Conséquences Peu Connues de l'Adultère

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Conséquences Peu Connues de l'Adultère

Message le 23 mai 2012, 19:25

L'Adultère :

La femme étant l'élément « passif », il est clair qu'elle recueille et emmagasine les résultats de l'acte sexuel de tous les hommes qui pratiquent l'adultère avec elle. Ces résultats sont des substances atomiques des hommes avec lesquels elle a effectué l'acte sexuel. Lorsqu'un homme a des relations sexuelles avec une femme qui a appartenu à un autre homme ou à d'autres hommes, il absorbe alors les essences atomiques de ces autres hommes et ainsi s'empoisonne lui-même.

Ceci est un problème extrêmement grave pour les frères qui sont en train de dissoudre le Moi ; il se produit alors que ces frères doivent lutter non seulement contre leurs propres défauts, mais contre les erreurs et défauts de ces autres hommes avec qui leur femme a eu un contact sexuel.

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... assion.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Conséquences Peu Connues de l'Adultère

Message le 3 juin 2012, 09:45

Si un Alchimiste, par exemple, a une Épouse-Prêtresse et soudain laisse l'Épouse-Prêtresse (et étant en plein rendement sexuel, il va se mettre avec une autre femme), donc IL EST ADULTÈRE.

Pourquoi ? Parce que deux courants mélangés à l'intérieur de l'Épine Dorsale s'entrechoquent. Un Alchimiste est chargé d'un courant électrique et, si après il se met avec une autre femme, alors le courant contraire se mélange avec le premier courant (avec celui qu'il portait dans son organisme), et il en résulte un court-circuit, et alors UN FIL BRÛLE, celui par où monte le Serpent Sacré ; ce Fil est le NADI CHITRA.

De sorte que si le Nadi Chitra brûle, alors le Serpent (c'est-à-dire le Soufre mélangé au Mercure, qui a la forme du Serpent) DESCEND D'UNE OU DE PLUSIEURS VERTÈBRES selon l'ampleur de la faute. L'adultère est donc très grave.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=2903

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Conséquences Peu Connues de l'Adultère

Message le 12 septembre 2012, 23:18

D. Maître, un couple avec des problèmes...

M. Oui...

D. Et qui veut le divorce comme solution, autrement dit qui...

M. Eh bien, vraiment, c'est négatif ; car Jésus-Christ a stipulé dans l'Évangile quand est-ce qu'on doit divorcer. LE DIVORCE EST SEULEMENT JUSTE EN CAS D'ADULTÈRE. Et si la femme part avec quelqu'un, sans raison, et qu'elle laisse le pauvre mari abandonné, ou simplement si elle se met avec un autre homme, il y a adultère ; et donc, dans ce cas, le divorce est licite.

Mais, dans le cas où ils veulent divorcer pour incompatibilité de caractères (par exemple, aux États-Unis, une femme a divorcé d'un homme parce que l'homme ronflait beaucoup), divorcer ainsi, de cette manière, c'est donc simplement un délit et l'avocat qui prononce ces divorces PAIERA indubitablement du KARMA...

Dans le cas où la femme s'avère un problème pour l'homme, ou si le mari s'avère un autre problème pour la femme, il ne reste alors pas d'autre remède que de se supporter. Pourquoi ? Parce que le MARIAGE, le foyer, est un GYMNASE PSYCHOLOGIQUE merveilleux...

D. Mais, Maître, même dans le cas où l'homme injurie gravement la femme et va à l'encontre de son honneur et de sa dignité ?

M. Eh bien, vraiment, même dans ce cas, si la femme est suffisamment intelligente, elle profite de l'homme pour S'AUTO-DÉCOUVRIR. Voyons, qu'est-ce qui a été injurié ? L'amour-propre, l'orgueil, quoi ?

D. Bon, dans le cas spécifique où il lui dit qu'elle est infidèle et qu'elle amène des hommes à la maison, et toute cette série de questions...

M. Et alors, bien sûr, elle se sent offensée dans sa dignité, dans son honneur. Allons, allons !... Avec ce type de pensées, il n'y aurait pas de gymnases psychologiques, et comment ferez-vous pour vous auto-découvrir, s'il n'y a pas de « gymnase » ? Les GYMNASES LES PLUS DIFFICILES SONT UTILES POUR L'AUTO-DÉCOUVERTE de soi-même, parce que, je le répète, dans ces « gymnases » les défauts cachés affleurent spontanément, et si nous sommes alertes et vigilants comme la vigie en temps de guerre, alors nous les voyons.

Comme c'est touchant quand on découvre qu'on a le Moi de l'amour-propre et qu'une autre personne l'a blessé ! On peut alors s'offrir le luxe de le réduire en poussière.

Comme c'est touchant lorsqu'on découvre qu'on a de l'orgueil et que cet orgueil a été blessé ! Alors, une fois cette découverte faite, il faut donc travailler sur le Moi de l'orgueil, pour le réduire en poussière. Comme c'est touchant de savoir qu'on a de la colère, lorsque le conjoint ou la conjointe l'a blessée, parce qu'on peut alors travailler à l'aise le démon de la colère.

Ainsi, le GYMNASE PSYCHOLOGIQUE DU FOYER est extraordinaire, et celui qui veut divorcer parce que le gymnase est dur ressemble au petit garçon paresseux qui ne veut pas aller à l'école, et si on l'envoie à l'école, il s'en échappe. Ici, au Mexique, nous disons qu'il « se va de pinta » (il fait « l'école buissonnière »). Je ne sais pas comment on dit là-bas, au Venezuela...

D. « Se pinta de colores ! »...

M. Ah, oui... ça c'est bien !...

D. Maître, vous avez dit que l'unique cause de divorce était le cas où la femme était infidèle à l'homme.

M. Oui...

D. Généralement, dans nos pays, c'est l'homme qui est infidèle à la femme, cela est-il une cause de divorce ?

M. Eh bien, l'homme est le numéro 1, la femme, le numéro 2. Je ne veux pas dire que les hommes peuvent s'offrir le luxe de pratiquer l'adultère et qu'ils ne vont pas, pour cela, payer du Karma. Il est clair que si un homme pratique l'adultère, il paie du karma ; mais entre adultère et adultère, il y a des différences.

Il se trouve qu'ÊTRE UNE FEMME est UNE TERRIBLE RESPONSABILITÉ. Si un homme commet l'adultère hors de son foyer, il peut même engendrer des enfants, mais son foyer continuera comme avant (à moins qu'il soit un fripon). Mais si une femme commet l'adultère hors de son foyer, que se passe-t-il ? Elle amènera de nouveaux enfants dans son foyer, des enfants qui ne sont pas de son mari, et le mariage sera adultéré, comme un médicament auquel on ajoute un autre remède et qu'on les mélange. Ce médicament est adultéré...

D. Maître, à quoi est due cette différence entre l'homme et la femme ?

M. Eh bien, c'est très clair : parce que l'homme ne porte pas de jupe, IL N'A PAS DE JUPE, c'est la femme qui la porte. Et le fait qu'elle amène alors au mari des enfants d'autrui et qu'elle mélange des sangs étrangers à l'intérieur de sa famille, c'est donc très grave, c'est un attentat contre l'unité de la famille. Par contre, l'homme, eh bien, s'il « a fait une gaffe », s'il a commis l'adultère et qu'en revenant à la maison, il a l'estomac ou la panse « vide », il n'y a pas de problème « collé contre l'épine dorsale », elle lui donnera tout au plus son assiette de nourriture et c'est tout, mais rien de plus, il ne s'est rien passé, sauf si on lui a fait perdre sa virginité, mais je ne crois pas qu'un homme ait ce problème. De sorte qu'en conclusion : L'ADULTÈRE EST PLUS GRAVE CHEZ LA FEMME. C'est pour cela, précisément, qu'à l'époque de Moïse, on lapidait publiquement les femmes qui étaient adultères, car en étant adultères, elles mettaient fin à leur foyer, elles le réduisaient en poussière.

D. Maître, si l'on dit cela aux hommes, maintenant, imaginez [...]

M. C'est grave, nous n'allons pas le dire !

D. Maître...

M. Voyons, dis-moi...

D. Et quel karma paye une dame qui commet ce délit, de cette manière ?

M. Écoute, je vais te le dire : supposons qu'une femme vive avec un homme et il s'avère que, du jour au lendemain, elle tombe amoureuse d'un autre gars, comme nous disons, nous, les Mexicains. Alors, que se passe-t-il ? Elle s'en va avec ce type, n'est-ce pas ? Très bien, rien ne s'est passé, n'est-ce pas ? Mais dans la nouvelle existence, les deux vont se rencontrer de nouveau, et elle retourne vers son petit mari et le mari revient vers elle, et ils s'aiment de nouveau, mais maintenant, LES RÔLES ONT CHANGÉ, il s'avère que c'est le petit mari qui s'en va et elle reste célibataire, payant le karma pour le reste de sa vie... Ça va ?

D. Maître, et si un couple a 18 ans de mariage...

M. Combien dis-tu ?

D. 18 ans de mariage, un mariage...

M. Oui...

D. Et que cela fait déjà dix ans qu'ils vivent comme des frères, sans avoir de relation sexuelle et que, soudain, la femme connaît la Gnose et qu'elle tombe amoureuse d'un homme gnostique, et si elle épouse un homme gnostique, et l'homme lui dit : « bon, tu peux faire ce que tu veux car cela ne m'intéresse pas »...

M. Bon, dans ce cas, c'est pour cela que je te dis que la responsabilité de la femme est plus grave. L'homme peut s'offrir le luxe, après dix ans sans relation sexuelle avec sa femme, parce que sa femme est malade, ou bon, pour quoi que ce soit (pour X raisons), il y a tant de choses, pour quoi que ce soit. S'il y a dix ans, supposons, qu'un homme n'a pas de relation sexuelle avec sa femme pour « X raisons », etc., il est clair que là, lorsqu'un homme n'a pas eu de relation sexuelle depuis dix ans avec sa femme, cet homme est, en fait, déjà célibataire, et s'il « entre » une autre femme dans sa vie, s'il « se met » avec une autre femme, il ne commet pas de délit, car il est célibataire.

Le cas de la femme est différent, malheureusement, c'est plus grave, par le fait qu'elle ramène de nouveaux enfants à la maison, ou simplement parce que, comme elle est la base du foyer (car c'est la femme qui forme le foyer), elle le pervertit, le détruit. Ce n'est pas seulement pour elle, mais pour la famille. De sorte qu'il y a une double responsabilité. J'en parle à vous, qui êtes des femmes ; franchement, je ne voudrais pas être à votre place, vous savez ? C'est une DOUBLE RESPONSABILITÉ, je le répète. Nous, les hommes, nous sommes différents, n'est-ce pas ? Car nous sommes des hommes, mais la femme a une plus grande responsabilité, c'est-à-dire que ses responsabilités sont supérieures.

D. Au cas où l'homme part du foyer, après être passé dix ans sans avoir eu de relation sexuelle avec sa femme, peut-elle prendre un autre mari ?

M. Si c'est ainsi, oui. Mais si l'homme n'est pas parti, il ne lui reste pas d'autre remède que de le respecter. Maintenant, SI L'HOMME S'EN VA et que depuis dix ans elle n'a pas eu de relation sexuelle avec lui, ELLE A LA LIBERTÉ de prendre un autre homme. Là, oui ! Mais, une fois que l'homme a « pris le large » ; mais si la femme veut lui mettre une bonne paire de cornes sur le front, ce n'est pas bien. Bon, on m'a raconté une histoire très intéressante : un homme s'en alla aux enfers, et il s'avéra qu'il faisait très chaud ; il demanda un coca-cola, mais ils ne voulurent pas lui en vendre ; et il se retrouva face à face avec le Diable (ce sont des contes populaires, n'est-ce pas ?). Il lui dit :

- Monsieur, dites-moi, êtes-vous marié ? Le Diable lui répond :

- Insolent, effronté ! Ne vois-tu pas que je suis le Diable ?

- Bon, monsieur, je vous pose cette question car je vois des cornes sur votre front...

On dit que « le mariage n'est pas, précisément, une corne d'abondance, mais c'est plutôt une abondance de cornes »...

Bon, c'est un peu de plaisanterie, parce que nous devons parler délicieusement, amicalement, sans trop d'étiquette, comme une famille que nous sommes tous. Nous tous, nous sommes une famille. Voyons, une question par là, voyons ce que tu vas me dire ?

D. Maître, je voudrais vous poser une question : un mariage qui a quatre ans d'existence...

M. Parle un peu plus fort pour que ton verbe résonne jusqu'ici...

D. Un mariage qui a quatre ans d'existence...

M. Oui

D. Et ils n'ont pas réussi à concevoir un enfant... maintenant qu'ils transmutent, est-ce que ce sera possible ?

M. Bon, C'EST POSSIBLE. Pour concevoir un enfant, il ne faut pas tant de millions de spermatozoïdes ; un seul spermatozoïde mature qui s'échappe des glandes sexuelles de l'homme peut féconder une matrice. Il est possible qu'au moyen de la transmutation, il en résulte un petit enfant. Salue-le de ma part, veux-tu ?

D. Un homme peut-il parfaitement passer plusieurs années sans avoir de contact avec son épouse, bien que celle-ci ne soit pas malade ?

M. Bon, normalement, n'importe quel « animal intellectuel » ne peut durer aussi longtemps que tu le dis. Le plus souvent, il ne se retient même pas une semaine, tu sais ? Et qu'il reste ainsi, non, non, non ! Seul un gnostique qui n'a pas d'épouse et qui veut vraiment suivre le chemin direct peut s'offrir le luxe de durer jusqu'à des années entières SANS CONTACT SEXUEL, et encore, j'en doute, tu sais ? Ce N'EST PAS SI FACILE ; ce n'est pas du gâteau !

D. Que peut faire une femme au sujet d'un homme marié qui est dans son foyer et qui s'en va et qui revient de nouveau pour essayer de la garder opprimée, comme pour lui dire : j'ai un droit sur elle parce que c'est mon épouse, c'est-à-dire qu'il s'en va et tente de revenir pour la garder comme toujours...

M. Bon, c'est un tyran, ce type de bonhomme, on ne le recommande à personne, tu sais !

D. [...]

M. Bon, là oui, ça devient grave. La seule chose que je pense ici, c'est que si l'homme s'en va, s'il a une autre femme et qu'il vient de temps en temps...

D. Non, non, sans avoir une autre femme...

M. Ah ! Sans avoir une autre femme ! Alors, il ne lui reste pas d'autre remède que de l'attendre, tu sais ? Mais à l'instant où elle vérifie qu'il en a une autre et qu'il ne vient que de temps en temps, comme le Comte Dracula, pour frapper la pauvre « bonne femme », alors là : eh bien c'est fini ; il faut « filer » ! Là, le mieux, c'est le divorce !...

passage extrait de CONFÉRENCE N°173 : RÉPONSES AUX ÉNIGMES DES DAMES GNOSTIQUES : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=2964

Répondre

Retourner vers « Tantrisme noir ou gris et pratiques nuisibles »