Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Répondre
Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 2 juillet 2009, 20:18

6 Nos disciples célibataires des deux sexes peuvent transmuter leur énergie sexuelle avec la Rune Olin (ou Os).

7 Debout bien droit, le disciple fera plusieurs inspirations et expirations de façon rythmique.

8 En inspirant l'air, il doit unir son imagination et sa volonté en vibrante harmonie, pour faire monter l'énergie sexuelle par les deux cordons ganglionnaires de la moelle jusqu'au cerveau, à l'espace entre les sourcils, à la gorge et au coeur, successivement.

9 Ensuite il exhalera l'air en imaginant fermement que l'énergie sexuelle s'est fixée dans son coeur.

10 En exhalant le souffle, le disciple prononcera le mantra Thorn de la manière suivante : T Ooooo Rrrrr Nnnnn.

C'est ainsi que nos disciples célibataires des deux sexes peuvent transmuter leur énergie sexuelle.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... tation.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 3 juillet 2009, 20:51

Dans l'un des nombreux couloirs d'un antique palais, n'importe la date, ni l'heure, buvant de l'eau avec du citron dans des coupes délicieuses de fin baccarat, parmi un groupe très choisi d'Elohim, j'ai dit : « J'ai besoin de me reposer pour un temps dans la félicité ; cela fait plusieurs Mahamanvantaras que j'aide l'humanité et maintenant je suis fatigué ».

La plus grande félicité, c'est d'avoir Dieu en dedans, répliqua un Archange très ami.

Ces paroles me laissèrent perplexe, interdit ; je pensais au Nirvana, au Mahaparanirvana, etc. En habitant dans des régions de félicité si intense, une créature pourrait-elle ne pas être heureuse ?. Comment ?. Pourquoi ?. Pour ne pas avoir la Monade au-dedans ?.

Donc, rempli de tous ces doutes, je résolus de consulter le vieux sage « Janus », le Dieu vivant de la science « Jinas ».

Avant de pénétrer dans sa demeure, je fis un salut secret devant le Gardien ; j'avançais devant les Vigilants et les saluais avec un autre salut et, enfin, j'eus le bonheur de me retrouver en face du Dieu Janus.

Il manque un autre salut, dit le Vénérable.

Il n'y a pas de meilleur salut que celui du coeur tranquille.

Ainsi répondis-je en même temps que je posais dévotement mes mains sur le Cardias.

C'est bien, dit le Sage.

Lorsque je voulus lui poser des questions qui dissiperaient mes doutes, l'Ancien, sans parler, sans dire une seule parole, déposa la réponse au fond de ma conscience.

Cette réponse, nous pouvons la formuler ainsi :

« Même si un homme habite dans le Nirvana ou dans n'importe quelle autre région de bonheur infini, s'il n'a pas Dieu en dedans, il ne sera pas heureux ».

« Cependant, s'il vit dans les mondes infernaux ou dans la prison la plus immonde de la terre, en ayant Dieu à l'intérieur, il sera heureux ».
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nayana.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 4 juillet 2009, 23:29

La Sagesse antique enseigne que Tonantzin (Devi Kundalini), notre Divine Mère Cosmique personnelle, particulière (car chacun a la sienne propre), peut adopter n'importe quelle forme, car elle est l'origine de toutes les formes. Il convient donc que le disciple médite sur Elle avant de s'endormir. L'aspirant devra pénétrer quotidiennement dans le processus du sommeil en répétant avec une grande foi l'oraison suivante : « Tonantzin, Teteoïnan, ô ma Mère, viens à moi, viens à moi ».

Selon la Science tantrique, si le Gnostique persévère dans cette pratique, tôt ou tard surgira comme par enchantement, parmi les expressions amorphes et changeantes de ses songes, un élément initiateur. Tant que cet élément initiateur n'est pas intégralement identifié, il est indispensable de continuer à transcrire ses rêves dans le cahier ou le carnet.

L'étude et l'analyse profonde de chaque rêve noté ne peut être ajournée dans la discipline ésotérique du sommeil tantrique. Incontestablement, le progrès didactique nous conduit à la découverte de l'élément initiateur ou unificateur du rêve.

Indubitablement, le Gnostique sincère qui parvient à ce stade de la discipline tantrique se trouve prêt à passer à l'étape suivante, laquelle sera le thème de notre prochain chapitre.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... trique.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 5 juillet 2009, 14:04

Après quarante-deux ans, c'est-à-dire après que soit passée l'influence solaire, pendant laquelle nous devons conquérir notre place à la lumière du Soleil, nous entrons dans la période de Mars, qui va de quarante-deux à quarante-neuf ans ; celui qui ignore ces cycles cosmiques qui sont reproduits dans le microcosme humain, indubitablement ne sait pas tirer profit du cycle de Mars et finit par se créer une vieillesse misérable. Il est bon de penser un peu à la vieillesse, il est bon de nous préparer pour le vieil âge. Il n'est pas correct d'attendre d'être âgé pour alors essayer d'ajuster notre existence.

De même que, enfants, nous avions un berceau, un foyer, un père, une mère, ainsi, dans la vieillesse, nous avons aussi besoin d'une maison, d'un foyer, il nous faut posséder une source de revenus suffisants pour éviter de périr de faim et de misère. L'âge qui va de quarante-deux à quarante-neuf ans est celui du cycle de Mars, nous devons donc, pendant cette période, travailler de manière très intense, jusqu'au maximum. C'est de quarante-deux à quarante-neuf ans, sous l'influence de Mars, que nous avons à créer une source de revenus absolument sûre pour nos vieux jours et que nous devons donner une forme concrète à cette maison qui abritera notre vieillesse. Mars nous aide avec sa puissance énergétique, mais malheureusement, beaucoup ont abusé du sexe pendant les cycles de Vénus et du Soleil : arrivant au cycle de Mars et malgré qu'ils reçoivent alors l'influence de cette planète, ils sont tellement épuisés par leur mode de vie sexuel, par leur abus, qu'en aucune façon ils ne savent tirer profit comme ils le devraient du potentiel partiel, et le résultat est bientôt un vrai désastre qui vient de ce qu'ils ne sont pas capables de profiter comme il se doit du cycle de Mars. La conséquence ou le corollaire qui en découle, donc, c'est une vieillesse misérable, nous nous retrouvons dans nos vieux jours sans aucune source sûre de revenus et alors, au lieu d'être utiles de quelque manière, même pour nos petits enfants, nous finissons par devenir un trouble-fête, un gêneur pour tout le monde, tout ça pour n'avoir pas su vivre !, pour n'avoir pas su vivre !, pour n'avoir pas su vivre !.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... chimie.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 6 juillet 2009, 20:06

MVM05 L'Intime

Saint-Paul a dit : « Souvenez-vous que votre corps est le Temple du Dieu Vivant et que le Très-Haut demeure en vous ».
Le Très-Haut est notre « Moi Divin », notre Esprit, l'Intime.

Ainsi donc, l'Intime est ce qu'il y a de plus divin à l'intérieur de nous. C'est Dieu en nous. l'Intime est beau, sublime, pur.

L'Intime possède deux choses : l'Ame et le corps. L'Ame est en contact avec le système grand sympathique. L'Intime est en contact avec le système cérébro-spinal, c'est-à-dire avec la colonne cérébro-spinale.

L'Ame souffre, jouit, travaille, acquiert de l'expérience, commet des fautes, est imparfaite. L'Ame est pécheresse. L'Ame se laisse mener par les passions et à cause de cela elle souffre. Ainsi donc, si l'Ame veut devenir Ange, il ne lui reste pas d'autre remède que d'en finir avec ses défauts, devenir pure, se purifier, se blanchir pour parvenir à l'union avec l'Intime.

Quand l'Ame fusionne avec l'Intime, c'est-à-dire se marie à l'Intime, quand elle devient une avec Lui, alors, elle se convertit en Ange.

L'Intime est une flamme, l'Ame est une autre flamme. Quand les deux flammes se joignent, elles forment une seule flamme. Cette flamme est un Ange. Ainsi donc, les Anges sont des Hommes parfaits, des Ames repenties, des hommes qui se sont repentis de leurs fautes, de leurs méchancetés, de leurs fornications, de leurs adultères, de leurs homicides, etc.

Dieu est l'Intime qui est à l'intérieur de nous, l'Esprit universel de vie. Il est le Feu divin dans la roche, dans les eaux, dans l'air, dans tout l'espace. Tout l'Infini est animé par le Feu divin. Dieu est une mer de Feu ardent, le Feu ardent est partout, le Feu est Dieu, le Feu est la Pentecôte, il est Dieu. Le Feu qu'a vu Moïse dans le buisson d'Horeb est Dieu. L'Intime est l'Homme divin, l'Homme céleste, qui est à l'intérieur de nous-mêmes. Quand l'Ame s'unit à l'Intime, elle se convertit en Lui. Alors nous devenons des Anges. Les Anges sont dans la Nature, dans les fleuves, dans la mer, dans les nuages, dans les volcans, partout.
chapitre extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/MVM.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 7 juillet 2009, 20:35

L'Intime est l'homme véritable qui vit incarné dans tout corps humain et que nous portons tous crucifié dans le coeur. Quand l'homme se réveille de son sommeil d'ignorance, il se livre à son Intime. Il s'unit avec le Christ et l'homme devient tout-puissant comme l'Absolu d'où il émane. L'Intime est Dieu dans l'homme. L'homme qui ignore cette grande vérité est seulement une ombre, l'ombre de son Intime.

L'homme se crée seul dans l'Univers, séparé de Dieu et de ses semblables. La Vérité est qu'il n'a jamais été et qu'il n'est jamais séparé de Dieu ni de ses semblables. Si tous les hommes savaient que nous sommes et que nous vivons en Dieu, ils cesseraient de lutter entre eux et l'ignorance, la misère, la douleur, le mal, n'existeraient plus sur la Terre.

La vie est telle que l'homme la pense. De sa pensée erronée naît la fausse conscience de séparation entre lui et son Créateur, entre lui et ses semblables. De cet état de conscience est né le Moi ; celui-ci se trouve dans les quatre corps de péché : le physique, l'éthérique, l'astral et le mental. Le Moi est né dans la conscience humaine après qu'Adam et Eve aient été chassés de l'Eden.

Quand le corps physique meurt, le Moi se blottit dans le seuil du sépulcre, attendant que l'homme véritable et immortel, mais non réalisé, se réincarne pour pouvoir, dans ce nouveau corps, réaliser ses désirs non concrétisés : pouvoir, richesses, plaisirs, etc. Dans le Moi, il faut chercher le pourquoi de tous les péchés et des souffrances de l'humanité.
passage du chapitre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/MCA13.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 8 juillet 2009, 23:04

Il est nécessaire d'éveiller la conscience pour ne pas tomber dans l'abîme de perdition ; il existe actuellement beaucoup de chefs de groupes ésotériques qui ont la conscience profondément endormie. « Aveugles et guides d'aveugles, ils rouleront tous à l'abîme ». C'est la Loi. Les êtres humains vivent dans le sommeil absolu. Il est nécessaire d'éveiller la conscience pour ne pas marcher en aveugles. Les aveugles peuvent tomber à l'abîme. L'Arcane 16 est très dangereux.

Les étudiants qui pratiquent des exercices ésotériques, sans travailler dans l'Arcane AZF sont semblables à l'homme qui bâtit sa maison sur le sable, leur construction roulera à l'abîme ; nous devons bâtir sur la pierre vive. Cette pierre est le sexe. Celui qui développe les chakras en ayant des corps internes lunaires roulera à l'abîme, son temple sera une tour foudroyée. Celui qui engendre ses corps christiques par l'Arcane AZF et travaille au développement de ses chakras se convertit en un Christ vivant.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... gilite.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 9 juillet 2009, 05:45

L'homoncule rationnel erronément appelé homme n'a pas encore les authentiques véhicules astral, mental et causal ; il n'a, réellement, que les fantômes de ces corps. Il est nécessaire de pratiquer la Magie Sexuelle, de vivre le Sentier du Mariage Parfait pour engendrer l'Astral-Christ, le Mental-Christ et le Causal-Christ.

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il condamne le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu ». Nous affirmons que la véritable foi, la véritable croyance, se démontre par des faits. Celui qui ne croit pas à la Magie Sexuelle ne peut naître, même s'il dit : je crois en le Fils de Dieu. La Foi sans les oeuvres est quelque chose de mort. Celui qui ne croit pas à la Magie Sexuelle enseignée par Jésus à Nicodème, ne croit pas en le Fils de Dieu. Ceux-là sont perdus.

« Et ceci est le jugement : car la lumière est venue au monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière ; parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. En effet, quiconque fait le mal abhorre la lumière (hait la Magie Sexuelle) et ne vient pas à la lumière, pour que ses oeuvres ne soient pas dévoilées. Mais celui qui agit dans la vérité vient à la lumière pour qu'il soit manifeste que ses oeuvres sont faites en Dieu ».

Tout ceci est tiré textuellement de l'Evangile sacré de Jean. Il faut naître dans tous les plans. Que peut faire un pauvre homme, ou une pauvre femme, bourré de théories, pratiquant toutes sortes d'exercices, etc., s'il n'est pas né dans l'Astral ?. A quoi sert de travailler avec le mental si l'on ne possède pas encore le Corps Mental ?. L'être humain doit d'abord engendrer ses véhicules internes, après il pourra pratiquer ce qu'il voudra et étudier ce qui lui plaira. Cependant nous devons d'abord et avant tout engendrer nos véhicules internes pour avoir le droit d'incarner l'Ame et, plus tard, le Verbe.

« Lorsque naît le légitime Corps Astral, nous devenons immortels dans le monde des vingt-quatre lois (le monde lunaire, ou astral). Lorsque l'authentique Corps Mental naît, nous nous immortalisons dans le monde des douze lois (le monde de Mercure, le monde du mental). A la naissance du véritable véhicule Causal, nous acquérons l'immortalité dans le monde des six lois (le monde causal ou monde de Vénus). En atteignant ces hauteurs nous incarnons notre Ame Humaine et nous nous transformons en Hommes Véritables ».

Ces véhicules christiques naissent au moyen du Sexe, la création de ces véhicules est une question sexuelle. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : si le corps physique naît par le moyen du Sexe, les véhicules supérieurs naîtront aussi par le moyen du Sexe.

Quiconque engendre ses véhicules christiques incarne son Ame et parle dès lors le Verbe d'Or. C'est la langue de pouvoir que l'homme parlait dans cette terre antique où l'on adorait les fils du Feu et que l'on appelait l'Arcadie. C'est la langue que tout l'Univers parle. Une langue divine, d'un terrible pouvoir. C'est dans cette langue mystérieuse que l'Ange de Babylone a écrit ces mots terribles : « Mené, Mené, Teqél et Parsîn, lors du fameux festin de Balthazar. Cette même nuit, la sentence s'accomplit, Babylone fut détruite et le roi assassiné ( Daniel, V, 1-30).

On a beaucoup parlé de la langue universelle, mais nous ne pouvons parler cette langue que lorsque nous avons incarné l'Ame. La Kundalini fleurit alors, faite Verbe, entre nos lèvres fécondes. Quand l'humanité est sortie du Paradis pour avoir répandu le Semen, elle a alors oublié la langue divine qui, comme une rivière d'or pur, court majestueusement à travers l'épaisse forêt du Soleil. La divine langue primitive est la racine de tous les idiomes. Le seul et unique chemin qui permette de parler à nouveau la divine langue c'est la Magie Sexuelle. Il existe une relation étroite entre les organes sexuels et le larynx créateur. Dans les vieilles Ecoles de Mystères, il était défendu aux Initiés de relater les antiques catastrophes antédiluviennes, de peur de les évoquer et de les amener à une nouvelle manifestation.
Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 9-GAIO.php

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 10 juillet 2009, 21:13

GR03 Le Bonheur

Les gens travaillent tous les jours, luttent pour survivre, veulent exister d'une manière ou d'une autre, mais ils ne sont pas heureux.
Cette histoire du bonheur est en « chinois », comme on dit. Le plus grave c'est que les gens le savent et pourtant, au milieu de tant d'amertumes, ils ne semblent pas perdre l'espoir d'atteindre un jour le bonheur, sans savoir comment, ni de quelle manière.

Pauvres gens !, combien ils souffrent !, et cependant ils veulent vivre, ils ont peur de perdre la vie.

Si les gens comprenaient quelque chose de la Psychologie Révolutionnaire, ils penseraient probablement d'une manière différente ; mais en vérité ils ne savent rien, ils veulent survivre au milieu de leur misère et c'est tout.

Il existe des moments plaisants et très agréables, mais ce n'est pas le bonheur ; et les gens confondent le plaisir avec le bonheur.

La « bombance », les grosses fêtes, les soûleries, les orgies, c'est du plaisir bestial mais non pas le bonheur.

Il y a cependant de petites fêtes, des réjouissances saines, sans soûleries, sans bestialités, sans alcool, etc., mais ce n'est pas non plus le bonheur.

Tu es une personne aimable ?. Comment te sens-tu lorsque tu danses ?. Tu es amoureux ?. Aimes-tu vraiment ?. Comment te sens-tu quand tu danses avec l'être adoré ?. Permets moi de paraître un peu cruel en ce moment, pour te dire que tout ça n'est pas non plus le bonheur.

Si tu es déjà vieux, si ces plaisirs-là ne t'attirent plus, s'ils te semblent aussi désagréables qu'une blatte, excuse-moi si je te dis que si tu étais jeune et plein d'illusions tu serais différent.

De toute manière, que l'on dise ce qu'on veuille, que tu danses ou que tu ne danses pas, amoureux ou non, que tu aies ou non ce qu'on appelle de l'argent, tu n'es pas heureux, même si tu penses le contraire.

On passe sa vie à chercher le bonheur partout, et on meurt sans l'avoir trouvé.

En Amérique Latine, il y a beaucoup d'individus qui ont l'espoir de remporter un jour le grand prix de la loterie ; ils croient qu'ils vont obtenir ainsi le bonheur si ardemment désiré.

Quand on est jeune, on rêve d'une femme idéale, de quelque princesse des « Mille et une nuits » ; de quelque chose d'extraordinaire. Mais vient ensuite la crue réalité des faits : une femme et des petits enfants qu'il faut entretenir, des problèmes économiques difficiles à résoudre, etc.

...

Si on réussit à en finir avec le « moi-même », avec « mes soûleries », « mes vices », « mes affects » qui me causent tellement de douleur dans le coeur, avec « mes préoccupations » qui me détruisent le cerveau et me rendent malade, etc., il est clair qu'alors survient ce qui est au-delà du temps, ce qui est au-delà du corps, des affects et du mental, ce qui est vraiment inconnu pour l'entendement et qui s'appelle le bonheur !.

Incontestablement, tant que la conscience continuera à être embouteillée, enfermée dans le moi-même, on ne pourra connaître la légitime félicité.

Le bonheur a une saveur que le « moi-même » n'a jamais connue.

Passage extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/GR03.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 11 juillet 2009, 14:55

Il est bon que tu saches, que j’ai eu l’immense joie de connaître ta mère HERZÉLÉIDE…


Cette femme exceptionnelle ne savait que pleurer, se rendant à la douleur par l’amour et pour la perte de ton père ; elle voulut te préserver de la même aventure, se donnant en cela comme devoirs les plus impérieux et les plus élevés, de t’éloigner de l’exercice des armes pour te garder et te sauver de la fureur des hommes.

Jolis petite mère, petit mère brune, qui eut un jour des lèvres de grenade, des dents de marbre, des boucles qui roulaient en cascades sur ton dos tiède et parfumé, et sur ton corps taillé en burin.

Petite mère sainte qui eut un jour tous les enchantements de la belle houri ; tendre petite mère, blanche et parfumé comme un lys, qui en ouvrant son calice se convertit en berceau pour te bercer.

Il n’y eut pour elle qu’ombres et craintes, que tu n’avais jamais à connaître. N’entends-tu pas par hasard ses appels angoissés, ceux mêmes dont elle t’appelait quand tu t’éloignais trop ?

Jolie petite mère, petite mère brune, toi qui en ces nuits de pleine Lune, mettais la balançoire dans le grand arbre de ton jardin.

Elle t’apportait là-bas les douceurs et le souper au parfum de mousse, d’œillet, de verveine, de rose, de pêche et de jasmin…

Jamais pourtant tu ne connus ses peines, ni le délire de ses souffrances ; un jour tu partis pour ne jamais revenir.

Elle t’attendit anxieuse de nombreux jours, jusqu’à ce que ses propres lamentations l’eussent rendue muette, puis elle mourut ».

Passage extrait de http://www.don-et-compassion.com/parsif ... nelle.html

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 12 juillet 2009, 09:43

Désolé, pour une fois, ce n'est pas du Samael que vous lirez, mais de l'imitatus Gémani :

S'ils arrive à certains ici (hors Elanka, il en fait assez)de consulter en ligne:

les chapitres des livres : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ancais.php

les conférences diverses en ligne de Samael : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... verses.php

Les conférences du 5èmeEvangile : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... e-html.php

si vous pensez à ajouter le lien vers la page dont votre extrait est cité, ce serait parfait

Qu'il ou elle n'hésite pas à alimenter ce sujet par égard pour Samaël Aun Weor. Je ne le ferai plus jusqu'au 10 août minimum.

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque : Scorpion

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 16 juillet 2009, 21:00

Bonjour Imitatus Gemani, ainsi qu'a tous ceux qui liront la pensée de Samaël !
Tellement de sang a coulé inutilement au nom de la liberté, et nous n'en continuons pas moins à être esclaves de nous-mêmes et des autres.

Les gens se battent pour des mots qu'ils ne comprennent jamais, même si les dictionnaires les expliquent grammaticalement.

La liberté est quelque chose qu'il faut trouver au-dedans de soi-même. Personne ne peut l'obtenir en dehors de lui-même.

« Chevaucher l'air » est une expression très orientale qui allégorise le sens de l'authentique liberté.

Personne ne pourrait en réalité expérimenter la liberté si sa conscience continuait à être embouteillée dans le « moi-même », dans le « soi-même ».

Il est urgent de comprendre ce « moi-même », « ma personne », « ce que je suis », si l'on veut très sincèrement obtenir la liberté.

En aucune façon, ne pourrons-nous abolir les fers de l'esclavage, si nous n'avons pas compris au préalable toute cette question du « moi », tout ce qui se rattache au « moi », au « moi-même ».

En quoi consiste l'esclavage ?. Qu'est-ce qui nous retient esclaves ?. Quelles sont ces entraves ?. Voilà tout ce qu'il nous faut découvrir.

Riches et pauvres, croyants et sceptiques, tous sont formellement emprisonnés, bien qu'ils se considèrent libres.

Tant que la conscience, l'essence, c'est-à-dire ce qu'il y a en nous de plus digne, continuera à être embouteillé dans le « soi-même », dans le « moi-même », dans « mes » appétits et « mes » peurs, dans « mes » désirs et « mes » passions, dans « mes » soucis et « mes » violences, dans « mes » défauts psychologiques, on sera formellement en prison.

Le sens de la liberté ne peut être compris intégralement que lorsque les fers de notre propre prison psychologique ont été détruits.

Tant que le « moi-même » existera, la conscience sera en prison. Le seul moyen pour s'évader de la prison, c'est l'annihilation bouddhiste, en dissolvant le « moi », en le réduisant en cendres, en poussière cosmique.

La conscience libre, dépourvue de « moi », en l'absence absolue du « moi-même », sans désir, sans passion, sans appétence ni crainte, expérimente de façon directe la véritable liberté.

N'importe quel concept sur la liberté n'est pas la liberté. Les opinions que nous formulons sur la liberté sont très loin d'être conformes à la réalité. Les idées que nous forgeons sur le thème de la liberté, n'ont rien à voir avec l'authentique liberté.

La liberté, c'est quelque chose que nous devons expérimenter de façon directe, et ceci n'est possible qu'en mourant psychologiquement, en dissolvant le « moi », en en finissant pour toujours avec le « moi-même ».

Cela ne sert à rien de continuer à rêver de liberté si, de toute façon, nous continuons à vivre comme des esclaves.

Mieux vaut nous voir tels que nous sommes, observer soigneusement toutes ces chaînes de l'esclavage qui nous maintiennent formellement en prison.

En nous connaissant nous-mêmes, en voyant ce que nous sommes intérieurement, nous découvrons la porte de l'authentique liberté.
Extrait de La Grande Rébellion. Chap 04 : La Liberté : http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/GR04.html
"Le bonheur a une saveur que le « moi-même » n'a jamais connue." Samaël Aun Weor.

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 17 juillet 2009, 06:59

Merci beaucoup Scorlion de rendre vivante la parole de Samaël... parfaite présentation avec lien pour ceux qui veulent l'entour, comme une invitation à lire le livre... que les autres suivent ton exemple. Bienvenue à toi. La communauté s'élargit...

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque : Scorpion

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 17 juillet 2009, 21:41

Merci à toi Imitatus Gemani ;) pour ton accueil chaleureux. Ceci m'encourage grandement à continuer !
Est-il sûr qu'il y ait un Enfer ?

L'Enfer de flammes, ce foyer plein de charbons ardents et de diables tenant des tisonniers, est un symbole qui correspond à une terrible réalité. Les mondes enfers, les mondes inférieurs, régions d'amertumes à l'intérieur de la planète terre existent. Dans ces Abîmes vivent les âmes perdues.

Si certaines âmes vont en Enfer, comment pouvons-nous faire pour nous sauver de ces flammes ?

Enseigner la doctrine à ces âmes est notre devoir et il serait injuste, comme je l'ai déjà dit en réponse à une question antérieure, de ne pas prêcher l'enseignement dans toutes les régions du monde.

Est-il certain que les âmes tombent dans un puits plein de flammes et ne brûlent pas ?


A l'intérieur de la terre se trouvent le feu et l'eau. Les âmes qui ont échoué s'identifient à ces éléments de la nature et souffrent, mais le feu ne peut pas les brûler, ni l'eau les noyer parce que ces âmes sont incorporelles, subtiles. Pour voir d'un autre point de vue cette question des flammes, je veux vous dire que de telles flammes ou chandelles symbolisent nos passions animales.

Qui donc a vu ces flammes et a pu se rendre compte que les âmes y étaient ?


Toute personne intelligente sait qu'à l'intérieur de la terre existe le feu liquide. Les volcans nous l'indiquent ; il n'est pas nécessaire d'être sage pour voir les flammes. N'importe qui peut les voir dans les cratères mélangées aux laves et aux gaz inflammables.

Qu'est-ce que la région purgatoriale ?


Les religions parlent du Purgatoire et de la région Purgatoriale ; en réalité, il existe des zones moléculaires inférieures et submergées situées au-delà de la quatrième dimension. Dans ces zones, de nombreuses âmes qui aspirent à la Lumière se purifient en éliminant leurs péchés.

Est-il sûr qu'en croyant en Dieu, on puisse échapper à l'Enfer ?

De nombreuses personnes croient en Dieu et cependant elles n'échappent pas à l'Enfer. Si l'on veut échapper à la région des ténèbres, il faut devenir un Saint.

Est-il certain qu'en apprenant par cœur des chapitres de La Bible, on se libère de l'Enfer ?

Dans les Enfers, il y a beaucoup de gens qui connaissent La Bible par cœur, avec points et virgules.

Quelqu'un pourrait-il se sauver en ne faisant que croire à ce qui est écrit dans La Bible ?

La foi sans les œuvres est une foi morte ; nous avons besoin d'une foi vive et celle-ci doit se fonder sur les bonnes oeuvres. Il est urgent que nous vivions en accord avec les enseignements de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Est-il obligatoire de retourner ?


Tant que nous ne serons pas arrivés à la perfection, les Anges du Destin nous renverront à ce monde.

Le retour est-il favorable pour payer nos mauvaises actions ?

Toutes les souffrances que nous avons dans cette vie sont dues aux mauvaises actions de nos vies passées.

Retournons-nous toujours dans la même famille ?


Le Moi continue dans sa propre semence ; cela signifie que nous continuons dans nos descendants, c'est-à-dire que nous retournons dans la même famille.

Quelle est la différence entre retour et réincarnation ?

Les Ego « retournent » sans cesse pour répéter les drames, scènes, succès, ici et maintenant. L'Ego retourne pour payer le Karma et satisfaire des désirs.

Le mot « réincarnation » est très exigent. Personne ne pourrait se réincarner sans avoir auparavant éliminé l'Ego.

Il serait absurde de confondre la réincarnation avec le retour.

L'humanoïde avec la conscience endormie retourne. Des Maîtres comme Jésus, Bouddha, Krishna, etc., se réincarnent à volonté.

Extrait de Au-delà de la Mort . Chap 03 : La Loi du Retour : http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/ADM03.html
"Le bonheur a une saveur que le « moi-même » n'a jamais connue." Samaël Aun Weor.

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque : Scorpion

Re: Samael Aun Weor : La pensée du Jour

Message le 18 juillet 2009, 19:21

Le Travail avec le Démon

L'éveil de la Kundalini et la dissolution du Moi constituent précisément la base fondamentale de toute Réalisation profonde.
Nous allons traiter, dans ce chapitre, du thème de la dissolution du Moi. Dissoudre l'Ego est indispensable pour parvenir à la libération finale.

Le Moi est le Démon que nous portons à l'intérieur de nous. A partir de cette affirmation nous pouvons dire que le travail de la dissolution du Moi est, réellement, le travail avec le Démon. Ce travail est très ardu. Lorsque nous travaillons avec, ou sur le Démon, les entités ténébreuses nous attaquent habituellement avec férocité. En réalité, c'est la voie de l'homme rusé, la fameuse quatrième voie, le sentier Tau.

La luxure est l'origine du Moi pécheur, du Moi pluralisé. L'Ego, Satan, est soumis à la loi de l'éternel retour de toutes choses. Le Moi répète dans chacune de ses vies les mêmes drames, les mêmes erreurs. Le Moi se complique à travers le temps, devenant toujours de plus en plus pervers.

Le Satan que nous portons à l'intérieur de nous est formé des atomes de l'Ennemi secret. Satan a eu un commencement ; Satan a une fin. Il nous faut dissoudre Satan pour retourner à l'Etoile intérieure qui nous a toujours souri. C'est là la véritable Libération finale. C'est par la dissolution du Moi seulement que nous pouvons parvenir à la Libération absolue.

Dans les profondeurs inconnues de notre Etre Divin, nous avons une Etoile intérieure, entièrement atomique. Cette Etoile est un Atome supradivin. Les kabbalistes lui donnent le nom sacré d'Ain-Soph.

L'Ain-Soph est l'Etre de notre Etre, la grande Réalité à l'intérieur de nous.

Evolution, involution, révolution.

Dieu n'a pas besoin d'évoluer, car il est parfait. Dieu n'a pas besoin de se parfaire : il est parfait. Dieu est notre Etre Interne.

Nous, les Gnostiques, jamais nous n'avons nié la loi de l'Evolution, mais nous n'acceptons pas de faire de cette loi mécanique un dogme.

Les lois de l'Evolution et de l'Involution constituent l'axe mécanique de la nature. Toute montée est suivie d'une descente ; à toute Evolution correspond une Involution déterminée.

Il y a Evolution dans le grain qui germe, dans la plante qui croît et se développe, qui fleurit et fructifie. Il y a involution dans la plante qui cesse de croître, qui se fane, qui vieillit et meurt.

Nous avons besoin d'une formidable Révolution de la Conscience pour pouvoir retourner à l'Etoile intérieure qui guide notre Etre. Lorsque nous dissolvons le Moi, nous accomplissons une Révolution totale.
Extrait de l'œuvre Le Mariage Parfait. Chap 14 http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -Demon.php
"Le bonheur a une saveur que le « moi-même » n'a jamais connue." Samaël Aun Weor.

Répondre

Retourner vers « Citations inscrites au fil d'or »