Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Expériences et pratiques du dédoublement astral.
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 30 juin 2010, 21:06

Mois Impair --> Voyage astral

Nouvelle session pour ceux qui n'ont pas encore commencé et qui veulent aller dans les mondes internes.

Ci-dessous, les méthodes principales :


Les 2 méthodes recommandées pour voyager dans l'astral :
1ère clef.

Durant quarante nuits consécutives, l'étudiant s'efforcera d'observer avec le plus grand soin cet état de transition qui existe entre la veille et le sommeil. Il est nécessaire de porter une extrême attention à cet état spécial de transition, d'assoupissement, pendant lequel nous ne sommes pas endormis ni non plus réveillés.

Rappelez-vous, mes frères, que lorsque nous nous trouvons entre la veille et le sommeil nous sommes, en fait, devant la porte qui nous permet de sortir en Astral. Etudiez cette porte pendant quarante nuits, prêtez à cette porte une suprême attention. Après ces quarante nuits, vous connaîtrez alors l'état de transition existant entre la veille et le sommeil. Si à ce moment-là vous êtes certains d'avoir très bien examiné cet état d'assoupissement où l'on n'est ni endormi ni réveillé, alors levez-vous, à cet instant, de votre lit, sortez de votre chambre et dirigez-vous vers l'endroit où vous voulez aller, sans aucune crainte.

Lorsque je vous dis : levez-vous de votre lit au moment où vous êtes sur le point de tomber dans le sommeil, je ne veux pas dire que vous devez vous lever en pensée, avec l'imagination, ce que je dis doit être traduit en faits concrets.

Ne pensez plus au corps physique, levez-vous sans aucune crainte, et c'est tout. Vous pourrez voyager par la voie des airs vers n'importe quel endroit du monde, traverser n'importe quel mur d'un bord à l'autre, rendre visite aux Temples de la Loge Blanche.

2ème clef.

Au moment précis où vous vous réveillerez du sommeil normal et ordinaire, concentrez votre imagination et votre volonté sur un lieu que vous connaissez très bien et imaginez que vous êtes à cet endroit. N'imaginez pas que vous êtes en train d'imaginer, réalisez votre imagination. Oubliez le lieu où votre corps repose et, en toute sécurité, sentez vous vraiment à l'endroit imaginé. Ne vous divisez pas entre deux endroits, ne vous divisez pas entre le lieu où vous êtes en train de dormir et le lieu où vous voulez vous transporter en corps astral. Oubliez l'endroit où vous dormez et, pleins de foi et de volonté, identifiez-vous totalement avec l'endroit où vous désirez vous transporter. Rappelez-vous que la clef du pouvoir se trouve dans la volonté et l'imagination unies en vibrante harmonie.

Identifiez-vous avec l'endroit imaginé et parcourez-le en toute confiance.

La condition fondamentale pour être victorieux avec cette clef c'est : ne pas penser que nous sommes à l'endroit imaginé mais y être vraiment. Une chose est de penser que nous sommes à cet endroit et autre chose est d'y être vraiment. Nous ne devons pas seulement penser que nous y sommes, mais être certains que nous nous y trouvons, aussi certains que, quand nous sommes en chair et en os, nous sommes certains d'être dans telle ou telle rue, ou dans tel café et sur une place publique. Nous ne nous mettons pas alors à penser que nous sommes à l'un de ces endroits, car la chose est tellement évidente qu'il s'avérerait superflu d'y penser.

De la même façon, nous n'avons pas besoin de penser que nous sommes à l'endroit imaginé. Pleins de foi, nous devons nous mettre à parcourir cet endroit, à nous y promener. Si cette clef est pratiquée à la perfection, pendant que nous sommes en train de nous assoupir, il va de soi que la sortie en corps astral sera un fait. Nous profiterons, pour cette clef, de l'instant où nous nous réveillons du sommeil normal ; nous ne devons par perdre le sommeil mais le conserver, en essayant de nous rendormir, tout en mettant cette clef en pratique, avec l'imagination et la volonté unies en vibrante harmonie.

Chapitre extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php
La clef de sol pour t'éveiller dans le rêve :
Pour cela nous recommandons que, chaque fois que vous rencontrez des personnes, des événements ou des choses bizarres qui attirent votre attention, discernez et demandez-vous : « Suis-je en corps physique ou en astral ? ». Faites un petit saut pour voir si vous pouvez flotter ; si vous parvenez à flotter, vous êtes en corps astral ; si vous ne flottez pas, vous êtes en corps physique. Dans les mondes internes nous agissons comme si nous étions en chair et en os, comme si nous étions réveillés. Il n'y a pas de différence entre ces deux mondes, entre le physique et l'astral (lire « Les mille et un fantômes », d'Alexandre Dumas).

Ce que nous faisons habituellement en état de veille, nous le faisons aussi pendant le sommeil. Si, pendant le jour, vous pratiquez la clef qui consiste à faire un petit saut afin de vérifier dans quel corps vous vous trouvez, la nuit quand, afin de sortir en corps astral, vous sautez de votre lit, vous flotterez dans l'espace et, votre corps physique restant endormi, vous pourrez voyager à travers l'infini pour assister aux beaux rituels et cours donnés par les Grands Maîtres dans les Temples gnostiques qui existent en Etat de Djinn dans diverses parties de ce pays et dans le monde entier.

Mais il peut arriver qu'une personne ne flotte pas et se trouve pourtant en Astral. Alors, si vous ne flottez pas dans les airs, montez sur une chaise, ou une petite table, ou un banc, ou quoique ce soit, et sautez pour voir si vous allez voler dans l'espace ambiant. Donc, si vous avez commencé par faire un petit saut et que vous ne volez pas, et si vous voulez en avoir le cœur net, le mieux c'est de monter sur quelque chose qui vous permette de sauter et de faire l'expérience pour voir si vous flotterez, en vous élançant de votre support avec l'intention de voler dans les airs. Il est évident que si vous êtes en Astral vous flotterez, sinon vous retomberez sur le sol.

Ainsi donc, pour récapituler, division de l'attention en trois parties :

1 Sujet, c'est-à-dire, par rapport à soi-même, ne pas s'oublier soi-même un seul instant, être constamment en rappel de soi.

2 Objet, c'est-à-dire, observer toutes les choses comme je l'ai fait dans le cas des papillons de verre. Que feriez-vous si, en ce moment même où vous lisez ce livre, survenait une personne qui serait morte depuis plusieurs années et qui vous parlerait ?. Seriez-vous assez ingénu (ou ingénue), seriez-vous assez niais pour ne pas vous poser ces questions : qu'est-ce qui se passe ?. Serais-je en astral ?. Seriez-vous si peu soucieux de tenter l'expérience et de faire le petit saut ?.

N'oubliez pas que n'importe quel détail, si insignifiant soit-il, doit nous être un prétexte pour nous faire ces réflexions.

3 Lieu : nous avons dit que tout endroit doit être étudié attentivement et que nous devons partout nous poser la question : pourquoi suis-je ici ?.

Donc, rappelez-vous : Sujet, Objet et Lieu : division de l'attention en trois parties. Si l'on prend l'habitude de vivre toujours avec notre attention divisée dans ces trois parties : Sujet, Objet et Lieu, si l'on prend l'habitude de faire ce petit exercice chaque jour et à tout instant, seconde après seconde, cette habitude se gravera profondément dans la Conscience et, durant la nuit, pendant notre sommeil, nous finirons par faire le même exercice que nous faisons dans le physique et le résultat sera alors l'éveil de la Conscience.

extrait du sujet : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=11&t=277
Méthode expliquée sur Don et Compassion : http://www.don-et-compassion.com/techni ... ience.html

Pas convaincu, hé bien regardez ce que cette méthode m'a apporté : Rêves Apparentés à des Voyages Astraux : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 3276#p3276


et les autres méthodes (et il n'y pas tout) :
Première clef : que le disciple s'endorme en même temps qu'il vocalise le mantra Faraon distribué en trois syllabes, de cette manière : Fffff Aaaaa Rrrrr Aaaaa Ooooo Nnnnn.

La vocalisation de la lettre R a déjà été expliquée.

Le disciple devra s'allonger horizontalement sur le dos. Il étendra les paumes des mains sans rigidité à la surface du matelas ; les genoux fléchis vers le haut, les plantes des pieds reposant sur le lit. Tout le corps doit être relaxé, membre par membre. Que le disciple s'endorme dans cette position et, en faisant des inspirations profondes qu'il vocalise le mantra Faraon.

Le disciple endormi sortira inévitablement du corps physique sans savoir à quel moment ni comment. Une fois dans les Mondes internes, dans la Quatrième dimension où se projettera son Astral de façon irrésistible, il éveillera une conscience totale, c'est-à-dire qu'il se rendra compte de ses expériences inouïes dans ces Mondes et il pourra ainsi se dédier à l'exercice de la Théurgie.

Mais, avant de se coucher, il fera le signe de l'Etoile microcosmique.

A cet effet, on lève les bras vers le haut jusqu'à ce que les paumes des mains se touchent au-dessus de la tête ; et, ensuite, on les étend latéralement de sorte qu'elles restent en position horizontale en formant une croix avec le reste du corps et, pour finir, on croise les avant-bras sur la poitrine en touchant cette région avec les paumes de façon que les pointes des doigts arrivent à la hauteur des épaules.

Notre adorable Sauveur du Monde, le Christ Jésus, utilisait cette clé mystérieuse révélée par nous aujourd'hui, quand il étudiait dans la pyramide de Képhren.

Cependant, le Maître Huiracocha conseillait pour cette pratique de faire quelque fumigation, de brûler quelque encens ou d'imprégner l'habitation de façon sensible avec un bon parfum.

Seconde clef : ou, d'une autre manière, le disciple s'endormira en vocalisant ce mantra : Tai Ré Ré Ré.

On doit chanter ce mantra en accentuant fortement la voyelle A : T Aaaaa Iiiii.

Les trois syllabes restantes se vocalisent ainsi : on donne au E un son tintant, mélodieux, prolongé et on ne fait pas vibrer le R, mais il se prononce seulement d'une manière simple : R Eeeee R Eeeee R Eeeee.

La syllabe Tai se chante sur un ton profond. La répétition de Ré sur un ton plus haut que Tai.

Quand le disciple est déjà endormi, quand il se trouve dans l'état précis de transition entre la veille et le sommeil, il doit se lever du lit sans hésitation, sans paresse, sans doutes, sans raisonnements, avec naturel, comme par réflexe ou instinct automatique et absolument infantile. Observez les oiseaux : quand ils vont voler, ils ne raisonnent pas pour cela, ils ne connaissent pas de doutes ni de préconceptions, mais ils volent instinctivement, disons : automatiquement. Le disciple doit procéder de cette manière : imiter les oiseaux., il doit donc se lever du lit et sortir de la chambre. Et se diriger vers n'importe quel endroit de l'Infini, où il veut.

Quand nous disons que l'étudiant doit se lever du lit, que l'on traduise ceci en faits effectifs et immédiats, sans donner lieu à penser


LMT0802 Dédoublement imprévu et réflexe

Nous nous référons au cas d'un homme qui, étant endormi, dut se lever pour ouvrir la porte de sa maison, parce qu'à cet instant il entendit que quelqu'un frappait. Quand il retourna dans sa chambre, il eut la terrible surprise de trouver un homme dans son lit. En l'observant bien, il se rendit parfaitement compte que cet homme était son propre corps, lequel était resté dans le lit.
Par la référence précédente, les étudiants pourront se rendre compte que, quand un homme se lève de son lit à l'instant précis de s'endormir, le résultat est inévitablement le dédoublement. L'homme du cas précédent s'est dédoublé parce qu'il s'était levé avec le plus grand naturel : il n'y eut ni analyse mentale, ni peurs, ni préjugés. Il sortit ouvrir la porte, ce fut tout !

Troisième clef
: dans le cerveau humain, à l'intérieur de ses cellules résonne sans cesse la voix subtile. C'est un son sifflant, aigu. C'est le Chant du Grillon, le sifflement du Serpent, le son Anahat, la Voix de Brahma. Il a dix tonalités que le Théurge doit apprendre à écouter. Le mental de l'étudiant doit s'absorber dans ce Son, comme l'abeille dans le nectar des fleurs.

Celui qui veut entendre le son Anahat doit vider son mental, avoir un mental calme et non calmé ; nous le répétons : Calme. Celui qui essaie et se propose d'écouter ce Son mystique, doit maintenir le mental en silence et non rendu silencieux ; nous le répétons : en Silence.

Faites la distinction entre un mental qui est calme parce qu'il a compris qu'il est inutile de penser, et un mental qui est calmé artificiellement. On différencie un mental qui est dans un silence naturel spontané, d'un mental qui est rendu silencieux de force, par la violence.

Quand le mental est calme, en profond silence, l'étudiant peut entendre inévitablement le Son du grillon : un son subtil, aigu, pénétrant. Et même si l'Ame s'absorbe dans ce son mystique, les Portes du Mystère s'ouvrent pour l'étudiant. Alors, à cet instant, qu'il se lève du lit instinctivement et qu'il sorte de la chambre pour se diriger vers les Temples de la Loge Blanche, ou vers n'importe quel lieu de l'Univers.

Le disciple doit apprendre à jouer de la Lyre d'Orphée !. Cette Lyre est le Verbe, le Son, la Grande Parole !.

Quatrième clef
: l'étudiant peut s'endormir en vocalisant la lettre S comme un sifflement doux et paisible.

Avec la vocalisation de cette lettre, il acquerra la capacité de faire résonner dans son cerveau la Voix subtile, le son Anahat, à volonté, lequel lui permettra de sortir consciemment en corps astral.

Cinquième clef : la Force sexuelle se bipolarise en positive et négative. Par le cordon ganglionnaire de droite qui s'enroule autour de la moelle épinière montent les atomes solaires depuis notre système séminal. Par le cordon ganglionnaire de gauche qui s'enroule de même autour d'elle montent les atomes lunaires depuis notre système séminal.

Et bien, les atomes solaires résonnent avec le mantra Ra et les atomes lunaires vibrent intensément avec le mantra La.

Pour faire résonner la voix subtile, le son Anahat, dans le cerveau, on utilise le pouvoir sexuel des « Deux témoins » connus en Orient sous les noms d'Ida et de Pingala.

Le son Anahat est produit par les forces sexuelles en mouvement.

Et on sait déjà que tout mouvement produit un son. Si on arrive à faire vibrer avec intensité les atomes solaires et lunaires du Système séminal, alors le son Anahat se produira plus fortement, plus intensément et il donnera la capacité de sortir consciemment en corps astral.

On s'endort, bien sûr, en vocalisant mentalement ainsi : Lllll Aaaaa Rrrrr Aaaaa. Avec ces Mantram, les atomes solaires et lunaires en question tourneront intensément en un tourbillon électrique. Un tel mouvement produit le son Anahat avec lequel l'étudiant peut s'échapper consciemment du corps physique. L'important est qu'il se lève du lit à l'instant de s'endormir en utilisant le Son mystique.

Les Deux témoins de l'Apocalypse de Saint-Jean confèrent le pouvoir de prophétiser parce qu'ils produisent l'éveil de la conscience. Par le cordon ganglionnaire de droite monte le Feu solaire ; par celui de gauche s'élève l'Eau lunaire : Feu plus Eau égale Conscience. Le Feu du Phlégéton et l'Eau de l'Achéron s'entrecroisent dans la Neuvième sphère (le Sexe) en formant le signe de l'Infini. Ce signe est le Saint-Huit, si on observe attentivement le Caducée de Mercure, on peut percevoir deux Serpents enroulés qui forment le Saint-Huit.

Sixième clef : il existe au Mexique un cactus prodigieux mentionné par le Maître Huiracocha dans sa « Nouvelle Rose + Croix ». C'est le Peyotl ou Jiculi. Ce cactus a le pouvoir d'éveiller instantanément la Clairvoyance de celui qui le mastique. Le Peyotl permet de sortir consciemment en corps astral. C'est une plante sacrée de la Grande Loge Blanche.

Malheureusement, il est absolument impossible de trouver le Peyotl authentique dans la capitale de la République Mexicaine. On le trouve seulement à San Luis Potosi ou à Chihuahua parmi les indiens Tarahuamaras de la Sierra. Les Maîtres du Temple de Chapultepec utilisent ce cactus pour leurs astralisations instantanées et urgentes. Il suffit de le mâcher, c'est tout !.

Septième clef : les anges gardiens. Tout disciple est assisté par un Gourou, par son ange gardien. Avant d'essayer la pratique de sortie en astral, on invoquera l'aide du Maître ou de l'ange gardien. Que l'on demande avant tout au Dieu interne d'appeler le Gourou dans la Langue sacrée.

Indubitablement, ce Maître trouve possible d'extraire le disciple consciemment en corps astral.

Un grand nombre d'étudiants ont réussi à perdre totalement leurs facultés à cause des mauvaises habitudes et coutumes qu'ils eurent dans leurs réincarnations passées. Et maintenant, il souffrent l'indicible car bien qu'ils connaissent toutes les Clés gnostiques, ils ne réussissent pas à sortir consciemment en corps astral.

Dans les forêts de l'Amazone et du Putumayo existe une plante prodigieuse appelée Yagué. Les rebouteux des tribus prennent cette plante en infusion mélangée avec le Guarumo. Et ils sortent en astral. Si un étudiant gnostique qui ne possède pas la faculté de sortir consciemment en astral buvait cette infusion, il réussirait instantanément le dédoublement conscient. Et s'il l'utilisait quotidiennement, durant quelque temps, il acquerrait la faculté de s'astraliser. Ensuite, même s'il n'en prenait plus, il n'en éprouverait plus le besoin ; donc cette faculté s'installerait en lui de façon permanente.

chapitres extraits de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/LMT08.html
Clef fondamentale : Prier la Mère Divine de Nous Sortir du Corps : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=17&t=452

La plupart est extrait du sous-forum voyage astral où vous êtes: http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... m.php?f=17


Au niveau des liens :

Sur le site Don et Compassion : A lire :

Comment faire un voyage astral : http://www.don-et-compassion.com/voyage ... jaune.html et tous les chapitres qui suivent

mais aussi : la technique du voyage astral : http://www.don-et-compassion.com/voyage_astral.html et tous les chapitres suivant... je vous donne les têtes de dossier.

et les témoignages de leurs membre sur site : http://www.don-et-compassion.com/voyage ... nages.html

Sur le forum Don et Compassion,

les sujets du sous-forum : VOYAGE ASTRAL ET TECHNIQUE VOYAGE ASTRAL : http://forum.don-et-compassion.com/viewforum.php?f=4

les sujets du sous-forum : Apprendre comment faire un voyage astral - Carnet de route : http://forum.don-et-compassion.com/viewforum.php?f=14


Sur le forum de Phare Gnostique :

le sous-forum : Voyager dans l'astral : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... m.php?f=17

mais aussi : le sous-forum : Prières et Conjurations : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... m.php?f=25

Il y a aussi les chapitres des livres de Samael donnés dans la rubrique : "Comment passer du rêve au voyage astral" : disponible dans la section "La Pratique" du site gnose de Samael Aun Weor : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ration.php

et aussi Voyage astral : du livre Jaune , fondamental : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... Astral.php


je sais, il y en a trop à lire, prenez cela comme une base de documentation

Ce soir lisez, et demain soir, passez à la pratique, ce sera le 1er jour des 40 où il faudra persévérer nuit après nuit....

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 1 juillet 2010, 21:55

Allez, c'est la première nuit,vous pourriez invoquer votre Mère Divine...

Je crois en ma Mère Divine :
Pascal a écrit : (Gémani, on peut trouver cette merveilleuse prière à d'autres endroits du forum, je souhaite la remettre ici car elle est si simple et si belle, on peut même modifier la 4ème ligne et Lui demander autre chose à notre Mère)

1972 En regardant le mystère.txt (ERM:Chap15) :
Maître, existe-t-il une prière spéciale pour appeler notre Mère Nature particulière, et pourriez-vous nous l'enseigner ?
R. Je vais vous donner un conseil qui servira à tout le monde. Etendez-vous sur le dos dans votre lit, le corps bien détendu, et endormez-vous en récitant avec votre pensée et avec votre coeur la prière suivante :
« Je crois en Dieu
Je crois en ma Mère Divine
Je crois en la Magie Blanche
Ma Mère, sors-moi de mon corps ».

Récitez cette prière magique avec toute votre dévotion et avec une foi intense. Si nécessaire, redites-la des millions de fois en vous endormant. Mais rappelez-vous le dicton : "Aide-toi, le ciel t'aidera".
Quand vous vous sentirez dans cet état de relâchement propre au sommeil, lorsqu'arriveront dans votre mental les premières images de rêve, de grâce, surmontez la paresse et asseyez-vous comme un fantôme subtil et délicat, faites comme le voyageur de notre histoire à la pension, levez-vous de votre lit et sortez de votre maison, compris ?

1972 En regardant le mystère.txt (ERM:Chap17) :
Maître, n'existe-t-il pas une prière pour appeler notre Mère Nature quand nous sommes en astral, pour qu'elle nous apporte le corps physique à l'endroit où nous nous trouvons alors avec notre âme ? Pourriez-vous nous l'enseigner ?
R. Avec grand plaisir ; je vais maintenant vous enseigner une invocation magique précise, pour qu'avec elle vous puissiez appeler votre Divine Mère, qui se chargera de vous amener votre corps à l'endroit où vous vous trouvez dans l'état animique :
"Je crois en Dieu
Je crois en ma Mère Nature
Je crois en la Magie Blanche
Ma Mère, amène-moi mon corps".

(on peut répéter cette invocation des milliers fois).
Lorsque vous sentez une certaine pression sur les épaules, c'est que le corps physique approche, qu'il arrive, et quand vous le voyez, ordonnez-lui de façon impérative de pénétrer en vous. Vous pouvez être sûr que votre corps flottera dans la quatrième dimension et qu'il pénétrera en vous par la partie supérieure de votre tête animique, astrale ou sidérale. Alors, en possession de votre corps qui flotte dans le milieu magique de la quatrième dimension, vous pouvez vous transporter vers n'importe quel endroit du monde, que ce soit le Tibet ou les temples sacrés d'Egypte, de l'Inde, etc.

1972 Les trois montagnes.txt (3M:Chap08) :
Il est clair et évident qu’en me levant, ainsi aidé, je franchis de fait le mur de la vitesse de la lumière, en restant alors debout près du lit de pénitent et d’anachorète, le corps physique bien plongé dans la quatrième dimension.
Tout Gnostique sincère peut certainement faire de même si au moment de commencer à s’endormir, il se concentre intensément sur la Divine Mère Nature Particulière, individuelle.
Voici une formule magique très particulière :
Je crois en Dieu,
Je crois en ma Mère Nature,
Et je crois en la Magie blanche.
Ma Mère, emmenez-moi avec mon corps. Amen.

On récite cette prière des milliards de fois au moment où l’on veut dormir, mais il convient de ne pas oublier ce dicton populaire qui dit : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ».
Très légèrement endormi, levez-vous du lit en priant, et ensuite, sautez avec l’intention de flotter dans l’atmosphère environnante, ayez la foi comme un grain de moutarde et vous soulèverez des montagnes.

copie du sujet Je crois en ma Mère Divine : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =49&t=1789

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 4 juillet 2010, 20:06

MFO17 Le Dédoublement

Au sujet des projections de l'Eidolon et des voyages suprasensibles hors du corps physique, nous avons beaucoup à dire.
Au moment où j'écris ces pages, des événements extraordinaires, merveilleux, me reviennent en mémoire. En repassant les vieilles chroniques de ma longue existence, avec la minutie laborieuse du clerc dans sa cellule, surgit Eliphas Levi.

Une nuit, hors de ma forme dense, je suis allé partout en invoquant l'âme de ce trépassé qui de son vivant s'appelait l'abbé Alphonse Louis Constant (Eliphas Levi).

Je le trouvais, naturellement, assis à une vieille table de travail, dans l'auguste salon d'un antique palais. C'est avec une grande courtoisie qu'il se leva de son fauteuil pour recevoir respectueusement mes salutations.

Je viens vous demander un grand service, dis-je ; je voudrais que vous me donniez une clé pour sortir instantanément en corps astral chaque fois qu'on en a besoin.

Avec grand plaisir, répondit l'abbé, mais auparavant je désire que demain vous m'apportiez la leçon suivante : « Quelle est la chose la plus monstrueuse qui existe sur la terre ? ».

Donnez-moi la clé aujourd'hui même, je vous en prie.

Non !, apportez-moi votre leçon et alors c'est avec grand plaisir que je vous donnerai la clé.

Le problème que l'Abbé m'avait proposé s'avéra un véritable casse-tête, car il existe tellement de choses monstrueuses dans le monde que, franchement, je ne trouvais pas la solution. J'allais par toutes les rues de la ville, observant, essayant de découvrir la chose la plus monstrueuse, et lorsque je croyais l'avoir trouvée, alors surgissait quelque chose de pire encore ; soudain un rayon de lumière éclaira mon entendement.

« Ah !, me dis-je, maintenant je comprends. La chose la plus monstrueuse doit être, en accord avec la loi de l'analogie des contraires, l'antipode de la plus grandiose. Bon !, mais quelle est la chose la plus grandiose qui existe sur la face douloureuse de ce monde affligé ? ».

J'aperçus alors par translucidité (ou clairvoyance) la montagne des « têtes-de-morts », le Calvaire, le Golgotha des amertumes, et le grand Kabire Jésus agonisant sur une croix par amour pour toute l'humanité souffrante.

Alors je m'exclamais : l'Amour est la chose la plus grandiose qui existe sur la terre !, Eurêka !, Eurêka !, Eurêka !, maintenant j'ai découvert le secret : la haine est l'antithèse de la plus grandiose. La solution du problème complexe devenait évidente ; à présent, il me fallait indubitablement me mettre à nouveau en contact avec Eliphas Levi.

Projeter encore une fois l'Eidolon fut pour moi une affaire de routine, car il ne fait aucun doute que je suis né avec cette précieuse faculté. Si je cherchais une clé spéciale, je ne le faisais pas tant pour mon insignifiante personne qui ne vaut rien, mais plutôt pour les nombreuses autres personnes qui aspirent ardemment au dédoublement conscient et positif.

Voyageant avec l'Eidolon, ou Double magique, très loin du corps physique, je me promenais dans divers pays d'Europe, cherchant l'Abbé ; mais celui-ci n'apparaissait nulle part.

Soudain, de façon inusitée, je sentis un appel télépathique et je pénétrais dans une luxueuse demeure ; l'Abbé était là, mais, oh !, surprise !, merveille !, qu'est-ce que c'est ?. Eliphas transformé en un petit enfant et couché dans un berceau. Un fait vraiment insolite !, n'est-ce pas ?.

Avec une profonde vénération, je me suis approché très doucement du bébé en disant : « Maître, j'apporte la leçon : la plus monstrueuse chose qui existe sur la terre, c'est la haine. Maintenant je veux que vous accomplissiez ce que vous m'avez promis. Donnez-moi la clé ».

Cependant, à mon grand étonnement, le bambin se taisait, tandis que je désespérais, sans comprendre que le silence est l'éloquence de la sagesse. De temps en temps, je le prenais dans mes bras, désespéré, en le suppliant, mais tout à fait en vain, car ce nourrisson me semblait être le sphinx du silence.

Combien de temps ceci dura-t-il ?. Je ne le sais pas !. Dans l'éternité, le temps n'existe pas, et le passé et le futur fraternisent dans un éternel maintenant.

Finalement, me sentant trompé, je laissais le marmot dans son berceau et je sortis, très attristé, de ce vétuste et noble manoir.

Les jours, les mois et les années passèrent et je continuais à me sentir fraudé ; j'avais comme l'impression que l'Abbé n'avait pas rempli sa parole, qu'il avait si solennellement engagée ; mais un jour la lumière vint à moi. Je me rappelais alors cette phrase du Kabire Jésus : « Laissez venir à moi les petits enfants, car le Royaume des Cieux est à eux ».

Ah !, maintenant je comprends, me dis-je à moi-même. Il est urgent, et indispensable, de reconquérir l'enfance dans l'esprit et dans le coeur. « Tant que vous ne serez pas comme des enfants, vous ne pourrez entrer dans le Royaume des Cieux ».

Ce retour, cette régression vers le point de départ originel, est impossible si l'on n'est pas auparavant mort à soi-même ; l'Essence, la Conscience, est malheureusement embouteillée dans tous ces agrégats psychiques qui, dans leur ensemble ténébreux, constituent l'Ego.

C'est seulement par l'annihilation de ces agrégats sinistres et sombres que l'on peut réveiller l'Essence en son état d'innocence première.

Lorsque tous les éléments subconscients ont été réduits en poussière cosmique, l'Essence est libérée. Alors nous reconquérons l'enfance perdue.

Novalis dit : « La Conscience est l'essence propre de l'homme en complète transformation, l'être céleste primitif ».

Il s'avère clair et manifeste que lorsque la conscience s'éveille, le problème du dédoublement volontaire cesse d'exister.

Après que j'eusse compris à fond tous ces processus de la psyché humaine, l'Abbé, dans les mondes supérieurs, me livra la seconde partie de la Clé royale.

Cette clé consiste en une série de sons mantriques avec lesquels on peut, de manière consciente et positive, réaliser la projection de l'Eidolon.

Pour le bien de nos étudiants gnostiques, il convient d'établir de façon didactique la succession intelligente de ces sons magiques :

A) Un sifflement long et fin semblable à celui d'un oiseau.

B) Entonner la voyelle « E » (Eéééé) en allongeant le son avec la note ré de la gamme.

C) Chanter le « R » en le faisant résonner selon le si musical, et en imitant la voix aiguë de l'enfant ; quelque chose comme le son aigu d'un petit moulin ou d'un moteur, extrêmement fin et subtil (Rrrrr).

D) Faire résonner le « S » de manière très délicate comme un sifflement doux et paisible (Sssss).

Précision : En A) il y a un sifflement réel et effectif. En D), le « S » est seulement semblable à un sifflement.

Asana : l'étudiant gnostique se couche en position de cadavre : décubitus dorsal (sur le dos). Les pieds sont ouverts en forme d'éventail et les talons se touchent. Les bras le long du corps ; tout le véhicule physique est bien relaxé.

S'étant assoupi, le dévot, dans une profonde méditation récitera plusieurs fois les sons magiques.

Elémentaux : Ces mantras se trouvent en relation intime avec le département élémental des oiseaux, et il est ostensible que ceux-ci assisteront le dévot en l'aidant effectivement dans le travail de dédoublement.

Chaque oiseau est le corps physique d'un élémental, et ils aident toujours le néophyte, à la condition d'une conduite droite.

Si l'aspirant désire ardemment l'assistance du règne élémental des oiseaux, il doit apprendre à les aimer. Ceux qui commettent le crime d'enfermer les créatures du ciel dans d'abominables cages ne recevront jamais cette aide.

Nourrissez les oiseaux du ciel, devenez un libérateur de ces créatures, ouvrez les portes de leurs prisons, et ils vous assisteront.

Lorsque j'ai expérimenté pour la première fois la Clé royale, après avoir entonné les mantras, je me sentis vaporeux et léger comme si quelque chose avait pénétré à l'intérieur de l'Eidolon.

Nul doute que je n'ai pas attendu qu'on me lève du lit ; je quittais moi-même le lit ; je me levais volontairement et, en marchant très lentement, je sortis de la maison ; les innocents élémentaux de mes amis les oiseaux introduits à l'intérieur de mon corps astral m'aidèrent au dédoublement.

Conclusion.

Nous avons donc exposé, dans le présent chapitre, les deux aspects fondamentaux de la Clé royale. Le complet et absolu développement de ces deux parties de la grande Clé nous permettra de nous dédoubler à volonté de façon consciente et positive.

Ceux qui aspirent vraiment à se convertir en expérimentateurs des grandes réalités dans les mondes supérieurs doivent déployer à l'intérieur d'eux-mêmes les deux aspects de la grande Clé.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 7 juillet 2010, 20:05

Il y a quelque chose de très intéressant : si, durant les heures de sommeil, nous, - c'est-à-dire ce que l'on a à l'intérieur de nous, ce que l'on a d'Âme -, nous sortons de notre corps au moment où il s'endort et nous allons de l'autre côté et nous rêvons de choses et ensuite nous nous en souvenons. Que s'est-il passé ?

Simplement, ce qui s'est passé, c'est qu'on a vu les lieux où on est allé. Il est clair que si on est endormi et qu'on rêve soudain qu'on était sur la Place, et qu'on s'est réveillé sur la Place de San Luis, alors, ce qu'on a à l'intérieur de nous, cette Âme ou Esprit (comme vous voulez l'appeler), était certainement sur la Place. Elle est allée voir la Place et elle est revenue, et, au retour, on dit : « Quel drôle de rêve, j'étais sur la Place, qu'est-ce que je suis allé faire sur la Place ? ». Mais on y était vraiment.

Or, si cela arrive involontairement, je vous dis : pourquoi ne pas faire en sorte que cela arrive volontairement ? Oui, on peut, ce n'est pas laborieux. Je vais vous donner une clé très simple, vous la mettrez en pratique chez vous et vous verrez que cela va vous donner, alors, un très bon résultat ; mais n'allez pas vous effrayer, s'il vous plaît, ne vous effrayez pas...

JE VAIS VOUS DONNER LA CLÉ, c'est très simple : couchez-vous cette nuit, la tête au Nord, en décubitus dorsal, c'est-à-dire sur le dos, avec le corps bien relaxé, je veux dire avec les muscles relâchés, que vous n'ayez aucun muscle tendu, c'est-à-dire bien relâchés, de manière très simple.

Et on s'endort, mais en « contrôlant » son sommeil, en étant attentif à son propre sommeil, en « le contrôlant ». C'est facile, on va s'endormir, mais en surveillant en même temps son sommeil (mais cela ne doit pas vous empêcher de dormir, car le lendemain, il y a « le boulot », et alors, comment allez-vous faire au « boulot » ? Non).

En étant vigilant et en même temps en s'endormant, oui, c'est vraiment ainsi qu'il faut le faire. Et alors, lorsque vous commencez à avoir quelques rares rêveries, alors, la chose est très bonne...

À ce moment là, tout ce que vous devez faire, c'est de sortir vos jambes du lit (car la première chose que l'on doit faire est de sortir les jambes du lit pour s'asseoir, si on veut s'asseoir ; c'est clair). Et après cela, on s'arrête, mais en douceur.

Mais, au moment où l'on est en train de sortir ses jambes pour s'asseoir, on s'identifie avec sa propre Âme, on s'assoit en étant Esprit, on s'assoit en étant comme un nuage, comme de l'air, comme quelque chose de bizarre, et en oubliant ce corps de chair et d'os qui est si lourd.

Vous vous asseyez, oui ; et étant assis, une fois assis, vous vous levez alors doucement, vous vous arrêtez doucement, et ensuite, vous vous retournez pour regarder le lit et voir, qu'est-ce que vous voyez ? Si vous voyez que votre corps est resté dans votre lit, n'allez pas vous effrayer, non, non, non, au nom de ce que vous avez de plus cher au monde, je vous en prie, ne vous effrayez pas.

Après, marchez doucement jusqu'à ce que vous sortiez dans la rue ; une fois dans la rue, faites un saut dans le but de flotter dans l'atmosphère, vous êtes dans la Dimension Inconnue. Dans cet état, vous pouvez voyager où vous voulez et sans payer de billet ; vous pouvez aller à Paris, vous pouvez aller à Londres, vous pouvez aller en Égypte, au Tibet, vous pouvez voyager où vous voulez.

Passage extrait de la conférence 125 : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=1662

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 8 juillet 2010, 20:52

Il y a des méthodes pour investiguer, de son vivant, sur ce qui est en relation avec l'au-delà. Je vais vous enseigner ce soir quelques procédés. Sachant qu'en plus de notre corps il existe en nous une Individualité Psychologique, nous pouvons donc apprendre à sortir à volonté du corps que nous avons.

SORTIR DU CORPS est quelque chose que parfois vous ne comprenez pas bien, mais je vais vous l'expliquer : une chose est le corps de chair et d'os, et autre chose est l'Individu Psychologique qui est situé à l'intérieur du corps de chair et d'os. Une chose est l'automobile et autre chose est l'automobiliste qui conduit l'automobile. L'automobiliste peut sortir de l'automobile et laisser son automobile en stationnement. De la même façon, le Moi psychologique peut aussi sortir du corps physique et laisser le corps physique en stationnement. C'est donc quelque chose d'intéressant...

Durant les heures du sommeil, normalement, le Moi psychologique s'échappe du corps physique. S'il n'en était pas ainsi, s'il ne sortait pas du corps, alors, le corps vital ne pourrait pas restaurer les énergies du corps physique et, à la fin, évidemment, nous mourrions.

Il est nécessaire que tous les gens contrôlent leurs actions, qu'ils contrôlent leurs préoccupations, qu'ils contrôlent leur sentimentalisme, etc. [...] le corps, durant les heures du sommeil, pour que le corps vital (ou assise vitale de la vie organique) puisse réparer tout leur organisme.

Lorsque l'Unité psychologique pénètre à nouveau dans le corps, le matin ou au réveil [...] prêts pour les tâches de la journée. Mais cela se passe inconsciemment. C'est inconsciemment que le Moi psychologique va et vient de partout [...] pendant que le corps se repose dans le lit...

Mais, pouvons-nous le faire consciemment ? Eh bien oui. Nous pouvons apprendre à sortir du corps de chair et d'os à volonté. Pour pouvoir sortir, nous ne devons pas nous identifier avec le corps de chair et d'os [...] la personne de chair et d'os, il n'y a pas matière [...] je n'ai pas de chair et d'os. Mon corps est [...] alors ainsi [...] ainsi nous ne nous identifions pas avec notre corps.

Pour apprendre à sortir du corps à volonté, comme première mesure, nous ne devons pas nous identifier avec notre corps physique. Il convient [...] nous devons être attentifs ; c'est-à-dire nous coucher sur le côté, dans la position du lion. Observez comment les lions se couchent sur le côté.

De la même façon, dans la position du lion, nous nous coucherons tranquillement dans le lit ; une fois couchés, nous essaierons de nous endormir [...] il est nécessaire de surveiller notre propre sommeil et lorsque nous entrerons dans cet état de transition qui existe entre la Veille et le Sommeil, alors, tout doucement, nous sentant Âme ou Esprit [...] nous nous lèverons du lit.

Nous le ferons véritablement ; la première chose que nous sortirons du lit, ce sera nos pieds, ensuite nous nous assiérons et ensuite nous pourrons nous mettre debout. C'est-à-dire que ce mouvement se fait en se sentant Âme ou Esprit, car si nous nous identifions avec le corps de chair et d'os, alors le corps nous [...] physiquement, alors, nous n'obtiendrons pas de résultats. Mais en se sentant Âme et Esprit, il n'y a aucun problème.

Une fois debout, nous nous éloignerons du lit. Nous verrons alors, dans notre propre lit, notre corps physique, nous le verrons endormi, tel que nous l'avons laissé.

Cela ressemble à l'automobiliste qui sort de son automobile, et qui, après, une fois dehors, jette un coup d'ceil pour voir comment il l'a laissée, si les portes sont bien fermées, si les fenêtres sont bien fermées, etc.

Alors, en abandonnant notre corps physique, nous poursuivrons nos investigations. Convaincus, alors, que nous avons laissé notre corps physique, nous sortirons dans la rue, et si nous essayons, à ce moment là, de flotter dans l'ambiance alentour, nous verrons avec étonnement que nous flottons vraiment.

Ainsi, hors du corps, si nous appelons ceux qui [...] les êtres qui nous sont chers, ils accourront à notre appel. Ainsi, le fils pourra voir sa mère qui est morte ; l'époux pourra voir son épouse qu'il a perdue il y a quelque temps, le frère pourra voir une nouvelle fois son frère. Dans cette Dimension Inconnue, nous discuterons avec les êtres qui nous sont chers, nous pourrons les voir face à face.

C'est un système pratique pour pénétrer dans les Mystères de la Mort. Avec ce système, vous pourrez [...] cela veut dire voir de nouveau les êtres chers décédés depuis longtemps.

Avant tout, il est nécessaire de faire des investigations. Si l'un d'entre vous [...] l'expérience, mais une fois qu'il a fait l'expérience (après l'expérience), il pourra alors savoir ce qu'il y a de vrai dans tout ce que nous sommes en train d'enseigner ici ce soir. Mais il faut expérimenter, car dire que l'on ne croit pas, c'est très facile, il vaut mieux dire : « Je vais faire des investigations » ; c'est plus correct.

Ainsi, mes chers amis, ce soir, je vous invite à faire cela : À FAIRE DES INVESTIGATIONS. Hors du corps physique, nous pouvons faire des investigations sur les doctrines égyptiennes, grecques, aztèques, etc.

Hors du corps physique, nous pourrons invoquer, par exemple, TLALOC. Et alors nous serons convaincus que Tlaloc existe réellement, que c'est une Déité, que ce n'est pas une simple idole comme le croyaient les conquistadors qui vinrent en Amérique.

Hors du corps physique, nous pourrons invoquer EHECATL (le Dieu du Vent, le Dieu du Mouvement Cosmique) et il répondra à notre appel. Nous verrons que c'est un ange, une déité qui vit, qui a une réalité, que ce n'est pas une fantaisie de nos ancêtres d'Anahuac, qu'il a réellement un pouvoir sur l'air [...] sous sa régence travaillent beaucoup de créatures de l'Air.

Hors du corps physique, nous pourrons invoquer HUEHUETEOTL, le Dieu du Feu. Et alors, par expérience, nous nous rendrons compte que le Dieu Vieux de l'Élément Igné n'est pas une fantaisie créée par nos ancêtres.

Si nous buvions de la Sagesse de nos Aînés, de ceux qui nous ont précédés sur notre terre sacrée Mexicaine, nous connaîtrions vraiment, un [...] très transcendant. Car nos Aînés, nos ancêtres d'Anahuac, les prédécesseurs de [...] furent vraiment des sages, pas de simples ignorants comme le supposèrent les conquistadors venus d'Europe.

Ainsi, il vaut la peine que nous connaissions un peu de cette sagesse des anciens. Et pour cela, nous devons faire appel à des méthodes, à des PROCÉDÉS PSYCHIQUES ET PSYCHANALYTIQUES...

Nous avons beaucoup à étudier dans l'Anthropologie gnostique, beaucoup de choses à rechercher. Mais, nous n'attendons pas du scepticisme matérialiste qu'il nous fasse découvrir les Valeurs Transcendantales qui existent dans chaque pierre archéologique, dans chaque pyramide, dans chaque niche ou sépulcre.

Le scepticisme, jusqu'à présent, n'a conduit l'humanité à rien de bon. Le monde est rempli de scepticisme [...] et de partout il y a des larmes, de la douleur, de la misère et de la désolation...

Il vaut la peine que nous retournions étudier la sagesse antique, et c'est réellement possible. Ce n'est pas simplement en lisant les codex de manière littérale que nous pouvons comprendre les Dieux [...] mais en développant les facultés que nous avons et qui sont plus efficaces que n'importe quel ordinateur. Je vous invite à réfléchir...

Il y a un AUTRE SYSTÈME magnifique, au moyen duquel il est possible d'entrer à volonté dans l'espace psychologique. Je veux me référer, précisément en ce moment, à l'instant où normalement on se réveille. Si, à ce moment précis, nous nous concentrons sur n'importe quel lieu de la Terre, si nous imaginons ce lieu avec une grande précision et que nous le combinons avec l'Imagination et la Volonté unies en vibrante harmonie, en nous situant dans le lieu imaginé, la projection se réalisera avec succès.

Supposons que nous voulions nous transporter, par exemple, sur la Grande Place de la capitale du Mexique. Il suffirait de l'imaginer vivement, ensuite, de nous sentir là-bas, dans le lieu imaginé, en unissant la Volonté à l'Imagination, car la clé du Pouvoir est dans la Volonté et l'Imagination unies en vibrante harmonie.

Si nous nous sentons vraiment là-bas, sur cette Grande Place, et que nous commençons à marcher, remplis de foi, à l'instant du réveil, il se produira le dédoublement de la personnalité. Alors, l'Individualité Psychologique pourra se mouvoir là-bas avec précision et avec une absolue sécurité. Ensuite, on pourra se projeter dans n'importe quel autre lieu du monde ou de l'Univers.

C'est ainsi, avec l'Individualité Psychologique, que l'on peut voyager [...] se transporter dans d'autres mondes de l'espace étoilé, se mettre en contact avec les êtres qui demeurent au plus haut des cieux ou à l'intérieur de la Terre, etc.

Mais, tant que nous continuerons d'être prisonniers du monde des cinq sens, évidemment, nous ne pourrons pas non plus être préparés pour l'investigation transcendantale, dans le domaine vivant de la Parapsychologie.

Passage extrait de la Conférence http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=1840

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 10 juillet 2010, 07:54

RD0903 L'Illumination

Pratiquez avec ordre les enseignements de la Révolution de la Dialectique. Commencez votre Révolution Intégrale à partir de maintenant. Dédiez du temps à vous-mêmes, parce qu'ainsi, vous êtes si vivants, avec ce terrible Moi en vous, que vous êtes un échec.

Je veux que vous vous résolviez à mourir radicalement à tous les niveaux du mental.

Beaucoup se plaignent de ce qu'ils ne peuvent pas sortir en astral à volonté. Quand on éveille sa conscience, la sortie en astral cesse d'être un problème. Les endormis ne servent à rien !.

Dans cette oeuvre de la Révolution de la Dialectique, j'ai donné la science qui est nécessaire pour obtenir l'éveil de la conscience. Ne commettez pas l'erreur de lire ce livre comme celui qui lit un journal.


Etudiez-le profondément durant de nombreuses années, vivez-le, mettez-le en pratique.

A ceux qui se plaignent de ne pas obtenir l'illumination, je leur conseille la patience et la sérénité. L'illumination ne nous arrive que quand nous dissolvons le Moi pluralisé, quand nous sommes vraiment morts dans les 49 niveaux du subconscient.

Ceux qui marchent en convoitant des pouvoirs occultes, ceux qui utilisent le Yoga du Sexe comme prétexte pour séduire des femmes sont totalement dans l'erreur et marchent à l'opposé des buts et des disciplines qu'établit le Gnosticisme Universel.

Travaillez dans les trois facteurs de la révolution de la conscience, de façon ordonnée et parfaite.

Ne commettez pas l'erreur d'adultérer et de forniquer. Abandonnez l'inconstance. Ceux qui vivent en butinant de fleur en fleur, d'école en école, sont, en réalité, des candidats sûrs pour l'abîme et la seconde mort.

Abandonnez l'autojustification et l'autoconsidération. Convertissez-vous en ennemis de vous-mêmes si vous voulez vraiment mourir radicalement ; seulement ainsi obtiendrez vous l'illumination.

Partez du Zéro Radical. Abandonnez l'orgueil mystique, la mythomanie, la tendance à vous considérer super-transcendants. Vous tous êtes seulement des animaux intellectuels condamnés à la peine de vivre.

Il est urgent que vous fassiez un inventaire de vous-mêmes pour savoir ce que vous êtes réellement.

Soyez humbles pour atteindre l'illumination et, après l'avoir atteinte, soyez encore plus humbles.

Chapitre extrait du livre http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 11 juillet 2010, 11:02

Un autre type de Semeurs d'Epouvante.

Il y a une foule de pseudo-occultistes et de pseudo-ésotéristes qui répandent toute sorte de fausses rumeurs contre les sorties volontaires en Corps Astral. Il s'avère destructeur et préjudiciable pour le Grand-OEuvre du Père de faire peur aux gens en ce qui concerne les sorties en Corps Astral.

En réalité, la sortie en Astral ne comporte aucun danger, parce que tous les êtres humains, qu'ils le veuillent ou non, sortent en Corps Astral durant les heures du sommeil nocturne. Malheureusement, les gens déambulent en Corps Astral avec la conscience endormie. Ils ne savent pas sortir volontairement et consciemment en Corps Astral. Il n'existe aucun danger à devenir conscient de ses propres fonctions naturelles, lesquelles sont le manger, le boire, l'union sexuelle et la sortie en Corps Astral. Ces fonctions sont tout à fait naturelles. Si les sorties en Astral étaient dangereuses, comme l'affirment les semeurs d'épouvante, il n'y aurait plus personne de vivant sur la Terre, car tout le monde sort en Corps Astral et, ce qui est le pire, avec la conscience endormie, et néanmoins il ne se passe rien. Alors quoi ?.

La planète Mercure est, actuellement, en train de sortir d'une Nuit Cosmique. Au fur et à mesure qu'elle sort de son état de repos, les hiérarchies de cette planète deviennent de plus en plus actives. Les Seigneurs de Mercure se proposent d'enseigner aux habitants de la Terre, de façon pratique, l'art de sortir et de rentrer dans le corps physique à volonté. Dans un avenir prochain, tout être humain devra pouvoir sortir consciemment en Corps Astral. Ceci, donc, est une loi de la Nature, un commandement cosmique, et tout ce qui s'oppose à cette loi est criminel. Réellement, les propagateurs de ce type de frayeurs agissent inconsciemment comme des Magiciens Noirs ; oui, ceux qui sèment l'épouvante sur les voyages astraux sont, à leur insu, des Magiciens Noirs.

Le principal objectif de l'Esprit Universel de Vie c'est de se rendre autoconscient dans toutes les dimensions de l'espace. A la base, l'Esprit Universel de Vie ne se connaît pas lui-même ; il est heureux mais n'a pas de conscience de sa propre Félicité. Le Bonheur sans conscience de soi-même n'est pas le Bonheur. L'Esprit Universel de Vie descend jusqu'à la matière pour prendre conscience de lui-même. La Grande Réalité surgit de son propre sein à l'Aurore de l'Univers et se contemple elle-même dans le miroir vivant de la nature. C'est ainsi qu'elle en vient à se connaître elle-même. De cette façon, il se crée une activité mentale vibratoire, au moyen de laquelle la Grande Réalité contemple ses images infinies sur la scène cosmique. Cette activité qui va de la périphérie vers le centre engendre ce qu'on appelle le Mental Universel. Nous vivons tous submergés dans l'Océan infini du Mental Universel. L'activité intellectuelle du Mental Universel provient d'une force centripète. Toute action est suivie d'une réaction. Lorsque la force centripète trouve, au centre, une résistance, il se produit une réaction qui crée une activité centrifuge appelée l'Ame Cosmique. Cette Ame vibratoire s'avère être un médiateur entre le centre et la périphérie, entre l'Esprit Universel de Vie et la Matière, entre la Grande Réalité et ses images cosmiques.

Le Grand Maître Paracelse a dit : « L'Ame est le produit de l'action centrifuge de l'activité universelle suscitée par l'action centripète de l'Imagination de l'Univers ».

L'homme n'a actuellement, à l'intérieur de son « fantôme astral », qu'un embryon d'Ame, mais cet embryon doit se fortifier et s'autoéveiller. L'éveil en l'homme de la Conscience Cosmique est l'événement le plus grandiose de l'Univers.

En ce moment, la Grande Loge Blanche est vivement préoccupée par l'éveil de la Conscience humaine. Les Adeptes luttent intensément pour enseigner à l'être humain à sortir en Corps Astral à volonté. Ils veulent que les gens s'éveillent, et tout ce qui va à l'encontre de cette grande loi est un crime. L'unique objectif de la descente de l'Esprit à la Matière, c'est de créer une Ame et de se rendre autoconscient de soi-même. Lorsque nous dirigeons notre pouvoir mental à l'intérieur de nous vers notre propre centre intime, la résistance que nous rencontrons au centre entraîne une réaction, et plus vigoureuse sera la force centripète que nous appliquerons, plus puissante sera aussi la force centrifuge qui en résulte. C'est ainsi que nous fabriquons une Ame ; ainsi que nous fortifions notre embryon d'Ame. Et finalement, un jour, lorsque nous serons nés en tant que Serpents-Oiseaux, nous absorberons et assimilerons entièrement à l'intérieur de notre Corps Astral, la totalité de notre Ame.

L'éveil de la Conscience est quelque chose d'urgent. Celui qui apprend à sortir en Corps Astral à volonté peut étudier aux pieds des Grands Maîtres de Sagesse. C'est dans le Monde Astral que nous rencontrerons notre Gourou, lequel nous instruira dans les Grands Mystères.

Nous devons renoncer à la peur si nous voulons jouir du bonheur de visiter les jardins du Paradis. Il nous faut cesser d'avoir peur si nous voulons avoir le bonheur d'entrer dans les Temples du pays de la Lumière dorée. Là, nous nous assoirons aux pieds des Grands Maîtres de la Loge Blanche. Là, nous nous renforcerons pour le dur sentier. Il est nécessaire de nous fortifier, sur le chemin, de prendre du repos, de recevoir notre instruction directement des lèvres de notre Gourou. Comme un Père aimant, il nous attend toujours dans l'Astral pour nous réconforter. Les Adeptes sont de véritables Serpents Volants.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... Volant.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 21 juillet 2010, 06:11

Nos disciples doivent apprendre à voyager en Corps astral pour visiter le Temple des Seigneurs du Karma. Le chef de ce Temple est Anubis.

La clé pour voyager en Corps astral est très simple : le disciple se couchera sur son lit et commencera à s'endormir tranquillement. Ensuite, le disciple se lèvera de son lit au moment où il sera sur le point de dormir tout à fait, et il sortira de sa chambre. Si, avant de sortir, le disciple fait un petit saut avec l'intention de flotter dans les airs, il verra avec étonnement qu'il flotte délicieusement dans l'air et il pourra se rendre en Corps astral à n'importe quel endroit de la Terre. Le disciple peut aller en Corps astral au palais des Seigneurs du Karma. Dans ce temple, il pourra régler ses négoces avec les Seigneurs du Karma. Quand nous disons négoces, nous nous référons aux dettes que nous avons en souffrance avec la Justice cosmique. Les Seigneurs de la loi accordent aussi du crédit, mais tout crédit, on doit le payer en faisant de bonnes oeuvres pour le bien de l'humanité.

Nous devons apprendre à sortir en Corps astral, pour régler personnellement nos négoces avec les Seigneurs du Karma.

Quand un homme apprend à manipuler son livre de comptes, il peut mieux diriger sa vie.

Passage extrait du chapitre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/MVM03.html

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Session de Juillet 2010 de Voyage Astral - 40 jours

Message le 22 juillet 2010, 23:22

D. Se produisent-ils, se réalisent-ils ou s'effectuent-ils toujours lorsque le corps est en état de relaxation ?

M. OUI, LES VOYAGES ASTRAUX ONT LIEU LORSQUE LE CORPS PHYSIQUE DORT, mais il faut savoir sortir du corps physique à volonté. Si l'on prête un peu d'attention, on peut apprendre, n'est-ce pas ? Il y a des méthodes pour projeter le Corps Astral. L'une d'elles, par exemple, est d'OBSERVER (durant un certain temps) L'ÉTAT DE TRANSITION qui existe ENTRE LA VEILLE ET LE SOMMEIL. Si on se consacre à observer cet état de transition, on découvre la « porte de sortie ». On doit le faire quelques temps ; du moment qu'on connaît cette « porte de sortie », on peut sortir à volonté en utilisant cette « porte ». À cet effet, on devra donc BIEN RELAXER SON CORPS : bras, jambes, tout le corps en général bien relaxé, qu'aucun muscle ne soit tendu. Après, il faudra PRONONCER UN MANTRA (« Mantra » est un terme asiatique, plutôt oriental, qui indique ou est synonyme de « Parole Magique »).

Par exemple, la parole « PHARAON » sert au dédoublement astral ; mais il faut diviser cette parole en trois : PHA-RA-ON (trois syllabes). On MÉDITE SUR CETTE PAROLE pendant le moment où le corps est relaxé et en s'endormant volontairement.

Et après, très doucement, il faut, avant tout, SORTIR LES JAMBES, les sortir du lit. Ensuite, en le faisant, on ne doit pas s'identifier avec le corps physique, on doit plutôt SE SENTIR ENTIÈREMENT COMME UN ESPRIT, vaporeux, en ne s'identifiant pas avec le physique. Il est clair qu'en sortant les jambes, il est sûr que sortent les jambes astrales ; celles-ci sortent vraiment du corps et se retrouvent sur le sol.

Ensuite, S'ASSEOIR DOUCEMENT, mais, en le faisant, on doit se sentir comme un Esprit. Et ensuite, se mettre debout, mais, en le faisant, se sentir comme un Esprit ; et ensuite, regarder pour voir ce qui reste dans le lit. En regardant, on verra notre corps, étendu dans le lit. Beaucoup ont peur de cette expérience, ils sont effrayés et...

D. Voit-on son corps couché, endormi, relaxé ?

M. TEL QU'ON L'A LAISSÉ. Si on l'a laissé couché, on doit le voir couché. Si tu sors d'une automobile et qu'ensuite tu la regardes de l'extérieur, tu vois donc ce qui est resté dans la rue, sur le « bas-côté » de la rue, c'est-à-dire l'automobile. Ainsi, si tu sors de ton corps et qu'ensuite tu observes pour voir ce qui est resté dans le lit, tu verras ton corps, c'est clair.

Une fois hors du corps, on peut alors s'offrir le luxe de voyager où on veut. On peut même léviter dans l'atmosphère et se diriger vers n'importe quelle autre planète du Système Solaire... Cette expérience est intéressante...

D. Cela se fait mentalement, sans considérer la rapidité ni le temps ? On perd la notion du temps et de l'espace, n'est-ce pas ?

M. Bon, ce N'EST PAS UN VOYAGE MENTAL. Le Voyage Mental est différent ! Je ne vous ai pas parlé de Voyage Mental, MAIS DE VOYAGE ASTRAL. Le voyage en Corps Astral est un voyage très intéressant.

Tout ce que je vous ai expliqué : la technique qui permet ce qui s'appelle le « dédoublement », c'est-à-dire sortir du corps à volonté, est simple ; mais ce que je vous dis doit s'interpréter AVEC DES FAITS, NON MENTALEMENT, mais avec des faits : si je vous dis qu'il faut sortir les jambes, c'est qu'il faut les sortir ; si je vous dis qu'il faut s'asseoir, c'est qu'il faut s'asseoir, et si je vous dis qu'il faut s'arrêter, eh bien, il faut le faire.

D. C'est comme celui qui va apprendre à conduire une automobile : il a besoin de monter dedans et de la conduire pour pouvoir savoir...

M. C'est clair : avec des faits, avec des faits !...

D. Il est préférable que le corps ne soit pas perturbé à ce moment-là ?

M. OUI, C'EST PRÉFÉRABLE. Car si quelqu'un est en train de faire l'expérience (et qu'il est avec son épouse), et que l'épouse arrive à ce moment-là et lui attrape une main ou met son bras ainsi, alors, il est clair qu'étant en pleine expérience, il retourne instantanément à son corps.

De sorte que mari et femme doivent donc se coucher, l'un bien sur le bord et l'autre sur l'autre bord, pour pouvoir faire l'expérience. Sinon, comment l'expérience pourra-t-elle se faire ?

D. Les deux en même temps ?

M. Cela se fait LORSQU'ON A DÉJÀ DE LA PRATIQUE. Par exemple, tous les deux, lorsque nous voulons sortir, nous sortons ; nous pouvons sortir ensemble, aller dans n'importe quel lieu du monde ou de l'Univers. Et si nous revenons en parlant de ce que nous avons vu et entendu, nous pouvons revenir doucement ; en retournant à notre corps, après avoir fait un voyage, nous pouvons venir en parlant à travers l'espace et entrer chacun à l'intérieur de notre corps, et ici, en chair et en os, nous continuons la discussion sans aucune interruption. Mais ça, c'est lorsque qu'on a déjà de la pratique, n'est-ce pas ? Il faut saisir la pratique...

D. [...] l'ont fait ?

M. Ah ? Bon, c'est normal, comme pour vous l'oignon, la pomme de terre ou la soupe de légumes qui est si savoureuse. POUR NOUS, C'EST NORMAL ; entre nous, nous ne commentons même pas cela ; c'est aussi commun que l'oignon pour vous ou l'ail...

D. Professeur, mais n'y a-t-il aucun risque de rester là-haut ?

M. Comment ? Dis-le-moi plus lentement...

D. Que le corps ne revienne pas...

M. Rester là-bas, de l'autre côté ? ça, oui, c'est grave, tu sais ! C'est encore une question de cimetière [...]

D. Mais, une fois, j'étais en train de pratiquer, avant de [...] j'étais en train de lire un livre [...] je me suis tellement concentré que j'ai réussi à sortir [...] parce que je me voyais, je voyais mon corps, je me voyais [...] mon corps et j'ai eu peur... c'est arrivé lorsque j'ai passé le film « L'Exorciste » [...]

M. Eh bien, vous savez quoi ? Voilà comment sont les Terriens !

D. Cela me faisait peur ; alors, je me voyais, mais je me disais : « Je suis en train de dormir ». Mais j'étais conscient que j'étais...

M. Psychologie Terrienne à cent pour cent ! Comme l'homme de Puerto Rico : il lança partout des appels à la radio en disant qu'il voulait voir les Extraterrestres qui le visiteraient, et il a réussi. Un jour, il a entendu des bruits sur la terrasse de la station émettrice. Il monta par l'escalier pour voir ce qui se passait : il vit une énorme navette sur un trépied en acier et des Extraterrestres qui marchaient vers lui, et il sortit en hurlant, en criant dans toute la rue ! Voilà comment sont les Terriens ! Les terriens sont tous comme ça !

D. J'ai ressenti de la peur parce que je n'avais pas de notions ; je ne savais pas [...] mais j'y suis arrivé, j'y suis arrivé...

M. Avec les facultés, tu as des facultés, mais avec une psychologie de Terrien. Comment à moi cela ne m'a-t-il pas nui ?

D. Quand j'arriverai là où vous en êtes maintenant...

M. Oui, c'est facile, sortir du corps est facile !

D. Pas pour moi, n'ayant pas de notions. Je pensais que [...] les corps [...]

M. C'est très facile ! Tout ce qu'il faut faire c'est attendre qu'arrive la transition entre la veille et le sommeil ; être en train de « contrôler », « contrôler » ce stade de transition. Lorsqu'on commence à avoir comme des rêveries et des choses propres au rêve, alors, il faut doucement descendre ses jambes, s'asseoir avec douceur, en se sentant comme un Esprit, se mettre debout et ensuite se retourner pour regarder, et si on voit notre corps dans le lit, c'est signe qu'on est bien en Astral. Tout ce qu'il faut faire, c'est sortir par la porte, et si on veut flotter dans l'espace, on pourra flotter et se diriger vers une autre planète de l'Infini, etc.

D. Peut-on demander de l'aide à une personne en particulier ?

M. Bon, quelle aide de plus PEUT-ON DEMANDER QUE DEMANDER À SON PÈRE QUI EST EN SECRET ? On doit demander à son Père qui est en secret qu'il nous emmène où cela convient le mieux...

D. Et est-ce le Soleil où l'on perçoit réellement le plaisir de [...] ?

M. Bon, CELA DÉPEND de la personne. Il y a des personnes qui ne s'enthousiasment pour rien.

D. Cela satisfait-il son enthousiasme, sa curiosité, son [...] ?

M. Car c'est plus Divin qu'un voyage matériel...

D. [...]

M. [...] on peut flotter sur les eaux de la mer ; on peut plonger si on veut plonger ; s'immerger dans les eaux et ressentir un plaisir délicieux. On peut marcher au fond de la mer, combien de choses merveilleuses il y a ? On peut se distraire en contemplant toutes ces merveilles au fond d'un océan de Vénus ou de Sirius. On nous ouvre les portes de l'Infini et, bien sûr, le plaisir est extraordinaire ; ce bonheur n'a ni limites ni lisières.

D. C'est réellement si joli ?

M. Eh bien oui...

D. Ces Connaissances que vous avez sur ce Soleil sont... comment capte-t-on cette Connaissance ? Bon, vous savez... vous êtes bien arrivé à cet endroit... Pourquoi est-ce que vous savez où c'est ?

M. Eh bien, simplement, parce qu'il EXISTE UN SENS TÉLÉPATHIQUE qui nous permet de nous orienter totalement.

D. Mais qui vous le dit ?

M. Ici, on doit s'orienter avec une simple boussole et si elle fait défaut, on « se perd ». Mais, hors du corps physique, il y a un Sens Télépathique qui nous permet de nous orienter avec une exactitude mathématique et qui ne fait jamais défaut. De sorte que voyager hors du corps physique est donc quelque chose de délicieux...

D. On a réellement plus de Connaissance des choses que ce qu'on pense avoir, n'est-ce pas ?

M. C'est qu'à l'intérieur de nous, il y a des merveilles, mais des merveilles qu'il faut connaître ; ON DOIT FAIRE DES INVESTIGATIONS SUR SOI-MÊME POUR LES CONNAÎTRE. Il vaut donc bien la peine d'apprendre à sortir volontairement de notre corps. Car tout le monde sort du corps, mais, endormi, en rêvant. Ce qui est intéressant c'est de sortir volontairement.

D. Alors, lorsque les gens sont en train de rêver, ils vivent réellement les choses ?

M. OUI, MAIS ILS SONT INCONSCIENTS...

D. Exactement ! [...] n'est-ce pas ?

M. Bon, ils marchent là inconsciemment, en rêvant. Ce qui est intéressant, c'est de profiter du moment de transition qui existe entre la Veille et le Sommeil pour sortir volontairement du corps physique. Cela, oui, c'est intéressant : sortir volontairement !

On peut aussi rencontrer, hors du corps physique, les membres de sa famille qui sont morts il y a longtemps, ses parents, ses amis, ses frères, etc., et on les trouve là bien vivants ; on peut discuter avec eux et tout ; tous ces gens vivent. Car il s'avère que ces défunts sont plus vivants que nous-mêmes, et lorsqu'on leur demande :

- Bon, mais n'êtes-vous pas morts depuis longtemps ?

- Non, je ne suis pas mort, je suis vivant. Pourquoi dites-vous que je suis mort ? Ne voyez-vous pas que je suis vivant ?

Et il ne nous reste plus qu'à nous taire. Quoi d'autre ? Ils sont parfaitement vivants ! On les croyait morts et ils sont bien vivants...

D. Alors, ici, le corps meurt et... ce n'est rien de plus qu'un changement de vêtement, pas vrai ? Parce que ceux [...] a un corps comme celui-ci...

M. Bon, c'est le [...] disons comme le linceul ici...

D. Comme on quitte nos habits, notre vêtement...

M. Ce « petit vêtement » qu'on laisse ici, c'est celui qui a le moins d'importance. Ce qui est le plus IMPORTANT, C'EST LA PSYCHÉ, ce qu'on a à l'intérieur...

extrait de la conférence : CONFÉRENCE N°133 : CORROBORATIONS MÉTAPHYSIQUES DU VERBE DU VERSEAU

Répondre

Retourner vers « Voyager dans l'astral »