Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 23 juin 2010, 23:19

RD0129 La Négligence

La négligence et l'inattention conduisent tout être humain à l'échec.

Etre négligent c'est, comment dire, Nec Legere, ne pas choisir, se rendre dans les bras de l'échec.

La négligence vient de l'ego et son contraire est l'intuition, qui vient de l'Etre. L'ego ne peut ni choisir ni distinguer, l'Etre si.

C'est seulement au moyen de la vive incarnation de la Révolution de la Dialectique que nous apprenons à « choisir » pour ne plus échouer dans la vie.


Chapitre extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/RD01.html

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 29 juin 2010, 22:58

La Bouddhata, l'Essence, est le matériel psychique, le principe bouddhique intérieur, le matériel animique ou matière première avec laquelle nous donnons une forme à l'âme.

La Bouddhata est ce que nous avons de meilleur en nous, et elle s'éveille avec la méditation intérieure profonde.

La Bouddhata est réellement l'unique élément que possède le pauvre animal intellectuel pour arriver à expérimenter ce que nous appelons la Vérité.

La seule chose que puisse faire l'animal intellectuel, qui ne peut pas incarner l'Etre parce qu'il ne possède pas encore les corps existentiels supérieurs, c'est de pratiquer la méditation pour autoéveiller la Bouddhata et connaître la Vérité.

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... tation.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 6 juillet 2010, 19:10

RD0601 Un Pari avec le Diable


Napoléon aurait succombé contre le Diable. Etre sur le champ de bataille contre d'autres mâles est une chose, la lutte contre soi-même en est une autre.

Satan est un ennemi en or et il est très utile. Le Diable est une échelle pour descendre et c'est aussi une échelle pour monter.

Les Douze Travaux d'Hercule se font avec le Diable. Le pacte avec le Diable est le pari même, et le triomphe est la capacité de fabriquer l'or.

La force électrique est la croix en mouvement ou Svastika, c'est le mouvement continu. L'électricité transcendante qui tourne comme un tourbillon m'a servi pour former le Mouvement Gnostique.

La croix des profanes et des profanateurs n'est pas une Svastika, parce que, la copulation chimique terminée, le mouvement prend fin. Par contre, dans la croix gnostique, le mouvement ne se termine pas parce que l'électricité continue à se transmuter.

La normale, dans le travail sexuel, doit être au minimum une heure.

En Inde, on mesure le degré de culture selon le temps pendant lequel se réalise la copulation chimique ; celui qui tient trois heures est respecté et est un « seigneur ».

La Svastika en mouvement génère l'électricité sexuelle transcendante.

Hitler entendit parler de ces choses et c'est pour cela qu'il prit la Svastika comme symbole de son Parti. « L'Homme aux gants verts » appartenait au clan des Gelugpas. Hitler se laissa manoeuvrer par cet homme et on lui enseigna à tout cristalliser négativement.

Quand Von Litz capitula, à Lhassa, les moines des Gelugpas s'élancèrent dans les rues en célébrant la capitulation de Berlin.

La Seconde Guerre Mondiale fut un duel entre les enseignements de Gurdjieff et ceux des Gelugpas. Ce duel fut importé du Tibet et fut une vraie lutte entre les mages blancs et les mages noirs du Tibet.

chapitre extrait du livre http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 15 août 2010, 18:52

L'Amour est le fondement de la magie pratique. Dans les temples aztèques, les hommes et les femmes, en s'adorant, éveillaient Quetzalcoatl, le Serpent sacré, le terrible Serpent Igné de nos pouvoirs magiques.

Notre destin c'est de chérir, notre destin c'est d'aimer. Il n'y a rien dans le monde qui puisse contrer la force de l'Amour. Quand deux êtres s'adorent, les théories intellectuelles sont oubliées. Il vaut mieux aimer que lire. Le baiser ardent de deux êtres qui s'adorent a plus de force que les théories des écoles spiritualistes. Deux êtres unis sexuellement dans une transe amoureuse ont le pouvoir d'éveiller la Kundalini et d'ouvrir les sept Eglises de la moelle épinière. Les Dieux eux-mêmes sont fils de la transe sexuelle. Béni soit l'Amour. Celui qui n'a jamais aimé ne sait pas ce qu'est la vie. Il faut aviver la flamme de l'Esprit avec la force de l'Amour. Il faut tuer l'Ego animal.

Nous devons tout d'abord être intensément sexuels, puis nous devons renoncer au Sexe. Nous devons d'abord développer les pouvoirs pour ensuite y renoncer. Mais les gens ne comprennent pas cela et ils veulent monter sur le cheval avant même qu'on l'ait amené. Pauvres gens !, ils comprennent tout à l'envers, ils veulent commencer par les pieds et non par la tête. Certains veulent renoncer aux pouvoirs sans les avoir conquis. Comme ils sont bêtes !. Ils veulent renoncer à ce qu'ils n'ont pas, alors qu'ils sont incapables de renoncer à ce qu'ils ont.

Ce chemin est très difficile, c'est le sentier en lame de rasoir. Seul peut renoncer au Sexe celui qui s'est christifié. Seul peut renoncer aux pouvoirs celui qui se trouve prêt à entrer dans l'Absolu. Jésus le Christ a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie », et les gens ne comprennent pas cela.

Les gens ne sont pas intéressés à leur resplendissant Je suis. Au lieu de chercher à l'intérieur d'eux-mêmes, ils préfèrent courir après des imposteurs. Au lieu de chercher à l'intérieur d'eux-mêmes leur resplendissant Je suis, ils deviennent les suiveurs de voleurs mystiques, de bandits déguisés en saints ; de filous qui les exploitent et les conduisent à l'abîme. Voilà ce que les gens aiment. Quels idiots !. Ils abandonnent leur Je suis, le chemin, la vérité, pour courir après des canailles. Mais ils disent qu'ils sont à la recherche de la vérité.

Jésus leur a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ». En leur disant Je suis, il ne se référait pas à sa personne. Se désigner soi-même, c'est plus que ridicule, c'est idiot. Il serait donc stupide de penser cela de Jésus. Le Maître nous a enseigné le chemin pour parvenir à la vérité. Dans aucun des quatre Evangiles nous ne découvrons qu'il nous ait indiqué plusieurs chemins. Il nous a seulement dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ».

Entrons par la porte étroite et resserrée qui conduit à la Lumière ; cette porte, c'est le Sexe.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... rpents.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 6 octobre 2010, 22:37

LMT1311 La langue bénissante ou maudissante

« Mais aucun homme ne peut dominer sa langue, qui est un mal qui ne peut pas être réfréné ; pleine de venin mortel. Avec elle, nous bénissons Dieu et le Père, et avec elle, nous maudissons les hommes, lesquels ont été faits à l'image de Dieu. D'une même bouche procèdent la bénédiction et la malédiction. Mes frères, il ne convient pas que ces choses soient ainsi faites. Est-ce qu'une source donne par la même ouverture de l'eau douce et amère ?. Mes frères : le figuier peut-il produire des olives ou la vigne des figues ?. Ainsi, aucune source ne produit de l'eau salée et douce » Epître Jacques 3, 8, 12.

Les frères du Sentier doivent savoir qu'aucune source ne peut faire de l'eau salée et de l'eau douce simultanément. On ne peut pas être en train de parcourir le Sentier et dire des paroles douces et amères à la fois. On ne peut pas dire des paroles ineffables et des choses perverses simultanément. Toute parole agressive jette l'étudiant gnostique hors du chemin réel. L'homme médiocre critique les autres hommes. L'homme supérieur se critique lui-même

chapitre extrait du livre : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Avatar du membre
Messages : 15
Enregistré le : 23 juin 2009
Localisation : Genève
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 8 octobre 2010, 20:19

Bravo Jean-François pour cette pensée du jour ! Elle est admirable et nous invite à éduquer notre Parole, le Verbe, nos pensées également, nos émotions, nos intentions, nos actions... Il nous apprendre à penser avec le coeur et à sentir avec l'intellect comme l'a si bien exprimé le Bouddha Maitreya.

Bien amicalement dans la félicité du Verbe fécond sur nos lèvres créatrices divines.
Que les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs !

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 3 novembre 2010, 07:17

Indubitablement, de nos jours les écoles pseudo-ésotériques et pseudo-occultistes se sont multipliées partout d'une manière exorbitante.

Le marché des âmes, des livres et des théories est effrayant ; rare est celui qui, dans la toile d'araignée de tant d'idées contradictoires, parvient, en vérité, à découvrir le chemin secret.

Le plus grave de tout cela c'est la fascination intellective ; il existe une tendance à se nourrir strictement de façon intellectuelle, avec tout ce qui arrive au mental.

Les vagabonds de l'intellect ne se contentent plus de toute cette littérature subjective et de type général qui abonde dans les marchés de livres, mais à présent, et pour comble des combles, ils s'empiffrent jusqu'à l'indigestion avec le pseudo-ésotérisme et le pseudo-occultisme bon marché qui abonde partout comme la mauvaise herbe.

Le résultat de tous ces jargons c'est la confusion et la désorientation manifeste des vauriens de l'intellect.

Je reçois constamment des lettres et des livres de toute espèce ; les expéditeurs comme toujours me posent des questions sur telle école, sur tel ou tel livre, et je me borne à répondre de la manière suivante : « Laissez l'oisiveté mentale, ne vous préoccupez pas de la vie d'autrui ; désintégrez le moi animal de la curiosité ; vous n'avez pas à vous soucier des écoles d'autrui, devenez sérieux, connaissez-vous vous-mêmes, observez-vous vous-mêmes, etc. ».

Se connaître soi-même, profondément, dans tous les niveaux du mental, voilà ce qui est vraiment important.

Les ténèbres sont l'inconscience ; la lumière c'est la conscience. Nous devons permettre à la lumière de pénétrer dans nos propres ténèbres. Sans nul doute, la lumière a le pouvoir de vaincre les ténèbres.

Malheureusement les gens se trouvent autoenfermés dans l'atmosphère fétide et immonde de leur propre mental, adorant leur cher Ego.

Passage extrait du chapitre http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nebres.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 4 novembre 2010, 18:41

Comment l'humanoïde rationnel pourrait-il être équilibré ?. Pour que l'équilibre parfait existe, il faut la conscience éveillée.

Seule la lumière de la conscience, dirigée non depuis les angles mais d'une manière centrale, peut en finir avec les antithèses, avec les contradictions psychologiques, et établir en nous le véritable équilibre intérieur.

Si nous dissolvons tout cet ensemble de « moi » que nous portons dans notre intérieur, alors survient l'éveil de la conscience et, comme conséquence ou corollaire, le véritable équilibre de notre propre psychisme.

Malheureusement, les gens ne veulent pas se rendre compte de l'inconscience où ils vivent ; ils dorment profondément.

Si les gens étaient éveillés, chacun sentirait son prochain à l'intérieur de lui-même.

Alors, évidemment, les guerres n'existeraient plus et la Terre entière serait en vérité un paradis.

La lumière de la conscience, en nous rendant un véritable équilibre psychologique, vient à rétablir chaque chose en son lieu, et ce qui avant entrait en conflit intime avec nous est dès lors remis à sa place appropriée.

L'inconscience des foules est telle qu'elles ne sont même pas capables de découvrir la relation qui existe entre lumière et conscience.

Incontestablement, lumière et conscience sont deux aspects d'une même chose ; où il y a lumière, il y a conscience.

L'inconscience est ténèbres et ces dernières existent dans notre intérieur.

C'est seulement grâce à l'autoobservation psychologique que nous permettons à la lumière de pénétrer dans nos propres ténèbres.

« La lumière vint aux ténèbres mais les ténèbres ne l'ont pas comprise ».

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nebres.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 5 novembre 2010, 22:15

Si vous êtes sincères envers vous-mêmes et que vous méditez ; si vous vous concentrez sur votre intérieur, en essayant de vous auto-explorer, vous pourrez constater la présence de DEUX ASPECTS parfaitement définis : l'un, sincère, celui de la MYSTIQUE VÉRITABLE, celui qui désire ardemment, qui veut vraiment s'auto-réaliser, se connaître lui-même ; mais il y a un autre aspect que vous-mêmes avez senti et dont vous savez qu'il existe : CELUI DE LA BÊTE qui rejette ces choses, qui s'oppose à ces aspirations et qui fait que, bien qu'un homme soit très dévot et sincère, il a des moments où, bien qu'étant ainsi, très sincère, il s'étonne d'avoir en lui quelque chose qui s'oppose farouchement aux aspirations spirituelles. Et, plus encore, qui va jusqu'à rire de telles aspirations.

De sorte qu'il y a une lutte entre les deux parties de la psyché : celle qui aspire vraiment à la Vérité et qui est l'ESSENCE PURE, et celle de LA BÊTE qui se moque de toutes ces choses, qui est grossièrement matérialiste, qui ne les accepte pas.

Si vous êtes sincères envers vous-mêmes et que vous vous auto-explorez, vous pourrez vous rendre à l'évidence de la réalité de ce que je vous dis. C'est que la Bête, Ahriman, l'Antéchrist, n'est pas intéressée par les questions spirituelles. Assurément, la seule chose qui l'intéresse, c'est la matière physique, dense, grossière... Précisément, l'Athéisme Marxiste-Léniniste, le Matérialisme soviétique a pour fondement Ahriman...

Mais, je vous le dis, il faut être sincères envers vous-mêmes ; il y a en vous une partie qui est FOI et qui fait que vous ressentez dans votre psyché une aspiration profonde, mais il y a une autre partie que vous-mêmes n'aimez pas, mais qui existe, même si vous ne l'aimez pas, c'est le SCEPTICISME...

Ça n'existe pas, et pourtant ça existe. C'est l'antithèse de ce que vous voulez et, le plus grave, c'est que vous êtes vous aussi cette antithèse. Évidemment, cette antithèse, c'est l'Antéchrist, c'est Ahriman...

Vous savez, par exemple, que la morbidité, la luxure, est répugnante, abominable ; mais il y a quelque chose dans votre psyché qui SE MOQUE DE VOS DÉSIRS de Chasteté, qui réussit parfois à gagner la partie, qui se moque de vous, c'est Ahriman, la Bête.

Vous savez que la colère, par exemple, est dégoûtante, car à cause de la colère nous perdons la clairvoyance, nous la détruisons. Vous avez l'intention de ne plus vous mettre en colère, mais à n'importe quel moment, vous « tonnez » et « lancez des éclairs ». Évidemment, vous ne doutez pas qu'il s'agisse de certains Mois et vous réussissez même à les contrôler jusqu'à un certain point, mais quelque chose surgit dans le fond, derrière ces Mois, qui se rit de vos bonnes intentions.

Un homme pourrait en finir avec la colère et, cependant à un moment quelconque, il pourrait la ressentir même s'il en a fini avec elle, car n'importe quelle tête de la Bête, tranchée par le fil de l'épée, peut se régénérer à nouveau : vous voyez le pouvoir de la Bête ! C'est pourquoi tous s'inclinent devant la Bête et l'adorent... C'est l'Antéchrist !

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... hriman.php

Avatar du membre
Messages : 21
Enregistré le : 19 août 2010

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 6 novembre 2010, 01:21

Merci beaucoup d'avoir poster ce passage d'une conférence de vénérable Samael, très utile pour le travail du méditation.

Bonne continuité.

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 6 novembre 2010, 08:30

Cependant le sens de l'autoobservation psychologique est quelque chose de plus profond ; allant bien au-delà des simples énoncés parapsychologiques, il nous permet l'autoobservation intime et la pleine vérification de la terrible réalité subjective de nos divers agrégats.

L'ordonnance successive des diverses parties du travail relatif à ce sujet tellement grave de l'élimination des agrégats psychiques, nous permet d'inférer une « mémoire travail » très intéressante et même très utile dans cette question du développement intérieur.

Cette « Mémoire-Travail » peut, c'est tout à fait certain, nous livrer différentes photographies psychologiques des diverses étapes de notre vie passée, lesquelles réunies ensemble, présentent à notre imagination un tableau vivant et même répugnant de ce que nous étions avant de commencer le travail de psycho-transformation radicale.

Il n'y a pas de doute que jamais nous ne voudrions revenir en arrière, à cette horrible image, vive représentation de ce que nous étions.

De ce point de vue, une telle photographie psychologique s'avère très utile comme instrument de confrontation entre un présent transformé et un passé régressif, rance, lourd et malheureux.

La « Mémoire-Travail » se forge toujours sur la base des successifs événements psychologiques enregistrés par le centre de l'autoobservation psychologique.

Il existe dans notre psychisme une quantité d'éléments indésirables que nous sommes très loin de soupçonner.

Qu'un honnête homme, absolument incapable de s'emparer du bien d'autrui, honorable et digne de tout honneur, découvre d'une manière insolite, une série d'egos-voleurs habitant dans les zones plus profondes de son propre psychisme, c'est quelque chose d'épouvantable mais non impossible.

Qu'une épouse magnifique, pleine de grandes vertus ou qu'une jeune fille d'une exquise spiritualité et d'une splendide éducation, découvre de manière inusitée, au moyen du sens de l'autoobservation psychologique, que dans son psychisme intime vit un groupe d'egos-prostituées, cela s'avère nauséabond, voire même inacceptable pour le centre intellectuel ou pour le sens moral de n'importe quel citoyen judicieux, cependant tout cela est possible dans le domaine précis de l'autoobservation psychologique.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ravail.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 27 mai 2011, 07:18

Didactique de la dissolution du Moi

Nous donnerons à présent la didactique précise en ce qui concerne la Méditation de la Mort du Moi. Il ne faut pas confondre la divagation avec la Méditation. Au sujet de la Méditation de la Mort du Moi, il est indispensable de travailler avec l'imagination positive, la volonté créatrice et la concentration pour obtenir graduellement l'état de la véritable méditation. Cette pratique comporte diverses étapes, qui peuvent être réduites aux trois mentionnées précédemment : découverte du défaut, revoir les circonstances de sa manifestation ; jugement, ce qui englobe tout le travail de compréhension du défaut ; et enfin, élimination. Assis confortablement par terre ou sur une chaise, nous commençons par relaxer notre corps, pour mieux réaliser la pratique. Deuxièmement, il est nécessaire d'effectuer un exercice de rétrospection, afin de revivre et de reconstituer les différents événements et scènes de la journée, en revivant ces événements dans l'ordre même où ils se sont produits, et en les agençant successivement selon la façon dont nous allons travailler sur eux conformément à la gravité de la faute.

En troisième lieu vient l'observation sereine dans laquelle entre l'analyse réflexive sans identification d'aucune espèce, afin de comprendre la manière d'agir du défaut en question.

La quatrième étape c'est « l'analyse superlative unitotale » qui est en relation avec le bistouri de l'autocritique : on effectue l'incision du défaut, afin d'obtenir l'annihilation complète.

Vient ensuite, en cinquième lieu, le jugement, lors duquel nous devons invoquer le Kaom intérieur, c'est-à-dire, ce que nous avons appelé la « Réflexion superlative de notre Etre ». Cette phase peut aussi être appelée la « Mise en accusation de soi-même », c'est une véritable instruction judiciaire où nous faisons le sommaire de toutes les charges que nous avons contre le défaut, les amertumes, les peines, les malheurs et tout ce qu'il nous a causé, sans rien omettre, nous devons énumérer tout ce que ce défaut nous a fait souffrir, afin qu'au terme de cette instruction il soit bel et bien exécuté.

La sixième étape, enfin, est appelée l'élimination. Nous devons alors invoquer à l'intérieur de chacun de nous la Shakti Kundalini afin de lui demander l'élimination ou l'annihilation totale du coupable, du condamné à mort, de l'Ego incriminé. Nous devons la prier avec notre cœur, et voir à l'aide de notre imagination et sentir au moyen de notre émotion comment elle l'exécute et annihile complètement, sans aucune pitié, car il doit en être ainsi. Nous la voyons clouer sa lance dans le cœur même du monstre, nous voyons ensuite comment, avec son épée flammigère, représentant le sperme sacré, elle décapite et incinère entièrement cet Ego, et nous voyons aussi celui-ci s'amenuiser jusqu'à devenir un petit enfant, pur et innocent, lequel représente la vertu accaparée par le Moi ; de ce petit enfant se libère une flamme de couleur bleue qui se fond dans notre cœur en suscitant à l'intérieur de chacun de nous la vertu même et en rendant une action de grâces. De cette façon, nous verrons, à travers le sens de l'autoobservation, qu'au fur et à mesure que le défaut mourra jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien, notre conscience s'éveillera et se développera.

Il est à noter que les gens mariés doivent effectuer cette pratique durant l'Arcane, durant l'union sacrée du Lingam et de la Yoni, en demandant avec ferveur à leur Mère Divine l'élimination du ou des défauts qu'ils ont préalablement compris. Nos frères célibataires feront cela en réalisant la pratique du Vajroli Mudra.

Tout ceci suppose un processus prolongé et des souffrances volontaires de notre part, ainsi que beaucoup de patience et de ténacité ; il ne faut pas croire que c'est quelque chose de facile, mais il ne faut pas non plus nous mettre à ressasser les difficultés que nous allons avoir, car tous les problèmes seront peu à peu clarifiés et résolus à mesure que nous travaillerons toujours plus sur nous-mêmes. En un mot, le travail même nous donnera progressivement cette faculté de discernement quant à ce que nous devons réaliser et à la façon dont nous devons le réaliser.

C'est ainsi que nous devons, chacun, travailler, et laisser la Divine Mère accomplir aussi son travail. Elle sait ce qu'elle doit faire. Grâce au sens de l'auto-observation, nous verrons peu à peu les résultats. Si nous avons beaucoup de dévotion et faisons beaucoup de prière, « tout le reste viendra par surcroît ».

Voilà donc en ce qui a rapport au premier facteur de la Révolution de la Conscience. Nous espérons que tous nos frères auront compris cela et le mettront en pratique, s'ils veulent vraiment obtenir la Réalisation intime de leur Etre. Chaque fois que vous éprouverez une certaine confusion quant au travail sur vous-mêmes, relisez ce petit livre qui n'a été conçu que dans le but de vous être utile.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... cience.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 7 juin 2011, 07:16

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il condamne le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu ». Nous affirmons que la véritable foi, la véritable croyance, se démontre par des faits. Celui qui ne croit pas à la Magie Sexuelle ne peut naître, même s'il dit : je crois en le Fils de Dieu. La Foi sans les oeuvres est quelque chose de mort. Celui qui ne croit pas à la Magie Sexuelle enseignée par Jésus à Nicodème, ne croit pas en le Fils de Dieu. Ceux-là sont perdus.

« Et ceci est le jugement : car la lumière est venue au monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière ; parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. En effet, quiconque fait le mal abhorre la lumière (hait la Magie Sexuelle) et ne vient pas à la lumière, pour que ses oeuvres ne soient pas dévoilées. Mais celui qui agit dans la vérité vient à la lumière pour qu'il soit manifeste que ses oeuvres sont faites en Dieu ».

Tout ceci est tiré textuellement de l'Evangile sacré de Jean. Il faut naître dans tous les plans. Que peut faire un pauvre homme, ou une pauvre femme, bourré de théories, pratiquant toutes sortes d'exercices, etc., s'il n'est pas né dans l'Astral ?. A quoi sert de travailler avec le mental si l'on ne possède pas encore le Corps Mental ?. L'être humain doit d'abord engendrer ses véhicules internes, après il pourra pratiquer ce qu'il voudra et étudier ce qui lui plaira. Cependant nous devons d'abord et avant tout engendrer nos véhicules internes pour avoir le droit d'incarner l'Ame et, plus tard, le Verbe.

« Lorsque naît le légitime Corps Astral, nous devenons immortels dans le monde des vingt-quatre lois (le monde lunaire, ou astral). Lorsque l'authentique Corps Mental naît, nous nous immortalisons dans le monde des douze lois (le monde de Mercure, le monde du mental). A la naissance du véritable véhicule Causal, nous acquérons l'immortalité dans le monde des six lois (le monde causal ou monde de Vénus). En atteignant ces hauteurs nous incarnons notre Ame Humaine et nous nous transformons en Hommes Véritables ».

Ces véhicules christiques naissent au moyen du Sexe, la création de ces véhicules est une question sexuelle. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : si le corps physique naît par le moyen du Sexe, les véhicules supérieurs naîtront aussi par le moyen du Sexe.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 9-GAIO.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 11 juin 2011, 06:34

Il y a des écoles très respectables et très vénérables. Ces institutions ont leurs cours, leur enseignement, ainsi que leurs degrés. Certaines d'entre elles ont aussi des rituels d'Initiation. Toutefois, dans les mondes supérieurs, les degrés et les Initiations de ces écoles ne sont d'aucune utilité. Les degrés et les hiérarchies du monde physique n'intéressent pas les Maîtres de la Loge Blanche. Seule les intéresse la Kundalini. Ils examinent et mesurent la moelle épinière. Si le candidat n'a pas élevé le Serpent, il s'agit pour eux d'un simple profane, comme n'importe quel autre, même s'il occupe dans le monde physique une position élevée, et même si, dans son école ou sa loge, il est un Vénérable ou un suprême Hiérarque. Si la Kundalini a monté de trois vertèbres, alors l'individu est considéré par les Maîtres comme un Initié du troisième degré, et si elle ne s'est élevée que d'une vertèbre, l'homme est un Initié du premier degré.

Ainsi donc, la seule et unique chose qui intéresse les Maîtres, c'est la Kundalini.

Très rares, en vérité, sont ceux qui abandonnent tout pour travailler dans leur caverne avec leur Aigle et leur Couleuvre. C'est quelque chose qui est réservé aux héros, et l'humanité actuelle ne veut pas renoncer à ses loges et à ses écoles pour se consacrer au travail avec l'Aigle et le Serpent. Les étudiants de toutes les organisations ne sont pas même fidèles à leurs écoles. Ils papillonnent sans cesse de loge en loge, d'école en école, et ils veulent ainsi, disent-ils, se réaliser à fond.

Nous ressentons une douleur infinie lorsque nous voyons ces frères inconstants. Beaucoup parmi eux pratiquent des exercices merveilleux. Il existe assurément d'excellentes pratiques dans toutes les écoles. Les pratiques de Yogananda, Vivekananda, Sivananda, etc., sont admirables. Les étudiants les pratiquent avec de très bonnes intentions. Il y a des étudiants très sincères. Nous avons beaucoup d'affection pour tous ces étudiants et toutes ces écoles. Mais nous ressentons une grande et irrémédiable douleur de voir tous ces gens qui cherchent avec une telle anxiété leur libération finale. Car nous savons qu'ils doivent engendrer leurs corps internes. Nous savons qu'ils doivent pratiquer la Magie Sexuelle. Nous savons que c'est seulement par la Magie Sexuelle qu'ils pourront éveiller le Feu sacré et engendrer leurs véhicules internes afin d'incarner leur Ame. Nous le savons par notre propre expérience. Cependant, comment faire pour les convaincre ?. Notre souffrance, à nous, les frères, est très grande, et sans remède. Dans l'antique Terre-Lune, des millions d'êtres humains sont entrés dans l'évolution, et de tous ces millions, quelques centaines seulement se sont élevés à l'état angélique. La grande majorité des êtres humains se perdit. La grande majorité s'enfonça dans l'Abîme. Beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. Si nous observons la nature, nous verrons que ce ne sont pas toutes les graines qui germent : des millions de graines se perdent, et des millions de créatures périssent journellement. C'est une triste vérité, mais c'est la vérité.

Tout célibataire est un candidat assuré pour l'Abîme et la Deuxième Mort. Seuls ceux qui se sont élevés jusqu'à l'état de Surhomme peuvent s'offrir le luxe de jouir des délices de l'amour sans un contact sexuel. Ils pénètrent alors dans l'amphithéâtre de la Science Cosmique. Personne ne peut parvenir à incarner le Surhomme à l'intérieur de lui-même sans la Magie Sexuelle et le Mariage Parfait.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... elibat.php

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 12 juin 2011, 08:15

N'importe quelle erreur comporte une multitude de facettes et se répercute fatalement dans les quarante-neuf étages du subconscient.

Le gymnase psychologique est indispensable et, heureusement, nous l'avons, c'est la vie même !.

Le sentier du foyer domestique avec son infinité de circonstances souvent douloureuses est la meilleure salle du « gymnase ». Le travail fécond et créateur au moyen duquel nous gagnons le pain de chaque jour est une autre salle merveilleuse.

Beaucoup d'aspirants à la vie supérieure désirent désespérément s'évader de l'endroit où ils travaillent, ne plus circuler dans les rues de leur agglomération, se réfugier dans la forêt dans le but de chercher la libération finale.

Ces pauvres gens sont semblables aux jeunes sots qui s'enfuient de l'école, qui n'assistent pas aux classes, qui cherchent des échappatoires.

Vivre d'instant en instant, en état de perception alerte, d'alerte-nouveauté, comme la sentinelle en temps de guerre, est urgent, indispensable si, en réalité, nous voulons dissoudre le Moi Pluralisé.

Dans l'interrelation humaine, dans la vie en commun avec nos semblables, il existe d'infinies possibilités d'autodécouverte. Il est indiscutable, et tout le monde le sait, que dans l'interrelation, les multiples défauts que nous portons cachés dans les profondeurs inconnues du subconscient affleurent toujours naturellement, spontanément, et si nous sommes vigilants, alors nous les voyons, nous les découvrons.

Cependant, il est évident que l'autovigilance doit toujours se poursuivre seconde après seconde.

Un défaut psychologique qui a été découvert doit être intégralement compris dans les divers replis du mental. La compréhension en profondeur ne serait pas possible sans la pratique de la méditation. N'importe quel défaut intime comporte de multiples facettes et diverses connexions et racines que nous devons étudier attentivement.

Une autorévélation est possible lorsqu'il existe une compréhension intégrale du défaut que nous voulons sincèrement éliminer.

De nouvelles autodéterminations surgissent de la conscience lorsque la compréhension est « unitotale ».

Une analyse superlative est utile si on la combine avec la méditation profonde : alors jaillit la flamme de la compréhension.

La dissolution de tous ces agrégats psychiques qui constituent l'Ego est accélérée si nous savons profiter au maximum des pires adversités. Les difficiles « gymnases psychologiques » du foyer, de la rue ou du travail, nous offrent toujours les meilleures occasions.

Convoiter des vertus s'avère absurde, mieux vaut effectuer des changements radicaux.

Le contrôle des défauts intimes est superficiel et est condamné à l'échec. Changer en profondeur est la chose fondamentale, et cela n'est possible qu'en comprenant intégralement chaque erreur.

En éliminant les agrégats psychiques qui constituent le Moi-Même, le Soi-Même, nous établissons dans notre conscience les fondations adéquates pour l'action droite.

Les changements superficiels ne servent à rien, il nous faut de toute urgence, sans tarder, des changements en profondeur.

La compréhension vient en premier, après quoi vient l'élimination.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ension.php

Répondre

Retourner vers « Citations inscrites au fil d'or »