61 à 65 - Magiciens Noirs - Soleil - Fourmis et Abeilles

Des sujets différents pour découvrir la gnose avec plaisir et variété de thèmes
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

61 à 65 - Magiciens Noirs - Soleil - Fourmis et Abeilles

Message le 18 août 2010, 07:24

N°61 - Comment se protège-t-on des magiciens noirs ?



N°62 - Dans quel monde ( astral, mental, causal, etc..), les magiciens noirs sont-ils les plus dangereux ?



N°63 - Comment est véritablement le Soleil... pour les adeptes qui l'ont approché. A l'inverse de ce que prétendent nos scientifiques.



N°64 - Que savent les initiés sur les fourmis et les abeilles ?



N°65 - Que peut-on dire d'Andrameleck ?



Solutions en bas du message suivant

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: 61 à 65 - Magiciens Noirs - Soleil - Fourmis et Abeilles

Message le 18 août 2010, 20:29

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
N°61 - Comment se protège-t-on des magiciens noirs ?
Tout occultiste qui recommande l'éjaculation séminale est un magicien noir.

4 Tout fornicateur est un magicien noir.

5 Toute association de fornicateurs forme une Loge noire.

6 Nos disciples doivent apprendre à conjurer les ténébreux, pour les faire fuir, terrorisés.

7 L'Ange Aroch m'a enseigné une conjuration contre les ténébreux, qui lettre pour lettre, est ainsi formulée :

8 « Belilin, Belilin, Belilin, Amphore du Salut, je veux rester auprès de toi, le matérialisme n'a pas de force sur moi, Belilin, Belilin, Belilin » (cette conjuration est chantée).

9 Le Sage Salomon nous a laissé deux conjurations très puissantes pour combattre les démons. Voyons-les :

Conjuration des Quatre.

10 « Caput mortum, imperet tibi dominus per vivum et devotum serpentem.

Cherub, imperet tibi dominus per Adam Jotchavah !.

Aquila errans, imperet tibi dominus per alas tauri.

Serpens, imperet tibi dominus Tetragrammaton per Angelum et leonem !.

Michaël, Gabriel, Raphaël, Anaël !.

Fluat Udor per spiritum Elohim !.

Maneat terra per Adam Jotchavah !.

Fait firmamentum per Iod-He-Vau-He Sabaoth !.

Fiat judicium per ignem in virtute Michaël !.

Ange aux yeux morts, obéis ou écoule-toi avec cette eau sainte.

Taureau ailé, travaille ou retourne à la terre si tu ne veux pas que je t'aiguillonne avec cette épée.

Aigle enchaîné, obéis à ce signe, ou retire-toi devant ce souffle.

Serpent mouvant, rampe à mes pieds, ou sois tourmenté par le feu sacré et évapore-toi avec les parfums que j'y brûle.

Que l'eau retourne à l'eau ; que le feu brûle ; que l'air circule ; que la terre tombe sur la terre par la vertu du Pentagramme qui est l'étoile du matin et au nom du Tétragramme qui est inscrit au centre de la croix de lumière, Amen ».

Conjuration des Sept.

11 « Au nom de Michaël, que Jéhovah te commande et t'éloigne d'ici, Chavajoth !.

Au nom de Gabriel, qu'Adonaï te commande et t'éloigne d'ici, Baël !.

Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel !.

Par Samaël Sabaoth et au nom d'Elohim-Gibor, éloigne-toi Andraméleck !.

Par Zachariel et Sachiel Méleck, obéis à Elvah, Sanagabril !.

Au nom divin et humain de Schaddaï et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l'Ange Anaël, par la puissance d'Adam et d'Héva qui sont Jotchavah, retire-toi Lilith, laisse-nous en paix, Nahémah !.

Par les saints Elohim et les noms des Génies Cashiel, Séhaltiel, Aphiel et Zarahiel, au commandement d'Orifiel, détourne-toi de nous Moloch !. Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer ! ».

12 Il faut conjurer les ténébreux avec l'épée.

Passage extrait du sujet : Comment Conjurer Les Ténébreux : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=25&t=615

Pour ce qui est des risques à voyager dans l'astral, tomber sur des entités mal-intentionnées, il y a des moyens de s'en prémunir :

1/ lui dire : Par le Pouvoir du Christ, par la volonté du Christ, par la force du Christ, je te demande de te retirer.

2/ ou lui faire opposition par la main de Jupiter ( je ne sais plus si c'est la main gauche ou la main droite), c'est un système de défense

3/ Réciter la conjuration des 7 de Salomon, encore faut-il la connaître par coeur !

4/ si on est plusieurs, faire une chaîne de protection en se tenant par les mains jusqu'à former une ronde

5/ il doit y avoir moyens de dessiner certains signes cabbalistiques comme le pentagramme ou d'autres afin d'écarter l'indésirable

6/ Prier sa mère Divine Kundalini ou son Intime d'être protégé

7/ penser à son corps physique pour vite le réintégrer

regroupement d'infos collectées, extrait du sujet : Techniques de Protection Astrale : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=17&t=205

N°62 - Dans quel monde ( astral, mental, causal, etc..), les magiciens noirs sont-ils les plus dangereux ?

2 Les magiciens noirs les plus dangereux de l'Univers existent dans le monde Mental.

Passazge extrait du sujet : Comment Conjurer Les Ténébreux : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=25&t=615


N°63 - Comment est véritablement le Soleil... pour les adeptes qui l'ont approché. A l'inverse de ce que prétendent nos scientifiques.
Grâce à ce véhicule appelé Eidolon ou corps Astral ou corps sidéral, je me suis transporté plusieurs fois sur l'Astre-Roi ; par conséquent, je le connais très bien, je sais réellement de quelle façon il fonctionne, de quoi il est fait, comment est sa surface et ce qu'il y a sur lui, etc.

Je peux te dire que le Soleil est un monde gigantesque, des millions de fois plus gros que la Terre ou que Jupiter, et qu'il a une riche vie minérale, végétale, animale et humaine. Il a des chaînes de montagnes très élevées, des mers immenses et profondes, des forêts extraordinaires, et ses pôles nord et sud sont recouverts de glace.

Bien que cela paraisse incroyable, il y a des endroits sur le Soleil où l'on pourrait mourir de froid, des montagnes énormes couvertes de neiges éternelles et où il fait extrêmement froid, il y a aussi des climats tempérés, très agréables, et des climats chauds ; les côtes, par exemple, les bords de mer, à cause de la basse altitude, sont très chauds.

Ainsi donc, tous les climats existent sur le Soleil. Les habitants du Soleil ne vivent pas dans des villes, ils considèrent absurde le fait de se rassembler dans des villes et je suis entièrement d'accord avec eux, car la vie dans les villes est réellement dommageable et nocive au plus haut point.

Dans les villes, nous les êtres humains vivons entassés les uns sur les autres dans des édifices à plusieurs étages, dans des maisons collées les unes contre les autres, parmi la fumée des usines et des automobiles, nous meurtrissant mutuellement, nous faisant du mal de façon volontaire ou involontaire.

C'est pour cette raison que les habitants du Soleil ne commettraient jamais la folie de vivre dans des villes, il n'aiment pas les villes, ils préfèrent vivre paisiblement dans les campagnes ; cependant, ils ont construit de petits hameaux où ils font des investigations de type scientifique, mais ces agglomérations sont très petites.

Une fois, me trouvant là dans mon véhicule sidéral, ou corps Astral, je m'entretenais avec un groupe de savants solaires. Ils manifestaient, dans toute leur attitude et leur façon de s'occuper de ma personne, une grande harmonie. Une chose intéressante, c'est que malgré le fait que j'étais là dans mon véhicule Astral, mon corps sidéral, ils pouvaient me voir et m'entendre. Il n'y a pas de doute qu'ils étaient, eux, dans leur corps de chair et d'os, mais malgré qu'ils se trouvaient alors dans leur corps physique ils pouvaient me voir comme si j'étais moi aussi dans mon corps physique, c'est-à-dire qu'ils ont leurs facultés de clairvoyance et de clairaudience extraordinairement éveillées.

Nous conversions, donc, assis autour d'une belle table, et après quelque temps ils s'excusèrent car c'était le moment précis, approprié, pour passer à l'observatoire. Je les vis regarder à travers quelques lentilles, je les vis aussi effectuer des calculs mathématiques compliqués. Ils concentraient leur attention depuis un certain temps, sur un système de mondes très éloigné, situé à plusieurs millions d'années-lumière. Ils s'intéressaient beaucoup à ce réseau planétaire et ils faisaient sur lui une investigation rigoureuse car ils projetaient à ce moment-là d'effectuer une expédition à ces mondes extrêmement éloignés de notre système solaire Il va sans dire que les habitants du Soleil disposent de merveilleux vaisseaux cosmiques qui peuvent voyager à travers l'espace infini, et ils étaient en train de tracer la route exacte, faisant des calculs très complexes pour pouvoir atteindre avec précision le système de mondes qu'ils voulaient alors reconnaître.

Je suis resté franchement estomaqué, sidéré, en voyant leurs extraordinaires télescopes. Pour parler dans le langage ésotérique, nous pouvons appeler ces télescopes Tescohanos. Un terme assez bizarre, n'est ce pas, Tescohanos ?. Cela vous semble un peu fantaisiste, cette idée qu'il y a des habitants sur le Soleil, pas vrai ?.

Sachez aussi qu'à l'aide de leurs télescopes ils peuvent observer la planète Terre et toutes les autres planètes du système solaire. Grâce à leurs lentilles, ils peuvent voir non seulement notre monde, mais aussi ses villes et ses maisons. Ils peuvent également voir les gens qui habitent dans chacune des maisons qu'ils veulent examiner, les voir non seulement du point de vue purement physique, mais en outre du point de vue ésotérique ou occulte. Il leur est parfaitement possible de voir l'aura des personnes, l'état psychologique dans lequel chaque personne se trouve.

Ils n'ignorent pas, donc, l'état désastreux où se trouve notre planète Terre ; ils déplorent l'état lamentable qui est le notre et ils sont animés à notre égard des meilleures intentions, car ils veulent le bien de notre monde. Oui, nous devons reconnaître que l'humanité terrestre est complètement déchue.

Les habitants du Soleil ne veulent avoir aucune relation avec des gens qui possèdent l'Ego, le Moi, le Je, le Soi-même, la Légion de diables. Ces êtres du Soleil n'entrent en contact qu'avec des personnes bien mortes ; quand je parle de personnes « bien mortes », il faut que vous compreniez ce que je veux dire : je ne parle pas de la mort physique mais de la mort de l'Ego. Lorsque je dis « bien mortes », je donne à entendre que les habitants solaires ne désirent entrer en contact qu'avec des personnes qui ont désintégré l'Ego, qui sont mortes à elles-mêmes, au Moi, au Moi-même, qui ne possèdent plus l'Ego, en d'autres termes, qui sont libres du Moi.

Ils ont raison, oui, en cela je suis entièrement d'accord avec eux, parce que ceux qui possèdent l'Ego, qui ont encore le Moi, émettent des vibrations sinistres, fatales, des ondes perverses, diaboliques. Ces gens ainsi contaminés par l'Ego introduisent le désordre partout où ils vont, ces gens emprisonnés dans leur condition égoïque et diabolique ne pourraient jamais vivre en harmonie avec l'infini.

C'est pourquoi les habitants du Soleil ne veulent pas avoir de relations, disons, personnelles, avec des individus ou des gens qui ne sont pas morts à eux-mêmes, qui n'ont pas dissous l'Ego, le Moi.

Il me vient en mémoire certains paysages admirables du Soleil. Il y a là une mer tellement profonde, tellement immense, aux eaux si claires et si belles que j'en suis resté le souffle coupé. Souvent, dans mon corps Astral, je me rendais dans une baie, à l'aide d'une petite embarcation, et j'y reposais pendant des heures entières ; il n'y a pas de doute qu'en Astral aussi on peut naviguer dans des embarcations faites, naturellement, de matière astrale. On peut également s'introduire dans n'importe quelle embarcation, disons, physique. N'importe quelle personne qui sait voyager en corps Astral peut faire la même chose, ce qu'il faut, évidemment, c'est devenir conscient, les endormis ne pourraient faire ces choses.

Cette mer qui me portait doucement dans ma barque astrale est des millions de fois plus grande que toute la superficie de la Terre : je peux vous assurer que si nous déversions les sept mers de la Terre dans cette immense mer, ce serait comme jeter un verre d'eau dans ce vaste océan. Le plus grand de nos océans à nous est comme une flaque insignifiante à côté de cette mer colossale qu'il y a sur le Soleil.

De temps en temps je voyais surgir, à la surface, des monstres marins, ils contemplaient un moment l'horizon, puis ils replongeaient dans les profondeurs inimaginables de la mer solaire. Ce sont des choses inconcevables pour les terricoles.

Les gens de cette époque pensent que le Soleil est une boule de feu, et il n'y a personne qui puisse leur ôter cette idée de la tête. Il faut aller voir le Soleil en Astral, c'est vraiment quelque chose d'extraordinaire.

Pour lire la suite, sujet Samael Rend Visites aux Solariens : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... iens#p3607


N°64 - Que savent les initiés sur les fourmis et les abeilles ?

Bien des siècles avant que la première race humaine n'apparaisse sur la face de la Terre, ces créatures non humaines que l'on appelle aujourd'hui fourmis et abeilles vivaient dans ce monde. Ces créatures savaient à fond distinguer le bien du mal et le mal du bien. Assurément et au nom de la vérité, je dois vous dire que c'étaient de vieilles âmes qui avaient énormément évolué mais qui n'avaient jamais pris le chemin de la révolution de la conscience.

Il est évident que l'évolution ne peut jamais conduire qui que ce soit à l'autoréalisation intime.

Il est tout juste normal que toute évolution soit inévitablement suivie d'une involution. Après toute montée vient une baisse, après toute ascension une descente.

Ces créatures renoncèrent à l'idée de la connaissance supérieure et du cercle ésotérique de la vie, et elles mirent leur foi dans un charabia de type marxiste-léniniste semblable à celui de l'Union Soviétique. Il n'y a pas de doute que leur façon de comprendre fut plus erronée et plus grave que celle d'Adam, et le résultat est aujourd'hui visible aux yeux de tout le monde.

Voilà ce que sont les fourmis et les abeilles, des créatures involuantes, retardataires, régressives.

Ces êtres ont altéré leur propre organisme, ils l'ont modifié horriblement, ils l'ont fait régresser dans le temps jusqu'à en arriver à l'état dans lequel ils se trouvent actuellement.

Maeterlinck dit textuellement, au sujet de la civilisation des termites : « Leur civilisation, qui est la plus ancienne de toutes, est la plus curieuse, la plus intelligente, la plus complexe et, en un sens, la plus logique et la mieux adaptée aux difficultés de l'existence de toutes celles qui sont apparues avant la nôtre sur notre globe. Cette civilisation, même si elle est cruelle, sinistre et souvent répulsive, est à plusieurs égards supérieure à celles de l'abeille et de la fourmi commune et ordinaire, et à celle de l'homme lui-même.

« Dans la termitière (le nid des fourmis blanches), les dieux du communisme se transforment en d'insatiables Molochs. Plus on leur donne, plus ils en demandent ; et ils persistent dans leurs demandes jusqu'à ce que l'individu soit annihilé et que sa misère soit complète. Cette épouvantable tyrannie n'a pas son pareil dans l'humanité, étant donné que parmi nous, il y en a au moins quelques-uns qui se font du bien entre eux, alors que dans la termitière, personne ne fait de bien à personne ».

« La discipline y est plus féroce que chez les Carmélites ou chez les Trappistes, et la soumission volontaire à des lois ou règlements qui viennent d'on ne sait où est telle qu'elle n'a son égal dans aucune société humaine. Une nouvelle forme de fatalité, peut-être la plus cruelle de toutes, cette fatalité sociale vers laquelle nous nous dirigeons nous-mêmes, s'est ajoutée à celles que nous connaissions déjà et qui nous préoccupaient déjà bien assez. Il n'y a pas de repos, sauf dans le dernier sommeil ; la maladie n'est pas tolérée, et la faiblesse porte avec elle sa propre sentence de mort. Le communisme est parvenu aux limites du cannibalisme et de la coprophagie. Il exige le sacrifice et la misère des masses pour le bénéfice et le bonheur de personne, tout cela, dans le but qu'une espèce de désespoir universel puisse se perpétuer, se renouveler et se multiplier tant que le monde vivra. Ces villes d'insectes, qui apparurent avant nous, pourraient presque servir de caricature de nous-mêmes, de parodie de ce paradis terrestre vers lequel tend la majeure partie des peuples civilisés ».

Maeterlinck démontre de façon évidente quel est le prix de ce régime de type marxiste-léniniste : « Elles avaient autrefois des ailes, et elles n'en ont plus ; elles avaient des yeux et elles y ont renoncé ; elles avaient un sexe, et elles l'ont sacrifié ».

Il ne nous reste maintenant qu'une seule chose à ajouter à ceci : c'est qu'avant de sacrifier leurs ailes, leur vue et leur sexe, les fourmis blanches (et toutes les fourmis en général) durent sacrifier leur intelligence.

Si une dictature de fer fut nécessaire au début pour établir leur communisme abominable, tout devint automatique par la suite ; l'intelligence s'atrophia peu à peu, remplacée par la mécanicité.

Aujourd'hui, nous sommes remplis d'étonnement en contemplant une ruche d'abeilles ou une fourmilière, mais nous regrettons seulement que l'intelligence n'y soit plus et que tout soit devenu mécanicité.

passage extrait de Origine Incroyable des Fourmis et des Abeilles : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... lles#p5064


N°65 - Que peut-on dire d'Andrameleck ?


Andraméleck est l'antithèse de Mars-Samaël-Elohim Gibor .
Samaël est le Génie de Mars. Mais qui était Elohim Gibor ? et Andraméleck ?

Une nuit, nous sommes sortis en corps astral. Nous sommes entrés dans une caverne souterraine. Et là, recourant au grand appel de Pierre d'Aban, nous avons invoqué Andraméleck. Nous sommes demeurés longtemps dans cette caverne souterraine de la Terre, à invoquer Andraméleck ! Finalement, au milieu de la caverne est apparu un étrange personnage noir comme du charbon. Un personnage gigantesque, ténébreux et horrible. Etendant la main droite en direction de ce monstre horrifiant, nous avons dit : Au nom de Jupiter, Père des Dieux, je te conjure, Andraméleck ! Te Vigos Coslim !

Le résultat fut formidable. Le démon, frappé à mort par la foudre terrible de la Justice Divine, resta sous notre domination. Ce fut alors qu'Andraméleck parla, et il dit : Je ne savais pas que tu étais celui qui m'appelait ! Si je l'avais su, je serais venu bien avant ! Que ne puis-je faire pour toi ?

Ces paroles d'Andraméleck semblaient sortir des cavernes profondes de la Terre tout entière. On aurait dit que cette voix terrible et puissante jaillissait des entrailles intimes de la Terre elle-même !
Je conversai ainsi avec Andraméleck ; mais malgré son port harmonieux, on sentait dans le fond une présence étrange, il semblait souffrir. C'était un TRÔNE, certes, d'une beauté splendide, mais il y avait une autre personnalité qui lui correspondait, une PERSONNALITÉ TÉNÉBREUSE qui, à l'évidence, lui causait de la douleur.
Ce merveilleux géant, plein d'une grande dignité et avec des manières raffinées et délicates, tendit la main pour saluer tous et chacun des frères. Puis il se dirigea vers une table à écrire, et il s'assit là, devant le meuble. C'était une chose prodigieuse à contempler que ce géant étrange avec une telle courtoisie, une telle dignité, une telle harmonie ! Ce qui causait du chagrin, c'était de voir, derrière ce merveilleux géant, la profondeur, mieux, comme le souvenir d'une ombre fatale. Toutefois, le sceptre que portait ce géant, le médaillon sur sa poitrine, et toutes ses manières, étaient réellement de la Loge Blanche.
passages extrait du sujet : Andraméleck (antithèse de Mars-Samaël-Elohim Gibor) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 137&t=1863

Andrameleck est un Hanasmussen - mi-ange et mi-démon. Le boddhisattwa est tombé, c'est un prince de l'Enfer. Mais son Intime est toujours Trône, dans les chemins celestes. Il a deux centres !

Répondre

Retourner vers « Questions-réponses multi-sujets »