Quelques Propos sur la Personnalité

Trois choses. Le corps physique, le Corps Vital et la Personnalité (à long terme)
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 29 décembre 2008, 21:14

Q - Maître, à quoi est dû le manque de continuité de propos ?

R - Tant qu'il n'y a pas de centre permanent de conscience établi en nous, nous n'aurons pas de continuité de propos. Mais lorsque, à travers l'auto-observation permanente, à travers le rappel de soi constant, nous avons établi un centre magnétique au centre de l'Essence, nous avons alors une continuité de propos. Généralement, le centre magnétique de notre propre existence se trouve situé dans la fausse personnalité. Nous avons tous une fausse personnalité, qui est faite de présomption, de vanité, d'orgueil, de crainte, d'égocentrisme, de colère, de luxure, du sentiment de notre propre importance, d'apitoiement sur soi, de sentimentalisme, de jalousie, de ressentiment, etc.

La fausse personnalité est vraiment problématique, car elle est dominée par la multitude des Moi. Tant que nous posséderons la fausse personnalité, nous n'aurons pas de continuité de propos et nous ne connaîtrons pas le vrai bonheur. Or, si nous voulons être heureux - nous avons tous droit au bonheur -, nous devons éliminer la fausse personnalité ; et pour éliminer la fausse personnalité, nous devons annihiler les Moi qui la caractérisent. Une fois les Moi annihilés, tout change, il se crée dans notre conscience un centre de gravité permanent, et alors survient un extraordinaire état de félicité.

Q - De quoi est faite la personnalité authentique ?

R - En elle-même, la personnalité est pure énergie. On ne naît pas avec une personnalité ; la personnalité est fille du temps, elle naît en son temps et meurt en son temps : il n'y a pas de lendemain pour la personnalité d'un mort. Lorsque nous revenons, lorsque nous nous réincorporons dans un nouveau corps, nous devons créer une nouvelle personnalité. Celle-ci se forme pendant les sept premières années de l'enfance et se renforce avec les expériences. La personnalité est énergétique et atomique ; elle est périssable, elle est mortelle. Ce n'est pas la personnalité qui se réincarne, mais l'Essence possédée par "l'Ego réincarnant", lequel est une véritable légion de diables qui continue après la mort du corps physique.

La personnalité, donc, est énergie, c'est purement un véhicule énergétique qui sert à fonctionner dans le monde, à entrer en contact les uns avec les autres, etc. La personnalité devient fausse quand les Moi pénètrent en elle et se l'approprient, pour la manoeuvrer à leur guise et conformément à leurs propres intérêts.

Le Moi de la vanité, par exemple, le Moi de la jalousie, les Moi des préoccupations, les Moi de l'intellectualisme, etc., tous ces Moi mécaniques s'introduisent dans la personnalité, s'emparent de ce véhicule énergétique, faussant totalement notre relation avec les autres et avec le monde. Mais si nous désintégrons ces Moi, la personnalité redevient une énergie pure qui peut être mise au service de l'Etre ; sans les Moi qui la corrompent, la personnalité n'est plus fausse, elle devient un instrument pour travailler, un véhicule de l'Etre.

Q - Est-il souhaitable d'établir une personnalité forte en nous ?

R - La personnalité doit être équilibrée par l'Essence. Quand la personnalité est plus forte que l'Essence, il y a déséquilibre, et quand l'Essence est plus forte que la personnalité, il y a aussi déséquilibre. Certaines personnes vivant isolées à la campagne peuvent développer l'Essence aux dépens de la personnalité ; lorsqu'elles viennent en ville, elles sont en déséquilibre. Des gens de la ville peuvent développer la personnalité de façon exorbitante ; quand ils vont à la campagne, quand ils entrent en contact avec des gens simples, ils se trouvent en déséquilibre. Il nous faut un parfait équilibre entre l'Essence et la personnalité.

Q - Lorsqu'un Adepte se réalise, sa personnalité devient-elle immortelle ?

R - Dans un certain sens, oui. Un Maître ressuscité, par exemple, qui a le pouvoir de conserver éternellement son corps physique, aura évidemment une personnalité éternelle dans le monde physique ; il aura une autre personnalité éternelle dans le monde astral, reliée au corps astral ; une autre personnalité éternelle dans le monde mental, reliée au corps mental ; et une autre encore dans le monde causal, reliée au corps causal. De sorte qu'il y a quatre personnalités fondamentales : la personnalité physique, qui est gouvernée par 48 lois ; la personnalité astrale, régie par 24 lois ; la personnalité mentale, gouvernée par 12 lois et la personnalité causale, gouvernée par 6 lois.

Q - Etant un produit du temps, ne peut-on considérer la personnalité comme un agrégat, au même titre que les Moi ?

R - Non, parce qu'au contraire des agrégats psychiques, la personnalité ne survit pas très longtemps au corps physique et ne se réincarne pas. Elle peut certes rôder dans le cimetière et se réjouir quand les proches du défunt viennent visiter sa tombe ou lui apporter des fleurs. Elle revient parfois hanter les lieux où elle a vécu, devenant occasionnellement visible, mais elle se désintègre peu à peu, irrémédiablement ; elle est vouée à disparaître plus ou moins rapidement.

Tout comme le corps, la personnalité est un instrument, un véhicule par lequel l'Etre peut agir quand elle n'est pas faussée, pervertie par le Moi, mais qu'elle existe sous sa forme énergétique pure, originelle.

Q - Pourrait-on dire que la personnalité d'un Maître divin est la façon dont il se présente à nous, avec tous ses attributs et ses caractéristiques, quand on l'invoque ?

R - Tout Maître authentique a quatre personnalités : physique, astrale, mentale et causale.

Q - Cela veut-il dire qu'un Maître va se manifester différemment selon le plan où l'on se trouve ?

R - Bien sûr ! Il y a la manifestation dans le monde physique avec la personnalité physique ; autre est la manifestation dans le monde astral avec la personnalité astrale ; autre encore est la manifestation dans le monde mental avec la personnalité mentale ; et autre encore la manifestation causale. Entre parenthèses, l'Homme causal est l'Homme véritable.

Si nous réussissons à nous affranchir de la fausse personnalité, nous nous établirons par le fait même dans le troisième état de conscience, qui est celui du rappel de soi ; nous avons tous droit à ce troisième état de conscience. Observez les nouveau-nés : ils vivent dans le troisième état de conscience, en rappel d'eux-mêmes, ici et maintenant. Malheureusement, à cause de la fausse éducation que nous avons reçue, à cause des mauvais exemples de notre entourage, nous sommes tombés du troisième état de conscience au deuxième. C'est comme tomber du ciel en enfer. Nous naissons dans le troisième état de conscience, mais nous tombons rapidement dans le deuxième, dans cet état qui a reçu l'appellation inadéquate "d'état de veille". Cette chute, je le répète, équivaut à tomber du ciel en enfer ; c'est dans cet enfer du second état de conscience que les Moi naissent, que les agrégats psychiques se manifestent, que tous les éléments inhumains et pervers qui vivent en nous affleurent, surgissent, se fortifient. Le deuxième état - où se trouve l'humanité tout entière - est un véritable enfer.

extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... l-Etre.php

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 8 mai 2010, 11:35

Malheureusement, avec l'éducation que nous recevons de nos instructeurs, avec l'exemple de nos familles, la PERSONNALITÉ se développe. Indiscutablement, cette Personnalité va constituer quelque chose comme une sorte de double Conscience ou, en d'autres termes, une FAUSSE CONSCIENCE.

Dans la Personnalité, se trouvent les coutumes que l'on nous a inculquées, les habitudes que nous avons prises, les doctrines avec lesquelles on nous a éduqués, les concepts que nous avons élaborés, l'éducation reçue, etc. C'est pour cette raison que la Personnalité en vient à supplanter la véritable Conscience ; la Conscience finit par rester au fond de l'oubli, sans opportunité de se manifester. L'unique chose qui vient s'exprimer à travers nous est la Fausse Conscience, la Fausse Personnalité.

Par conséquent, la Fausse Personnalité agit de manière mécanique. À chaque question elle a toujours une réponse mécanique ; elle vit en accord avec ses habitudes, avec ses concepts, avec ses opinions, avec ses émotions inférieures, avec ses instincts, avec ses impulsions animales, etc.

Les activités de notre Personnalité humaine sont inconscientes, mécaniques. Notre Personnalité ne sait rien sur ce qu'est la Conscience véritable ; nous l'ignorons.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... eillee.php

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 11 mai 2010, 19:42

La Personnalité n'est pas le corps physique. La Personnalité est énergétique, on ne peut pas la voir avec les yeux physiques, mais elle existe !

Quand on vient au monde, on n'apporte pas de Personnalité. Elle se forme avec l'exemple des parents, avec ce qu'on voit à l'école, avec les expériences de la vie, etc.

Vraiment, en réalité, la personnalité se forme durant les sept premières années de l'enfance et elle se renforce avec le temps et les expériences.

À l'heure de la mort, la personnalité humaine va aussi au sépulcre ; elle y entre et elle en sort, elle va et vient. Cela est perceptible pour les Clairvoyants. N'importe qui ayant un peu de Perception Extrasensorielle peut voir l'ex-personnalité. Elle se dissout lentement au cimetière.

En parlant maintenant avec vous, il me vient en mémoire, à ce sujet, une affaire, un moment insolite : par ici, dans un bal, dans une « bamboula », quelque part dans le District Fédéral, des jeunes étaient en train de danser joyeusement avec une certaine dame très coquette. Ils dansèrent avec elle jusqu'à trois heures du matin. A cette heure-là, la dame manifesta le désir de rentrer chez elle. Eux, très galants, lui proposèrent de la reconduire en voiture, mais elle dit « qu'elle avait froid et comment allait-elle faire pour sortir dans la rue avec un froid pareil ».

L'un d'entre eux lui prêta sa veste. La dame l'enfila et ils montèrent dans la voiture. Ils la reconduisirent exactement jusqu'à sa maison, et là, ils la quittèrent. Mais, le jeune homme oublia de demander sa veste et il ne retourna la chercher que le lendemain.

Alors, le jeune homme, avec ses amis, alla frapper à la porte de la maison de la dame. Une vieille dame sortit ; le jeune homme dit : « Est-ce que Mademoiselle « unetelle » est là ? Je viens chercher ma veste, elle a oublié de me la rendre ». La dame, âgée et très respectable, lui répondit :

- Alors, jeune homme, vous devrez aller chercher votre veste au cimetière, car ma fille est morte il y a des années.

- Impossible, Madame ! Je ne puis le croire ; vous vous moquez de moi.

- Non, Monsieur, je ne me moque pas de vous. Si vous voulez me croire, croyez-moi, sinon, ne me croyez pas. Tant pis pour vous.

Toujours est-il que le jeune homme, troublé, décida d'aller au cimetière avec ses amis. Et bien sûr, il y trouva la tombe de la dame et sur la pierre tombale... la veste !

Cela peut vous paraître, à vous autres, aux incrédules, aux sceptiques, comme des contes pour enfants, mais il n'en est pas de même pour celui qui a expérimenté cette terrible réalité. Car c'est une chose de théoriser à propos de ce que l'on ne croit pas et c'en est une autre de l'expérimenter dans sa propre chair. Ce qui est arrivé est arrivé !

Alors, qu'est-ce qui s'est rendu visible et tangible pour ces jeunes gens ? Qui a dansé avec eux pendant la fête ? C'est, en fait, l'ex-personnalité. Celle-ci peut parfois se rendre visible et tangible. Bien que vous ne le croyiez pas ; c'est vrai.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ologie.php

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 25 octobre 2010, 19:39

D. Maître, vous nous avez dit qu'il n'y a aucun lendemain pour la personnalité du mort et que le corps éthérique se désintègre peu à peu. J'aimerais savoir si la personnalité met plus de temps à se désintégrer que le corps physique.

M. La question qui vient de l'auditoire me semble intéressante et c'est avec le plus grand plaisir que je m'empresse d'y répondre...

Indiscutablement, l'ex-personnalité met plus de temps à être éliminée que le fond vital. Je veux affirmer par là que le corps vital se décompose à mesure que le corps physique se désintègre dans le sépulcre.

La personnalité est différente. Étant donné qu'elle se renforce, au fil du temps, par les différentes expériences de la vie, elle dure évidemment plus longtemps, c'est une note énergétique plus ferme, elle résiste généralement durant plusieurs années. Il n'est absolument pas exagéré d'affirmer que la personnalité séparée peut survivre des siècles entiers (il s'avère curieux de contempler diverses personnalités séparées discutant entre elles).

Je suis en train de parler maintenant de quelque chose qui peut vous paraître étrange. J'ai pu compter jusqu'à dix personnalités séparées, correspondant à un même propriétaire, c'est-à-dire à dix retours d'un même Ego ; je les ai vues échanger des opinions subjectives, réunies entre elles par affinités psychiques.

Cependant, je veux éclaircir un peu plus cela pour éviter des confusions. J'ai dit qu'on ne naît pas avec la personnalité, qu'on doit la former, que c'est possible durant les sept premières années de l'enfance. J'ai aussi affirmé qu'à l'instant de la mort cette personnalité va au cimetière et que parfois elle déambule à l'intérieur de celui-ci ou se cache dans sa sépulture.

Maintenant, pensez un instant à un Ego qui, après chaque retour, s'échappe du corps physique ; il est clair qu'il laisse derrière lui la personnalité. Et si nous réunissons, par exemple, dix vies d'un même Ego, nous aurons dix personnalités différentes, et celles-ci peuvent se réunir par affinités pour discuter dans les cimetières, pour échanger des opinions subjectives. Indubitablement, de telles ex-personnalités vont s'affaiblir peu à peu, elles vont s'éteindre lentement, jusqu'à ce que, pour finir, elles se désintègrent radicalement. Cependant, le souvenir de ces personnalités continue dans le Monde Causal, dans les « Archives Akashiques » de la nature.

Au moment où je m'entretiens avec vous ici, ce soir, il me vient en mémoire une ancienne existence que j'ai vécue en tant que militaire, à l'époque de la Renaissance, dans la vieille Europe. À un moment donné, alors que je travaillais dans le Monde des Causes Naturelles, en tant « qu'Homme Causal », il m'arriva de sortir des archives secrètes de cette région le souvenir de cette personnalité. Le résultat fut assurément extraordinaire. Je vis alors ce militaire vêtu de l'uniforme de l'époque où je vivais. Dégainant son épée, il m'attaqua violemment ; je n'eus aucune difficulté à le conjurer pour le ranger de nouveau dans les « Archives »... Cela signifie que dans le Monde des Causes Naturelles, tout souvenir est vivant, a une réalité, et c'est quelque chose qui peut surprendre beaucoup d'étudiants ésotéristes et occultistes...


passage extrait de la CONFÉRENCE N°135 : LES MÉCANISMES DE L'ÉTERNEL RETOUR : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=1981

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 12 octobre 2011, 07:01

L'humanité (en partant de ce principe) est complètement mécanique et chaque jour on devient de plus en plus mécanique, c'est évident. Il est nécessaire de créer en nous-mêmes une LUNE PSYCHOLOGIQUE ; c'est seulement ainsi que nous pourrons cesser d'être mécaniques.

Aujourd'hui, la seule chose que nous ayons en nous, c'est UN CENTRE DE GRAVITÉ MÉCANIQUE ; ce centre SE TROUVE DANS LA PERSONNALITÉ. Il est évident que, dans notre Personnalité, il y a ce qu'on nous a enseigné, l'exemple de nos aînés et de notre famille, ce que nous avons appris à l'école, dans la rue, au restaurant, au bar, etc. Tout cela constitue la personnalité. C'est là que se trouve notre Centre de Gravité.

Plus une personnalité est brillante, plus elle est cultivée, plus elle se distingue et plus les autres la respectent. On respecte les grands plénipotentiaires, les grands ambassadeurs, on respecte les ministres des gouvernements, on respecte les multimillionnaires, on respecte les gens de la « haute société », parce qu'ils ont de très brillantes personnalités, parce qu'ils ont dans leurs poches ce qu'on appelle de « l'argent ». Certains possèdent une culture intellectuelle fascinante, ce qui les rend plus brillants encore (en apparence).

De sorte que notre Centre de Gravité est donc, aujourd'hui, malheureusement dans la Personnalité...

Donc, on ne respecte pas celui qui n'a pas d'argent. Je sais qu'à New York il y avait un panneau qui disait : « Qui es-tu ? L'argent parle pour toi. Tu vaux ce que tu as. Si tu n'as pas d'argent, gagnes-en en travaillant ; et si tu n'en gagnes pas en travaillant, arrange-toi pour toujours en avoir ». Cette affiche ou ce panneau existait à New York. Je ne sais pas s'il existe encore, mais il existait.

Et voilà l'humanité : « En ayant de l'argent, alors les pires défauts psychologiques sont cachés ». « Avec l'argent, toutes les portes du Monde Physique s'ouvrent. Comme il est puissant, le Seigneur Argent ! »...

Qu'est ce que cela veut dire ? Que nous avons le Centre de Gravité dans la Personnalité. Si une personne n'a pas beaucoup d'argent, si elle pauvre, si elle vit quelque part dans une humble maisonnette et se promène mal vêtue, alors tout le monde la regarde avec... ne la regarde même pas ; une telle personne, on ne la regarde pas, tout simplement ; elle n'existe pas pour les puissants. Pourquoi ? Parce qu'ils ont leur Centre de Gravité dans la Personnalité ; et si les autres ont un Centre de Gravité très petit, très faible, on ne tient même pas compte d'eux.

Cela signifie qu'il y a des Centres de Gravité plus forts que d'autres. Le Centre de Gravité de la Personnalité, par exemple, d'un Ford (le Président des États-Unis [entre 1974 et 1977]) n'est pas le même que le Centre de Gravité que pourrait avoir, par exemple, un humble travailleur à la pelle et à la pioche.

Donc, plus le Centre de Gravité de la Personnalité est fort, plus on respecte la personne, c'est évident. Mais, ce Centre de Gravité est totalement mécanique.

Nous devons créer un nouveau Centre de Gravité, non pas mécanique, mais conscient. Est-il possible de le créer ? Oui, c'est possible. Si nous le créons, nous passerons du Centre de Gravité Mécanique au CENTRE DE GRAVITÉ CONSCIENT. Mais, on ne peut pas passer du Centre de Gravité Mécanique au Centre de Gravité Conscient « comme ça » ; il faut TRAVAILLER SUR SOI-MÊME.

Avant tout, nous devons faire la distinction entre LA PERSONNALITÉ et la FAUSSE PERSONNALITÉ. La personnalité normale doit exister, bien sûr que oui ! C'est le véhicule de manifestation dont nous disposons ; mais la Fausse Personnalité, c'est autre chose.

Si nous voulons créer en nous un Centre de Gravité Conscient, il faut donc, avant tout, éliminer de nous-mêmes LES ÉLÉMENTS INDÉSIRABLES de la PRÉSOMPTION, de l'ORGUEIL, de la VANITÉ, de l'ÉGOÏSME, de L'AMOUR-PROPRE, de la JALOUSIE, etc.

C'est seulement lorsque ces éléments psychologiques seront éliminés que nous pourrons alors créer dans notre constitution intime, c'est-à-dire dans notre ESSENCE INTÉRIEURE, le Centre de Gravité Conscient (c'est-à-dire la Lune Psychologique qui est le Centre de Gravité Conscient). Celui qui réussit à créer une Lune Psychologique à l'intérieur de lui-même pourra sans nul doute se libérer des Influences Mécaniques de la Lune qui tourne autour de la Terre.

Donc, pour nous libérer de cette influence mécanique qui vient de là-haut, de la Lune Physique, il est nécessaire de créer en soi-même, en nous-mêmes la Lune Psychologique, c'est-à-dire le Centre de Gravité Conscient.

À la différence du Centre de Gravité Mécanique qui se trouve dans la Personnalité, le Centre de Gravité Conscient réside véritablement dans l'Essence, dans la Conscience, dans la partie animique, voilà la différence...

Maintenant, éliminer les agrégats psychiques de l'orgueil, de la vanité, de l'ambition, de la jalousie, de la colère, de l'amour-propre, de l'égoïsme, implique un assez gros travail, car ces agrégats, évidemment, jouissent d'une certaine auto-indépendance ; nous pourrions dire que ce sont des Créatures Psychologiques ou des Personnes Psychologiques qui existent au fond de nous-mêmes et qui contrôlent la Personnalité.

À l'intérieur de ces « entités » est embouteillée l'Essence, la Conscience. Si nous voulons désintégrer ces défauts, ces agrégats psychologiques, il est nécessaire de les comprendre et si nous voulons les comprendre, nous devons d'abord les découvrir.

Dans la vie pratique, nous devons vivre en état d'ALERTE-PERCEPTION, d'ALERTE-NOUVEAUTÉ si nous voulons vraiment éliminer les agrégats psychiques indésirables que nous portons à l'intérieur de nous. Dans les relations avec nos amis, dans la rue, sur la place publique, dans le Temple, etc., les défauts cachés que nous avons affleurent spontanément et, si nous sommes alertes et vigilants comme la sentinelle en temps de guerre, alors nous les voyons.

Un défaut DÉCOUVERT doit être ANALYSÉ et COMPRIS totalement, au moyen de la MÉDITATION INTÉRIEURE PROFONDE. Quand on a compris que l'on a tel ou tel défaut de type psychologique, on doit évidemment LE DÉSINTÉGRER. Il est possible de le désintégrer en faisant appel à une Force qui soit supérieure au mental.

Le mental par lui-même ne peut altérer fondamentalement aucun défaut, il peut le faire passer d'un niveau à un autre, il peut le cacher à lui-même et aux autres, il peut l'étiqueter de divers noms, il peut le justifier ou le condamner, mais jamais il ne pourra l'éradiquer de lui-même.

Pour pouvoir éliminer celui-ci, ce défaut découvert, il faut un pouvoir qui soit supérieur au mental. Heureusement, ce pouvoir existe.

Je veux me référer, de manière emphatique, au KUNDALINI ou à la Kundalini, LE SERPENT IGNÉ DE NOS POUVOIRS MAGIQUES ; c'est un Feu Serpentin, annulaire, enroulé, à la façon d'une couleuvre, dans le centre magnétique du coccyx.

Quand ce Feu s'éveille, il s'élève majestueusement le long du canal médullaire spinal en éveillant des Centres, des Pouvoirs, etc., et ainsi il nous transforme totalement. Il n'y a pas de doute que l'avènement du Feu est l'événement le plus grandiose qu'un homme puisse avoir dans sa vie.

Ce Serpent ascendant est dénommé « Kundalini ». Si nous nous concentrons sur cette Vipère Sacrée et que nous la supplions d'éliminer ou de désintégrer le défaut en question que nous avons découvert, vous pouvez être assurés qu'elle le fera. L'agrégat qui personnifie ce défaut sera réduit en poussière cosmique.

On peut désintégrer n'importe quel défaut, soit SEUL, PENDANT UNE MÉDITATION PROFONDE, ou pendant qu'on travaille dans la NEUVIÈME SPHÈRE (les célibataires le font seul, les gens mariés durant leur travail dans la Magie Sexuelle). Par leur travail, les célibataires pourront incontestablement éliminer vingt-cinq à trente pour cent de la totalité des éléments indésirables qu'ils portent à l'intérieur d'eux-mêmes.

Les gens mariés peuvent aller plus loin : ils peuvent, au moyen de la FORCE ÉLECTRIQUE SEXUELLE et à l'aide de Devi Kundalini Shakti, annihiler cent pour cent des défauts de type psychologique. Donc, il vaut la peine de réfléchir sur ce point (qui est très important).

N'importe quel couple d'ésotéristes gnostiques mariés peut, pendant la Copulation Chimique ou Métaphysique, invoquer Devi Kundalini et il sera assisté. Si on supplie le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques d'éliminer telle ou telle erreur psychologique (si cette supplique se fait réellement en pleine Copulation Métaphysique), l'aide ne se fera pas attendre et la désintégration de l'agrégat psychique en question sera un fait concret, clair et définitif.

Ainsi donc, mes amis, il convient de réfléchir profondément à toutes ces choses...

passage extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/CONF5EV045.html

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 20 octobre 2011, 19:48

Aujourd'hui j'apprends les 4 "drivers" ou conditionnements verbaux ou non-verbaux qui sont intégrés dans notre personnalité depuis l'enfance :

1 Sois parfait
2 fais un effort
3 fais plaisir
4 dépèche-toi

et nous ont forgé pas mal de blocages...

à méditer...

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Quelques Propos sur la Personnalité

Message le 31 décembre 2011, 14:27

56 Fondements Psychologiques de la Fausse Personnalité (La Fausse Personnalité)

Samaël Aun Weor
Conférence intitulée "FUNDAMENTOS PSICOLÓGICOS DE LA FALSA PERSONALIDAD (La Falsa Personalidad)"

Il existe en nous, c'est certain, un élément préjudiciable qui fait obstacle à l'acquisition de la véritable Félicité. Je veux me référer, en le soulignant, à la FAUSSE PERSONNALITÉ. Sans aucun doute, si celle-ci disparaissait, seule la BÉATITUDE régnerait dans nos coeurs.

Malheureusement, la Fausse Personnalité est constituée de certains ingrédients préjudiciables. Il est évident que je me réfère maintenant à la VANITÉ et à L'ORGUEIL ; nul doute que si ces deux « éléments » disparaissaient de la surface de la Terre, la vie de l'être humain changerait totalement.

L'orgueil et la vanité entraînent beaucoup de causes et d'effets erronés. L'ORGUEILLEUX veut monter au sommet de l'échelle, se faire remarquer, collectionner les honneurs, les distinctions, les coeurs, les sentiments, sans se soucier de la douleur d'autrui.

Le VANITEUX, évidemment, se sent blessé quand quelqu'un l'offense et, sur l'autel de sa vanité, il sacrifie les autres afin de se procurer ce qui éblouit le plus les gens : la voiture flambant neuve, la résidence luxueuse, les habits élégants, etc. Peu lui importe d'avoir à exploiter beaucoup de gens si par ce moyen ou par d'autres il arrive à obtenir l'argent nécessaire qui lui permettra d'exposer au monde sa fatuité.

Ainsi donc, mes frères, l'orgueil et la vanité sont extrêmement graves. Graves aussi sont la JALOUSIE et les PRÉOCCUPATIONS. Les préoccupations sont, pour ainsi dire, semblables aux mouches : des milliers de Mois des préoccupations voltigent dans le Mental, attendant une occasion de fabriquer des problèmes. Pareils aux mouches qui se posent sans discrimination sur les immondices, sur la nourriture et sur tout ce qu'elles [...] tels sont également les essaims des Mois des préoccupations. Ils attendent quelque chose sur quoi se poser pour former des préoccupations : un concept, un mot, une idée, une théorie, toute chose, quelle qu'elle soit. Les Mois des préoccupations attendent l'instant où ils vont pouvoir fabriquer des problèmes ; ils flottent dans le Mental et ils sont perceptibles à ceux qui possèdent la divine Clairvoyance.

C'est terrible : quand on pense, simplement, que ces Mois correspondent à la Fausse Personnalité (voyez combien la fausse personnalité est préjudiciable).

Quant à la JALOUSIE, que peut-on en dire ? Le jaloux fait « d'une puce un cheval », un rien lui crée des problèmes : si l'être aimé sourit, voilà un motif de jalousie pour le jaloux et alors il calomnie, il blesse, il fait du mal. Mais, il existe non seulement la jalousie passionnelle, mais aussi d'autres sortes de jalousie : la jalousie religieuse, la jalousie politique, la jalousie d'amitié (personne ne peut nier cela) ; la jalousie a de multiples aspects et elle cause beaucoup de douleurs.

Toutes ces sortes de jalousie, tous ces Mois des préoccupations, de l'orgueil (qui est sans aucun doute très grave), de la vanité (qui produit tant d'ostentation), tout cela appartient simplement à la Fausse Personnalité.

Les êtres humains pourraient être heureux s'ils ne possédaient pas la Fausse Personnalité ; malheureusement, tout le monde la possède. En l'absence de la Fausse Personnalité, nous pourrions vivre en extase. Comme nous nous sentirions heureux ! Mais, malheureusement, les gens possèdent tous la Fausse Personnalité et c'est grave.

Il est nécessaire que nous nous proposions de DÉTRUIRE LA FAUSSE PERSONNALITÉ. C'est possible si nous faisons la dissection de la jalousie, de la vanité, des Mois des préoccupations, de l'orgueil, etc. Lorsqu'une personne comprend que l'orgueil est l'un des facteurs les plus denses de la Fausse Personnalité, elle se propose de faire la dissection de cet « élément » et elle le dissout radicalement.

Pensons à ce qu'est la FÉLICITÉ DE L'ÊTRE et à ce qu'est la Fausse Personnalité. L'Être en lui-même est heureux, infiniment heureux.
Quand quelqu'un élimine la Fausse Personnalité, il entre dans la plénitude de l'Être, il jouit alors de la Béatitude. Malheureusement, ils sont très peu ceux qui se préoccupent de ce genre d'études, rares sont ceux qui tentent réellement de S'AUTO-EXPLORER profondément.

Évidemment, mes chers frères, nous avons besoin de provoquer en nous un changement. Si un Mage dissolvait par magie la vanité et l'orgueil, les gens se trouveraient totalement transformés ; mais ils ne sauraient malheureusement pas quoi faire, ils se trouveraient désorientés, ils ne trouveraient plus de sens à la vie, ils se suicideraient, ils mourraient ; mais néanmoins, il faut dissoudre ces deux ingrédients : l'orgueil et la vanité.

Mais, le processus du changement, de la dissolution, doit être MÉTHODIQUE, DIDACTIQUE et même DIALECTIQUE. Dans le cas contraire, nous mourrions, nous nous trouverions désorientés. Quand quelqu'un comprend cela, il se propose alors de travailler sur lui-même.

Nous avons besoin de nous rendre conscients, AUTO-CONSCIENTS de nos propres pensées, de nos propres sentiments et des effets que les autres êtres humains produisent sur nous. Lorsqu'on comprend la nécessité de se rendre auto-conscients, on entame alors la dissolution des facteurs de l'orgueil et de la vanité, tout comme ceux de la jalousie et des préoccupations. Il se produit alors une transformation qui nous amènera, évidemment, à l'Éveil. S'ÉVEILLER EST FONDAMENTAL, s'éveiller est radical...

Les Mois de l'orgueil et de la vanité, qui correspondent à la Fausse Personnalité, s'emparent de nous ; ils font en sorte qu'on s'identifie avec les choses de ce monde, avec les choses matérielles, avec les faits, avec les différents événements qui se répètent dans le temps.

On doit apprendre à faire la SÉPARATION du Soi-même, la séparation de toutes les choses : NE PAS S'IDENTIFIER avec les faits, avec ce qui arrive, avec les choses, avec les événements, etc., parce que cette identification absorbe, vampirise notre Conscience et la submerge en réalité plus profondément. Nous avons donc besoin que notre Conscience s'éveille, ce qui est possible en faisant une séparation entre nous et les choses, les événements, les faits.

Ainsi, mes frères, nous devons devenir AUTO-RÉFLÉCHIS, AUTO-CONSCIENTS. Évidemment, le travail de la désintégration des éléments de la Fausse Personnalité est parfois très difficile, nous ne pouvons pas le nier. Nous voudrions désintégrer certains « éléments » et « sous-éléments » de la Fausse Personnalité dans le but d'atteindre la Félicité à laquelle nous avons droit. Mais malheureusement, parfois (ce qui est grave) nous sentons que nous ne progressons plus.

Il y a des MOIS, des « éléments », des « agrégats » ou « sous-éléments » de la Fausse Personnalité qui sont très DIFFICILES À DÉSINTÉGRER : alors, il nous faut une suprême patience si nous voulons vraiment avancer.

À mesure que nous pénétrons de plus en plus à l'intérieur de nous-mêmes, nous découvrons également qu'il existe en nous certains agrégats psychiques inhumains très difficiles à pulvériser. Nous ne devons pas nous impatienter, surtout quand, en réalité, NOUS N'AVONS PAS PAYÉ le prix de notre avancement.

Désintégrer certains « éléments » difficiles est parfois possible quand on paie. Mais, il s'avère également absurde de vouloir éliminer immédiatement certains « sous-éléments » sans avoir payé. Rappelez-vous que tels ou tels agrégats inhumains personnifiant des erreurs se trouvent, en vérité, intimement RELIÉS À DES CAUSES ERRONÉES, et celles-ci, à leur tour, au KARMA.

Ne vous étonnez donc pas si vous vous retrouvez à un moment donné arrêtés par tel ou tel « élément » car, il est évident que ce dernier est inclus ou rattaché à telle ou telle MAUVAISE CAUSE. Les mauvaises causes produisent de mauvais effets et ces mauvaises causes ou MOI-CAUSES se trouvent, à leur tour, reliés à la Loi du Devoir et de l'Avoir : à la Loi du Karma. Dans ces cas, IL FAUT PAYER pour pouvoir désintégrer l'un ou l'autre de ces « éléments » difficiles.

On paie le karma non seulement avec la DOULEUR, mais on peut aussi le payer avec de BONNES OEUVRES et on peut même obtenir le pardon par le SUPRÊME REPENTIR. Alors les Moi-causes se dissolvent.

L'impatience, dans ces études, nuit à nos néophytes ; s'ils veulent réaliser de sérieux progrès, ils doivent DEVENIR SÉRIEUX. On ne peut concevoir un homme sérieux qui n'ait pas acquis la PATIENCE. Le Christ Jésus a dit : « En patience vous posséderez votre âme ». Il nous faut une grande dose de patience quand nous sommes arrêtés par tel ou tel Moi. C'est pourquoi il est urgent de devenir plus conscients de nous-mêmes en pensées, en sentiments et en paroles.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nalite.php

Répondre

Retourner vers « Ce qui ne survit pas à la mort »