CONFÉRENCE N°244 : AVIS D'ALERTE À L'HUMANITÉ

Répondre
Avatar du membre
Messages : 294
Enregistré le : 01 septembre 2015

CONFÉRENCE N°244 : AVIS D'ALERTE À L'HUMANITÉ

Message le 13 juillet 2016, 07:20

CONFÉRENCE N°244 : AVIS D'ALERTE À L'HUMANITÉ

Traduction d'une conférence intitulée « AVISO DE ALERTA A LA HUMANIDAD »

Chers frères du Mouvement gnostique en Espagne : Paix Invérentielle ! Samael Aun Weor vous parle.

Chers frères gnostiques, c'est avec un grand plaisir que je m'adresse à vous tous en ces instants de crise mondiale et de banqueroute de tous les principes. L'heure est venue de lutter intensément pour l'humanité souffrante, puisque nous nous trouvons à un moment où tout est en crise...

Au nom de la vérité, nous devons dire que nous nous trouvons au commencement de la fin. Je parle ainsi, en ces termes, parce que la FIN DE NOTRE RACE ARYENNE est en vue. Nous savons bien que toute race a un début et une fin. La fin, pour les habitants qui peuplent la surface de la Terre, est inévitable.

Au nom de la vérité, nous dirons que, de même qu'il existe L'ANNÉE TERRESTRE, il existe aussi le Grand Cycle Solaire, la grande ANNÉE SIDÉRALE.

L'Année Terrestre, nous la connaissons, c'est le voyage de la Terre autour du Soleil en 365 jours et quelques fractions. Quant à l'Année Sidérale, les astronomes la connaissent bien. C'est le temps que met le Système Solaire d'ORS à voyager autour de la ceinture zodiacale. Ainsi, de même qu'il existe quatre saisons pour l'Année Terrestre, il existe aussi QUATRE SAISONS pour l'Année Sidérale. Une race ne dure pas plus que ce que dure un voyage du Système Solaire autour de la Ceinture Zodiacale, c'est tout. Une fois le voyage fini, la race est finie.

Notre race actuelle commence avec le chapitre VI de la « Genèse » et elle prend fin avec « l'Apocalypse » de saint Jean... le Lac Ardent de feu et de soufre qui est la Seconde Mort. Ainsi, concrètement, nous dirons qu'un changement géologique fondamental va s'opérer très rapidement sur l'écorce de notre monde Terre ; ces changements ont toujours lieu à la fin de l'Année Sidérale. Le présent voyage a débuté après le Grand Déluge universel, c'est-à-dire après la submersion du Continent Atlante au fond de l'océan qui porte son nom (l'Atlantique). C'est au début de ce voyage dans lequel nous sommes encore qu'a commencé notre race, c'est-à-dire la race qui peuple actuellement le monde, en d'autres termes, la race Aryenne.

Évidemment, la fin de la race est en vue, car la fin du voyage est aussi en vue. Le voyage a commencé à l'ÈRE DU VERSEAU, et le Système Solaire est retourné à l'Ère du Verseau. En ce moment, nous sommes dans l'Ère du Verseau. Ainsi, le commencement de la fin est bien un fait et nous y sommes...

Si nous lisons MATTHIEU, selon la Science, nous nous rendrons compte que tout ce qui est écrit dans le Sermon prophétique coïncide avec l'époque actuelle : on parle de « guerres, de rumeurs de guerres, de Jérusalem entourée d'armées, de pestes, de tremblements de terre de toutes parts », etc. Ce sont les signaux du commencement de la fin...

SAINT LUC, selon la Lumière, nous parle de quelque chose de différent : de l'Âge d'Or, de la future race après le Grand Cataclysme, du Nouvel Âge qui vient après le grand désastre qui attend notre globe terrestre et l'humanité... Ainsi, il est nécessaire de comprendre qu'en ces instants précis où nous nous trouvons, il se passe des choses qui indiquent le commencement de la fin, et c'est le voyage de notre Système Solaire autour du Zodiaque qui se termine, car le voyage, je le répète, a commencé en Verseau et il se termine en Verseau, or nous sommes déjà dans le Verseau...

En partant de tous ces principes, de toutes ces explications, nous éclaircirons beaucoup de choses. Les quatre Saisons de l'Année Sidérale sont : le Printemps – c'est-à-dire l'ÂGE SOLAIRE –, l'Été – l'ÂGE D'ARGENT –, l'Automne – l'ÂGE DE CUIVRE –, l'Hiver – l'ÂGE DE FER.

Dans l'Âge d'Or de toute race, il n'y a pas de frontières, il n'y a pas de guerres, il n'y a pas de partis politiques, il n'y a pas de haines, la Terre entière est un Paradis, personne n'a en lui l'Ego animal, c'est pourquoi tous les êtres sont remplis d'amour et de félicité. Dans l'Âge d'Argent, tout ce bonheur décroît un peu, mais cela continue. Dans l'Âge de Cuivre, l'Ego prend définitivement de la force, il se développe de manière inouïe en chaque créature, les frontières, les guerres s'installent ; et à l'Âge de Fer qui est l'Âge actuel, tout n'est que désastre, la Terre se remplit de haine et de guerres épouvantables.

Ainsi, Âge d'Or, le Printemps. Âge d'Argent, l'Été. Âge de Cuivre, l'Automne. Âge de Fer, l'Hiver. En ce moment, nous sommes dans l'Âge de Fer...

Lors de sa vision, le prophète DANIEL a vu une grande mer d'où sortaient quatre Bêtes. La première avait un corps de Lion et des ailes d'aigle, mais on lui a donné un cœur d'Homme, c'est l'Âge d'Or. La seconde avait la forme d'un ours, l'Âge d'Argent. La troisième ressemblait à un sphinx, l'Âge de Cuivre. La quatrième était très différente des trois autres bêtes, complètement différente : elle était en fer et ses dents, ses sabots et ses griffes, tout était en acier, et elle détruisait tout ce qu'elle touchait, elle pouvait même faire la guerre contre les Saints du Très Haut et les jeter à terre ; c'est l'Âge de Fer, celui de l'horrible hiver où nous nous trouvons actuellement.

Ainsi, les quatre Bêtes représentent les quatre Âges du monde. Lorsque le prophète Daniel demanda quand viendrait la fin de la bête, de la quatrième (une Bête si différente de toutes les autres qu'elle pouvait même détruire la Nature et faire la guerre contre les Saints et créer le désordre, de manière épouvantable), la réponse fut la suivante : « Cela arrivera d'ici un temps, des temps et la moitié d'un temps »...

Et Daniel a vu le moment, alors, où à la fin, la quatrième Bête serait détruite et le Royaume remis aux Saints du Très Haut, mais, je le répète, cela aura lieu « d'ici un temps, des temps et la moitié d'un temps »…

Paroles qui ont été dites à Daniel ; « un Temps » : l'Âge d'Or ; « des temps » : les Âges d'Argent et de Cuivre ; et la « moitié » : la moitié de l'Âge de Fer.

Ainsi, si nous nous soumettons aux calculs Brahmaniques en relation avec le Kali-Yuga, nous en arrivons à la conclusion que nous sommes à la moitié de l'Âge de Fer, exactement à la moitié ; cela nous indique la fin de la Grande Bête, la fin de la quatrième Bête.

Et quant au Roi Nabuchodonosor, il a eu un rêve, et alors il a fait appel à ses interprètes pour qu'ils l'interprètent (mais il a exigé des interprètes qu'ils soient capables de connaître le rêve qu'il avait eu, sinon il ne les soumettait pas à l'interprétation). Beaucoup ont essayé de l'interpréter (en Babylonie) et ils n'ont pas pu, car la première chose qu'exigeait le Roi était qu'ils devinent le rêve ; il ne le leur racontait pas, mais ils devaient le deviner, et c'était grave, car aucun ne pouvait le faire ; et comme ils ne le pouvaient pas, ils ont été jetés aux fauves, ils ont été jetés en prison, ils ont été tués, mais il y en a un qui, par contre, put le faire : ce fut Daniel ! Il abandonna volontairement son corps physique, au moyen de procédés intéressants que nous, les gnostiques, nous possédons encore.

Hors de sa forme dense, physique, il se mit à examiner quel avait été le rêve du Roi, et il est clair qu'il le sut. Et le lendemain, il se présenta au Palais Royal pour donner l'interprétation. Et il dit au Roi :

– « Seigneur, tu as vu dans tes rêves une grande statue : la tête était en or, la poitrine et les bras étaient en argent, le ventre en métal, c'est-à-dire en cuivre, et les jambes et les pieds en partie en fer et en partie en terre cuite »... et il lui dit : « Ce sont les quatre Règnes qu'il y aura dans le monde »...

Et il expliqua l'histoire des quatre Règnes (bien qu'il ait adapté cette interprétation aux choses de cette époque ; mais que celui qui a de la compréhension comprenne, car ici il y a de la Sagesse). Il est clair que le Roi fit mettre la pourpre sur le corps de Daniel, un collier à son cou...

Voilà les quatre Âges : celui d'Or, celui d'Argent, celui de Cuivre et celui de Fer. Celui de Fer « est en partie en fer et en partie en terre cuite », c'est-à-dire que le règne est en partie fort et en partie fragile et faible, et qu'« il sera brisé comme un vase de potier » dans très peu de temps...

Notez que, en plus de la catastrophe finale qui survient toujours dans les derniers instants du grand voyage de notre Système Solaire, il y a quelque chose qu'il vaut la peine de prendre en compte. Je me réfère à la planète HERCOLUBUS, qui est maintenant appelée « Barnard I » par les astronomes.

Cette planète est immense, environ six fois plus grande que Jupiter, et elle atteint notre orbite terrestre exactement à la fin de chaque voyage de notre Système Solaire autour de la Ceinture Zodiacale. Et, évidemment, elle produit d'épouvantables cataclysmes...

Lorsqu'elle est arrivée à la fin du voyage ATLANTE, ce continent a sombré au fond de l'océan, avec tous ses millions d'habitants. Il y a eu une RÉVOLUTION DES AXES DE LA TERRE épouvantable. Les pôles se sont convertis en Équateur, l'Équateur en pôles...

Lorsqu'elle est arrivée à la fin du voyage LÉMURE, le Continent Lémure, qui était autrefois situé dans l'océan Pacifique, a été secoué par le feu et les tremblements de terre ; alors a commencé une époque de grands cataclysmes qui, en fin de compte, a fait que ce grand continent s'est enfoncé lentement et a disparu dans les vagues furieuses du Pacifique...

Lorsqu'elle est arrivée à la fin du voyage HYPERBORÉEN, toute l'Humanité Hyperboréenne a péri, rasée par de forts ouragans...

Lorsqu'elle est arrivée à la fin du voyage POLAIRE, la race Protoplasmique a disparu de la surface de la Terre...

Maintenant, elle arrive précisément à la fin du voyage. Hercolubus (« Barnard I », comme le nomment les astronomes) est déjà visible par tous les télescopes...

Ici, au Siège patriarcal de Mexico, nous avons la CARTE de ce qui doit donner lieu à la GRANDE CATASTROPHE ; une carte astronomique élaborée par les astronomes eux-mêmes dans tous les observatoires du monde.

Si les astronomes n'ont pas fait de publicité à ce sujet, c'est dû à la censure des gouvernants qui ne veulent pas que se forme une PSYCHOSE COLLECTIVE dans les peuples. Et ils ont raison jusqu'à un certain point, car cela produirait des déséquilibres économiques irréparables et de grands échecs, au niveau sociologique et économique.

Bon, mais les faits sont les faits, et Hercolubus est visible pour les astronomes et elle arrive en voyageant à une vitesse fantastique...

Elle tourne autour du SOLEIL TYLAR, elle appartient au Système Solaire Tylar. Tout le Système Solaire Tylar s'approche, spécialement Hercolubus, qui est la planète appelée à passer très près de notre orbite terrestre.

Puisque c'est un monde gigantesque, il attirera ou aspirera magnétiquement le FEU LIQUIDE qui se trouve à l'intérieur du monde, alors des volcans jailliront de toutes parts.

Enfin, une partie de L'ÉCORCE GÉOLOGIQUE POURRA EXPLOSER, car il y a actuellement beaucoup de pressions et de vapeurs à l'intérieur de l'écorce géologique du monde. Cela pourra produire, naturellement, une explosion. L'explosion sera provoquée par Hercolubus.

Le feu liquide est appelé à se répandre, disons, sur toute l'écorce géologique, provoquant alors, comme c'est naturel, le GRAND INCENDIE UNIVERSEL, irréparable, que personne ne pourra éteindre.

PIERRE, dans sa « Seconde Épître aux Romains » dit : « Les éléments, en brûlant, seront détruits, et la Terre et toutes les œuvres qu'elle renferme seront brûlées »…

Cela s'explique avec l'arrivée d'Hercolubus (ou de Barnard I, comme le nomment les astronomes). Il est clair qu'avec le feu périra tout ce qui est vivant. Beaucoup plus tard, lorsqu'Hercolubus se rapprochera au maximum, il se produira la révolution des axes de la Terre. Les pôles se trouveront convertis en Équateur. L'Équateur se trouvera converti en pôles, et l'eau des océans changera de lits. À la fin, les terres actuelles sur lesquelles vit la race humaine se retrouveront au fond des océans. Il y aura quelques sommets de montagnes plus hautes qui pourront ne pas être recouverts par les eaux, alors, ce seront des îles, naturellement.

Je considère, par exemple, que la partie la plus haute du sommet de l'Everest pourra être une île. Il est possible que beaucoup de sommets très élevés se retrouvent naturellement convertis en de simples îles…

Ainsi, nous nous approchons de la grande fin catastrophique de la race Aryenne. Avec le temps, beaucoup plus tard, il y aura une Nouvelle race sur la surface de la Terre. Je me réfère expressément à la SIXIÈME RACE RACINE.

Il y a toujours des survivants de chaque race qui périt. Il y a eu des survivants Lémures, qui ont généré la race Atlante. Il y a eu des survivants Atlantes qui ont généré la race Aryenne et il y aura des survivants de notre race.

Un petit groupe est déjà en train de se former, en marge de toutes les limitations et de tous les préjudices de la Terre, et de toutes les divisions, dogmes et tyrannies... Ce GROUPE ÉLU sera emmené secrètement, en son temps et à son heure, dans un endroit du Pacifique. De là, ce groupe pourra contempler la Grande catastrophe sans en subir aucun dommage. Ce groupe devra vivre dans le brouillard, parmi les vapeurs du brouillard, comme les anciens Nibelungen, car toute la planète Terre sera enveloppée de feu et de vapeur d'eau durant de nombreux siècles... À la fin, surgiront, du fond même des océans, de nouvelles terres, sur lesquelles vivra une Nouvelle Humanité. Et ce sont précisément les survivants qui serviront de noyau à la future Grande race. Ce seront eux qui habiteront sur ces nouvelles terres sous de nouveaux cieux.

Et alors, viendra le nouvel Âge d'Or de la future race ; c'est à elle que se réfère Virgile, le poète de Mantoue, lorsqu'il dit dans sa divine « Énéide » : « Maintenant, l'Âge d'Or est arrivé, et une nouvelle descendance commande ». Dans l'Âge d'Or, seuls ceux qui ont RECONQUIS LEUR INNOCENCE auront un corps physique et pourront vivre. Pour reconquérir l'innocence, il faut éliminer de notre nature intérieure les agrégats psychiques qui personnifient nos erreurs.

Si quelqu'un avait des agrégats psychiques dans sa constitution intime psychologique, eh bien, il ne pourrait pas avoir de corps physique dans le futur âge d'Or, car alors gouvernera seulement l'Amour, la Grande Félicité.

Ainsi, il vient au monde un Nouvel Âge, et notre objectif, à nous, les gnostiques, est de préparer le noyau qui devra servir de racine pour l'Âge d'Or. C'est à cela que nous nous dédions ! Si vous, mes chers frères gnostiques d'Espagne, vous voulez nous accompagner, je suis avec vous et nous irons, à l'heure voulue, au moment et à l'époque choisis, où nous devons aller. Vers ce lieu où rien ne devra se passer, pour contempler de là la Grande catastrophe.

C'est tout ce que j'ai à dire aujourd'hui à mes chers frères gnostiques espagnols.

Répondre

Retourner vers « Tome 9 : Interrogations, Extraterrestres et Apocalypse (Nouveautés 2016) »