Astrologie noire : Scorpion

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Astrologie noire : Scorpion

Message le 12 novembre 2010, 12:32

SCORPION

Types masculins : Le sexolâtre mystique ou le satyre ravageur.

Types féminins : La garce universelle ou la nymphomane revêche.


Caractérologie
Sa mauvaise réputation, le Scorpion ne l'a certes pas volée. Beaucoup des hommes les plus scélérats, les plus fanatiques de l'histoire, lui appartiennent. Quelques-uns des meilleurs aussi, mais en vertu de cet esprit de contradiction qui marque si fortement le signe. Sa constante est la sexomanie sous toutes ses formes ; et ici aussi, toujours par contradiction, nous trouvons des exemples d'une chasteté héroïque. Ces cas, faut-il le dire, sont d'une insigne rareté par rapport à celui des fornicateurs, des pervers, des érotomanes de tout acabit que rien n'arrête. Le natif est le type même de l'obsédé, le champion toutes catégories de la sexualité. Il y consacre une part énorme de son temps, sinon en action du moins en pensée, et cela depuis l'âge le plus tendre jusqu'à l'extrême vieillesse. C'est en quelque sorte sa vocation naturelle. Lorsqu'on l'interroge à ce sujet, il assure que pour lui ce n'est pas un instinct banal à satisfaire, mais un moyen mystique d'accéder à un plan différent et d'échapper aux limites de la condition humaine. Belle philosophie, en vérité, et qui lui permet de s'adonner sereinement aux vices les plus étranges. On comprend tout de suite pourquoi ce natif est incapable d'aimer vraiment, ses sentiments n'ayant d'autre base que la libido. Il faut souligner qu'il possède une volonté de fer assortie d'un désir d'absolu. Il a aussi un certain don pour scruter les êtres et le goût de la perfection dans le travail, mais ceci tant que son érotisme trouve un exutoire. Dans le cas contraire, il envoie tout au diable, tombe dans la morosité ou devient enragé, prêt à adopter n'importe quelle déviation comme dérivatif. Ajoutons à ce tableau qu'il a la mémoire des offenses et qu'il lui arrive d'attendre longuement sa vengeance pour mieux l'accomplir. C'est à coup sûr un ennemi très dangereux, et un ami qui n'est jamais de tout repos. Son dard venimeux n'épargne personne. Il a cependant le renoncement facile lorsque les circonstances l'y obligent. Trait final : ce personnage se détruit lui-même si la vie ne lui offre plus d'agrément ou s'il se croit perdu.
La native est une créature intraitable, dure, despotique. Elle crée autour d'elle une ambiance glaciale et acrimonieuse. Dépourvue de tendresse, elle ramène tout à son plaisir personnel, avec souvent une pointe de sadisme qu'elle peut retourner contre elle sous une forme masochiste alambiquée. Si elle s'estime insatisfaite, c'est l'éloignement immédiat, le dédain, la tromperie. De toute façon, sa fidélité est rien moins qu'assurée. Inutile d'ajouter qu'elle est intéressée et merveilleusement prête à toutes les vacheries.

Repères psychologiques
Agressivité - dureté - rancune - tendances destructives et autodestructives – brusquerie - volonté puissante.

Sentimentalité
Nulle ou superficielle.

Sexualité
Omniprésente - pansexualisme - amoralisme foncier - recherche du raffinement, de la nouveauté, de l'insolite.

Déviations sexuelles
Sadisme – sado-masochisme – bisexualité - fétichisme - voyeurisme - nécrophilie.

Criminologie
Délits : abus de confiance, tricherie, captation d'héritage, lettres anonymes.
Crimes : attentat aux mœurs, meurtre sexuel, attaque à main armée.

Démonologie
Le Scorpion est représenté par le démon Méphistophélès, grand promoteur des passions humaines. II possède une connaissance universelle des choses et juge les êtres avec une ironie méprisante. Son esprit amuse, mais on sent, sous ses sarcasmes, une perversité et un raffinement de méchanceté qui épouvantent.

Péché capital : la luxure.

Références
« Le Scorpion reçoit l'influx de Pluton qui vient compléter de singulière façon celui de Mars, et de ce fait les natifs sont curieux à observer ; leur nature complexe peut donner des surprises. Ils sont poussés vers le magnétisme, l'occulte et les choses bizarres. Ils bâtissent des édifices chimériques, stimulent leur entourage pour des oeuvres impossibles et s'obstinent pour parvenir dans une irréelle Thulé où tout ne serait que bonheur et harmonie... Ils n'admettent la discipline que s'ils sont chargés de la faire régner, et ils sont surpris s'ils rencontrent de la résistance dans leur entourage. Les natifs du scorpion sont naturellement poussés vers une grande sexualité, car le signe gouverne les organes de la génération. »
(CAMPIGNY.)

« Défauts : la tendance destructive, stérilisante parce qu'elle n'est pas complétée par le dynamisme complémentaire constructeur ; la tendance agressive et surtout défensive, avec causticité, brusquerie. Les états mentaux rétifs, critiques, négateurs par principe, la malfaisance, le sadisme, le vampirisme qui tue ou détruit avec plaisir ; pour satisfaire un besoin morbide. »
(H.-J. GOUCHON.)

« Destinée : se plaît (quand il n'est pas un type inhibé) là ou il y a un danger, un scandale, un cauchemar, une destruction... Sa vie est une lutte perpétuelle qui lui plaît, une guerre ou un drame noué et renoué sitôt dénoué. Il peut avoir une ambition illimitée, un besoin de puissance qui tend à l'absolu et s'érige souvent en machine de guerre. Son expansion est un tourbillon qui engendre un certain désordre sur son passage. La révolte, la mort, le mystère, le sexe, l'argent ou le sadisme, voilà l'un des thèmes ou l'ensemble des thèmes qui façonnent sa vie. »
(A. BARBAULT.)

« On aime à le haïr, on hait de l'aimer. Le Scorpion est un cas unique dans le Zodiaque. C'est l'extrême en tout... Ne jamais s'associer avec lui, sinon pour le plaisir... et encore faudra-t-il se méfier du venin. Comme par hasard, il se trouve dans la queue ; In cauda venenum ! »
(P. LOW.)

« La superbe maîtresse de Sacher-Masoch, Wanda, appartenait au signe du Scorpion. Lui qui rêvait de souffrir, physiquement comme moralement, au cœur même de l'amour, il fut royalement servi !... »
(J. JAMES.)

Répondre

Retourner vers « Astrologie noire »