51 à 55 - Parties Etre - Lucifer - Intime de Samael, Anubis

Des sujets différents pour découvrir la gnose avec plaisir et variété de thèmes
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

51 à 55 - Parties Etre - Lucifer - Intime de Samael, Anubis

Message le 17 août 2010, 20:57

N°51 - Quelles sont les différentes parties de notre Etre ?



N°52 - Que faut-il faire de notre Lucifer ?



N°53 - Comment s'est passé la rencontre entre Samael et son Intime ?



N°54 - Où a-t-il fallu que l'intime de Samael aille chercher son Boddhisattwa ?



N°55 - Pourquoi doit-on aller rencontrer Anubis et les 40 juges de notre vivant ?



Solutions dans le message suivant

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: 51 à 55 - Parties Etre - Lucifer - Intime de Samael, An

Message le 17 août 2010, 21:23

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
N°51 - Quelles sont les différentes parties de notre Etre ?

La Triade Divine, Notre Père Divin, Christ, Les 12 Apôtres ou Puissances de notre Etre, Notre Divine Mère Kundalini, Notre Intime, Notre Lucifer, La Bouddhi(la belle Hélène), Le Manas (notre âme humaine)...
Notre Etre est composé de nombreuses parties isolées ; on est rempli d'étonnement au souvenir du Lion de la Loi, des deux Génies qui prennent note de nos actions, bonnes ou mauvaises, du Surveillant du Karma ; du Miséricordieux, du Compatissant, de notre Père-Mère réunis, de l'Ange Gardien, etc., qui tous font partie de notre Etre.

Les pouvoirs flamboyants de l'Ange Gardien s'avèrent extraordinaires, merveilleux, terriblement divins.

Dans des sources parfaitement gnostiques, conservées en secret dans les monastères initiatiques, et qui diffèrent grandement du pseudo-christianisme et du pseudo-occultisme commun et courant à l'usage du vulgaire, on retrouve réellement ce qu'est l'Ange Gardien.

passage extrait de Les différentes Parties de notre Etre - Vers l'Intégration : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =107&t=341

N°52 - Que faut-il faire de notre Lucifer ?
Réfléchissons, mes chers frères. Ce Satan, l'ombre de l'Éternel en chacun de nous, doit être transformé en Lucifer. De toute évidence, Lucifer est « le Porteur de Lumière », « l'Étoile brillante du Matin » et aussi « l'Étoile brillante du Soir ». Nous devons, donc, transformer le Diable en Lucifer. Quand nous voyons (dans les mondes supérieurs de la Conscience Cosmique) notre propre Diable, nous comprenons la nécessité de le transformer. Le Diable de n'importe quel profane, l'ombre méphistophélique (pour parler comme Goethe) de n'importe quel individu, est noire comme le charbon ; et il est clair qu'il en sort un feu sinistre (c'est le Fohat diabolique). Mais, voilà ce qui est grandiose : transformer, convertir cette ombre noire, ce Diable en Lucifer ; c'est possible quand nous éliminons l'Ego animal, quand nous détruisons les « éléments inhumains » que nous portons en nous. Alors, cette ombre de l'Éternel peut revêtir la Tunique de Gloire et se convertir en Archange de Lumière.

N'oubliez pas que Lucifer a pouvoir sur les Cieux, sur la Terre et sur les Enfers. Dans les Cieux, les anges lui obéissent ; sur Terre, il fait trembler les humains et, dans les Enfers, les démons. Lucifer est donc le Prince de la Lumière, l'Archange de la Gloire.

Quant à nous, je le répète, nous devons convertir le diable en Lucifer, modifier cet aspect noir et ténébreux de l'ombre de l'Éternel, le blanchir pour le rendre pur et parfait ; l'embellir grâce à la dissolution de l'Ego animal. Si nous procédons ainsi, la récompense sera grandiose : il nous accordera l'immortalité, il nous rendra réellement forts, parce que, aujourd'hui, nous sommes réellement faibles, absolument faibles ; nous sommes victimes des autres, tout le monde joue avec nous et, malheureusement, nous ne voulons pas comprendre que les autres jouent avec nous. Nous sommes victimes des autres et nous ne le savons pas ; nous nous croyons puissants, alors que nous ne sommes que de misérables bouts de bois, emportés dans la mer tumultueuse de l'existence.

Passage extrait de Blanchir notre Satan en Lucifer : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 142&t=1272


N°53 - Comment s'est passé la rencontre entre Samael et son Intime ?
Flanqué de murailles intellectuelles, excédé par tant de théories compliquées et difficiles, je résolus de voyager vers les côtes tropicales de la mer des Caraïbes.

Assis là-bas au loin comme un ermite de l'ancien temps, à l'ombre taciturne d'un arbre solitaire, je résolus d'enterrer tout ce cortège pénible de vain rationalisme.

Avec le mental en blanc, en partant du zéro radical, j'entrais dans une profonde méditation et je cherchais à l'intérieur de moi-même le Maître secret.

Je confesse sans ambages et avec une totale sincérité que je pris très au sérieux cette phrase du testament de la sagesse antique qui dit textuellement :

Avant que la fausse aurore ne se lève sur la Terre, ceux qui survivront à l'ouragan et à la tourmente loueront l'Intime et les héros de l'aurore apparaîtront devant eux.

Je cherchais évidemment l'Intime, je l'adorais dans le secret de la méditation, je lui rendais un culte.

Je savais que je le trouverais à l'intérieur de moi-même, dans les recoins cachés de mon âme, et les résultats ne se firent pas attendre longtemps.

Plus tard, je dus m'éloigner de la plage de sable pour me réfugier dans d'autres terres et dans d'autres lieux.

Mais, où que je fusse, je continuais mes pratiques de méditation ; allongé sur le lit ou sur le dur plancher, je me mettais dans la position de l'étoile flamboyante, pieds et bras ouverts à droite et à gauche, avec le corps complètement relaxé.

Je fermais les yeux pour que rien au monde ne puisse me distraire ; je m'enivrais ensuite avec le vin de la méditation contenu dans la coupe de la parfaite concentration.

Incontestablement, au fur et à mesure que j'intensifiais mes pratiques, je sentais que je m'approchais réellement de l'Intime.

Les vanités du monde ne m'intéressaient pas ; je savais bien que toutes les choses de cette vallée de larmes sont périssables.

L'Intime et ses réponses instantanées et secrètes étaient les uniques choses qui m'intéressaient réellement.

Il existe des festivités cosmiques extraordinaires qui ne peuvent jamais être oubliées et les Divins et les humains le savent bien.

Au moment où j'écris ces lignes, le souvenir d'une aube agréable me vient à l'esprit.

Depuis le jardin intérieur de ma maison, loin du corps planétaire, humblement agenouillé, j'appelais l'Intime en le réclamant à haute voix.

Le bienheureux passa le seuil de ma demeure ; je le vis venir vers moi d'un pas triomphant.

Vêtu d'un précieux zéphyr et d'une ineffable tunique blanche, l'adorable vint vers moi ; je le contemplais, heureux.

La splendide couronne des Hiérophantes brillait sur sa tête céleste ; tout son corps était fait de la nature de la félicité.

Dans sa main droite resplendissaient toutes les pierres précieuses dont parle l'Apocalypse de Saint-Jean.

Le Seigneur empoignait avec fermeté le Bâton de Mercure, le sceptre des rois, le bâton des Patriarches.

En me prenant dans ses bras, le Vénérable me dit avec une voix de paradis des choses que les êtres terrestres ne peuvent pas comprendre.

Le Seigneur de Perfection me transporta alors à la planète Vénus, très loin des ennuis de ce monde.

C'est ainsi que je m'approchais de l'Intime par le chemin secret de la profonde méditation intérieure, j'en parle maintenant parce que.

passage extrait de Samael Aun Weor Voit et Retrouve Enfin son Intime : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =114&t=566


N°54 - Où a-t-il fallu que l'intime de Samael aille chercher son Boddhisattwa ?
Maître, pourriez-vous nous dire comment sont les bacchanales et les orgies dans le troisième cercle dantesque ou région submergée de Vénus ?.

Mesdames, messieurs, cette question me rappelle les temps de ma jeunesse.

Je participais donc, moi aussi, aux grands festins où brillèrent, dans le tintamarre et la fête, des nuits de beuverie et d'orgie qui ne laissaient qu'amertumes, remords de conscience, etc. ; je fus emporté, après une de ces fêtes, au troisième cercle dantesque, absolument conscient, vêtu de mon Corps astral ; je m'assis à la tête de la table fatale, à la fête des démons.

Crue réalité d'une épouvantable matérialité ; dont le seul souvenir remue les fibres de mon âme les plus intimes.

La table était couverte de bouteilles de liqueur et de viandes immondes très spéciales pour les gourmands.

Au centre de cette table, il y avait un grand plateau, sur lequel ressortait une tête de porc.

Horrifié par ce macabre et horripilant festin, je regardais douloureusement du côté de l'orgie.

Rapidement tout changea ; mon Etre Réel, l'Intime, cet ange de l'Apocalypse de Saint-Jean qui tient dans ses mains les clés de l'Abîme, m'attrapant avec force par un bras et m'arrachant de cette salle comme par enchantement, me jeta sur un drap blanc mortuaire qu'il y avait là, sur le sol dégoûtant et plein de boue ; avec une grande chaîne, il me fouetta, tandis qu'il me disait : Tu es mon Bodhisattva, mon âme humaine, et j'ai besoin de toi pour remettre le Message de la Nouvelle Ere du Verseau à l'humanité. Vas-tu me servir, ou quoi ?.

Alors, le coeur affligé, je lui répondis :

Oui Seigneur, je te servirai ; je me suis repenti, donc pardonne moi.

C'est ainsi, mes amis, que j'en vins à abhorrer les liqueurs, les festins, les gloutonneries, les beuveries, etc. ; le seul résultat de tous ces immondices ce sont les larmes, symbolisées par la pluie dans cette région horrible ; les eaux pestilentielles de l'amertume et l'affreuse boue de la misère.

passage extrait de Combien son Intime l'a Secoué ! : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =114&t=315


N°55 - Pourquoi doit-on aller rencontrer Anubis et les 40 juges de notre vivant ?

Pour avoir une avance de karma qu'il faudra rembourser plus tard.
Il est utile de connaître et pratiquer cette "Rune Not" que nous effectuons le 15 de chaque mois ou lorsque c'est nécessaire.

Le jugement est rendu par le Hiérarque Anubis et les 42 Archontes le 16 de chaque mois. Les conséquences sont très rapides pour les personnes : le jour même et les suivants.

L'arcane 16 du Tarot est aussi à étudier.

A étudier aussi le chapitre 40 de cours ésotérique de magie runique.

Voici la pratique que vous ne trouverez dans aucun livre diffusé publiquement :

La Rune NOT est un S.O.S., un appel au secours, un moyen pour négocier avec l'Archonte Anubis et les 42 Juges de la Loi du Karma afin qu'ils écartent les problèmes karmiques qui nuisent à notre travail. Celui qui a du capital de bonnes oeuvres peut payer sans avoir besoin de souffrir.

Passage extrait de Rune Not : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =39&t=1327

Répondre

Retourner vers « Questions-réponses multi-sujets »