Être conscient en rêve ou en astral...

Expériences et pratiques du dédoublement astral.
Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 31 juillet 2015, 19:45

imitatus jeff a écrit :Parce que si tu fais le saut dans ton reve, il se trouve que tu vas t'envoler et tu vas te dire mais, c'est bien sur, je reve et apres ta constatation, alors seulement commence le reve lucide, cela m'est arrive plein de fois.
D'habitude, quand je suis dans un rêve et que je me demande si je suis en train de rêver, je n'ai pas besoin
de faire un saut ou d'autres tests de réalité pour savoir que je suis dans un rêve.

Je ne fais que regardé un peu autour de moi et je m'aperçois que je suis dans un rêve car la sensation est
un peu différente de la réalité. Des fois je deviens conscient en rêve au même moment que je me pose la question.
Et ça m'arrive aussi de devenir conscient en rêve sans me poser de questions à cause de la sensation.


Le niveau de conscience est différent d'un rêve à l'autre:

- Si le niveau de conscience est très bas(quelques zones du cerveau sont moins actif), on ne se pose pas de questions
en voyant quelque chose d'inhabituel et on reste inconscient dans le rêve.

- Si le niveau de conscience est moyen(quelques zones du cerveau sont un peu plus actif que quand inconscient),
on se pose des questions en voyant quelque chose d'inhabituel et on fait un saut ou d'autres tests de réalité
pour confirmer si on est dans un rêve ou pas.

- Si le niveau de conscience est assez haut(quelques zones du cerveau sont encore un peu plus actif que quand inconscient),
on se pose des questions en voyant quelque chose d'inhabituel et on sait qu'on est dans un rêve car la sensation
est un peu différente de la réalité.

- Si le niveau de conscience est très haut(quelques zones du cerveau sont beaucoup plus actif que quand inconscient),
on ne se pose pas de questions et on sait qu'on est dans un rêve à cause de la sensation.


La plupart du temps, ceux qui font assez souvent des rêves lucides ou des voyages astraux n'ont pas besoin de
faire un saut ou d'autres tests de réalité pour savoir qu'ils sont dans un rêve.


C'est encore plus compliqué d'écrire tout ça que de le lire. :roll:
Il ne faut pas oublier que j'ai seulement un petit cerveau ordinaire. :cry:

Avatar du membre
Messages : 6378
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 31 juillet 2015, 21:19

Merci Rem,

Tu as parfaitement explique les choses. J'aime bien lire ce que tu ecris, c'est pratique, clair, simple, didactique.

Il se trouve que la plupart du temps, mes reves ne sont pas lucides, j'ai perdu beaucoup de mes etincelles d'eveil que j'ai connues quand je suis revenu dans la gnose il y a 7 ans, l'enthousiasme des debuts.

Maintenant 99 fois sur cent, je ne pense meme pas a faire le saut, j'appartiens donc a ta categorie 1 des inconscients !

Et pourtant si j'etais plus attentif, seulement a la situation, a la nature des evenements, des intervenants, des decors, des lieux, je devrai immediatement, me dire : non la, ca cloche, c'est pas normal mais non mon etat d'inconscience est tel que je prends ce que je vois pour la realite, c'est terriblement triste surtout quand on a connu des etats d'eveil superieurs.

D'ou as-tu tire les photographies des zones d'activites du cerveau en fonction du niveau de conscience ?

Que fais-tu dans la vie ?

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 31 juillet 2015, 22:52

imitatus jeff a écrit :D'ou as-tu tire les photographies des zones d'activites du cerveau en fonction du niveau de conscience ?
Pour l'image que j'ai posté, le lien est dans le premier poste en bas de l'image.
Si tu parlais d'une photo que je n'ai pas posté, ça veut dire qu'il y en a pas.
imitatus jeff a écrit :Que fais-tu dans la vie ?
Depuis plusieurs années, je travaille dans des usines ou dans d'autres choses à l'extérieur mais ce n'est jamais permanent.
C'est habituellement des travails manuels. :jog:

Avatar du membre
Messages : 6378
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 05:43

Moi aussi, je fais des travaux manuels a l'usine ou plus exactement des pesees dans l'industrie.

Ce qui me permet de ne pas fatiguer mon cerveau intellectuel, seulement le cerveau moteur et ainsi le soir, j'ai l'esprit disponible pour thoriser la gnose et repondre aux questions sur celle-ci sui me sont faites.

Je crois que si j'etais parvenu a mes fins que ce soit comme chimiste ou analyste programmeur qui sont les deux metiers pour lesquels je me destinais en fonction des formations que j'ai suivies, je n'aurai pas eu l'esprit detendu le soir et je n'aurai pas pu me rendre disponible non seulement pour realiser le site et le forum, meme si c'est aujourd'hui un autre qui s'en occupe et surtout, je n'aurai pas pu etre disponible mentalement parce que mon cerveau intellectuel aurait ete epuise par les activites de la journee et aurait demande pitie.

Pardon, j'aurai du revenir a ton premier message pour revoir s'il n'y avait pas de lien sous tes photographies...

A plus tard, Rem

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 07:09

J'ai trouvé un article intéressant sur le rêve lucide du 28 janvier 2015:
http://www.journaldelascience.fr/cervea ... ifiee-4506
Des neurologues auraient identifié la zone cérébrale impliquée dans les rêves lucides...
Au final, cette étude suggère donc que l'aptitude aux rêves lucides est d'une part associée à une activité plus importante du cortex préfrontal antérieur, et d'autre part que cette aptitude à réaliser des rêves lucides est également reliée à la faculté de ces personnes à avoir un haut niveau de conscience de soi dans leur quotidien. En d'autres termes, être hautement conscient de soi (de ses pensées...) serait associé à la capacité à faire des rêves lucides...
L'article original en anglais avec plus d'informations est ici:
http://www.jneurosci.org/content/35/3/1082.full

Avatar du membre
Messages : 6378
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 08:48

Merci Rem,
J'ai lu l'article en francais. Tres interessant.
Er j'ai appris que les communautes ou groupes de reveurs lucides se posaient la question plusieurs fois dans la journee : ne suis-je pas entrain de rever ? Et ceux-ci afin qu'un reflexe identique de questionnement se fasse autamatiquement pendant les reves. Ce n'est pas tellement eloigne de la clef de sol avec le saut que nous a donne Samael.

Apres, ce qui me gene, c'est que l'on soutienne ensuite que l'on peut faire ce que l'on veut quand on se rend compte qu'on est dans le monde des reves ! Imaginez un meurtrier ou violeur qui s'adonnerait a ses tendances dans ses reves lucides... comne repetitions programmees et projetees pour les realiser ensuite dans le monde reel.

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 11:06

imitatus jeff a écrit :Et j'ai appris que les communautes ou groupes de reveurs lucides se posaient la question plusieurs fois dans la journee : ne suis-je pas entrain de rever ? Et ceux-ci afin qu'un reflexe identique de questionnement se fasse autamatiquement pendant les reves. Ce n'est pas tellement eliigne de la clef de sol avec le saut que nous a donne Samael.
Dans les forums ou les livres de rêves lucides, se questionner et faire un petit saut pour flotter est un test de réalité qui est bien connu.
Il existe plusieurs autres tests de réalité pour confirmer si on est dans un rêve ou pas.

Voici les tests de réalité les plus populaires que vous pouvez utiliser:(trouvé sur différents sites)
- Lisez quelque chose
Lisez un texte quelconque, détournez le regard et relisez-le. Si vous rêvez, le texte aura changé.
Ce ne sera peut-être même plus un texte du tout mais une suite d’étranges symboles.

- Regardez l’heure
Trouvez une montre ou une horloge et lisez l’heure. Puis détournez le regard et relisez-la. Si vous rêvez, l’heure aura changé.
Dans un rêve, les montres ne donnent jamais l’heure correctement. Parfois, elles ne donnent même pas l’heure. Une horloge peut
ne pas avoir d’aiguilles par exemple. Des montres digitales risquent d’avoir trop de chiffres ou des symboles curieux à la place.

- Bouchez votre nez
Simple et efficace. Bouchez votre nez et essayez de respirer à travers. Si vous parvenez à respirer, c’est que vous rêvez.

- Faites usage de vos mains
Regardez vos mains et vérifiez si elles n’ont pas l’air bizarre.
Essayez de passer un doigt à travers la paume de votre main. Si vous y parvenez, vous êtes définitivement en train de rêver.
Tirez sur un de vos doigts (pas trop fort pour ne pas vous faire mal). Si vous êtes en train de rêver, il se peut que votre doigt
s'allonge, s'étire... et autres effets normalement impossibles. (Votre doigt se remettra en place tout seul dès lors que vous n’y
ferez plus attention). Si rien d'anormal ne se passe, c'est que vous êtes probablement dans la réalité.

- Essayez de léviter
Essayer de léviter depuis le sol en faisant un saut et laissez vous flotter. Si vous pouvez le faire, alors vous devez être en train de rêver.

- Essayez d’allumer la lumière
Les interrupteurs fonctionnent horriblement mal dans le monde des rêves. Appuyez sur l’interrupteur le plus proche. Si vous rêvez, la lumière
ne marchera pas. Ou bien elle peut marcher, mais elle brillera moins fort ou d’une couleur différente.
Eteignez et allumer la lumière, l’interrupteur fonctionne-t-il ?
Si vous allumez une lampe et qu’elle ne marche pas comme prévu, il y a pas mal de chance que ce soit un rêve. A moins qu’un fusible ait sauté,
aussi n’allez pas sauter du haut d’un building tout de suite…

- A travers le miroir
Essayez de passer le doigt à travers un miroir, une vitre ou un mur. Cela procure une sensation très étrange de picotement dans votre doigt
quand ça marche, de même que la conviction très forte que c’est un rêve. Après quoi il ne vous reste plus qu’à passer à travers et voir où
vous atterrissez…

- Regardez-vous dans un miroir, votre reflet est-il normal ? Dans un rêve, le reflet est presque toujours différent.

- Appuyez vos mains contre un mur en désirant passer au travers, y arrivez-vous ?

- Analyser la situation présente et se repasser les derniers événements pour chercher s'ils sont cohérents.
Demandez vous s'il est normal d'être là où vous êtes, si rien ne cloche dans ce lieu, s'il est normal que les personnes présentes soient présentes ... etc.
Repassez-vous les derniers événements de la journée, rappelez-vous comment vous êtes arrivé jusque là où vous êtes en vous demandant si tout ceci est cohérent.
Ou j'etais il y a une heure ? (se poser la question si on voit quelque chose de bizarre)


Pour vous souvenir d’effectuer ces tests de réalité vous pouvez les associer à un objet ou à un
évènement. Par exemple à chaque fois que vous voyez votre chien ou que vous traversez un seuil de porte.

Résumé de la méthode: remettez en cause votre environnement aussi souvent que possible dans la journée
et effectuez des tests de réalité pour définir si vous êtes en train de rêver ou non.
J'ai déjà testé tout ces tests de réalité avec succès dans des rêves.
Moi aussi, je peux faire des longs messages. :grin:

Avatar du membre
Messages : 6378
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 12:42

Merci Rem,

Un frere gnostique avait deja evoque la tentative d'etirer le doigt mais je ne connaissais pas tous ces autres symptomes que l'on reve.
Ca me redonne envie de m'interesser a tout ca, a m'en servir.

Fais-tu partie d'un groupe de reveur lucide ou as-tu fait cela en solitaire ?

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 1 août 2015, 19:28

imitatus jeff a écrit :Un frere gnostique avait deja evoque la tentative d'etirer le doigt mais je ne connaissais pas tous ces autres symptomes que l'on reve.
Ca me redonne envie de m'interesser a tout ca, a m'en servir.
Le test de réalité le plus utilisée est celui avec le nez car on peut le faire en 2 secondes même si il y a des personnes avec nous.
C'est assez discret tandis que si on fait un petit saut en public, on va passer pour un fou ou un kangourou. :jog:
- Bouchez votre nez
Simple et efficace. Bouchez votre nez et essayez de respirer à travers. Si vous parvenez à respirer, c’est que vous rêvez.
imitatus jeff a écrit : Fais-tu partie d'un groupe de reveur lucide ou as-tu fait cela en solitaire ?
Je suis membre d'une dizaine de forums sur le rêve lucide et le voyage astral(français et anglais) mais je poste très rarement.
J'ai beaucoup de documentations sur le rêve lucide et le voyage astral(plus de 500 ebooks en français et anglais) mais je n'ai
pas le temps de les lire.

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 17 juin 2015
Sexe :
Zodiaque :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 15 août 2015, 16:24

Bonjour,

merci à Rem pour ces observations que je partage aussi.

La détente mentale est centrale pour ceux qui intellectualisent beaucoup. Laisser filer les pensées permet également de sentir une détente émotionnelle, un calme intérieur, une sorte de contentement. Mais cet état reste fragile parce que les commentaires restent une source de distraction et/ou je m'identifie à cette sensation de bien-être.

L'effort de conscience au moment de l'endormissement me semble déterminant. Et comme il a été dit, il est plus facile de le faire une fois que l'on a un peu dormi (après une première phase de sommeil d'une durée de 2h30/3h). A une époque je mettais un réveil pour me forcer à me lever dans la nuit, boire un verre d'eau et rejoindre mon lit en position assise pour réciter un mantra.
Vocaliser un mantra c'est bien et si on le fait silencieusement c'est mieux de respirer comme si on le faisait à voix haute : inspiration courte/rapide, expire lent et plus long (en mentalisant un mantra ou pas). Il me semble que cette respiration participe à une meilleure détente/relaxation.

En position assise, la concentration est plus facile, on tombe moins rapidement dans le sommeil mais ça reste inconfortable pour vraiment s'endormir. Même en glissant avec le minimum d'effort en position allongée, on perd le bénéfice de la relaxation et du sommeil qui nous gagnait.
Pratiquer directement allongé c'est mieux mais il faut redoubler d'effort pour que le sommeil n'arrive pas trop vite (enfin, pour mon cas).

On peut choisir de rester attentif à sa respiration ou aux battements de son cœur et si le sommeil arrive trop vite, garder son regard (paupières clauses bien entendu) à quelques centimètres au niveau du troisième œil (technique de Rampa il me semble) : c'est un peu comme regarder par le troisième œil mais son regard reste dans le vide à quelques centimètres devant soi.

Quand on s'endort il me semble qu'il arrive que les yeux roulent en arrière, la respiration devient plus forte, perso je m'entends ronfler... autant de sources de distraction.
Sur le dos j'oriente ma tête sur un côté, parce que laisser la tête dans l'axe du corps ne me permet pas de respirer convenablement (outre le bruit du ronflement).

Dans le processus d'endormissement il y a le « décollage », ce dernier moment de résistance où l'on se détache du corps physique. Les quelques fois où j'ai approché ce moment j'ai entendu des sons fracassants, j'ai même cru une fois que ma fenêtre avait volé en éclats ou qu'un avion décollait à quelques mètres de moi. Je crois que plus on est détendu et plus ce moment passe facilement.

Par contre, une fois l'étape passé, c'est le calme absolu, sauf que l'on se sent comme si on était encore physiquement présent. Je veux dire qu'on peut se sentir glisser doucement ou se lever du lit et avoir l'impression d'être réveillé.
C'est pour cela qu'il me semble intéressant de ne pas rester allongé des heures attendant le dédoublement : quelques fois il s'est déjà produit sans qu'on s'en soit rendu compte.
Concrètement, quand on se sent cotonneux au point où l'on perd la sensation des contours de son corps, il faut se lever du lit, mais pas en pensée, il faut le faire comme on le ferait pour se lever vraiment. Si on n'est pas encore suffisamment endormi, on va se sentir comme rivé au lit, le corps semble être une sorte de dalle en plomb. Il m'est arrivé de pouvoir bouger les bras, les jambes mais pas le buste. Une autre fois c'est la tête qui restait bloquée : normal j'avais le mental en pleine agitation de ce qui arrivait. Donc si on n'arrive pas à se lever : relaxation, détente à prolonger.

Si on se lève sans problème on va certainement croire qu'on a raté son dédoublement parce qu'a priori il n'y a rien de différent avec d'habitude. Peut-être qu'avec l'habitude on saura intuitivement que l'on est dans l'astral mais je pense que c'est très courant lorsqu'on se dédouble les premières fois de cette façon volontaire de penser qu'on est encore dans son corps physique. Bien entendu les choses vont aller très vite pour peu qu'on se retourne et qu'on regarde vers son lit ou qu'on détaille la pièce ou même ses mains. Mais il faut vérifier, vraiment, sinon on peut rester avec l'idée qu'on est réveillé dans le monde physique et le bénéfice de notre sortie consciente va très vite tourné court. La plupart du temps on replonge très vite dans le rêve (rêve plus ou moins conscient) ou l'on peut regagner brusquement le corps physique parce qu'on reçoit un choc émotionnel en constatant par surprise qu'on est dans l'astral.

Pour terminer, juste une remarque au sujet de la clé de sol et de la façon de s'interroger durant la journée pour que cette « habitude » s’exerce aussi dans l'astral.
C'est comme se programmer un réveil, c'est mécaniquement imparable, sauf que ça ne veut pas dire que derrière je fais vraiment l'effort de me lever, que cela motive mon envie de me lever. La clé de sol, le rappel de soi, ok, mais on en fait une affaire de programmation mentale, on fait un effort mental, il nous manque une certaine joie, peut-être la foi tout simplement. Sans cette « envie », ça ne sert pas beaucoup, on s'en lasse et on oublie qu'à la base ce n'est pas tant cette alerte qui compte mais la qualité de notre attention, ici et maintenant.
Qu'on fasse des pauses dans la journée pour se rappeler à soi-même, c'est bien, c'est utile et nécessaire mais ça reste un peu artificiel si on ne ressent pas l'envie, la nécessité de sentir son être. Il faut aller plus loin que l'attention « mentale » elle-même, ressentir l'être, c'est du dénuement, la vérité est tellement proche, on la côtoie à chaque instant, elle n'est pas loin, on est cette vérité, elle n'est pas caché, tout est là, tout à toujours été là. Veiller et prier, être attentif et aimer, c'est ainsi que je ressens la nature d'être... quand ça arrive! Sinon je suis comme tout le monde, empêtré avec l'ego ;)

Avatar du membre
Messages : 6378
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 15 août 2015, 23:08

Merci syrius pour cette premiere intervention tres interessante sur ce sujet fondamental. Merci de nous faire part de ton experience et bienvenue sur le forum.

Il existe un moyen de se reveiller des qu'on s'endort par un moyen bruyant, c'est de mettre dans sa main des billes et de mettre sa main paume ouverte un peu repliee, au bord du lit.

Quand on va s'endormir, les billes vont s'echapper de la main et finir par rouler au sol et faire du tintamarre si le sol n'est pas de la moquette.

Probleme si on est en couple, on va reveiller l'autre ou alors il faut s'isoler.

Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 16 août 2015, 02:32

syrius70 a écrit :Concrètement, quand on se sent cotonneux au point où l'on perd la sensation des contours de son corps, il faut se lever du lit, mais pas en pensée, il faut le faire comme on le ferait pour se lever vraiment. Si on n'est pas encore suffisamment endormi, on va se sentir comme rivé au lit, le corps semble être une sorte de dalle en plomb. Il m'est arrivé de pouvoir bouger les bras, les jambes mais pas le buste. Une autre fois c'est la tête qui restait bloquée : normal j'avais le mental en pleine agitation de ce qui arrivait. Donc si on n'arrive pas à se lever : relaxation, détente à prolonger.
J'ai remarqué aussi que c'était mieux de se lever très lentement car si on se lève normalement, on peut perdre le sommeil en un instant et rater l'expérience.

- Si on est très près du sommeil, il faut se lever très lentement et si on ne se sent pas un peu différent, c'est parce qu'on est pas dans un rêve ou en astral.

Avatar du membre
Messages : 174
Enregistré le : 04 août 2015
Sexe :
Zodiaque :

Re: Être conscient en rêve ou en astral...

Message le 23 novembre 2016, 15:43

Justement on peut choquer la conscience juste avant de dormir ou au moment du réveil. Ça peut aider certains à entretenir leur foi. Mais le travail durant la journée, est un travail qui rapporte gros sur le long terme. C'est un travail progressif sans attente particulière.

Et puis avec le rêve inconscient, le rêve, le rêve lucide, le voyage astral, on peut encore scinder ce dernier en deux : la projection mentale ou voyage astral conscient subjectif et le voyage astral conscient objectif.

Répondre

Retourner vers « Voyager dans l'astral »