Cas d'une Prostituée qui se Vantait de sa Nature

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6742
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Cas d'une Prostituée qui se Vantait de sa Nature

Message le 20 octobre 2012, 23:59

Je me souviens encore ce qui arriva à Costa-Rica. Le cas de cette femme « prostituée » qui vivait en état d'ébriété, de bar en bar. Et bien que répéter ses paroles soit un peu grotesque, pour le bien de la Grande Cause, je m’acquitterais en les répétant.
Elle disait : « Moi, tous les jours –pardonnez-moi l’expression-, je me couche avec quatorze, quinze hommes, vingt… » Et elle disait encore : « Et si le Diable en personne apparaissait devant moi -je raffine mes mots je ne les répète pas tels quels, car ils sont trop vulgaires- avec celui-là aussi, je coucherais ».
Bon, on raconte, ce que tout le monde sait dans un village de Costa-Rica, certes, un jour quelconque, vint rendre visite à cette femme un marin -en apparence-. Naturellement, celui-ci, lui demanda des amours et se coucha aussi avec elle.
Cette femme, après avoir réalisé l'acte sexuel avec le marin en question, s'assit sur le seuil de la porte de son horrible demeure.
Là, assise, elle contempla le paysage, les allées et venues des gens, etc., etc. Soudain, elle sentit que quelqu'un l'appelait, c'était le marin.
Il lui dit : « Tu ne me connais pas. Tu crois que tu me connais parce que tu as dormi avec moi, mais tu es dans l'erreur, tu ne me connais pas. Regarde de nouveau à l'intérieur, pour me connaître ».
Elle regarda à nouveau. Alors, que voit-elle ? LUCIFER, converti en un véritable DIABLE -terrible-, comme il est décrit quelque part par la mythologie, avec toutes ses horreurs caverneuses.
La femme tomba instantanément « évanouie ». Trois jours après, elle mourrait à l'hôpital. Ceux qui la virent disent, que de cet appartement sortait du soufre. Pendant quelques temps, les gens ne voulurent plus passer dans cette rue.
Evidement, elle raconta son histoire avant de mourir, elle parvint à la raconter à quelqu'un. Mais elle ne résista pas et mourut… Que se passa-t-il ? Il est évident que son propre LUCIFER -qui était si horrible-, intervint pour le bien d’elle même.
Il est possible -je ne dit pas « probablement », mais c'est certain- qu'il fut envoyé par l'ANCIEN DES JOURS, par son propre PERE, à elle, qui est en Secret ; et il se présenta, se matérialisa physiquement.
Evidemment, la leçon, pour cette femme, fut terrible, elle désincarna. Nous pouvons être sûrs, que quand cette femme en reviendra à prendre un corps, quand elle retournera, elle ne tombera plus jamais dans la prostitution.
Il est même possible qu'elle suive le Sentier de la chasteté, car la leçon qu'elle reçut fut bien amère. C'est-à-dire, on voit que son PERE qui est en secret, résolut de lui faire une opération chirurgicale. Oui, la GRACE eut recours à cette partie de l'Etre qu'on appelle LUCIFER. Et il se peut que cette femme puisse, plus tard, venir à attraper le Chemin.

sujet extrait de la conférence La sagesse de l'Etre : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... l-Etre.php
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on n'est pas "Homme" ?!

Que faire quand on est issu du produit d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que des alchimistes et Maîtres qui nous ont montré le chemin au fil des siècles ?

Pourquoi faut-il que la mystique nous tente mais pas assez pour que nous prenions le ciel d'assaut ?

Comment ne pas se repentir de cette léthargie abominable qui nous condamne à échouer sur le chemin de l'intégration de l'Etre ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6742
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Cas d'une Prostituée qui se Vantait de sa Nature

Message le 26 octobre 2012, 21:44

Conférence n°100
http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ucifer.php



Et il n'est pas superflu, en ce moment, de vous rappeler à nouveau ce qui est arrivé au Costa Rica : le cas de cette femme « prostituée » qui vivait en état d'ébriété, de bistrot en bistrot. Et, bien qu'il s'avère même un peu grotesque de répéter ses paroles, pour le bien de la Grande Cause, je me ferai un devoir de vous les répéter. Elle disait : « Moi, tous les jours (pardonnez-rnoi l'expression), je couche avec tant d'hommes, quatorze, quinze, vingt »... Et elle ajoutait :

« Et si le Diable apparaissait en personne (je raffine les mots, je ne les prononce pas totalement, car ils sont trop vulgaires), alors je coucherais aussi avec lui »...

Bon (on le raconte, et tout le monde le sait dans un village du Costa Rica), un jour, assurément, un soi-disant marin vint rendre visite à cette femme ; celui-ci, naturellement, la courtisa et il coucha également avec elle.

Après que cette femme eut donc effectué l'acte sexuel avec le marin en question, elle s'assit sur le seuil de la porte de son horrible appartement. Assise là, elle contemplait le paysage, le panorama, les gens qui allaient et venaient, etc. Soudain, elle entendit que quelqu'un l'appelait ; c'était le marin : Il lui dit :

- Tu ne me connais pas ; tu crois me connaître parce que tu as dormi avec moi, mais tu te trompes, tu ne me connais pas. Reviens voir à l'intérieur afin de faire ma connaissance.

Donc, elle retourna le voir et elle vit ; que vit-elle ? LUCIFER transformé en véritable Diable, terrible, comme il est dépeint dans la Mythologie, avec toutes ses horreurs des cavernes. La femme tomba instantanément sans connaissance. Trois jours plus tard, elle mourrait à l'hôpital.

Ceux qui l'ont vu, disent que de son appartement sortait du soufre. Pendant un certain temps, les gens n'ont plus voulu passer par cette rue. Bien sûr, avant de mourir, elle a raconté son histoire, elle est parvenue à la raconter à quelqu'un, mais elle n'a pas résisté, elle est morte...

Que s'est-il passé ? Eh bien, son propre Lucifer à elle, qui était tellement horrible, est intervenu pour son bien, c'est évident. Probablement (non, je ne dis pas « probablement », parce que c'est évident) IL A ÉTÉ ENVOYÉ PAR L'ANCIEN DES JOURS, par son propre Père à elle qui est en secret, et il a agi, il s'est matérialisé physiquement.

Bien sûr, la leçon pour cette femme a été terrible : elle a désincarné. Nous pouvons être sûrs que lorsque cette femme prendra à nouveau un corps, quand elle reviendra, elle ne retombera plus jamais dans la prostitution.

Il est même possible qu'elle suive le Sentier de la Chasteté, parce que la leçon qu'elle a reçue fut bien amère, c'est-à-dire qu'on voit que son Père qui est en secret a résolu de lui faire « une opération chirurgicale ». Oui, la Grâce a eu recours à cette partie de l'Être qu'on appelle Lucifer, et plus tard, cette femme peut même arriver à prendre le Chemin.
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on n'est pas "Homme" ?!

Que faire quand on est issu du produit d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que des alchimistes et Maîtres qui nous ont montré le chemin au fil des siècles ?

Pourquoi faut-il que la mystique nous tente mais pas assez pour que nous prenions le ciel d'assaut ?

Comment ne pas se repentir de cette léthargie abominable qui nous condamne à échouer sur le chemin de l'intégration de l'Etre ?

Répondre

Retourner vers « Notre Lucifer »