Le Discernement pour Voyager dans l'Astral

Expériences et pratiques du dédoublement astral.
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Le Discernement pour Voyager dans l'Astral

Message le 11 février 2009, 19:16

LMT0803 Clef spéciale : le discernement

Durant les heures de sommeil, tout être humain se meut dans l'Astral, flotte hors de son corps physique. Malheureusement, les êtres humains déambulent pendant le sommeil dans les Mondes internes avec la Conscience absolument endormie, également. Ils s'emploient communément à réaliser les mêmes tâches que celles qu'ils exécutent dans la vie quotidienne. Si quelqu'un éveillait sa Conscience quand il s'emploie aux tâches nocturnes, il aurait l'opportunité de contempler de ses yeux astraux toutes les merveilles du Monde supérieur et il pourrait se consacrer à l'étude des Grands Mystères de la Vie et de la Mort.
Nous révélerons une clef pour précisément éveiller la Conscience astrale dans les Mondes supérieurs durant le temps de sommeil normal.

Exercice : durant l'état de veille, à chaque instant, au cours des allées et venues de la vie quotidienne, il faut s'habituer au discernement. Quand l'étudiant voit, par exemple, un beau coucher de soleil avec toutes ses couleurs de pourpre, le plus logique c'est de se demander : serais-je en corps astral ?, irais-je hors de mon corps physique ?.

Essayez alors de faire un petit saut, un bond vers le haut, avec l'intention de flotter. Et si vous arrivez à flotter, c'est parce que vous êtes en corps astral, c'est parce que vous avez votre corps physique endormi dans le lit, inactif, mais avec toutes ses facultés vitales.

Les disciples gnostiques doivent admettre et se rappeler que pendant le sommeil, les âmes voient astralement les choses exactement égales à celles existant dans le monde physique ; et pour cela, n'importe laquelle croit fermement qu'elle se trouve dans son corps physique.

C'est que dans les Mondes internes règne la Loi de la Lévitation de la même façon que dans le monde physique la Loi de la Gravité !. Ainsi, le petit saut résout le problème et, si on flotte dans l'Astral, on éveillera sa Conscience. Et tout détail, toute chose digne de curiosité, tout beau paysage de la Nature doit être un motif pour que l'étudiant se formule cette question et pour qu'il exécute un saut


LMT0804 Fait illustratif de la vie quotidienne

Ce Jean mentionné ici tant de fois, notre ami, s'accoutumait à réaliser cette pratique durant sa vie quotidienne, à chaque instant, en présence de n'importe quel détail plein d'intérêt ou de curiosité.
Et une nuit, Jean rendit visite à quelques amis. Ils l'accueillirent avec une affection extrême. Assis parmi eux, il prit part au dialogue et se trouva réellement très content. Mais, comme Jean avait toujours l'habitude en présence d'un quelconque détail important de se poser cette question, cette réunion d'amis constitua logiquement un détail suffisant pour s'interroger lui-même : Serais-je dans l'Astral ?, Irais-je hors de mon corps physique ?.

Il regarda autour de lui et, évidemment, tout démontrait qu'il se trouvait dans son corps physique. Ses amis étaient vêtus : les uns d'un manteau ; les autres, de costumes, de costumes de l'homme de la vie urbaine commune et courante. Rien n'indiquait que Jean était en Astral !. Cependant, il se dit en lui-même : je vais effectuer le petit saut !. Il demanda la permission aux participants et il sortit de l'enceinte. Une fois dehors, il exécuta le petit saut le plus haut qu'il put avec l'intention résolue de voler. Le résultat fut surprenant : il resta, flottant dans l'espace !. Il se rendit parfaitement compte qu'il était en Astral !. De ce que son corps physique était resté dans son lit !.

Il arriva à Jean de se poser cette question à cet instant parce que durant sa vie quotidienne, il se la formulait à chaque moment. Total, cette pratique s'était absolument gravée dans son Subconscient ; maintenant, le Subconscient le poussait automatiquement à la répéter dans le sommeil, quand il était précisément hors du corps physique. Il en résulta la Conscience astrale.

Jean retourna dans l'enceinte et il parla ainsi à ses amis : « je vous annonce mes amis, que nous qui sommes ici réunis, nous nous trouvons en corps astral. La question est que vous, mes amis, vous vous êtes couchés il y a quelques heures pour dormir. Donc, vos corps physiques sont dans leurs lits respectifs !. Et ici, vous êtes tous en Astral ».

Les participants se regardèrent entre eux, se palpèrent les uns les autres et dirent : « c'est impossible !, nous sommes en corps physique : en chair et en os ! ».

Et ils finirent par se moquer de Jean. Ils rirent comme des fous. Jean, en voyant que ses amis étaient des innocents, ou qu'ils vivaient avec la Conscience endormie, se retira de l'enceinte et, en flottant, en corps astral, il pensa se diriger vers San Francisco, en Californie, ce qu'il fit : il avait besoin de visiter un certain Temple qu'un Initié avait fondé là-bas.


LMT0805 Un désincarné inconscient

En chemin, Jean rencontra un homme en corps astral qui marchait sur une route. Ce sujet était un porteur et il portait sur ses épaules un grand fardeau qui pesait extrêmement lourd. Quand Jean le regarda, il put percevoir des détails : ledit sujet était un mort !. Il s'était désincarné quelque temps auparavant !. Et maintenant, en corps astral, il marchait le long de la route. Cet homme était fermement convaincu d'être en corps physique. Il ignorait sa mort !. Il marchait avec la Conscience endormie. Et le fardeau qu'il portait sur ses robustes épaules n'était rien sinon une image mentale créée par lui-même. Ce pauvre homme avait été porteur et, après sa mort, il continuait encore son travail en transportant des fardeaux.
Jean voulut l'aider à éveiller sa Conscience et il lui dit : « mon ami, rendez-vous compte de votre situation. Rappelez-vous que vous êtes déjà mort, vous n'avez plus de corps physique ».

Cet homme regarda Jean avec les yeux d'un somnambule. Il ne comprit pas ce qu'il essayait de lui faire comprendre. Jean, en flottant autour de lui, s'efforça à nouveau. Mais tout fut inutile !, cet homme avait la Conscience endormie et tout essai de l'éveiller fut un échec retentissant.

Si cet homme avait pratiqué dans sa vie la Clé du Discernement quand il possédait son corps physique, il aurait été capable d'éveiller sa Conscience durant le sommeil normal et maintenant, après la mort, il se serait converti en disciple conscient, bien que désincarné, de la Grande Loge Blanche.

Jean renonça à un autre effort, il poursuivit son chemin et arriva enfin au Temple, objet de sa visite.

Et, plus tard, il retourna heureux à son corps physique. Il s'introduisit dans son corps par la glande pinéale qui est la fenêtre de Brahma, le siège de l'Ame, comme dit Descartes.

Soyez sûrs qu'avec la clef qui est révélée ici, les disciples qui ont réussi à éveiller leur conscience dans les Mondes internes sont innombrables. L'important, c'est de la pratiquer constamment durant la veille pour qu'elle se grave dans le Subconscient et qu'elle agisse automatiquement pendant le sommeil.

C'est une façon de placer le Subconscient au service de la Volonté consciente.

Une fois retourné au physique, après le sommeil, quand il revient à l'état de veille normal, l'étudiant ne doit pas bouger dans son lit, car dans ce mouvement du corps physique s'agite le corps astral et se perdent les souvenirs.

A ce moment-là que l'étudiant pratique un exercice rétrospectif pour se souvenir où il était, dans quels lieux il est passé et quelles choses il a apprises quand il se trouvait en corps astral.

chapitres extraits de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/LMT08.html

Répondre

Retourner vers « Voyager dans l'astral »