La Réussite Politique de Chavez et d'Evo Moralès

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6742
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

La Réussite Politique de Chavez et d'Evo Moralès

Message le 1 novembre 2011, 00:30

Malgré tout ce qui est dit par les médias contre ces hommes d'Etats : Chavez et Evo Moralès, ne soyez pas dupes !

Ce sont les amricains qui perdent leur influence en Amérique Latine. Ils ont essayé de faire asassiner Chavez et Moralès et heureusement, ils n'y sont pas parvenus.

dans le passé combien de chefs d'Etats d'Amérique Latine, ils ont renversés pour mettre des sbires à eux, souvent des dictateurs qui ont fait tant de mal...

On me taxera d'anti-américanisme, d'antisionisme... mais renseignez-vous sur les médias alternatifs. ce qu'on vous donne dans les médias officiel est de la bouillie de conditionnement à la solde du gouvernement mondial... Cependant, il faut être reconnaissant envers les américains de nous avoir libérer du joug allemand à deux reprises. Même si en fait les guerres mondiales sont créées de toutes pièces par les familles qui dirigent le monde.

Chavez et Evo Moralès ont fait énormément pour leurs peuples. Ils ont su reprendre le contrôle de l'exploitation du pétrole face au multinationales qui se gorgeaient à moindres frais. Ils ont fait bénéficier leur population d'une éducation et d'un système de santé gratuit grâce à la reprise en main de leurs ressources pétrolifères. Les Etats-Unis craignent qu'un tel vent de changement embrase toute l'Amérique Latine. Ce serait un comble que d'anciens pays comme ceux-ci deviennent des paradis incomparables et que les Etats-Unis s'enfoncent dans le même temps dans une annihilation de leurs pauvres ( cartes à puces implantés envisagées pour soit-disant faire bénéficier sdf et cie d'une CMU), plus d'1 millions d'américains ont encore perdu leur maison cette années à cause de la spéculation financière des banques qui d'un autre côté ont distribué des centaines de milliards de dividendes à leurs actionnaires et traders, il faut le savoir !
Lula semble avoir fait beaucoup pour les pauvres au Brésil. L'Amérique latine nous montre un exemple saisissant de ce que peut faire des hommes d'Etats au service du peuple pour changer positivement les choses. Si la France pouvait en prendre de la graine... mais les hommes politiques français sont vendus à l'Europe et par voie de conséquence aux Etats-Unis qui en ont été les maîtres d'oeuvre : voir sujet : Pourquoi l'Europe Est-Elle Comme Elle Est ? Révélation de François Asselineau : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =27&t=2701

Quant à Fidel castro, je ne suis pas certain qu'il n'est fait que du bien à son peuple, vu les documentaires que j'ai vu sur Cuba, non seulement la pauvreté, le rationnement mais aussi le nombres de cubains qui ont tenté de s'enfuir, la forte communauté cubaine à Miami... enfin Michel Collon doit avoir ses raisons et il est un autrement plus fin connaisseur des questions internationales et de politique étrangère dont je ne suis qu'un profane.

Lisez l'article de Michel Collon au sujet de Chavez, Evo et Obama. Réflexions du compañero Fidel, dont je vous mets seulement les premiers paragraphes :
Je fais une pause dans les tâches qui occupent tout mon temps ces jours-ci pour dire quelques mots au sujet de la soixante-sixième session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui offre une occasion singulière à la science politique. Cette réunion annuelle demande un gros effort et constitue une dure épreuve pour ceux qui occupent les plus hautes responsabilités politiques dans bien des pays. Quant aux amateurs de cet art, qui ne sont pas peu nombreux dans la mesure où il touche vitalement tout le monde, il leur est difficile d’échapper à la tentation d’observer ce spectacle interminable, quoiqu’instructif.

Il existe tout d’abord une foule de thème épineux et de conflits d’intérêts. Un grand nombre de participants doivent prendre position au sujet de faits qui constituent des violations de principes flagrantes. Ainsi, quelle position adopter devant les massacres de l’OTAN en Libye ? Quel gouvernement souhaite-t-il vraiment laisser un témoignage qu’il a appuyé le crime monstrueux des États-Unis et de leurs alliés de l’OTAN dont les avions dernier cri, avec ou sans pilote, ont réalisé plus de vingt mille missions d’attaque contre un petit État du Tiers-monde d’à peine six millions d’habitants, alléguant des mêmes prétextes qu’ils ont avancés hier pour attaquer ou envahir la Serbie, l’Afghanistan, l’Iraq, et qu’ils avancent aujourd’hui pour menacer de le faire contre la Syrie ou n’importe quel autre pays du monde ?

Or, n’est-ce donc pas le gouvernement de l’État hôte de l’ONU qui a réalisé la boucherie du Vietnam, du Laos et du Cambodge, l’attaque mercenaire de la baie des Cochons à Cuba, l’invasion de Saint-Domingue, la « sale guerre » au Nicaragua, l’occupation de la Grenade, l’attaque du Panama et le massacre de ses habitants d’El Chorrillo ? Qui donc a fomenté les coups d’États militaires et les tueries au Chili, en Argentine et en Uruguay, qui se sont soldés par des dizaines de milliers de morts et de disparus ? Je ne parle pas de faits survenus voilà cinq cents ans quand les Espagnols inaugurèrent le génocide en Amérique ou voilà deux cents ans, quand les Yankees exterminaient les Indiens aux États-Unis ou esclavageaient les Africains, bien que, selon la Déclaration de Philadelphie, « tous les hommes naissent libres et égaux » ; non, je parle de faits survenus ces dernières décennies et survenant aujourd’hui même.

On ne saurait manquer de rappeler et d’évoquer ces faits face à un événement aussi important et aussi marquant que cette session de l’Organisation des Nations Unies qui met à l’épreuve la fermeté politique et la morale des gouvernements.

Beaucoup y représentent des pays petits et pauvres qui ont besoin de l’appui et de la coopération internationale, de la technologie, des marchés et des crédits que les puissances capitalistes développées ont manipulés à leur guise.

Malgré le monopole que les médias exercent d’une manière éhontée et les méthodes fascistes auxquelles recourent les États-Unis et leurs alliés pour berner et duper l’opinion mondiale, la résistance des peuples se durcit, et l’on peut le constater dans les débats en cours aux Nations Unies.

De nombreux dirigeants du Tiers-monde ont, malgré les obstacles et les contradictions susmentionnés, exposé leurs idées avec courage. Ainsi, on ne perçoit plus dans les voix des gouvernements latino-américains et caribéens le honteux accent lèche-bottes, manière OEA, qui caractérisait les prises de position des chefs d’État ces dernières décennies. Deux d’entre eux se sont adressés à l’Assemblée générale, et tous deux, le président bolivarien Hugo Chávez, sang-mêlé des races qui forme le peuple vénézuélien, et Evo Morales, de la pure lignée millénaire des indigènes, ont présenté leurs vues à cette session, le premier à travers un message, le second en direct pour répondre au discours du président yankee.
lisez la suite très instructive sur le Blog de Michel Collon : http://www.michelcollon.info/Chavez-Evo ... ns-du.html
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on n'est pas "Homme" ?!

Que faire quand on est issu du produit d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que des alchimistes et Maîtres qui nous ont montré le chemin au fil des siècles ?

Pourquoi faut-il que la mystique nous tente mais pas assez pour que nous prenions le ciel d'assaut ?

Comment ne pas se repentir de cette léthargie abominable qui nous condamne à échouer sur le chemin de l'intégration de l'Etre ?

Répondre

Retourner vers « Politique »