Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 9 Juin 2009, 20:32

Il y a longtemps, dans la nuit profonde des siècles, là-bas, sur le continent Mu ou Lémurie, je connus Yahvé, cet ange tombé dont parle Saturnin d'Antioche.

Certes, Yahvé était un vénérable Maître de la Fraternité blanche, un ange glorieux des Mahamanvantaras précédents.

Je le connus et je le vis, il fut prêtre et guerrier parmi les gens de la Lémurie ; tous l'aimaient, l'adoraient et le vénéraient.

Les Hiérophantes de la race pourpre lui concédèrent le grand honneur d'utiliser la cuirasse, le cimier, le casque, le bouclier et l'épée dorés.

Ce prêtre-guerrier resplendissait comme des flammes d'or sous la forêt épaisse du soleil.

Vulcain avait gravé sur son bouclier symbolique de nombreuses prophéties et des avertissements terribles.

Hélas !, cet homme commit l'erreur de trahir les mystères de Vulcain.

Les lucifers de l'époque, qui flottaient dans l'atmosphère du vieux continent Mu, lui enseignèrent le tantrisme noir, le Maïthuna avec éjaculation de l'Ens-Seminis.

Le plus grave, c'est que cet homme tant aimé et tant vénéré de tout le monde se laissa convaincre et qu'il pratiqua ce type pernicieux de magie sexuelle avec différentes femmes. Il est clair que le serpent igné de nos pouvoirs magiques descendit alors par le canal médullaire de Yahvé et se projeta vers le bas à partir du coccyx, formant et développant ainsi dans son corps astral l'abominable organe Kundartiguateur.

C'est ainsi que cet ange tomba et qu'il se transforma à travers tous les âges en un démon terriblement pervers.

Nous avons rencontré plusieurs fois dans les mondes supérieurs l'épouse-prêtresse de Yahvé ; elle est un ange ineffable.

Les efforts de cet homme pour convaincre son épouse furent inutiles : jamais elle n'accepta le tantrisme noir des ténébreux, et elle préféra divorcer plutôt que de prendre le chemin noir.

Yahvé est ce démon qui tenta Jésus, le Christ, dans le désert et qui lui dit durant le jeûne : « Si tu es fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu'elle devienne du pain ».

« Ce n'est pas de pain seul que vit l'homme, répondit Jésus, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ».

Les saintes écritures racontent que Yahvé emmena alors Jésus, le grand Kabire, sur une haute montagne et qu'il lui dit pour le tenter : « Itababo !, tous ces royaumes du monde, je te les donnerai si tu t'agenouilles pour m'adorer ».

Le grand Maître répondit : « Satan, Satan, il est écrit : tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et Lui seul tu serviras ».

Les écritures disent que Yahvé emmena finalement Jésus à Jérusalem, où il le plaça sur le pinacle du temple et lui dit : « Si tu es fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, afin qu'ils te gardent. Et encore : Sur leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes du pied quelque pierre ».

Mais Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu ». Ayant ainsi épuisé toute tentation, Yahvé s'éloigna de lui pour un certain temps.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... e-Kaum.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 10 Juin 2009, 19:26

CEMR36 Le Temple d'Hercule

Compagnon resplendissant de ce temple merveilleux de Jagrenat, au sujet duquel A Snider dit tant de merveilles dans son oeuvre formidable intitulée La Création et ses mystères, le sanctuaire d'Hercule (le Christ) brillait glorieusement dans l'Atlantide submergée.

Temps inoubliables de poésie profonde que ceux-là où le roi Evandre expliquait avec éloquence à Enée, l'illustre Troyen, tout l'enchantement délicieux du banquet sacré célébré en l'honneur d'Hercule.

Si le dieu Vulcain (le Troisième Logos) mérite en réalité autant d'éloges, alors que pourrons-nous dire du Seigneur, du Christ, du Second Logos, Hercule ?.

Le choeur des adolescents chanta suavement lors du banquet sacré, entonnant l'éloge du Seigneur et de ses hauts faits, énumérant avec une beauté singulière tous ses travaux :

Hercule qui étrangle les serpents venimeux qui viennent lui ôter la vie alors qu'il est encore tout petit (Rappelons-nous Hérode et le massacre des innocents).

Hercule qui décapite l'hydre de Lerne, le serpent tentateur de l'Eden, l'horrible vipère du temple sinistre de la déesse Kali.

Hercule qui nettoie, grâce au feu sacré, les écuries d'Augias, en d'autres mots les quarante-neuf régions subconscientes du mental humain où demeurent toutes les bêtes affreuses du désir.

Hercule qui tue valeureusement le furieux lion de Némée, c'est-à-dire qu'il élimine ou éteint le feu luciférien, et qu'il sort Cerbère, le chien infernal (l'instinct sexuel) des ténèbres à la lumière, ce qui est assurément admirable, digne de toute louange et de toute gloire.

Et dire, ô mon Dieu !, qu'Hercule répète toujours ses travaux, chaque fois qu'il vient au monde !. C'est une chose terrible, grandiose.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ercule.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 11 Juin 2009, 23:11

130 Dans le berceau de peau, nous renaissons en tant que Dieux.

131 Ceci est le monde enfoui. Là, des démons tentateurs nous attaquent, là, nous devons réaliser le Grand-OEuvre.

132 C'est pourquoi, lorsque nous rencontrons la noirceur de la pierre, nous devons extraire d'elle la blancheur occulte et immaculée.

133 Quand vous voyez apparaître la blancheur, vous ne devez pas oublier que, dans cette blancheur, se cache le rouge qu'il faut extraire en cuisant, cuisant et recuisant, sans jamais se lasser.

134 Les ténébreux, dans les noirs abîmes du sous-monde, nous assaillent et nous devons leur arracher valeureusement le Feu.

135 Plus tard, dans la colonne vertébrale, ce Feu resplendit d'une blancheur immaculée.

136 Après la blancheur, tu ne peux plus te tromper, car en augmentant le Feu, tu parviendras à la couleur grisâtre.

137 Cette couleur grisâtre est le Sel de l'Alchimiste.

138 Le Sel volatil se diffuse par tout le corps et passe au larynx de la femme.

139 Le Sel volatil de la femme passe au larynx de l'homme.

140 Ainsi notre larynx devient hermaphrodite et se convertit en l'organe créateur du Maître des Transmutations métalliques.

141 Le Sel fixe sert de base et de fondement.

142 Premièrement, la pierre est noire, parce que nous devons entrer dans le sous-monde, voler la torche de feu à Baphomet.

143 Ensuite, elle est rouge, parce que nous arrachons le feu aux chambres épinières.

144 Elle est blanche après, parce qu'elle resplendit dans le candélabre de notre colonne vertébrale, avec les très blanches splendeurs du Maître des Transmutations métalliques.

145 Viennent ensuite, les facettes changeantes, à mesure que nous cuisons, cuisons et recuisons la matière première du Grand-OEuvre.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... erieur.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 17 Juin 2009, 19:38

VC53 Le Cinquième Centre

J'ai appelé le Sphinx élémental de la nature.

Le Sphinx a accouru vers moi du désert de l'Égypte.

Le Sphinx a beaucoup souffert, il a les pieds souillés de boue.

Les hommes ont fait souffrir le Sphinx millénaire.

J'ai donné au Sphinx le saint baiser.

Le Sphinx a fixé la date de mon Initiation.

Je chemine à présent en méditant sur le mystère du Sphinx.

Devant mes pas s'ouvre l'infernus de Dante.

Régions inférieures où brûle le feu des passions.

Je descends momentanément dans ces abîmes.

L'un des Seigneurs du karma me déclare que j'ai beaucoup souffert pendant trois ans et que dorénavant je dois me vêtir mieux.

Je demande si mes pratiques de Magie Sexuelle sont correctes et le Maître me répond qu'elles sont correctes.

En pratiquant intensément la Magie Sexuelle avec ma femme, j'ai élevé mon cinquième serpent sur le Bâton.

L'électricité statique n'est mise en activité que lorsque les champs magnétiques sont intensément magnétisés.

L'électricité flue de toutes parts et s'agite, mais elle ne peut être utilisée que lorsqu'on l'oblige à passer par les électro-aimants, lorsqu'on l'accumule.

Aucun générateur électrique ne pourrait générer d'électricité si les champs magnétiques n'avaient pas été auparavant intensément magnétisés.

L'électricité est fille du magnétisme et elle n'est engendrée qu'à l'aide du magnétisme.

L'électricité est l'épouse du magnétisme, et elle n'est générée que par le mariage sexuel avec le magnétisme.

L'homme et la femme doivent se magnétiser mutuellement par la Magie Sexuelle, afin que des champs magnétiques de nos organes sexuels soit générée l'électricité divine de la Kundalini.

Maintenant, entre pour recevoir ton Initiation, mon frère, le temple est plein de gloire.

Tu es le fils de ta propre épouse ; elle t'a enfanté comme Maître du Cosmos.

Osiris est l'époux, le fils et le frère d'Isis, ne l'oublie pas.
Passage extrait du chapitre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/VC53.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 18 Juin 2009, 19:46

Rappelez-vous, aimables lecteurs, l'exécrable Séléné et ses immondes harpies, les affreux oiseaux des îles Strophades, dans la mer Ionienne.

Un après-midi, peu importe la date, le jour ou l'heure, assis au pied des grilles dans un vétuste cachot, j'étudiais un ouvrage ésotérique.

Le soleil se cachait dans les rouges incendies du crépuscule et la lumière vespérale s'estompait lentement.

Soudain, arrive une chose insolite, j'entends près de moi un éclat de rire fracassant, sarcastique, moqueur, d'une facture féminine.

Il s'agit d'un de ces oiseaux anthropophages qui habitent le lac Stymphale, une Calchone, une sorcière de mauvais augure, une femme des sinistres sabbats.

La perverse fuit et se cache dans les effrayantes ténèbres des mondes infernaux.

Ainsi commence mon intrépide descente dans les entrailles vivantes du Règne minéral submergé martien.

Avant de monter, il est indispensable de descendre, c'est la loi. Chaque exaltation est précédée d'une épouvantable et terrible humiliation.

Annihiler en moi-même ces éléments inhumains, sorciers, ces oiseaux de mauvais augure, fut certainement ma tâche dans le ténébreux Tartare.

Bien que cela paraisse incroyable, par le caractère inhabituel de l'information, il est urgent de savoir que tous les êtres humains sans aucune exception portent dans leurs tréfonds inconscients divers éléments de sorcellerie.

Cela signifie que, dans le monde, il existe de nombreuses personnes qui, sans le savoir, pratiquent inconsciemment la Magie noire.

Sans conteste, les saints eux-mêmes de toutes les religions souffrent l'indicible lorsqu'ils s'autodécouvrent ; alors, ils peuvent vérifier le cru réalisme de ces éléments inhumains qu'ils sont évidement obligés d'éliminer de leur psychisme.

N'importe quel adepte, mystique, ou saint, tant qu'il n'est pas mort radicalement dans tous et chacun des départements du subconscient, est plus ou moins noir.

C'est ici un des grands motifs pour lesquels il ne nous est pas faisable de condamner quiconque. « Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre ».

A cette époque de ma vie, je fus attaqué incessamment et de façon impitoyable par les sinistres oiseaux qui habitaient le lac Stymphale.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... e-Mars.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 19 Juin 2009, 18:56

Suite du passage précédent, où notre Vénérable Maitre est condamné ! :
Dans les diaboliques salons des ténébreux sabbats, dans les Enfers martiens, je découvris avec étonnement de nombreux frères du sentier rocailleux.

Il s'agissait d'agrégats-sorciers que leurs personnalités humaines ignoraient manifestement.

Une fois conclus mes travaux dans les abîmes minéraux de Mars, je montais victorieux, au cinquième Ciel, le monde de l'Atman, la demeure rayonnante des Vertus.

Ce fut ainsi que je retournais au Ciel de Mars ; je reconquis alors ma place parmi ces êtres sublimes, position divine que j'avais autrefois perdue.

L'objectif de mes travaux dans les Enfers martiens avait été atteint. Les éléments inhumains ayant été éliminés de ma psyché, ma conscience restait libre.

Les fers intellectuels avaient été annihilés et ma conscience libérée, hors de l'horripilante prison du mental où elle était restée si longtemps prisonnière, elle avait obtenu de fusionner, de se mélanger avec Atman, l'Ineffable, mon Etre Réel.

Ah !, si les gens comprenaient ce qu'est la prison de l'intellect, s'ils comprenaient qu'ils vivent prisonniers dans le cachot du mental.


Dans un complet bonheur, comme Homme-Esprit, dans le Ciel martien, loin du corps, des affects et du mental, j'allais consciemment, comme un oiseau de lumière resplendissante, antithèse radicale de ces autres oiseaux sinistres du lac Stymphale.

Dans ces moments de bonheur exquis, je dus passer près de nombreuses oeuvres symboliques structurées en fer pur.

C'est la région d'Atman l'Ineffable, le monde du réalisme le plus cru ; la dimension des mathématiques.

Dans le monde tridimensionnel d'Euclide, nous ne percevons jamais un solide de façon intégrale, unitotale, ici, nous voyons seulement de façon subjective les angles, les surfaces, etc.

Mais, dans la région brillante d'Atman, non seulement nous percevons les solides de façon intégrale, mais en outre les hypersolides, y compris la quantité exacte d'atomes qui ensemble constituent la totalité de n'importe quel corps.

Incontestablement, dans le Ciel de Mars, nous jouissons réellement de la perception objective la plus complète.

Comme je me sentais heureux dans cette région aux possibilités infinies !. Mais tout n'est pas que fêtes dans la vie, il existe aussi la souffrance, tu le sais.

Le siège du Jugement céleste où s'administre la Justice objective intervient toujours.

Un jour, heureux dans le monde d'Atman, je vis venir à moi un Juge de la Loi de la Katance (le Karma supérieur).

Il s'assit devant une table et moi, avec beaucoup de respect et de vénération, j'eus alors à répondre de ces charges :

« Vous avez critiqué beaucoup de gens dans vos livres », dit le Hiérarque.

Je suis combatif de nature et répondis vivement.

« On le condamne à sept jours de prison » (Telle fut la sentence).

Je dois confesser franchement et sans ambages qu'en entendant la sentence, je fus un peu cynique.

La question me semblait être une stupide affaire de police, comme lorsqu'un garçon se bat avec un autre du même âge et qu'on les met quelques heures en cellule.

Mais alors, dans le plein accomplissement de la sentence, je sentis que ce châtiment était terriblement douloureux.

Sept jours dans l'horrible cachot du mental et après m'en être émancipé.

Sept jours symboliques d'amertume dans la prison effrayante de l'intellect. Aïe !, aïe !, aïe !.

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 20 Juin 2009, 21:07

Sur le Seuil du Sanctuaire du Temple, les Maîtres présentent à l'Initié un livre dans lequel sont écrites toutes les Lois de la Mère Divine ; devant ce livre, nombreux sont ceux qui reculent de terreur en apprenant qu'ils doivent annihiler leur personnalité. Peu nombreux sont ceux qui réussissent l'épreuve du Seuil du Sanctuaire ; ceux qui réussissent reçoivent un lourd Anneau d'Or fin, symbole de Pouvoir.

L'Initié doit mourir, arrêter d'être pour parvenir à Etre. Mais auparavant, il doit retourner au sein de la Mère Divine et pratiquer la magie sexuelle avec sa chaste femme afin de pouvoir naître spirituellement. Celui qui ne connaît pas les lois de la Mère n'arrivera jamais jusqu'au Père.

Votre esprit et celui de votre femme étant libres de toute pensée luxurieuse, pendant un transport amoureux, introduisez doucement le phallus ; caressez-la délicatement et retirez-vous à temps pour ne pas répandre la substance séminale. La femme, comme l'homme, se réalise aussi par la magie amoureuse. Cette formule éduque la volonté vers son plus haut degré d'expression.
Passage extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/MCA12.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 21 Juin 2009, 20:22

Les auteurs des crimes peuvent être divisés en deux classes. La première est composée de ceux qui en induisent d'autres à la délinquance au moyen de l'hypnotisme, du spiritisme, de l'intimidation, de la coercition, de la sorcellerie, de la contrainte psychologique, etc. Ce sont les auteurs médiats.

La deuxième classe est constituée des auteurs immédiats, de ceux qui commettent le délit concret, qui sont impliqués eux-mêmes dans les situations et qui ont des réactions situationnelles criminelles.

Nous, les partisans de la psychiatrie enrichie par les études théosophiques et rosicruciennes, nous croyons que la criminologie est une science très profonde.

[...]

L'employé qui a retiré les épingles et jeté dans l'eau la poupée, a détruit l'instrument de torture et ainsi guéri le malade.

Pour pouvoir étudier la psychobiologie en profondeur et en connaître les fondements, il est nécessaire d'éveiller la clairvoyance.

Il nous faut transcender la loi barbare du Talion et étudier la criminologie à la lumière de la psychiatrie élargie.

Nous devons étudier attentivement le Moi héréditaire, le Moi inconscient, le Moi infraconscient, le Moi subconscient, le Moi épileptoïde, le Moi phénotypique, etc. Il faut explorer profondément le Moi dans les tréfonds les plus secrets du mental puis instituer une psychothérapie transcendantale pour soigner les malheureux délinquants.

La loi du Talion ne réforme personne. La douleur est inutile. On a besoin de la psychothérapie.

Il faut étudier les syndromes des maladies psychiques. Les diagnostics criminologiques doivent se fonder sur la psychiatrie élargie. Les altérations mentales doivent être analysées sur les bases de la Théosophie.

Il est indispensable de connaître le corps mental. Il faut absolument élargir la psychiatrie judiciaire. Nous devons étudier de façon didactique la psychobiologie et la psychopathologie.

[...]

Après avoir effectué toutes ces études sur le délinquant, nous explorerons en profondeur le Moi, l'Ego, dans les tréfonds les plus intimes de son mental.

Le diagnostic et le pronostic sur la personnalité du délinquant seront exacts dans la mesure où nous connaîtrons la Théosophie et la philosophie rosicrucienne. Toute science est incomplète tant que l'on ne connaît pas la Sagesse occulte, c'est-à-dire la Gnose.

Le diagnostic et le pronostic sur le délinquant doivent être exacts, car dans le cas contraire nous continuerions d'appliquer le loi du Talion.

Les pénitenciers doivent être convertis en cliniques psychiatriques, hôpitaux, universités, écoles, ateliers, fermes agricoles, etc.

Il faut que la psychothérapie soit polyvalente. Chaque délinquant requiert des professeurs spécialisés. Le traitement correctif pédagogique, la psychothérapie pédagogique, doit être sous la responsabilité de psychiatres qui auront vraiment étudié la Théosophie, le Rosicrucisme, l'Hermétisme, le Yoga, c'est-à-dire qui seront gnostiques.

Les psychiatres matérialistes ne réussissent pas à réformer les délinquants, leur effort se solde par un échec total.
Passages extraits de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/NFEC30.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 22 Juin 2009, 23:26

Il existe trois degrés d'émotions : légère, forte et "sidérante". L'émotion légère ne conduit pas à l'altération totale du mental. L'émotion forte met en jeu l'imagination sensuelle, en inhibant l'analyse intellectuelle ; nous assistons alors à des manifestations hystérico-émotives, comme celles des messes noires du Moyen Age. Les phénomènes hystérico-émotifs des corridas ressemblent à ceux des messes noires de l'époque médiévale : il y a dans les deux cas des cris sans contrôle, les femmes lancent leurs vêtements, l'analyse intellectuelle disparaît, etc. Le troisième degré d'émotion annule tout raisonnement et la victime tombe dans un état de coma, de stupeur, de sidération émotionnelle.

On voit souvent dans les courses de taureaux des personnes très sensibles tomber sans connaissance. Dans les messes noires, beaucoup de femmes avec une évolution de type épileptoïde, des femmes hyperémotives, tombaient par terre inconscientes, secouées de convulsions épileptiques ; tous les assistants étaient satisfaits, considérant alors ces femmes comme possédées par le diable.

Nous croyons quant à nous que ces personnes sont des médiums facilement envahies et obsédées par des "microbes hypersensibles" (larves astrales, incubes, élémentaires et toutes sortes d'entités inférieures de l'Astral).

Les troubles mentaux d'origine traumatique sont le résultat fatal de violentes émotions.

Les courses de taureaux sont originaires de la Rome païenne. Ces spectacles barbares se sont plus tard implantés en Espagne puis ont malheureusement été transplantés en Amérique latine.

Les sociétés protectrices des animaux devraient lutter contre les spectacles sanglants de cette sorte.

La religion catholique romaine porte l'entière responsabilité de ce genre de spectacles. La secte catholique romaine est l'auteur intellectuel de ce spectacle criminel, puisque c'est elle qui a nié aux animaux le droit légitime d'avoir une Ame immortelle.

Le toréador croit que l'animal n'a pas d'Ame ; c'est pourquoi il peut enfoncer les cruelles banderilles dans la chair affligée de son innocente victime sans jamais ressentir de charité ni de miséricorde.

Le toréador est le bourreau d'êtres innocents. Le toréador est pire que le sanguinaire tigre du Bengale parce qu'il ne tue pas pour assouvir sa faim, ni même par l'instinct sauvage qui pousse à assurer sa propre défense. Le toréador tue d'innocents animaux pour divertir les foules avides et assoiffées de sang et de plaisir. Le toréador est semblable au gladiateur romain qui après avoir transpercé le coeur de sa victime, s'exclamait : "Salut, César !"

Notons que le mot "animal" vient du latin anima ; il suffit d'enlever la lettre "l" du mot "animal" pour obtenir le mot anima, qui veut dire Ame. L'animal est une anima. L'anima de l'animal est l'Elémental innocent et beau.

Tout atome est un trio de matière, énergie et conscience. La conscience de tout atome est un Elémental intelligent, toujours.

Si les matérialistes ne sont pas capables de voir ces Elémentaux, c'est parce qu'ils ne connaissent pas encore les méthodes scientifiques qui permettent de les voir.

Nous avons quant à nous des méthodes spéciales pour voir ces créatures.
Passage extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/NFEC27.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 23 Juin 2009, 20:42

Larves alcooliques. Tout être humain possède une atmosphère atomique perceptible par les clairvoyants, et cette atmosphère, chez l'homme ordinaire, est chargée de larves. Ces larves vivent dans la quatrième dimension. En passant, nous devons dire que la physique moderne commence, depuis quelque temps, à admettre l'existence des quatre coordonnées, de la quatrième dimension, de la quatrième verticale. L'ivrogne charrie dans son atmosphère ultrasensible des larves alcooliques qui le stimulent dans le vice qui leur a donné vie, en le poussant à boire. Ces larves ne peuvent être désintégrées qu'avec la fumée du soufre.

Osmothérapie. Les parfums, combinés avec la force mentale, constituent un système merveilleux de guérison. On peut guérir les ivrognes en combinant subtilement ces deux éléments. Manière de procéder : vous avez un être cher victime du vice de l'alcool ?. Lorsqu'il sera en train de dormir, prenez sa main droite dans votre main droite. Faites-lui respirer un parfum suave, un extrait de roses, puis, d'une voix très douce, parlez-lui comme s'il était réveillé. Conseillez-le, expliquez-lui de façon très détaillée ce qu'est l'horrible vice de l'alcool. Rappelez-vous que lorsque le corps dort, l'Ego sort du corps et se promène dans la quatrième dimension. Les paroles que vous dites au dormeur arrivent aux tympans, passent ensuite au centre sensoriel du cerveau puis sont transmises à l'Ego, même si celui-ci se trouve très loin du corps physique. Au réveil, l'Ego retourne au corps physique et même s'il ne se rappelle pas ce que vous avez dit, vous pouvez être sûr que tout ce qui a été dit est resté gravé dans le subconscient de l'être aimé. Ces paroles vont peu à peu produire leur effet et le jour viendra, enfin, où le patient sera guéri de l'horrible vice de l'alcool.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -Lecon.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 24 Juin 2009, 19:40

La sphère de la pensée où l'homme vit n'est jamais enfermée à l'intérieur de la circonférence limitée du crâne, comme le supposent généralement les ignorants, voire même les ignorants instruits du monde. S'il existait un homme ainsi fait, comment serait-il donc ?. Cet homme serait, dès lors, l'être le plus malheureux du monde. Un homme avec la pensée enfermée dans la boîte crânienne ne pourrait rien voir ni percevoir, ce serait un parfait idiot vivant au milieu des ténèbres les plus profondes. Cette malheureuse créature ne pourrait pas voir le soleil, ni la lune, ni les étoiles, ni la terre sur laquelle nous vivons, ni les gens, ni les choses, ni la lumière. Rien de ce qui existe n'existerait dans le mental d'un homme ainsi fait ; on peut expliquer ceci par le fait que l'homme ne peut rien percevoir qui n'existât au préalable dans son propre mental.

Emmanuel Kant dit, dans sa « Critique de la Raison Pure » : « L'extérieur est l'intérieur ». Tout l'Univers existe dans le Mental Cosmique. La sphère mentale de chaque personne s'étend dans tout le Cosmos et englobe même les étoiles les plus lointaines. C'est la raison pour laquelle nous voyons et sentons toute la création. C'est pourquoi aussi nous pouvons voir les étoiles les plus éloignées. Notre pensée n'est pas enfermée dans le crâne. Notre pensée s'étend dans tout le Cosmos. Notre pensée pénètre partout : mondes, soleils, personnes et choses, tout est dans la pensée de chaque homme.

Le mental est une énergie universelle. Le mental vibre et scintille dans tout le créé. Le cerveau n'est pas le mental. Le cerveau est uniquement un centre récepteur, un bureau de Radiotélégraphe qui reçoit les messages du mental. Le cerveau ne pense pas. C'est le mental qui pense, et celui-ci n'est pas le cerveau.

Les religions disent que l'Ame humaine a un corps de chair et d'os. Les Théosophes soutiennent que l'âme possède, en plus du corps de chair et d'os, un corps mental. Toutes les écoles d'Orient et d'Occident qui se consacrent à l'étude de l'Occultisme enseignent à leurs étudiants à manier le corps mental. L'âme enveloppée dans le corps mental peut se transporter à volonté vers d'autres planètes et voir ce qui se passe là-bas.

L'Univers tout entier est à l'intérieur du mental humain. Tous les mentaux se trouvent à l'intérieur de tous les mentaux. Nous vivons mutuellement dans la sphère de pensée d'autrui. Les problèmes économiques et sociaux de chaque personne sont présents dans tous les gens : personne n'est étranger à personne. Nous sommes tous dans le mental de tous. Le mendiant vit dans le mental du riche et celui-ci vit dans le mental du mendiant. Nous sommes tous immergés dans l'océan du Mental Universel.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -Lecon.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 27 Juin 2009, 16:16

Cependant, il est notoire que le Kuklos Anankes égyptien était encore plus spécifique. Nous avons déjà beaucoup dit, nous avons déjà affirmé dans ces exposés, ce qu'est la descente dans les mondes infernaux ; nous avons mis une certaine emphase à dire qu'une fois accompli le cycle de 108 vies assigné à chaque âme, si nous ne nous sommes pas autoréalisés, nous entrons dans les mondes infernaux.

Evidemment, dans ces régions submergées, nous involuons épouvantablement, jusqu'à arriver au neuvième cercle, situé au coeur du monde ; là se désintègrent les perdus ; ils se réduisent en poussière cosmique.

Après la mort seconde (et ceci, nous l'avons déjà dit dans tous nos exposés précédents), l'âme ou les âmes qui ont échoué resurgissent, sortent de nouveau à la lumière du soleil pour recommencer leur journée, en commençant une nouvelle évolution, qui doit débuter inévitablement de l'échelon le plus bas, qui est le règne minéral.

L'aspect intéressant du Kuklos Anankes égyptien réside précisément dans les spécifications, les diverses analyses et la synthèse.

Il est clair qu'il faut tenir compte du rayon dans lequel se développe chaque essence qui surgit de l'Abîme et, en conséquence, de sa ligne de développement particulière.

Variées sont les familles végétales, les espèces animales ; distincts sont les éléments minéraux, etc.

Les recteurs de la nature ne pourraient pas faire passer toutes les essences qui surgissent de l'Abîme par un même élément minéral, que ce soit le fer, le cuivre, l'argent, etc., ou par une famille végétale déterminée, ou par une espèce animale déterminée ; les Gurudeva doivent distribuer la vie sagement, parce que seules quelques essences peuvent vivre dans le fer, d'autres dans le cuivre, d'autres encore dans l'argent, etc., toutes ne pourraient pas passer par le même élément minéral.

Les familles élémentales végétales sont très bien organisées dans le monde éthérique et les élémentaux ne pourraient pas tous être des pins ou de la menthe ; chaque famille végétale est différente ; il y a des plantes lunaires, mercuriennes, vénusiennes, solaires, martiennes, jupitériennes, saturniennes, etc.

Chacune des essences, selon son rayon de création, devra se mettre en relation avec tel ou tel département végétal, et résoudre tout ceci, savoir répartir tout ceci, c'est quelque chose qui correspond aux recteurs de la nature.

Les espèces de la nature sont variées à l'extrême et il serait absurde de réincorporer des essences déterminées dans des organismes animaux qui ne correspondent pas à leur rayon de création ; certaines essences peuvent évoluer dans le règne des oiseaux, d'autres chez les quadrupèdes ; d'autres encore, chez les poissons de l'immense mer ; les recteurs de la vie doivent donc conduire sagement ces courants élémentaux, pour éviter des confusions, des anarchies et des destructions inutiles.

Enfin, l'entrée des courants de vie dans le royaume des humanoïdes rationnels est très délicate, il faut beaucoup de sagesse pour éviter des catastrophes.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... raines.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 29 Juin 2009, 21:00

6 Les yeux sont les fenêtres de l'âme.

7 L'homme qui se laisse prendre par les yeux de toutes les femmes devra se résigner à vivre au milieu de l'abîme.

8 Il y a des femmes qui travaillent les hommes avec des sortilèges.

9 Ces victimes doivent se défendre sans cesse avec les conjurations des Quatre et des Sept.

10 Pour obtenir l'Initiation, nous devons voler le feu au diable.

11 Pour obtenir l'Initiation, il nous faut livrer de grandes batailles contre la loge noire.

12 Nous pouvons nous défendre contre la sorcellerie en invoquant notre intercesseur élémental.

13 L'intercesseur élémental connaît les herbes, il connaît les artifices, il connaît les étoiles, car il est expert dans la Magie élémentale de la Nature.

14 On doit l'appeler de tout notre coeur au moment de nous coucher.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... uscule.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 30 Juin 2009, 21:10

8 Nous ne gagnons rien à nous remplir la tête de théories.

9 Nous ne gagnons rien à interpréter la Bible au pied de la lettre comme le font les Adventistes, les Protestants, les Presbytériens, etc.

10 Il est mieux d'apprendre à parler avec les Anges et les prophètes.

11 C'est seulement de cette façon que nous marchons sur des chemins sûrs.

12 Nous devons libérer le Mental de toute espèce de désirs, émotions, raisonnements, intellectualisme, théories, vanités, etc.

13 Mieux vaut aimer une femme et pratiquer la Magie Sexuelle avec elle tous les jours, que de perdre son temps avec les polémiques, l'intellectualisme et les théories.

14 Nous acquerrons ainsi l'Epée de Kundalini et nous éveillerons tous nos pouvoirs magiques, pour franchir les portes de la cité triomphante.

15 Le Mental est l'âne que nous devons monter pour entrer dans la Jérusalem Céleste, au Dimanche des Rameaux.

16 Le Mental est la tanière du désir.

17 Lorsque le Mental nous assaille de représentations inutiles, lorsque le Mental nous tend des embûches avec ses basses passions, parlons ainsi au Mental :

18 « Mental, enlève-moi ces désirs !. Mental, enlève-moi ces passions, je ne les accepte pas, tu es mon esclave et je suis ton Seigneur jusqu'à la consommation des siècles ! ».
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... iomphe.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6230
Enregistré le : 25 Septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 1 Juillet 2009, 20:29

35. L'étudiant s'assoupit profondément. Le sommeil est le pont qui nous permet de passer de la méditation au Samadhi.

36. Il y a plusieurs sortes de Samadhi : astral, mental, causal, conscientif, de l'Intime, du Moi-Christ.

37. Dans le premier Samadhi nous entrons seulement au plan astral. Avec le second Samadhi, nous voyageons dans le corps mental à travers l'espace.

38. Avec la troisième sorte de Samadhi, nous pouvons fonctionner sans véhicule matériel d'aucune espèce dans le monde de la volonté. Avec la quatrième sorte de Samadhi, nous pouvons voyager dans le corps bouddhique à travers l'espace.

39. Avec la cinquième sorte de Samadhi, nous pouvons nous mouvoir sans véhicule d'aucune espèce dans l'Intime, dans le monde du Brouillard de Feu.

40. Avec la sixième sorte de Samadhi, nous pouvons fonctionner dans le Moi-Christ.

41. Il existe une septième sorte de Samadhi pour les grands maîtres du Samadhi. Alors, nous pouvons visiter les nucléoles mêmes sur lesquels est fondé l'univers. Ces nucléoles, pour parler de manière allégorique, sont les trous par où nous pouvons observer la terrible majesté de l'Absolu.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nterne.php

Répondre

Retourner vers « Citations inscrites au fil d'or »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité