* « Sois fidèle jusqu’à la mort (dit le béni) et je te donnerai la couronne de la vie. » Apocalypse 2:10 (le chakra coronal est le chakra couronne appelé chakra Sahasrara ou église de Laodicée en ésotérisme chrétien nde).

A celui qui sait, la Parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcée, personne ne la prononcera, sauf celui qui l’a Incarnée.

Les convives assistent au banquet de l’Agneau Pascal. A la table des Anges, ceux qui l’ont Incarné, resplendissent de gloire. Le visage du Bien-Aimé est comme un éclair.

* Christ est l’Armée de la Voix.

* Christ est le Verbe.

Dans le monde de l’Adorable éternel (Chokmah nde), n’existent ni la personnalité, ni l’individualité, ni le Moi (le Moi pluralisé contrôle la Bête intellectuelle, la Bête à cornes nde).

* Dans le Seigneur de la Suprême Adoration, nous sommes tous Un (c'est l'Unité de Dieu nde).

** Quand le Bien-Aimé se transforme en l’Âme (l'âme spirituelle nde) et quand l’Âme (l'âme humaine nde) se transforme en le Bien-Aimé, alors de ce mélange ineffable divin et humain, naît ce que nous appelons le Fils de l’Homme.

Ce grand Seigneur de la Lumière - étant le Fils du Dieu vivant (le Fils de Dieu nde) - se convertit en le Fils de l’Homme quand il se transforme en l’Âme humaine.

L’homme soleil est l’ultime résultat de toutes nos purifications et amertumes. L’homme soleil est divin et humain.

* Le Fils de l’Homme est le dernier résultat de l’homme, le fils de nos souffrances, le mystère solennel de la transsubstantiation.

* CHRIST est le Logos solaire (Unité multiple parfaite).

Christ est la grande haleine éternelle, profonde, insondable, émanée d’entre les entrailles ineffables de l’Absolu.

* Christ est notre incessant souffle éternel profondément inconnu de lui-même… Notre divin Augoïdès.

Christ est ce rayon purissime, ineffable et terriblement divin qui resplendit tel un éclair sur le visage de Moïse, là-bas dans le solennel mystère du Mont Nebus.

* Christ n’est pas la Monade.
* Christ n’est pas le septénaire théosophique.
* Christ n’est pas le Jivan-Atman.

* Christ est le rayon qui nous unit à l’Absolu.

* Christ est le Soleil central.

* En Orient, Christ est Kuan Yin (la voix mélodieuse)(la voix subtile qui nous mène à l'illumination nde), Avalokitesvara, Vishnu.

Chez les Egyptiens, Christ est Osiris et quiconque l’incarnait, était un Osirifié.

* Christ est le fils Atman des Hindoustans.

Le Fils de l’Homme resplendit avec toute la puissance de sa gloire dans le banquet solennel de l’Agneau Pascal.

chapitre extrait de http://www.don-et-compassion.com/messag ... hrist.html

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6733
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Christ, Fils de l'Homme

Message le 30 octobre 2010, 07:56

Le Christ, le Logos solaire, est une chose beaucoup plus profonde : en langue araméenne, il est Bar Ham, le Fils de l'homme.

Il est certain que le Christus ou Crestos cosmique triomphant n'est pas Jésus, mais qu'il fut incarné en lui ; il n'est pas non plus le Bouddha, mais il fleurit sur ses lèvres fécondes, s'étant fait Verbe ; il ne fut pas Moïse, mais il resplendit sur son visage au sommet du mont Nebo ; il ne fut pas Hermès, mais il vécut incorporé en lui. Le Seigneur est dépourvu d'individualité.

La parole donne pouvoir à celui qui sait ; personne ne l'a prononcée, personne ne la prononcera, si ce n'est celui qui l'a incarnée.

« Il est nécessaire que tout Fils de l'homme (qu'on l'appelle Jésus, Bouddha, Krishna ou comme on veut) soufre de nombreuses choses et qu'il soit rejeté des anciens (ceux qui dans le monde sont tenus pour prudents, sensés et sages), des princes, des prêtres (ou des hommes qui représentent une autorité mondaine) et des scribes (ceux qui sont considérés sages dans le monde), qu'il soit livré à la mort et qu'il ressuscite le troisième jour ; mais je vous dis de plus qu'en vérité, certains ne goûteront pas la mort sans avoir vu par eux-mêmes le Royaume de Dieu ».

« Celui qui désire me trouver, qu'il se renie lui-même (qu'il dissolve le moi), qu'il porte sa croix jour après jour et qu'il me suive.

Car celui qui veut sauver son âme (l'égocentrique) la perdra, et celui qui, par amour pour moi, veut perdre son âme (c'est-à-dire celui qui veut mourir en lui-même), celui-là la sauvera ».

« En effet, à quoi sert à un homme d'accumuler toutes les choses du monde s'il se fait du tort et se perd lui-même ? ».

« Car celui qui m'outrage, moi et mes paroles, outragera le Fils de l'homme lorsqu'il viendra dans toute sa majesté, de même que le Père et ses saints anges ».


passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ne-Bar.php

Hors ligne samaelito
#3

Re: Christ, Fils de l'Homme

Message le 2 novembre 2010, 14:29

Hun ! hun ! très interessant le chapitre que je viens de lire ici.
BAR HAM ? :ampoule: hmmmm

Répondre

Retourner vers « Notre Christ Intime »