Comprendre l'Autre !

Pourquoi aimez-vous la Gnose ?
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Comprendre l'Autre !

Message le 23 septembre 2009, 23:46

Une fois que nous avons compris ceci, nous comprenons aussi la nécessité de comprendre les autres. Nous ne pourrons pas comprendre les autres si nous ne nous sommes pas compris nous-mêmes. Pour pouvoir comprendre les autres et être dans la fraternité réelle et véritable, il est nécessaire d'être en accord avec eux. Si quelqu'un dit : « Je comprends bien untel mais je ne suis pas d'accord avec lui », c'est absurde. S'il le comprenait, il serait d'accord avec lui. C'est justement parce que nous ne le comprenons pas, que nous ne sommes pas d'accord avec lui, c'est évident. Comment peut-on comprendre quelqu'un sans être d'accord avec lui ? C'est une question strictement mathématique. Si nous ajoutons 20+20, combien ceci nous donne-t-il ? 40, n'est-ce pas ? Si nous divisons 40 par 2, quel est le résultat ? 20, c'est certain. Bien, alors que sera le nombre 20 ? Ce sera ce que nous pouvons appeler « LA MOYENNE MATHÉMATIQUE EXACTE » entre deux quantités : 20 et 40. Mais cette quantité moyenne mathématique, entre deux quantités, nous donne évidemment l'équilibre entre l'Être et le Savoir, c'est clair. Il doit y avoir un parfait équilibre entre l'Être et le Savoir ; s'il n'y a pas d'équilibre parfait entre l'Être et le Savoir, alors c'est simple, il n'y a pas de compréhension. Mais si nous comprenons quelqu'un, nous devons le comprendre, et si nous ne le comprenons pas, alors nous ne le comprenons pas et c'est tout.

Il se pourrait que quelqu'un (que nous croyons avoir compris) ait des idées différentes des nôtres et que nous disions : « Oui, je l'ai compris, mais je ne suis pas d'accord avec lui ». Dans ce cas, nous ne l'avons pas compris ; sinon, nous serions d'accord avec lui. Ce que je suis en train de vous dire est difficile à comprendre, mais c'est réel.

Si untel est « protestant » et que nous sommes gnostiques et, si nous avons compris que lui est protestant dans sa façon de considérer la religion, mais que nous disons : « Je le comprends, mais je ne suis pas d'accord avec son Église protestante, avec ses idées protestantes », alors simplement nous ne l'avons pas compris. Mais si nous l'avons réellement compris, alors nous savons qu'il répète certaines paraboles bibliques et qu'il le fait de manière dogmatique. S'il les répète dogmatiquement, alors que se passe-t-il ? Nous comprenons alors qu'il les répète de manière dogmatique. Si nous comprenons qu'il s'agit d'un homme numéro 3, un homme simplement intellectuel, alors nous disons : « Cet homme répète ce qu'il a étudié dans la Bible, ce que d'autres personnes lui ont appris ou lui avaient appris ; c'est un homme du troisième niveau, simplement intellectuel, je le comprends. Je n'en discute pas, je peux le comprendre, parce que c'est un homme numéro 3, et que moi je suis un homme numéro 4 ou numéro 5, etc. ; par conséquent, il est dans sa vérité ; je le comprends et je suis son ami ». Voilà ce qui s'appelle réellement « COMPRENDRE » et « Être d'accord ».

Pour comprendre quelqu'un, il faut être d'accord avec celui-ci. Si ce quelqu'un, par exemple, parlait anglais, et que nous parlions espagnol, comment pourrions-nous le comprendre ? Nous devons être d'accord sur quelque chose : sur la langue ou sur les symboles qui nous permettent de nous comprendre. Dans le cas contraire, comment pourrions-nous nous comprendre ? Il n'y aurait aucune compréhension. C'est ainsi : nous avons besoin de nous entendre.

Si nous considérons ces choses, mes chers frères, la compréhension est réellement un sujet qu'il faut étudier à fond. Ici, dans nos études, nous apprenons à comprendre ; en comprenant les enseignements, nous avançons sur la voie de la compréhension. Et il est indispensable de comprendre.

Nous devons comprendre la Gnose, mais il faut équilibrer l'Être et le Savoir, car si le Savoir est plus important que l'Être, il n'y a pas d'équilibre ; si l'Être est plus important que le Savoir, il n'y a pas non plus d'équilibre. L'Être et le Savoir doivent s'équilibrer ; c'est ainsi seulement que surgit la compréhension.

Il est vital de comprendre et, à mesure que nous avançons (en auto-explorant toutes les parties de notre Être), la compréhension surgit de plus en plus en nous, c'est évident. La compréhension nous emmène très loin dans nos études.


Passage extrait de Passage extrait de la CONFÉRENCE N°105 : LE MYSTÈRE DE L'INTÉGRATION DE L'ÊTRE : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 140&t=1345

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Comprendre l'Autre !

Message le 3 septembre 2011, 22:27

Pascal a écrit :Hier un collègue de travail avait envie de parler, je viens de changer de travail et on fait connaissance, alors je l'écoute. Il m'expliquait que depuis son plus jeune âge il est attiré par Dieu. A l'époque où les garçons jouent au foot, lui était à l'église ou en train de lire la Bible. Ensuite il a suivi pendant 10 ans des cours au séminaire. Il continue un travail intérieur de contemplation, de prière, de développement spirituel. C'est un homme très ouvert, différent. Je n'ai rien dit sur "mon Savoir", seulement que j'étais comme lui "passionné".

Il m'a raconté une anecdote, l'expérience qui l'a marqué spirituellement. Il a connu le coma et mort physiquement pendant 17 secondes. Il m'a expliqué que c'est l'expérience spirituelle la plus merveilleuse qu'il ait connu. Le temps n'existait plus, ces 17 secondes ont semblé très longues. Il s'est vu en corps de lumière et devant Lui son Ange Gardien était présent. Combien il donnerait pour revivre une telle expérience ! me dit-il.
Depuis lorsqu'il se sent seul ou pas bien, il va dans un endroit calme et se recueille. Il me dit qu'il est là, à côté de lui, et qu'il retrouve la paix intérieure lorsqu'il se connecte. Ensuite il me dit qu'il a 7 anges gardiens, etc.
Voilà un homme en qui je ressens de l'humilité lorsqu'il parle, un exemple de simplicité dans la foi.

J'essaie d'effacer mon savoir et de mettre en avant mon coeur dans ce genre de situation, la seule chose que j'ai pu faire est d'écouter et de respecter cet homme.

Amusant qu'avant hier, tu écoutais la démarche spirituelle d'un collègue de travail.

Hé bien moi, hier, je faisais la même chose.

Je te raconte un peu en détail :

C'est un collègue qui suit une formation en alternance en médecine traditionnelle chinoise et acuponcture. Il y a de cela 15 jours, je lui avais remis une clef USB contenant ton site et tous les pdf de Samael et des logiciels navigateurs et lecteur de pdf parce qu'il n'est pas connecté à Internet chez lui. C'est à dire qu'à l'inverse de toi, de fil en aiguilles, devantj'avais fait du prosélytisme pour la gnose.

Il faut dire qu'une de nos collègues nous avait mis l'un l'autre en contact quand elle avait remarqué notre convergence d'intérêt spirituels. J'avais également parlé à cette collègue de la dissolution des ego et du sacrifice pour l'humanité et d'accepter avec plaisir les manifestations désagréables de son prochain, mais sans lui communiquer le secret de l'arcane AZF ne la trouvant pas assez quémandeuse pour le mériter et surtout que je lui avais dit : que je voulais bien lui transmettre les secrets des initiés mais que si elle refusait les mystères, elle en porterait de lourdes conséquences et c'en est resté là. Elle est catholique.

Revenons à mon collègue. Il a un problème avec un autre collègue. Il se sent harcelé par lui, à cause de cela et après en avoir référé à tous les chefs de la hiérarchie mais qui n'ont pas obtempéré... il a décider de démissionner. Alors bien sûr, je lui ai dit qu'il fallait accepter avec plaisir les manifestations désagréables de son prochain. Il m'"a dit qu'il ne pouvait pas, qu'il fallait que ça sorte, il ne pouvait pas garder les choses en lui-même. Il a déjà travaillé sur lui-même grâce à la mtc et a réduit certains comportement (que moi, j'appellerai Ego). il fait 15 mn de méditation par jour. Finalement, je suis allé à lui confier le secret de l'ARCANE AZF. Qu'il ne faut pas atteindre le spasme, ni l'orgasme, ni perdre son sperme mais le transmuter...

Et surprise, il m'a dit que justement dans la médecine chinoise, on parle d'un capital energétique et que justement en répandant son sperme, on puise dans ce capital qui s'amoindrit en conséquence, ce qui fait qu'on vivra moins longtemps, mais ça n'a pas de connotation positive ou négative, ce n'est qu'un choix personnel

En mtc, ils ont un cordon de chakra yang qui suit la colonne vertébrale et un cordon de chakra yin qui monte sur le devant du corps... et ce n'est pas à rapprocher de la Kundalini même s'il y a certains chakras en communs, d'autres sont différents...

Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Comprendre l'Autre !

Message le 4 septembre 2011, 08:05

Je ne parle plus d'enseignement, sauf si la personne en face me pose une question car elle ressent que je suis intéressé. Si elle est suffisamment ouverte sur l'extérieur et ne parle pas simplement pour "se faire du bien".

J'écris seulement ici et dans le forum D&C.

Je comprends l'attitude du forum Gnosis_fr qui se ferme pour l'extérieur.

Celui qui cherche finit par trouver, sous l'impulsion de son essence divine.

Bien sûr, on peut faciliter la tâche de ceux qui cherchent, en s'exposant, en effectuant la mission "d'un apôtre" du monde physique qui parle au grand nombre.

Je comprends que le Maître a voulu des missionnaires qui parlent au grand nombre, pas pour le prosélytisme, mais pour eux-mêmes, car faire la mission dans le monde physique est un gymnase psychologique très intense.

C'est pourtant le petit nombre qui reste, que ce soit dans l'un ou l'autre cas.

Avatar du membre
Messages : 12
Enregistré le : 10 septembre 2011

Re: Comprendre l'Autre !

Message le 11 septembre 2011, 11:50

Samaël Aun Weor a écrit : Pour pouvoir comprendre les autres et être dans la fraternité réelle et véritable, il est nécessaire d'être en accord avec eux. Si quelqu'un dit : « Je comprends bien untel mais je ne suis pas d'accord avec lui », c'est absurde. S'il le comprenait, il serait d'accord avec lui. C'est justement parce que nous ne le comprenons pas, que nous ne sommes pas d'accord avec lui, c'est évident. Comment peut-on comprendre quelqu'un sans être d'accord avec lui ?
bonjour,
ce sujet m'interpelle énormément,

je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Samaël Aun Weor,
j'ai passé ma vie à comprendre l'autre
c'est une faculté qui s'est développé très tôt, vers l'age de dix ans, peut être même avant, je n'en n'ai pas le souvenir
je me suis toujours mise à la place de l'autre et quelque soit sa pensée, sa façon de voir les choses,les évènements,la vie,je l'ai toujours compris,et j'ai toujours adhéré à sa vision.Parce que je la comprenais,
Cependant cela m'a desservi, car je n'ai pas su me détacher de leur vision qui a suscité beaucoup d'interrogations dans mon esprit,
je me remettai tout en question,mes pensées ,ma façon d'appréhender le monde, la vie,
je trouvai leur vision juste et m'interrogeai sur la mienne qui était à l'opposé de la leur.
Qui de nous deux avait raison?je trouvai la mienne juste et la sienne aussi.

Ces états de conscience m'ont beaucoup perturbé à l'époque, car peut être trop jeune pour comprendre ce que j'ai compris au fil du temps et depuis peu , et ce grace à un travail sur moi,grâce à un cheminement
j'aurai pu me construire plus solidement à l'époque si j'avais eu cette connaissance

comprendre l'autre m'a fragilisé" dans mes convictions à l'époque, cela a été une souffrance

comprendre l'autre nécessite une compréhension du monde,
de soi ,
de sa position dans l'espace, le temps,
vis-a v-is de l'autre, des autres, du groupe,

une instropection en soi

je pense que cela n'est pas donné à tout le monde, d'une façon inné

comprendre l'autre c'est avoir effectué un travail de renonciation au pouvoir,
un travail d'humilité,

et j'en suis encore loin


de tout mon coeur

yomayes

Répondre

Retourner vers « Gnostiques de coeur, diffusez la gnose »