Couples mixtes : sexualité normale et Ste Alchimie

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Couples mixtes : sexualité normale et Ste Alchimie

Message le 17 décembre 2011, 12:41

Autre titre possible : Est-il nécessaire de trouver compagnon ou compagne dans le même processus spirituel ?

je croyais que c'était préférable, parce qu'un gnostique qui ne veut pas répandre son semen qui se retrouve au lit avec une jouisseuse, ils vont avoir du mal à obtenir chacun ce qu'il recherche dans ce partage.

Mais les gnostiques ont une spiritualité où le comportement sexuel est très particulier, d'autres personnes engagés dans d'autres processus spirituels (à mon avis incomplets) n'auront pas cette prédominance pour le sexe.

Ce qui semble évident, c'est que deux gnostiques en couple, se soutiennent, ils ont le même objectif, la même vision.

Maintenant, Samael a pourtant parlé des couples de natures différentes, l'un gnostique engagé dans l'alchimie et l'autre dans la sexualité normale pas mais je n'ai pas retrouvé ses explications... mais je suis preneur.

Je vous donne les précisions d'Oscar sur ce cas tiré de son livre Questions au Coordinateur :

Q. Est-il possible, dans un couple où l'un des membres pratique une sexualité
normale dans laquelle il perd intentionnellement l'énergie sexuelle, que l'autre
conjoint, s'il pratique les postulats de la Sainte Alchimie, puisse arriver à
éveiller le Feu sacré?

R. Oui, oui c'est possible parce que devant la Loi, chacun est responsable de
ses actes. Le fait qu'un des conjoints pratique l'Alchimie et ne fornique pas,
fasse un super effort pour réaliser sa propre transmutation, lui donne un grand
mérite devant la Grande Loi. En outre, la Mère Divine de ce conjoint plaidera
devant la Loi divine pour qu'elle éveille le Feu de son fils ou de sa fille.

Q. Alors cette personne peut-elle vivre tous les processus de
l'Initiation, incarner le Christ, etc.

? R. Tous, mais il est clair que cela lui coûtera beaucoup plus qu'à une autre
personne aidée par son conjoint.

Q. Dans cette situation où seulement un membre du couple transmute les énergies,
celui qui vit la Gnose pourrait-il détruire dans l'Alchimie ses agrégats
psychiques sans invoquer avec son verbe
la Mère Divine, ni prononcer le montra KRIM?

R. Oui, il le peut parce que si nous partons du principe qu'un(e) célibataire,
sans époux ou sans épouse, peut éliminer jusqu'à 50 % de l'Ego moyennant des
sacrifices et des prières, à plus forte raison, un conjoint qui fait l'effort de
transmuter ses énergies, sans pouvoir compter sur l'appui mantrique de son
épouse ou époux, ni sur les prières de son compagnon ou compagne, s'il profite
de l'acte amoureux avec une grande force de concentration intérieure, de prière
mentale, ce conjoint pourrait éliminer les agrégats psychiques qu'il a
préalablement compris.

Q. Dans les faits, c'est différent si le couple est constitué de l'homme
gnostique ou de la femme gnostique ou vice versa, car quand c'est la femme qui
veut réellement faire un travail intérieur et que
l'homme ne veut pas, il y a un risque qui n 'existe pas dans le cas contraire :
ce risque est qu 'elle se retrouve enceinte. Dans ce cas, comment doit agir une
femme ?

R. Bien, l'idéal c'est que, dans ce cas, la femme parle avec son mari pour le
convaincre de ne jamais éjaculer à l'intérieur d'elle. Ainsi, elle évite ce
risque et profite de l'acte jusqu'où c'est possible. Donc, au moment de
l'éjaculation du mari, elle ne participe plus à l'acte sexuel pour qu'il ait son
éjaculation hors de l'utérus féminin. Si cela n'est pas possible, malgré qu'elle
ait essayé, la femme devra en assumer les conséquences, c'est-à-dire, que si
vient un enfant, elle laissera la grossesse suivre son cours et elle continuera
à travailler après l'accouchement.

Q. Pour éviter ce problème, et seulement dans ce cas, ne peut-on recommander
l'usage du préservatif?

R. Non, parce que cela ne servirait pas pour le Travail Intérieur. Il n'y aurait
pas la connexion électrique nécessaire, entre l'époux et l'épouse, pour que la
Mère Divine travaille comme il se doit.

Q. Pour continuer avec ce cas, pour celui qui n'est pas inté-ressé par la
transmutation de ses énergies, vivre une relation sexuelle dans laquelle le
conjoint essaie de vivre une sexualité très différente de la sienne, peut-il lui
causer un trouble psycho-logique?

R. Les préjudices ou problèmes psychologiques qui peuvent dériver d'une relation
sexuelle dans laquelle l'un pratique le Tantra et l'autre non, sont des
problèmes que les deux doivent assumer. Celui qui pratique le Tantra doit
assumer le poids que cela représente d'avoir une relation sexuelle avec
quelqu'un qui n'est pas intéressé par le raffinement de l'acte amoureux et à qui
il plaît de perdre son énergie sexuelle. Et celui qui ne veut pas participer au
Tantra doit aussi assumer n'importe quel problème psychologique qui dérive de
cette relation, parce qu'indubitable-ment cela va constituer un choc
psychologique. C'est le couple qui devra se poser la question s'il veut vivre ou
non cette vie sexuelle divisée, avec toutes ses conséquences.

Q. Si, par exemple, on rencontre ce cas chez un couple où c'est l'homme qui ne
souhaite pas vivre le Tantra. Ce dernier dit à sa femme que dans ces conditions
il ne peut pas continuer le mariage.
A-t-elle le droit de refaire sa vie?

R Oui, mais ce ne doit pas être elle qui prenne l'initiative. Que l'homme qui ne
veut pas continuer le mariage le fasse. Et malgré cela, il serait important
qu'elle prie l'Esprit Saint durant un certain temps avant de prendre une
décision de ce genre, au minimum un an, pour qu'il mette dans le mental et le
cœur de son mari la compréhension de l'importance de vivre les mystères sexuels.

passage extrait du livre : Oscar_Uzcategui_Questions_au_coordinateur_AGEAC (page 12 à 14), qui peut-être télécharger sur http://www.esnips.com/web/gnosisfr?docsPage=2#files

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Couples mixtes : sexualité normale et Ste Alchimie

Message le 7 janvier 2012, 12:27

13°) Si on est marié, disons ainsi, mécaniquement, quelle est la situation, quand on entre dans ce chemin. C'est-à-dire, s'il n'y a pas un complément parfait chez la femme, que peut-on faire, que doit-on faire ?

Eh bien, réellement, le mariage mécaniciste, est le "plat du jour". Toute la Terre est pleine de mariages mécanicistes, mais, si on rentre dans ces études, il faut devenir conscient, il faut comprendre d'abord, toute la doctrine, la comprendre à fond au moyen de l'étude et la réflexion. Maintenant, si le couple ne se complète pas bien, alors, il faut essayer de se débrouiller comme on peut.


14°) Et si on n'arrive pas à s'entendre avec elle ?

Bon ! que va-t-on y faire ? On ne saurait présenter le divorce à quelqu'un qui ne nous porte aucun dommage. Si la femme n'EST PAS INFIDÈLE à l'homme, pourquoi l'homme va-t-il lui présenter le divorce ? Ou vice versa : si l'homme n'est pas infidèle à la femme, pourquoi viendrait-elle lui présenter le divorce ? Il est licite de divorcer, uniquement pour raison de fornication, d'adultère.


15°) Et si le couple, en accord mutuel, décide de divorcer, parce qu'ils ne se complètent pas ?

Bon ; cela, c'est une "loi moderne" ; ce n'est pas stipulé par l'Instructeur du Monde. Ne doit nous intéresser, à l'exclusion (de toute autre), que la Doctrine enseignée par le Christ. Lui, est l'Instructeur ; seul l'Instructeur peut nous montrer le Chemin, et il est licite de présenter le divorce à la femme, uniquement pour cause d'adultère. Pour cette raison, oui, on peut lui présenter le divorce, mais que "nous ne nous entendons pas", non. J'ai vu par là, des annonces, parutions dans les journaux, où on dit qu'une femme a divorcé, parce que l'homme "ronflait trop".


16°) Pourquoi ronflait-il ?

Pour cela, parce qu'en dormant, il ronflait beaucoup. Ces petits détails insignifiants servent, aujourd'hui, dans la vie moderne, au divorce.

Au final, au vu de cela, nous devons être réfléchis. Beaucoup de femmes m'écrivent en disant que le "mari leur donne ou ne leur donne pas", qu'ils "les battent" et enfin, cinquante mille choses dans le genre. Et beaucoup d'hommes me disent "que font-ils avec cette femme ?", "qu'ils ne peuvent vraiment plus l'avoir, car elle est vraiment très méchante", ou qu' "ils se disputent beaucoup" ou qu' "elle ne lui sert plus sa nourriture", ou, enfin, beaucoup de choses. Croyez-vous, mes chers frères, que ces gens mettent le temps à profit ?

Je comprends qu'ils utilisent mal leur temps, car la vie pratique est le gymnase psychologique où nous devons nous auto-découvrir. Un homme qui se plaint de sa femme, étant gnostique, parce que sa femme a mauvais caractère, ou se plaint de ses défauts en général, croyez-vous qu'il soit préparé pour l'Auto-Réalisation Intime de l'Être ?

Au contraire, plus difficile est l'ambiance du foyer, spécialement, meilleure elle est, comme gymnase psychologique. C'est précisément au milieu des difficultés psychologiques, que nous pouvons nous auto-découvrir. Que ce moment est bon en lequel, tandis que la femme vous insulte, vous faites attention, pour voir quelle partie de l'Ego est en train de réagir ! Parfois, l'amour propre se blesse, parfois, le "Moi" de l'auto-importance se sent gêné, quelquefois, le moi de l'égoïsme blasphème et proteste... Ce gymnase psychologique vaut la peine ! il est formidable ! Cela n'est pas un motif de divorce.

Maintenant, il y a un petit problème, c'est un énorme problème ; cette affaire a de l'incidence sur la "Neuvième Sphère", sur la question sexuelle. Il y a des femmes qui ne veulent pas le travail dans la "Neuvième Sphère", pour rien au monde, qui le haïssent, et cela est extrêmement grave, extrêmement grave, extrêmement grave, il n'y aurait plus qu'une seule issue : travailler avec ce genre de femme, sans jamais lui parler de Gnose, jamais, ni d'Alchimie, car, si elle ne veut pas entendre parler de cela, si elle hait cela, alors, pourquoi lui en parler ? Il n'y a pas moyen, il ne faut rien lui dire, pas même une parole ! Le mari doit se transformer en une espèce d'artiste (il ne lui resterait d'autre remède), simuler qu'il est dans une connexion profane et même simuler qu'il a renversé le "Vase d'Hermès" (sans l'épancher, évidemment) ; c'est-à-dire, devenir un "comique" durant le travail.

Et si c'est le cas contraire, s'il se fait que c'est le mari qui ne veut pas la doctrine, qui ne veut pas transmuter, et que la femme veuille transmuter, il faut faire de même ; devenir une "artiste", suivre le courant de l'homme, lui faire croire que oui, elle est en train de forniquer - et non, elle ne le fait pas -. Avec son mental, elle fera les mantras (le I.A.O.) et fera tous ses travaux intérieurement, sans dire un seul mot. Il ne lui reste pas d'autre remède ; mais si, malgré tout, l'homme s'avère trop rusé, que fera la pauvre femme, dans ce cas ? Ou si la femme s'avère trop rusée, que fera le pauvre homme ? C'est un cas tellement grave, qu'il ne servirait à rien pour l'Auto-Réalisation, là, il ne resterait d'autre remède, que le divorce (ou le divorce, ou l'échec). De ces deux cas, lequel serait préférable ?

- Le divorce !

Évidemment, il n'y aurait pas d'autre remède.


17°) Il faut d'abord épuiser toutes les possibilités ?

Il faut les épuiser toutes, intégralement. Et si toutes les possibilités s'épuisent, et qu'il n'y a pas eu de possibilité, et si on veut se christifier, on doit tout laisser pour le Christ ; ou, dans ce cas, on va avec le Christ, ou on va avec les forces ténébreuses. On doit se décider, il ne lui reste d'autre remède.


18°) Un couple normal, dans la vie actuelle, peut travailler à 60 ans dans le Grand Oeuvre, avec la même puissance qu'à 40 ans, par exemple ?

Bon ; cela dépend, tu sais ? Cela dépend. Il y a des hommes qui, à 60 ans, peuvent à peine mâcher de l'eau, c'est-à-dire qu'ils n'ont plus de force pour le Grand Oeuvre. Mais il y a des hommes qui, à 60 ans, commencent à vivre, ils ont une grande puissance sexuelle. En quoi réside la différence entre les uns et les autres ? Eh bien tout simplement en ce que celui qui a gaspillé ses énergies créatrices, qui les a gaspillées dans les fornications et les adultères, en arrivant à 60 ans, est un impuissant, inévitablement. Mais si un homme a épargné la totalité de ses énergies, pendant toute sa vie, à 60 ans, il est tout nouveau.


19°) Et dans le cas de la femme ?

Dans le cas de la femme, c'est la même chose. Il y a des femmes qui, à 60 ans, boitent déjà, et il y a des femmes qui, à 60 ans, ont encore de la vigueur physique.


20°) La ménopause n'influe pas en cela ? Maître ?

J'ai vu une multitude de cas de femmes qui sont passées par la ménopause, et après être passées par la ménopause, elles suivent leur vie sexuelle normale ; elles passent leur âge critique, et ensuite, elles continuent à réaliser le travail.


21°) C'est-à-dire, qu'elles peuvent réaliser leur travail de transmutation, parfaitement ?

Parfaitement.


22°) Mais, puisqu'elle ne produit plus l'hormone féminine après la ménopause, il n'y a pas de problèmes pour effectuer la transmutation ?

Non, elle ne produisent plus 1'hormone féminine, mais si, les énergies sexuelles sont en activité, les énergies du Troisième Logos.


23°) Qui sont celles qui doivent se cristalliser, n'est-ce pas ?

Oui ! En cela, il y a des femmes qui, à l'âge de 40 ans claudiquent, car elles abusèrent du sexe. Celles qui abusent du sexe, arrivent à un certain âge, en lequel les organes sexuels s'atrophient, ou elles sont atteintes de maladies diverses, anomalies, dérangements, et, bien qu'elles veuillent travailler, elles ne le peuvent plus.


24°) Les personnes qui ont subi des amputations dans leurs organes sexuels, ne peuvent plus travailler dans le magistère du Feu ?

Bien, je vais vous dire une grande vérité, applicable aux deux sexes : si on rend un homme eunuque, cet homme ne peut plus travailler, car comment ferait-il pour travailler ? Ou, si on extrait les ovaires d'une femme, dans quelle situation se retrouvera-t-elle ? N'est-elle pas la même que celle de l'eunuque ? Un eunuque, homme ou femme, peut-il, par hasard, travailler avec l'Energie Créatrice du Troisième Logos ? Évidemment, non, ceci n'est pas possible.

Dans ce cas, il ne reste d'autre remède à la femme ou à l'homme, que de se dédier à travailler sur la dissolution de l'Ego, jusqu'où cela lui est possible ; mettre le temps à profit, pour que, dans l'existence future, il naisse plus conscient et puisse continuer son travail.

extrait de la conférence : 150 questions posées au VM Samaël Aun Weor : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... n-Weor.php

Hors ligne Gemani
#3
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Couples mixtes : sexualité normale et Ste Alchimie

Message le 12 septembre 2012, 23:49

D. Vénérable Maître, dans le cas d'un mariage où seule la femme accepte et pratique l'Enseignement gnostique et où elle essaie par tous les moyens d'attirer le mari et de lui faire comprendre et accepter l'Enseignement, si, cependant, elle n'arrive à rien, que beaucoup de temps passe et que son changement n'a été possible ni avec de l'amour, ni avec de la diplomatie, est-ce correct de se séparer de cet homme ? Ou, dans le cas contraire, de se séparer de la femme dans le cas où il n'y a pas d'enfants, et s'il y en a, doit-on se résigner, ou ne doit-on absolument pas abandonner le conjoint qui n'accepte pas la chasteté ?

M. Au nom de la vérité, nous devons dire qu'il existe deux voies : la verticale et l'horizontale, et les deux forment une croix. Sur la ligne horizontale chemine monsieur Dupont et tout le monde ; cette ligne démarre avec la naissance et se termine par la mort. La verticale est différente : on y trouve les différents niveaux de la Conscience. Il se trouve que les deux lignes forment une croix et qu'elles se rencontrent exactement à l'intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant, ni un instant avant, ni un instant après. Il faut dire avec une certaine emphase qu'il n'est pas possible qu'un homme qui circule sur la verticale, qui est le Sentier de la Révolution de la Conscience, puisse s'entendre avec une femme de l'horizontale ou vice-versa.

S'il est bien certain qu'il y a de nombreuses femmes gnostiques aspirantes qui souffrent parce que l'homme n'est pas de la verticale, mais de l'horizontale, il n'est également pas moins certain qu'il y a aussi de nombreux hommes de la verticale qui souffrent parce que leur femme est de l'horizontale. La verticale et l'horizontale ne peuvent se comprendre, c'est comme vouloir mélanger de l'eau avec de l'huile. Si un homme de la verticale est marié à une femme de l'horizontale, il ne lui reste pas d'autre remède que de la supporter et de savoir être patient. Si une femme de la verticale se trouve malheureusement mariée avec un homme de l'horizontale, eh bien, c'est pareil, elle doit multiplier la patience jusqu'à l'infini. Que fera un homme qui doit pratiquer le Sahaja Maïthuna avec une femme de l'horizontale ? Elle, étant dans l'horizontale, ne pourra absolument pas aimer l'attitude de l'homme ou le Sahaja Maïthuna, alors celui-ci devra apprendre à supporter la chose, il devra savoir travailler avec la femme dans la Forge des Cyclopes, se taire, réciter mentalement ses mantras, feindre de pratiquer l'acte sexuel à la manière commune et courante de n'importe quel fornicateur, se retirer à temps.

Il est aussi très certain qu'une femme, par exemple, de la verticale qui se met à travailler dans la Forge des Cyclopes avec un homme de l'horizontale souffre et doit apprendre à transmuter ses propres énergies aux prises avec de grandes difficultés. Évidemment, l'homme de l'horizontale n'aime absolument pas l'attitude de la femme de la verticale ; bref, cette femme doit transmuter en feignant d'être fornicatrice sans l'être, en se taisant dûment, en récitant des mantras, c'est-à-dire en utilisant le verbe silencieux et en ne tombant jamais dans l'orgasme physiologique. Évidemment, le sacrifice est ainsi double, triple ; par conséquent, le résultat ne se fait pas attendre, c'est merveilleux.

Mais je ne conseillerais jamais à un homme d'abandonner sa femme, ni à une femme d'abandonner son homme ; si ce sont des jeunes mariés, ils doivent se supporter avec amour et avec une infinie patience. Le Sentier, le Chemin commence au foyer, à la maison ; si on n'est pas capable de diriger son foyer, on ne sert à rien pour le Sentier. La femme qui abandonne l'homme parce qu'elle est dans la verticale et que lui est dans l'horizontale ne pourra jamais fouler le Sentier de la Perfection. L'homme qui abandonne aussi la femme parce qu'elle est de l'horizontale et lui de la verticale ne pourra jamais non plus arriver à l'Autoréalisation intime de l'Être.

Celui qui veut s'autoréaliser, celui qui veut parcourir avec succès le Sentier du Fil du Rasoir, doit commencer par être un « bon maître de maison », savoir diriger son foyer avec harmonie, avec beauté, avec perfection. Ceux qui, dans la vie pratique, n'ont pas su organiser un foyer, ne servent pas pour le Chemin, ne servent pas pour le Sentier, ils ne peuvent jamais s'autoréaliser. J'ai pu observer que nombre de ceux qui parcourent actuellement le Sentier et qui n'ont pas su être de bons maîtres de maison se sont assurément avérés être un échec manifeste.

passage extrait de CONFÉRENCE N°174 : INQUIÉTUDES DES DAMES GNOSTIQUES : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=2965

Hors ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Couples mixtes : sexualité normale et Ste Alchimie

Message le 6 mai 2015, 04:43

Maintenant, il reste un petit problème ; il y a un problème : celui du travail, en soi, dans la Neuvième Sphère, la question sexuelle. Il y a des femmes qui ne veulent pour rien au monde du travail dans la Neuvième Sphère, qui le haïssent. C'est très grave, très grave, très grave. Il ne reste qu'une issue, travailler avec ce type de femme sans jamais lui parler de Gnose, ni d'Alchimie, car si elle ne veut pas en entendre parler, qu'elle haïsse cela, alors, pourquoi lui en parler ? Ce n'est pas la peine. Il ne faut rien lui dire.

Le mari devra alors devenir une espèce d'artiste, car il ne restera pas d'autre solution : simuler qu'il est dans une connexion profane et même simuler qu'il a renversé le Vase d'Hermès (sans le renverser, c'est clair). C'est-à-dire devenir comédien, durant le travail.

Et si c'est le cas inverse, s'il s'agit du mari qui ne veut pas la Doctrine, qui ne veut pas transmuter et que la pauvre femme, elle, veut transmuter, elle devra donc faire la même chose : devenir une artiste, ne pas contrarier l'homme et lui faire croire qu'elle est en train de forniquer, alors qu'elle ne l'est pas ; elle dira les mantras, le I.A.O., mentalement, et elle fera tous ses travaux intérieurement, sans dire une seule parole. Elle n'a pas le choix.

Mais si, malgré tout cela, l'homme s'avérait trop astucieux, dans ce cas, que ferait la pauvre femme ? Ou si la femme s'avérait très astucieuse envers l'homme, que ferait le pauvre homme ? Son cas est tellement grave que là, par contre, pour l'Autoréalisation, il ne lui resterait plus que le divorce. Le divorce ou l'échec. Des deux cas, lequel sera préférable ?

D. Le divorce !

M. Bien sûr, il ne resterait pas d'autre remède...

D. Il faut d'abord épuiser toutes les possibilités ?

M. IL FAUT TOUTES LES ÉPUISER, intégralement ! Et si, malgré qu'on ait épuisé toutes les possibilités et qu'il ne reste plus de remède possible, on veut se Christifier, il faut alors tout laisser pour le Christ : ou on va avec le Christ ou on va, dans ce cas, avec les forces ténébreuses. Il faut se décider, car il n'y a pas d'autre solution.

Extrait de la conférence 151 : Les infinies possibilités de l'alchimie : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... chimie.php

Répondre

Retourner vers « Sujets de synthèse sur le tantrisme blanc »