Page 1 sur 1

CONFÉRENCE N°204 : L'URGENCE DE LA RÉVOLUTION INTÉRIEURE

Posté : 18 Avril 2015, 13:46
par Loup Blanc
CONFÉRENCE N°204 : L'URGENCE DE LA RÉVOLUTION INTÉRIEURE (Message adressé à la Jeunesse Gnostique Révolutionnaire)
Traduction d'une conférence intitulée « LA URGENCIA DE LA REVOLUCIÓN INTERIOR (Mensaje dirigido a la Juventud Gnóstica Revolucionaria) »

Message adressé à la jeunesse gnostique, depuis le Siège Patriarcal de Mexico, D.F. Samael Aun Weor vous parle.

Mes amis, nous nous trouvons dans une ère de grandes inquiétudes. Il est nécessaire de réfléchir profondément, de réviser nos principes, d'imposer un ordre dans notre mental, dans le but de nous orienter sagement sur le Sentier de la Révolution de la Conscience...

L'ÉVOLUTION et l'INVOLUTION sont deux lois qui travaillent de façon coordonnée et harmonieuse dans toute la création. Toutes les deux, par elles-mêmes, constituent l'axe mécanique de la Nature.

Il y a Évolution dans le grain qui germe, dans la plante qui croit et se couvre de fleurs et de fruits. Il y a Involution dans l'arbre qui perd ses feuilles, qui se fane, qui décroît et, pour finir, devient un tas de bois.

Il y a Évolution chez la créature qui est en gestation à l'intérieur de la matrice, chez l'enfant qui grandit et se développe, chez le jeune, chez l'homme mûr tanné par le soleil. Il y a Involution chez le vieillard qui retombe en enfance et qui, finalement, meurt.

Il y a Évolution dans le monde qui surgit du Chaos avec une vie puissante et active. Il y a Involution pour la planète qui expire et qui devient finalement une nouvelle Lune.

Nous ne rejetons pas la Loi d'Évolution, mais nous comprenons que ni elle, ni sa soeur jumelle l'Involution, ne peuvent nous conduire à l'Autoréalisation Intime de l'Être.

Lorsque nous faisons un dogme de la Loi d'Évolution, nous devenons des créatures retardataires et inutiles. Ainsi, je vous invite donc à la révision complète de vos principes...

Dans la Nature, il existe des phénomènes extraordinaires, des phénomènes qui, souvent, dûment employés, nous offrent l'opportunité d'entrer sur le Sentier de la Révolution de la Conscience...

Il n'est pas superflu de se rappeler ce qu'est un SOLIOONENSIUS. Il se trouve que, de temps en temps, la comète Solni en s'approchant trop près du Soleil Baleaoto exerce sur lui une tension. Alors, lui-même fait également subir à notre Soleil Ors une terrible tension électrique qui, de ce fait, ébranle tout notre système solaire, y compris la planète Terre. Voilà ce qu'est exactement un Solioonensius.

Rappelons-nous le Solioonensius de 1917, dont le résultat fut la Révolution Bolchevique en Russie. Dans l'ancienne Égypte des Pharaons, on se rappelle aussi deux Solioonensius qui ont provoqué de gigantesques hécatombes...

Ainsi donc, chaque fois que se produit un Solioonensius, cela provoque des désordres violents, de grands holocaustes humains et une effusion de sang.

Le Solioonensius qui provoqua la Révolution Française amena, en fait, une grande réforme sociale au monde entier. S'il est bien certain que le Solioonensius de 1917 provoqua la Révolution Bolchevique, il n'en est pas moins certain que dans la même Russie Soviétique surgirent de grands Initiés qui fondèrent des Écoles de Régénération.

Ainsi, tout Solioonensius peut donc être utilisé pour la RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE.

L'effet du Solioonensius de 1917 se ressent encore et, s'il est bien vrai que, de nos jours, il y a du chaos, de la faim, de l'anarchie, du désordre dans le monde, il n'en est pas moins certain également qu'a surgi notre Mouvement Gnostique Révolutionnaire.

Il est bon de savoir, une fois pour toutes, que nous, les gnostiques, nous foulons le Sentier de la Révolution de la Conscience. C'est de ce dernier que le Christ nous a parlé dans son Évangile lorsqu'il a dit : « Étroite est la porte et resserré est le chemin qui conduit à la lumière, et rares sont ceux qui le trouvent ».

Ce que nous sommes en train de dire, mes très chers jeunes gnostiques, ne peut jamais être compris par ceux qui suivent le sentier du Bon Maître de Maison. Le grand Kabîr Jésus, se référant à ces derniers, disait : « Hypocrites pharisiens, sépulcres blanchis, perverse génération de vipères, vous qui nettoyez l'extérieur du plat et du verre, mais dont l'intérieur est rempli de saleté ». Il les a aussi comparés à des sépulcres blanchis, à des frères de l'extérieur, mais dont l'intérieur est rempli de toutes sortes de pourritures et d'os de cadavres.

Qu'entend-on par « BON MAÎTRE DE MAISON » ? Que doit-on comprendre par « Celui qui suit le chemin du Bon Maître de Maison » ? Écoutez, le sentier du Bon Maître de Maison est le sentier des réactionnaires, de ceux qui détestent la Révolution de la Conscience, des gens retardataires et en régression.

Nous, les gnostiques, nous sommes différents : nous foulons un CHEMIN DE RÉBELLION PSYCHOLOGIQUE car nous savons que celui-ci, en lui-même, est le seul qui peut nous conduire à la Libération Finale.

Il y a encore, dans l'atmosphère, l'effet ou les effets du Solioonensius de 1917 et nous devons profiter de ces effets, de ces vibrations, non pour nous mettre, comme les autres, sur le sentier régressif ou réactionnaire, ou simplement anarchique et sanglant, mais plutôt sur le Chemin de la Révolution de la Conscience.

Mes amis, il est urgent de comprendre l'état dans lequel nous nous trouvons actuellement. Autrefois, à l'époque de la Lémurie – à l'époque où lait et miel jaillissaient des rivières d'eau pure de vie –, l'humanité était gouvernée par le PRINCIPE FULASNITANIEN. Ce principe donnait aux êtres humains une vie très longue. Alors, normalement, on pouvait vivre 10 à 15 siècles. Ce temps était plus que suffisant pour former en nous-mêmes les Corps Existentiels Supérieurs de l'Être.

Aujourd'hui, tout est différent : l'espèce humaine est maintenant gouvernée par le PRINCIPE ITOKLANOS qui est assurément un principe animal. On meurt au moment où on y pense le moins, l'existence a été bien trop écourtée...

Dans l'Égypte des Pharaons, on arrivait encore à vivre jusqu'à 140 ans. Au Moyen Âge, l'espérance de vie était entre 90 et 110 ans, mais maintenant, à l'heure actuelle, on ne vit quasiment plus. Ainsi donc, en vivant selon le principe de la vie animale (Itoklanos), nos existences sont généralement éphémères...

Si, à l'époque de la Lémurie, lorsqu'on vivait en concordance avec le grand Principe Fulasnitanien, le temps était plus que suffisant pour créer les Corps Existentiels Supérieurs de l'Être et pour éliminer de notre nature tout élément inhumain, maintenant tout est différent. Nous avons inévitablement besoin de travailler de manière intensive sur nous-mêmes, dans le but de nous auto-réaliser rapidement, car la vie est devenue bien trop brève. En ce moment, c'est à peine si l'on atteint 60 ou 70 ans ; l'existence s'est écourtée de telle manière que l'on ne vit quasiment plus...

Donc, en révisant nos principes, en étudiant notre position dans la vie, nous pouvons vérifier par nous-mêmes que la jeunesse est fugace et qu'elle se fane comme une fleur en très peu d'années. Il est donc nécessaire que les jeunes gnostiques réfléchissent davantage...

Lorsqu'on est jeune, on se sent tellement fasciné par sa propre jeunesse, qu'on en arrive à oublier la vieillesse. Lorsqu'on parle de la vieillesse à un jeune, il considère cette dernière comme quelque chose de bien trop lointain, pour laquelle il dit : « Cela ne vaut pas la peine de s'en inquiéter ». Cependant, les faits sont les faits : les années passent rapidement, et voilà qu'arrive la vieillesse lorsqu'on s'y attend le moins...

Certains jeunes ont été enthousiasmés par l'Autoréalisation Intime de l'Être. Il y en a qui ont accepté avec plaisir les Principes de la Révolution de la Conscience, mais, fascinés par la jeunesse, ils se sont seulement décidés à faire le travail sur eux-mêmes à la fin de leur vie, lorsqu'il était trop tard. Alors, il est clair qu'ils n'ont pas pu finir l'Oeuvre et qu'ils ont dû la reporter à une existence future.

Si les jeunes se proposaient de profiter vraiment du temps, ils pourraient réaliser tout le Grand Travail en une seule existence, ici et maintenant...

En cet instant, il me vient en mémoire le cas de Bernard le Trévisan, le grand alchimiste médiéval. Cet homme commença jeune, et il réalisa son travail, il fit le Grand Oeuvre en 56 ans.

Si les jeunes savaient profiter du temps, ils parviendraient à réaliser tout le Grand Oeuvre dans cette même existence. Malheureusement, comme je l'ai déjà dit, ils se laissent étourdir par la brillante beauté de leurs 18, 20 ou 25 ans...

Je veux, au moyen de la présente cassette, inviter la jeunesse gnostique à une révolution. Il ne s'agit pas d'une révolution de sang et de beuverie, non. Je veux me référer, de manière emphatique, à quelque chose de plus grand : à la Révolution de la Conscience ! Réaliser le Grand Oeuvre en soi-même est le plus important...

Je veux vous dire, de manière emphatique, que si vous vous dédiez vraiment au Grand Travail, vous pourrez, si vous le voulez, vous transformer maintenant même en Dieux terriblement divins, avec des pouvoirs sur le feu, sur l'air, sur l'eau et sur la terre.

Malheureusement, l'ANTÉCHRIST, à notre époque, est devenu manifeste, et il est évident qu'il maintient les multitudes fascinées. L'Antéchrist existe au fond de chaque créature humanoïde...

On a beaucoup parlé du Moi psychologique, mais, aujourd'hui, il est nécessaire de vous rappeler l'Antéchrist. Celui-ci, en lui-même, est la racine même de l'Ego, du moi-même, du soi-même. Il est, pour ainsi dire, la réflexion, le détournement ou l'ombre antithétique du Christ Intime à l'intérieur de chaque être humain.

On dit que l'Antéchrist, la Grande Bête de l'Apocalypse, a sept têtes et dix cornes. Cela nous rappelle les sept péchés capitaux : colère, convoitise, luxure, envie, orgueil, paresse, gourmandise.

Quant aux dix cornes, il n'est pas superflu de se rappeler la Roue de l'Arcane 10 du Tarot, la roue fatale du Samsara. C'est pourquoi on dit que la Grande Bête monte de l'Abîme et va à sa perdition.

Devant la Grande Bête se trouve le faux prophète : l'Ego, la Bête à deux cornes qui dit des merveilles sur l'Antéchrist.

Bien, une fois cela compris, nous devons savoir que l'Antéchrist est l'auteur de beaucoup de merveilles apparentes : bombes atomiques, fusées qui voyagent vers la Lune, machines en tous genres, etc.

Qui ne s'incline pas devant la Bête ? Qui ne l'adore pas ? Tous disent : « Il n'y a rien de tel que la Bête » et, prosternés, ils la vénèrent. Donc, la jeunesse ne doit pas se laisser fasciner par tous les miracles trompeurs de la Grande Bête.

Sachez donc que la fausse science moderne provient directement de l'Antéchrist. Mais elle est fascinante et tous s'agenouillent devant elle. Lorsque quelqu'un ne s'agenouille pas devant la Bête, les autres le critiquent en le considérant comme retardataire, démodé. Ainsi donc, cette fascination que produit la Bête est épouvantable...

Les gens ont oublié qu'il existe la SCIENCE PURE. Les gens ont préféré la pourriture des théories modernes et les miracles et prodiges trompeurs de l'Antéchrist. Voilà le danger le plus grave pour la jeunesse moderne, pour la Jeunesse Gnostique Révolutionnaire.

Les jeunes doivent apprendre à utiliser tous les systèmes et moyens de locomotion, de transport, etc., mais sans se laisser fasciner par les miracles de l'Antéchrist. Les jeunes ne doivent pas oublier qu'il y a une Science Pure qui est très loin de cette pourriture de théories modernes.

Lorsqu'on s'autoréalise intimement, on a le droit de pénétrer dans l'amphithéâtre de la Science Cosmique. On reçoit alors l'ÉLIXIR DE LONGUE VIE et on s'immortalise avec son corps physique, en pouvant vivre au-delà de la normale : des milliers et des millions d'années.

L'Antéchrist a-t-il déjà fait un sérum qui nous permette de vivre des millions d'années ? Cependant, l'Antéchrist fascine, et c'est pourquoi la jeunesse doit avancer avec beaucoup d'attention...

Celui qui atteint l'Autoréalisation Intime de l'Être peut transmuter le plomb en or et connaître la Médecine Universelle avec laquelle il peut réaliser des guérisons surprenantes, extraordinaires, merveilleuses. L'Antéchrist ne connaît rien de cela.

Celui qui atteint l'Autoréalisation Intime de l'Être aura le bonheur de pouvoir être admis dans des groupes qui naviguent de Galaxie en Galaxie. L'Antéchrist, c'est à peine s'il peut arriver sur la Lune dans des fusées très mal faites.

C'est pourquoi, jeunes gnostiques, je vous invite à l'Autoréalisation Intime de l'Être... Je vous invite à prendre le Sentier de la Révolution de la Conscience... Je vous invite à prendre le Chemin de la Rébellion Psychologique... Il est nécessaire de ne pas vous laisser fasciner par l'Antéchrist. Il est urgent de travailler sur vous-mêmes ici et maintenant.

Le moment est donc venu de réviser vos principes et d'entrer en rébellion psychologique contre toutes ces fascinations que produit la Grande Bête. Rappelez-vous, jeunes gnostiques, que les temps de la fin sont arrivés, et que, en ce moment, l'Inique, l'Antéchrist, se manifeste à travers tous les cerveaux des scientifiques et au moyen de l'intellect de tous les gens. Paix Invérentielle !

SECONDE PARTIE

Nous avons besoin d'organiser la Jeunesse Gnostique de tout l'hémisphère occidental, avant de commencer notre marche triomphale sur les territoires de l'Europe et de l'Asie !

Que les Gnostiques comprennent, que la Jeunesse Gnostique comprenne qu'en cette période l'humanité est dégénérée et que c'est aux jeunes gnostiques pleins d'énergie et de vitalité qu'il appartient de prendre le taureau par les cornes !

Que la Jeunesse Gnostique Révolutionnaire comprenne, que ces escadrons de la bataille comprennent que plus rien ni personne ne pourra vous arrêter dans cette marche lumineuse et triomphale !

Que la Jeunesse Gnostique, complètement indépendante de tant de préjugés et d'idées préconçues, de théories et de choses absurdes, se prépare vraiment pour initier une Nouvelle Ère ; coûte que coûte !

Jeunesse Gnostique ! (applaudissements) Jeunesse Gnostique Révolutionnaire, rebelle, criez avec moi :

– À la bataille !

– À la bataille ! (ils répètent tous)

– À la bataille !

– À la bataille !

– À la bataille !

– À la bataille ! [applaudissements]...