Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Répondre
Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6130
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Message le 17 Août 2011, 21:23

Il y a trois cerveaux que nous ne pouvons pas nier : premièrement, le cerveau intellectuel, deuxièmement, le cerveau émotionnel et, troisièmement, le cerveau moteur. Il existe des valeurs énergétiques dans le cerveau intellectuel (les valeurs que la Nature a mises dans le cerveau intellectuel). Par exemple, les criminels possèdent des valeurs intellectuelles médiocres, et quand nous avons un développement magnifique, il n'y a pas de doute qu'alors s'expriment à travers nous, à travers notre propre cerveau intellectuel, des valeurs géniales, car, je le répète, ces valeurs sont celles de la Nature.

Le cerveau émotionnel s'avère aussi très important. Le cerveau émotionnel est situé dans le coeur et les centres spécifiques nerveux du système grand sympathique, ainsi que dans le plexus solaire. Les valeurs émotionnelles s'avèrent d'une grande importance pour notre vie. Si les valeurs émotionnelles n'existaient pas, nous ne nous enthousiasmerions pas pour une idée, nous ne nous réjouirions pas sur un terrain de sport, et la vie se déroulerait sans les différents facteurs qu'on imagine, avec une indifférence épouvantable.

Si nous existions sans valeurs émotionnelles, même dans l'art, par exemple, s'il apparaissait sur scène un pianiste ou n'importe quel chanteur célèbre, si nous n'avions pas de valeurs émotionnelles, nous ne ressentirions vraiment, en réalité, aucun intérêt ; ou nous resterions complètement indifférents parmi le public, nous n'applaudirions pas les artistes, le spectacle ne nous réjouirait pas...

Le cerveau moteur, situé dans la partie supérieure de l'épine dorsale, est aussi très intéressant pour nous. Les valeurs qui sont situées dans ce cerveau nous permettent de marcher, de nous déplacer, d'aller ici et là dans différentes directions : de jouer au base-ball, au basket-ball, de faire de la gymnastique, etc. Si nous n'avions pas de valeurs dans le cerveau moteur, les sports ne nous intéresseraient pratiquement pas, ni les promenades, ni les excursions, ni rien qui serait en rapport avec le mouvement.

Donc, les trois cerveaux sont vraiment très importants. Maintenant, si nous essayons d'apprendre des sports de façon abusive, les valeurs du cerveau moteur vont évidemment s'épuiser de manière définitive. Et si, dans le gymnase, nous considérons que le cerveau émotionnel et le cerveau moteur sont quelque chose auquel nous devons être reliés à toute heure (en donnant des coups, en gesticulant, en criant, en discutant, etc.), il arrive, naturellement, un moment donné où les valeurs du cerveau moteur sont épuisées et, dans ces conditions, un tel cerveau doit mourir.

Beaucoup de gens sont dans les « cliniques de repos mental », c'est-à-dire dans les asiles psychiatriques, parce qu'ils ont épuisé les valeurs de leur cerveau intellectuel. Beaucoup de gens qui sont en état, disons, de « coma », ont épuisé leurs valeurs vitales (résultat fatal d'avoir vécu de façon erronée).

Il y en a d'autres qui ont épuisé les valeurs vitales de leur cerveau émotionnel. Par conséquent, ils soufflent de palpitations et de troubles nerveux, c'est-à-dire qu'ils ont tendance à souffrir du cœur ; c'est pourquoi, sans aucun doute, ils ont tôt ou tard un infarctus du myocarde. L'infarctus apparaît beaucoup chez les fanatiques du sport et chez les artistes, chez les émotifs et les sentimentaux qui ont épuisé les valeurs du cerveau émotionnel.

Et que dire du cerveau moteur ? Celui-ci, nous l'avons déjà dit, nous permet de jouer un peu ; il nous permet de jouer au football, au base-ball, etc., mais si nous abusons du cerveau moteur, tôt ou tard ce cerveau mourra et nous aurons alors évidemment des maladies comme l'embolie cérébrale, la paralysie, etc.

On meurt toujours par tiers. Par exemple, il y a quelque temps, l'un de nos amis est tombé malade ; il avait trop abusé du cerveau intellectuel. Cet homme avait très peu d'émotions et un jour il a commencé à devenir malade. Il s'était exclusivement consacré à l'intellect et un jour cela lui a provoqué une embolie. Nous avons observé son cas ; nous avons fait des recherches et quand nous sommes allés lui rendre visite, ce qui est arrivé, c'est que son cerveau intellectuel ne pouvait plus coordonner ses idées. Quelques jours plus tard, son cerveau moteur est mort ; il est alors évident qu'il ne pouvait plus bouger. Finalement, le cerveau émotionnel est mort et il a eu un arrêt cardiaque. Donc, on meurt toujours par tiers et c'est bien démontré. Tout ceci est grave et, d'une certaine manière, se trouve en étroite relation soit avec le cerveau intellectuel, soit avec le cerveau émotionnel, soit avec le cerveau moteur.

Il y a quelques expériences scientifiques à ce sujet, comme celles effectuées par un médecin brésilien.

Ce qui a pu être déterminé, surtout sur le cerveau moteur, est extraordinaire. Cependant, ce n'est pas tout. Pour pouvoir avoir une vie longue et harmonieuse, il est important d'apprendre à se servir des trois cerveaux avec un parfait équilibre.

Il existe une communauté religieuse bouddhiste au centre de l'Asie ; cette communauté est très intéressante : les membres de cette communauté ont appris à se servir des trois cerveaux avec une parfaite discipline ; ils n'abusent jamais de ces trois cerveaux. Soudain, ils se mettent à « skier », à courir ensemble, pendant que d'autres se consacrent à cultiver leur corps, en mettant en activité le cerveau moteur. À un autre moment, nous les voyons se consacrer à l'art, que ce soit à la musique, la sculpture, ou la danse, etc. Étant donné qu'ils maintiennent les trois cerveaux en équilibre, ces moines bouddhistes peuvent vivre jusqu'à l'âge de 300 ou 400 ans. Ils n'utilisent pas exclusivement un seul cerveau (rappelons-nous que nous sommes tricérébrés). Ils sont donc suffisamment intelligents pour se servir, de façon alternée, des trois cerveaux de la machine organique...

Il est indiscutable que ce qui nous porte préjudice, c'est l'abus ou l'utilisation trop importante du cerveau intellectuel ; nous abusons trop de l'intellect, nous gaspillons les valeurs vitales de l'intellect. Donc, franchement, avec quoi pourrions-nous comparer quelqu'un qui vit seulement dans le cerveau intellectuel, quelqu'un qui ne fait pas de sport, quelqu'un qui n'écoute jamais de la musique agréable, qui ne s'émeut de rien dans la vie ? Je crois que nous pourrions le comparer à l'une de ces créatures étranges qui vivent de nos jours au fond des océans...

Une telle personne ne se développera jamais comme un homme, au sens complet du terme. Il me semble que nous devons commencer par le développement harmonieux de l'homme et ce n'est possible qu'en apprenant à nous servir des trois cerveaux de façon équilibrée.

Si vous êtes fatigués intellectuellement, si vous avez beaucoup étudié, sortez un instant de la pièce où vous vous trouvez, faites une promenade en bicyclette, assistez à une partie de football, etc., ou écoutez de la bonne musique, sortez voir une exposition de peinture, allez au théâtre. Enfin, faites quelque chose d'émotionnel. Si vous vous servez de ces trois cerveaux (parfois l'émotionnel, parfois le moteur, parfois l'intellectuel), mais de façon équilibrée, nous pouvons vous assurer que vous allez conquérir une merveilleuse santé et que vous pourrez vivre très longtemps. Rappelez-vous ce que je viens de dire de ces moines bouddhistes qui vivent jusqu'à 300 ou 400 ans...

Bien, nous, nous sommes à peine « des animaux intellectuels », c'est-à-dire que nous avons donné à l'instinct une forme intellectuelle ; l'instinct naturel des différentes formes animales est devenu, maintenant, rationnel en nous. En d'autres termes, pour mettre un peu plus l'accent sur ce sujet, nous dirons que nous sommes des « bipèdes intellectuels ».

Mais, il y a plusieurs catégories de créatures dans l'Univers. Il existe des créatures unidimensionnelles, à une seule dimension. Par exemple, un insecte qui ne dure que quelques heures, en été, a un seul cerveau : l'instinctif. Il existe des créatures bidimensionnelles, c'est-à-dire qui possèdent deux cerveaux : l'instinctif et l'émotionnel. De telles créatures sont les animaux supérieurs : le cheval, l'éléphant, le chien, le chat, etc. Et il existe aussi des créatures qui ont trois cerveaux : l'instinctif l'émotionnel et l'intellectuel. Il est évident que de telles espèces acquièrent des formations supérieures. Je me réfère indiscutablement à « l'animal intellectuel » erronément appelé « homme ».

Il y a une différence ou un espace très grand entre « l'animal intellectuel » (qui peut corriger ses sensations et ses perceptions) et la créature bidimensionnelle. Par exemple, un cheval, un âne ou un lion qui ne peuvent pas corriger leurs sensations ni leurs perceptions ; c'est évident.

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... tiques.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6130
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Message le 21 Septembre 2015, 10:35

Samael nous fait réfléchir sur les imprudents qui épuisent l'un de leurs 3 cerveaux dans le message précédent si bien explicité.

C'est pourquoi j'essaye d'alimenter les trois équitablement dans la journée... pour ne pas finir avant l'heure.

J'ai le défaut d'être trop mental (cela m'est souvent reproché), donc quand je rentre à la maison, je fais des recherches musicales sur you tube et je découvre de nouveaux talents comme Joss Stone, LeAnn Rimes ou d'anciens qui ne sont pas de ma génération comme Billy Preston et Ray Charles et j'écoute leurs morceaux. Cela nourrit mon cerveau émotionnel et fait reposer mon cerveau intellectuel que je sollicite trop souvent. Et parfois même certains morceaux me donnent des frissons de bien-être. Je ne connais ce genre d'émotion que depuis que je suis revenu dans la gnose en 2008. En fait, je me sers de mes sujets de musique comme d'un juke-box. Je n'achète plus de CD depuis des années.

Tandis que dans ma journée de travail, j'ai un travail physique et manuel qui fait que je sollicite mon cerveau moteur.
Ce qui me permet d'équilibrer l'usage des trois cerveaux et de me maintenir en forme.

Avatar du membre
Messages : 623
Enregistré le : 08 Juin 2015
Sexe :
Zodiaque : Taureau

Re: Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Message le 22 Septembre 2015, 05:39

Tu as raison
Et ce qu on nous recommande, dans une de mes leçon sur la gnose, le sujet etait sur ses 3 cerveaux, j utilise comme toi bcp le mental et forcement si nous equilibrons pas les autres, le desequilibre n est pas bon signe, surtout pour notre avancee spirituelle.

Me concernant, j ai un travail physique, manuel, creatif et aussi intellectuel avec bcp d analyses de chiffres, cela fait jouer deja les 3 cerveaux, cependant ma vie ne doit pas etre destinee qu'à "cesar",

la raison pour laquelle, je nage, je "run" pour l evasion, plusieurs fois par semaine, je crée pour l emotion et j organise mon temps pour la lecture, et mes cours gnose ainsi ma pratique spirituelle matin et soir.voir ds la journee, Pendant ma pose au travail, je fuis les autres et c est place aux mantras. Je dors peu et je me regenere vite grace au pranayama, yoga, meditation et autres.

Vous allez me demander a quel moment je profite des sorties ?

c est un choix, j en fais peu, les sorties qui ne m apportent rien je refuse sauf detente en famille, et culturelle, la tv c est toujours la meme histoire et on vous mene ou on veut donc, j ai fait presque une croix dessus, la radio je n en ai pas. Avec tout cela, je trouve le tmps pour la guitare et la musique, mes enfants, mon mari, mes chats et les plantes et tous les jours je cuisine de la vraie nourriture.... je temoigne, non pas pour me mettre en avant, car tout ce qu on fait doit etre fait en silence, je sais....mais avant tout pour faire comprendre à tout un chacun qui disent je n ai pas le temps....que tout est une question de choix, d organisation, de rigueur, de volonté, d amour de ce qu on aime et que tout est possible, et mon travail n est pas de 20h mais 35 a 39h par semaine. Je me leve tres tot, me couche presque tard et je fuis les futilites qui ne
m apportent rien. C est le choix que j ai fait.
Wa-kanda soph.

Avatar du membre
Messages : 623
Enregistré le : 08 Juin 2015
Sexe :
Zodiaque : Taureau

Re: Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Message le 22 Septembre 2015, 15:18

J ai retrouvé (ci dessous), un passage qui explique bien les differents niveau de "l homme" avec ces differents centres. Je me suis arretée au niveau 4, pour le reste si tu veux bien jeff donné la ref. Du livre ou conference ou ce texte est tiré afin d aider le mortel a le memoriser. Je decouvre moi meme ce passage où ma lanterne a ete un plus eclairé pour mieux comprendre l individu que nous sommes.

Il est clair qu'il y a de tout sur le chemin de l'existence ; nous ne pourrions jamais nier qu'il y a SEPT NIVEAUX D'ÊTRE, qu'il y a Sept types de Gens, Sept types d'Hommes, en utilisant le mot « Homme » dans les quatre premiers cas de manière purement conventionnelle et pour ne pas blesser les susceptibilités.

Ainsi, comme il existe les centres INTELLECTUEL, ÉMOTIONNEL, MOTEUR, INSTINCTIF ET SEXUEL, il existe aussi différents types d'hommes : certains auront leur centre de gravité dans l'Instinct, d'autres l'auront dans le Cerveau Moteur ou Centre Moteur, d'autres dans l'Émotionnel, et certains autres encore dans le Mental, etc.

Il n'y a pas de doute que le sujet purement INSTINCTIF se déplace d'une manière, pour ainsi dire, quasi unidimensionnelle qui va de l'agréable au désagréable et c'est tout. Évidemment, les gens de ce type n'aiment pas du tout que l'on puisse nuire à leur confort ; ils aspirent seulement à leurs plaisirs agréables.

Nous pouvons trouver le Second Niveau chez les personnes complètement ÉMOTIVES ; ces personnes évoluent évidemment dans le monde des Émotions Inférieures, elles ne comprennent pas les raisonnements ; leur vie est Sentimentale.

La Troisième Catégorie de gens appartient au Niveau purement INTELLECTIF ou Intellectuel ; ce sont des personnes dont le centre de gravité est dans le cerveau, dans l'intellect ; elles possèdent la Raison Subjective, elles n'ont pas développé la Raison Objective. Il leur serait difficile de rompre le cercle vicieux de l'intellect ; elles veulent soumettre toutes les choses de l'Univers à des syllogismes, des ésyllogismes ou des prosyllogismes, à des méthodes déductives et inductives, à des processus analytiques fondés exclusivement sur le sensoriel mystique, elles ne pourraient jamais comprendre quelque chose qui sort du cercle du conceptualisme subjectif.

Comme leurs raisonnements se basent sur les données fournies par les cinq sens (qui sont : voir, entendre, toucher, goûter et sentir), ils exigent, évidemment, que toute information qui leur parvient ait pour fondement les sens externes ; quand une information parvient au centre intellectif, dépourvue des données sensorielles externes, elle est simplement rejetée du fait même qu'elle n'est pas comprise. Si on a ses activités figées dans le centre de gravité de l'Intellect, il est impossible de pouvoir comprendre des choses qui n'appartiennent pas à l'Intellect.

Un Quatrième Niveau d'Homme est différent. Dans le Quatrième Niveau d'Homme nous trouvons le parfait DÉVELOPPEMENT ET L'ÉQUILIBRE harmonieux de tous les centres.

Dans le Quatrième Niveau, nous trouvons une harmonie parfaite et une concordance rythmique dans le fonctionnement des Cinq Centres de la Machine.

Pour arriver au Quatrième Niveau, il faut développer intégralement tous les Centres. Personne ne pourra développer les Cinq Centres de la Machine en rejetant toutes ces activités qui existent dans le monde.

Il est clair que tout ce qu'il y a dans le monde sert au développement de chacune des parties des centres. Il n'est pas superflu de savoir que chacun des centres de la Machine possède diverses parties. Le Centre Sexuel travaille harmoniquement et se développe harmonieusement au moyen de la transmutation de l'Énergie Créatrice.

Le Centre Instinctif n'a besoin de passer par aucun régime éducatif, mais lui peut bien nous instruire, car c'est lui qui nous maintient en vie, lui qui régule toutes les activités de l'organisme et les dirige avec sagesse ; quand nous voulons éduquer le Centre Instinctif nous nous exposons à perdre la vie ou à nous rendre malades.

Il n'est pas superflu de rappeler que jamais le coeur, ni le foie, ni les reins, ne fonctionneraient si nous ne possédions pas dans notre Nature le Centre Instinctif.

Le Centre Moteur ou du Mouvement, on l'éduque au moyen d'habitudes harmonieuses, en révisant attentivement toute notre conduite habituelle, en éliminant certaines habitudes, en en prenant d'autres, en éliminant celles qui ne nous conviennent pas, en sélectionnant, en prenant de nouvelles habitudes qui, elles, nous conviennent, en pratiquant certains exercices ou simplement des sports sains, des promenades en plein air.

Il se développe aussi quand on pratique des activités en relation avec le travail manuel, que ce soit la mécanique, la conduite d'automobiles, la bicyclette, ou simplement monter à cheval ou nager, etc.

Le Centre Émotionnel peut se développer au plus haut degré par la culture des arts. Il n'est pas superflu d'apprendre à jouer d'un instrument, d'écouter Beethoven, Mozart, Liszt, d'apprécier la beauté esthétique, de savoir peindre, etc.

Le Centre Intellectuel peut se développer à travers l'étude de la botanique, de l'astrologie, de la médecine, en étudiant simplement l'ésotérisme, etc.

Indubitablement, personne ne pourra, par exemple, arriver à être un « Homme Numéro Trois » sans être passé par les niveaux intermédiaires.

Si quelqu'un se trouve au niveau purement instinctif et désire se convertir en homme plus élevé, sortir de l'état purement instinctif, c'est-à-dire du « Numéro 1 », se convertir en Homme Émotionnel (qui est le Niveau 2), il devra se rendre compte que sa vie instinctive absorbe totalement les activités de son existence, qu'il vit seulement selon ses instincts animaux, il pourra comprendre tout cela et développer ensuite intelligemment l'aspect émotionnel dans sa nature.

Par conséquent, le premier Homme est le Numéro 1, l'Instinctif ; le deuxième, l'Émotionnel ; le troisième, l'Intellectuel. Celui qui veut fixer son centre de gravité dans l'Intellect, devra alors étudier, analyser, comprendre et, une fois que nous avons développé ces Centres, nous devons nous équilibrer harmonieusement.

Quand on analyse attentivement les Cinq Centres de la Machine, on peut se rendre compte que « LA TOUR DE BABEL » est FORMÉE PAR LES HOMMES Numéros 1,2 et 3. C'est dans cette « Tour » qu'existe la confusion des langues où personne ne comprend personne, où se produisent toutes les guerres, où se forment tous les conflits de l'espèce humaine.

Observez attentivement les activités de la race humaine, observez les guerres et les problèmes de toute nature ; dans la « Tour de Babel » se sont forgés tous les problèmes de l'humanité ; c'est logique.

Au-delà de cette tour se trouvent les Hommes du QUATRIÈME NIVEAU ; les gens dont les CINQ CENTRES de la MACHINE SONT TOTALEMENT ÉQUILIBRÉS ; les gens qui n'ont plus leur centre de gravité fixé exclusivement dans l'Intellect ou dans la partie purement Mécanique Émotionnelle ou exclusivement dans la partie Instinctive.

Les Hommes du Quatrième Niveau cherchent, ils veulent en savoir plus, ils désirent et ont besoin d'enquêter, d'étudier, ils aspirent à connaître la signification de la vie ; ils pressentent que la vie doit avoir une signification, que tout cela doit avoir un certain sens et donc, dans leur désir de vouloir savoir, ils ne se contentent pas des concepts purement intellectifs qui ne les satisfont pas ; ceux-là cherchent de toutes parts. Les Hommes du Quatrième Niveau sont donc l'espoir de demain.
Wa-kanda soph.

Avatar du membre
Messages : 623
Enregistré le : 08 Juin 2015
Sexe :
Zodiaque : Taureau

Re: Les 3 Cerveaux : Intellectuel - Emotionnel - Moteur

Message le 22 Septembre 2015, 15:22

Il est indispensable, en s auto observant, de voir dans quel niveau nous nous situons, où se trouve un desequilibre, afin de reequilibrere "la machine", de faire un travail de rappel de soi, et connaitre les priorités de nos priorites.
Wa-kanda soph.

Répondre

Retourner vers « Les 5 cylindres de la machine humaine »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité