Etat Intérieur Approprié - Ext. est une projection de l'Int.

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6701
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Etat Intérieur Approprié - Ext. est une projection de l'Int.

Message le 8 mars 2013, 06:40

D. [...] nous dira quelque chose sur les États de Conscience et le comportement psychologique que doit avoir une personne face à chacun des événements...

M. Bon, la plupart des gens, quand ils racontent l'histoire de leur vie de façon gratuite ne racontent que des événements, c'est-à-dire des situations ; et ils croient que leur narration est entière, complète, ce qui est faux.

Ces personnes ont oublié les États de Conscience correspondant aux divers événements de leur existence propre. Il n'y a pas de doute que tout événement est accompagné d'un État de Conscience. IL Y A AUTANT D'ÉTATS DE CONSCIENCE QU'IL Y A D'ÉVÉNEMENTS ; c'est évident.

Mais, il arrive souvent que nous ne nous trouvions pas dans l'État de Conscience approprié à telle ou telle situation et le résultat est généralement l'échec. On pourrait dire que ces événements que nous avons attendus toute notre vie, le jour où ils arrivent véritablement, nous ne savons pas les apprécier, faute de nous trouver dans un État Intérieur approprié.

Le 13 décembre de cette année 1974, nous avons célébré ici, au Mexique, la Clôture des Études de 1974 ; la fête, animée par un ensemble musical, a été joyeuse ; tous les frères étaient heureux ; cependant, j'ai pu remarquer une dame qui ne se trouvait pas dans un État Intérieur approprié : cette dame a commencé à se plaindre de la musique, des sons stridents, qu'elle allait devenir folle avec ces bruits ; elle me demanda la permission de se retirer, etc. Ensuite, elle a allégué une certaine raison de type spirituel et, de manière emphatique, elle a souligné :

- « Je pensais qu'à ce festival, il y aurait une Méditation très profonde, parce qu'on m'a souvent dit que vous dictiez, vous donniez des cours de Méditation en Troisième Chambre... » J'ai dit : « ...nous avons médité pendant toute l'année, ma chère soeur, et aujourd'hui, seulement, nous avons pris un minimum de temps pour clôturer les études de notre Institution pour l'année écoulée. Il est indubitable que c'est pour cette raison que tous les frères ont célébré une fête. Je crois qu'avec ce festival nous considérons que les études de la présente année scolaire sont terminées... »

Elle semblait n'avoir rien compris. Quand elle a continué avec son état de nervosité dû à la musique qui résonnait joyeusement dans la pièce, je me suis limité à lui dire deux mots : PATIENCE et SÉRÉNITÉ.

La dame a compris quelque chose, mais à la fin, nous n'avons pas pu éviter qu'elle se retire...

Comme vous voyez, donc, mes chers frères qui écoutez cet enregistrement, cette dame ne se trouvait pas dans un État Intérieur approprié. C'est-à-dire qu'elle n'a pas su réellement apprécier cet événement merveilleux.

Si nous analysons un peu plus à fond cette question des États Intérieurs, nous voyons qu'ils sont fondamentaux, indispensables, quand on ne veut pas être victime des circonstances. Mais, les gens sont victimes des calamités, des circonstances. Personne ne sait engendrer de nouvelles circonstances...

Mais, si on apprend à manier ses États Intérieurs, on ne se transforme pas en victime des circonstances. Si on apprend à manier ses États Intérieurs, on peut engendrer de nouvelles circonstances.

Voyons ceci : supposons qu'un insulteur nous blesse par la parole ; si nous réagissons violemment, nous finirons en prison ou au cimetière, ou au moins dans une clinique.

Je cite des exemples concrets pour rendre plus intelligible cet enregistrement... Il y a environ 20 ans, un voisin s'est mis à m'insulter ; jamais encore je [...] mais, il affirmait, de manière emphatique que [...] jetaient des pierres dans sa maison. Si c'était vrai, il n'a jamais rien pu prouver ; si ce n'était pas vrai, il était là avec sa colère.

Le fait est que cet homme tonnait et s'enflammait ; il me défiait à la lutte ; et tandis qu'il vociférait à la porte de ma maison, je faisais résonner, à l'intérieur de celle-ci, une délicieuse musique, Beethoven, Mozart, mais aussi une de ces musiques populaires du monde Arabe...

Un jour parmi d'autres, je l'ai rencontré dans la rue et il a voulu m'attaquer, mais je suis resté impassible et serein et j'ai continué mon chemin. Après tout cela, j'ai reçu des ordres supérieurs pour partir de ce lieu et j'ai décidé de m'établir dans la capitale : Mexico...

Indiscutablement, si j'avais agi violemment, si je n'avais pas eu un État Intérieur de Conscience approprié, tout se serait résolu violemment et le résultat aurait été évident : un échec total, non seulement pour moi, mais pour cette Grande Cause pour laquelle nous sommes tous en train de lutter...

Je n'ai donc pas été victime des circonstances. De nos jours, le Mouvement Gnostique mexicain marche vers le triomphe qui l'attend. Le Mouvement International est puissant, grâce au fait que je n'ai pas été victime des circonstances.

Souvent, un État Intérieur inadéquat peut faire d'une puce un cheval et il n'y a pas de doute qu'on peut finir en prison à cause d'une réaction violente. Si quelqu'un nous offense, par exemple, et que nous réagissons avec force, nous pouvons tuer et aller en prison pour homicide et nous gâchons la totalité de notre existence.

Mais, quand on n'a plus [...] quand on apprend à utiliser, disons, la « carte » appropriée à chaque événement, indubitablement, on n'est pas victime des circonstances. Bien plus, celui qui apprend à manier volontairement ses États Intérieurs peut modifier les circonstances et, à partir de circonstances désastreuses, faire quelque chose de très bon.

On doit apprendre, ou en d'autres termes, tirer le meilleur parti des adversités. Nous ne devons pas oublier que « les pires adversités nous offrent toujours les meilleures opportunités ». C'est-à-dire qu'il faut avoir un État Intérieur approprié si on veut réaliser de semblables merveilles ; c'est évident...

Allons plus avant dans ces analyses... Nous devons nous rendre compte précisément qu'il y a, dans la vie, des difficultés désastreuses, mais qu'au moyen d'un État Intérieur approprié nous pouvons complètement les modifier en notre faveur...

Une fois, quelqu'un voulait assassiner une personne qui se trouvait à la maison. Il est venu le chercher dans l'intention de lui tirer dessus. J'ai senti intérieurement le danger que courait cette personne et lorsque l'assassin en puissance de cette personne me questionna, je me suis limité à le faire entrer et lui offrit un siège et, ensuite, tous deux (celui qui cherchait et celui qui était recherché) ont eu un entretien (j'ai, évidemment, servi d'intermédiaire). Des paroles décentes [...] ont été un motif plus que suffisant pour que celui qui venait dans l'intention d'assassiner n'assassinât pas, mais devint un grand ami. Voilà comment se modifient les circonstances quand on apprend à utiliser la « carte » appropriée.

Nous avons vu des brutes rester stupéfaites, lorsqu'on faisait usage d'un ÉTAT INTÉRIEUR APPROPRIÉ.

Grâce à un État de Conscience correct, on peut dominer de véritables brutes. Il est indiscutable que celui qui est victime des circonstances ne sait pas manier ses États Intérieurs et c'est regrettable.

Par conséquent, il convient de faire très attention aux États de Conscience ; c'est la base, c'est fondamental. Malheureusement, les gens donnent plus d'importance à l'événement qu'à l'État Intérieur. Et je dis que la manière dont nous réagissons devant l'événement est plus importante que l'événement lui-même.

Quand on apprend à réagir sagement devant tel ou tel événement, on devient maître de toutes les circonstances. Et comme je l'ai dit : « Non seulement on peut modifier les circonstances, mais, à son tour, on peut engendrer de nouvelles circonstances » ; et cela est très important. Malheureusement, les gens sont tous victimes des circonstances et ceci, je le répète, est dû au fait qu'ils ne savent pas manier leurs États Intérieurs ; ils réagissent devant chaque événement avec des États Intérieurs inappropriés, inadéquats...

D. Maître, est-ce que ceci est en rapport avec l'expression « l'extérieur est l'intérieur » ?

M. Eh bien, c'est indiscutable, L'EXTÉRIEUR EST UNE PROJECTION DE L'INTÉRIEUR.

Quand on change intérieurement, l'extérieur change aussi. Ce qui est important, c'est que pour ne [...] c'est de manier les États Intérieurs, afin de modifier les extérieurs. Il est intéressant, donc, d'avoir pour chaque Événement, disons, la carte spécifique, exacte [...] avec sécurité au monde.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ogique.php

Répondre

Retourner vers « Niveau d'­Être - types d'humains »