Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Pourquoi aimez-vous la Gnose ?
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6375
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 9 décembre 2008, 17:27

Vous avez observé, vous avez remarqué qu'il y a, dans la vie, des moments où tout le monde rit dans la famille, où tout le monde est très content, où il n'y a que des éclats de rire et de la joie... c'est mauvais signe. Lorsqu'on voit cela dans une famille, on peut prophétiser infailliblement qu'une douleur guette cette famille et qu'ils vont tous pleurer.

C'est certain, parce que tout est double dans la vie. A la grimace de l'éclat de rire succède une autre grimace fatale, celle de la douleur suprême et des pleurs. Les cris de joie sont suivis de cris de suprême douleur.

Tout a deux faces : la positive et la négative, c'est évident. Ce signe ésotérique, par exemple, (le Maître fait le signe de l'Ésotérisme avec les trois doigts de la main droite levée). Supposez qu'il se réfléchisse sur le sol. Observez l'ombre sur le sol. Que voyez-vous ? LE DIABLE. Cependant, c'est le signe de l'Ésotérisme ; mais son ombre, à l'évidence, a la figure du Diable. Tout est double dans la vie ; il n'y a rien qui ne soit pas double.

Lorsqu'on s'habitue à voir les choses à partir du centre d'un Cercle Magique, tout change ; on se libère de la Loi du Pendule. Une fois, lorsque j'avais le corps physique de THOMAS DE KEMPIS, j'ai écrit, dans une oeuvre intitulée « L'imitation de Jésus-Christ », la phrase suivante : « Je ne suis pas plus parce qu'on me loue, ni moins parce qu'on me blâme, car je suis toujours ce que je suis ». C'est clair, tout a une double face : la louange et le blâme, le triomphe et la déroute... Tout a deux faces.

Lorsqu'on s'habitue à voir n'importe quelle circonstance, n'importe quelle chose, n'importe quel événement, de manière intégrale, unitotale, sous ses deux faces, on s'évite alors, dans la vie, bien des déconvenues, bien des frustrations, bien des déceptions, etc.

S'il s'agit d'une amitié, d'un ami, alors on doit comprendre que cet ami n'est pas parfait, qu'il possède ses agrégats psychiques et qu'à n'importe quel moment il peut passer de l'amitié à l'inimitié, ce qui est normal, en outre. Et le jour où ceci arrive réellement, le jour où cet événement se réalise, on ne passe par aucune désillusion, on a « pris ses précautions », c'est évident.

Je me souviens quand j'ai commencé avec le Mouvement Gnostique. À l'époque, environ trois ou quatre personnes me suivaient et j'avais vraiment mis tout mon coeur dans ces gens-là, luttant pour les aider, pour qu'ils sortent en Corps Astral, pour la méditation, pour l'étude de la Gnose, etc. J'étais arrivé à former un petit groupe et je m'attendais à tout, sauf à ce qu'un membre du groupe se retire, puisque j'étais venu, plein de dévouement, former ce petit groupe avec beaucoup d'amour.

Il est évident que lorsque quelqu'un s'est retiré du groupe, j'ai eu l'impression qu'on m'avait planté un poignard dans le coeur. Je disais alors : « Pourtant, si j'ai tant lutté pour cet ami, si je voulais qu'il marche sur le sentier comme il se devait, si je ne lui ai fait aucun mal, pourquoi m'a-t-il trahi ? ».

Il s'est affilié à une autre école. J'aurais pensé à tout, mais pas à ce qu'une personne, qui a reçu ces enseignements, puisse s'affilier à une autre petite école. Cependant, je résolus de poursuivre stoïquement mon travail. Le groupe augmenta et le jour vint où il y eut beaucoup de monde.

Un jour, on me dit, dans les Mondes Supérieurs, que « Le MOUVEMENT GNOSTIQUE était un train en marche dont certains passagers descendaient à une station et où d'autres montaient dans une autre station ; d'autres en descendaient plus loin, et plus loin encore, d'autres y montaient ». En conclusion, c'était un train en marche et j'étais le machiniste qui conduisait la locomotive. C'est pourquoi « cela ne devait pas me préoccuper »...

C'est ainsi que je le compris et, plus tard, je pus le vérifier réellement : quelques passagers montaient à une station et descendaient plus loin, et ainsi de suite. Dès lors, je devins stoïque. Je vis également que lorsqu'il en partait un, il en arrivait dix.

« Bon, me dis-je, il n'y pas besoin de tant se préoccuper ». Depuis ce moment-là, donc, après cette grande souffrance par rapport à une personne qui s'est retirée, j'ai appris que très rares sont ceux qui arrivent à la station finale.
Cela m'a coûté assez de douleur ! Si aujourd'hui un frère se retire, eh bien, qu'il s'en aille ! Je ne suis plus celui qui se remplissait d'une terrible angoisse, désespéré pour le petit frère ; ce temps-là est bien révolu. Si une personne se retire, il en viendra dix, vingt... Qu'est-ce qu'une personne lorsqu'il y a tant de monde ? Nous ne devons pas nous battre pour les gens, c'est clair.

Tout le monde est soumis à la Loi du Pendule : ceux qui, aujourd'hui, s'enthousiasment pour la Gnose, demain seront désillusionnés. C'est normal ; tout le monde vit dans cette mécanique.

J'ai alors appris à voir les deux faces en chaque personne. Quelqu'un s'affilie-t-il à la Gnose ? Je l'aide et tout, mais je suis absolument certain que cette personne ne va pas rester avec nous toute sa vie, qu'elle ne va pas arriver à la station finale. Comme je le sais à l'avance, je prends donc mes précautions.

Je me suis mis exactement au centre du Cercle Magique pour voir tout ce qui va passer dans ce cercle : chaque circonstance, chaque personne, chaque événement, chaque fait avec ses deux faces : positive et négative. Si on se situe au centre et qu'on voit tout passer autour de ce centre, sans prendre parti, ni pour la partie positive, ni pour la partie négative de chaque chose, on s'évite alors bien des déceptions, bien des souffrances.

L'erreur la plus grave dans la vie, c'est de ne vouloir voir qu'une seule face de toute chose, qu'une face d'une amitié, qu'une face d'une circonstance, qu'une face de n'importe quel objet, qu'une face d'un événement. C'est grave, car tout est double. Quand vient la partie négative, on a alors l'impression qu'on nous enfonce sept poignards dans le cceur.

Il faut apprendre à vivre, mes amis, il faut savoir vivre si vous voulez aller loin, contrairement à beaucoup d'autres. Car si vous ne voyez qu'une seule face et rien de plus, que vous ne voyez pas l'antithèse, l'autre face, la fatale, vous devrez passer par bien des déceptions, bien des désenchantements, bien des souffrances ; vous finirez par être malades et, à la fin, vous mourrez.

La pauvre Madame BLAVATSKY, par exemple, ils l'ont tuée. Qui l'a tuée ? Tous ses calomniateurs et détracteurs, ses ennemis secrets et ses amis (ou ceux qui se disaient « amis »). Ils l'ont simplement assassinée, non pas avec des pistolets, ni des couteaux, non, non, non, ils ont parlé en mal contre elle, ils l'ont calomniée publiquement, ils l'ont trahie, etc., etc., et j'en passe. Conclusion : la pauvre est morte, remplie de souffrances...

Moi, franchement, je regrette beaucoup, mais je ne donnerai pas ce plaisir à tous les petits frères du Mouvement. Moi, je vois deux faces en chaque frère. Un frère qui, aujourd'hui, est avec nous, qui étudie notre Doctrine, je l'apprécie, je l'aime ; mais le jour où il se retire, pour moi c'est normal qu'il se retire ; ce qui m'étonne le plus, c'est quand quelqu'un reste trop longtemps.

Mais pour apprendre cette horrible leçon, j'ai dû beaucoup souffrir. Les premières fois, ce fut comme si on m'avait enfoncé un poignard dans le coeur ; ensuite je me suis senti mieux, c'était comme si mon cceur s'était cuirassé.

De sorte que ce qui est arrivé à Madame Blavatsky ne m'arrivera pas, car je regarde les deux faces de chaque chose ; je suis dans la troisième position, dans la position du coeur se préparant pour la systole ; il est en état d'alerte, absorbé dans ses profondeurs, se préparant, s'organisant, pour ensuite se ressaisir, se comprimer et lancer le sang dans tout l'organisme. Ce troisième aspect est très utile.

En d'autres termes, je considère qu'il vaut mieux vivre dans le centre d'un Cercle Magique qu'aux extrémités du Pendule. Ce centre, en Orient, spécialement en Chine, s'appelle le « TAO ».

Le « TAO » est le TRAVAIL ÉSOTERIQUE GNOSTIQUE ; le « TAO » est le CHEMIN SECRET ; le « TAO » est l'INRI, le « TAO » est l'ÊTRE.

Quand on vit au centre du cercle, on n'est donc pas pris dans ce petit jeu mécanique de la Loi du Pendule, on n'est pas soumis à ces alternatives d'angoisse et d'allégresse, de triomphe et d'échec, de joie et de douleur, d'optimisme et de pessimisme, etc., non, on s'est libéré de la Loi du Pendule, c'est évident.

Mais, je le répète, il faut apprendre à voir chaque chose sous ses deux faces : Positive et Négative et ne s'identifier ni avec l'une, ni avec l'autre, car elles sont toutes deux passagères ; tout passe ; dans la vie, tout passe...

extrait de http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/CONFCPH.html

Avatar du membre
Messages : 6375
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 9 décembre 2008, 20:36

nombrelle a écrit :
Je ne comprend pas en quoi l'acte de trahison est lié à un départ un retrait d'un groupe

il doit manquer un bout ?

Ne nous dis t on pas que nous devons épanouir ce qui vient vers nous que cela soit au loin ou proche, que nous nous devons d'honorer l'ami ou celui qui nous remet sa confiance un instant car il nous a offert beaucoup et son chemin sera long comme le nôtre, apprécier cela pluriellement
Je ne sais pas, SAW voulait peut-être dire qu'il avait tellement investi sur ce frère qu'il n'en revenait pas qu'il abandonne pour trouver une école au rabais alors que la plus grande lui avait ouvert les portes : la Loge Blanche.

je crois avoir bien découper le sujet, tu peux vérifier dans http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/CONFCPH.html mais ça ne parle pas de trahison plus haut

Avatar du membre
Messages : 6375
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 10 décembre 2008, 11:58

Tu ne m'ennuie pas Marie, au contraire, tu apportes la vie sur le forum.
Sans toi, ça ressemblerait à une collection de textes.

Pose tes questions... bien que je ne sois pas sûr de pouvoir y répondre.

En fait souvent, quand je copie un texte de Samael, j'ai rien à rajouter, j'ai l'esprit vide, sans réaction. Je sais que ça peut s'apparenter à du bourrage de crâne, que je n'ai plus de recul sur ces textes, que je gobe tout. Dois-je faire un distingo entre la foi dans un enseignement et l'analyse critique. Suis-je en droit de donner mon avis sur les textes alors que je ne suis pas éveillé et encore ténébreux, je n'ose me le permettre.

Alors suis-je mûr pour être enrôlé dans une secte, non plus.

Il y a peu d'écho à la gnose de Samael au niveau de la pratique. C'est pourquoi je suis heureux quand même que les témoignages de voyage astral de Don et Compassion confortent les paroles de Samael. Il faut que ce soit reproductible.

samaelito
#4
Avatar du membre

Re: Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 17 janvier 2010, 18:18

Cette parabole du train symbolise la realité gnostique.
Nous partons nous revenons parceque nous passons par des crises interne pour pouvoir atteindre ce que nous appellons la GNOSE.
la GNOSE n'est pas quelque chose de facile comme on pourra l'imagine.Quand on s'est met vraiment en quête de la gnose par des pratiques on doit vivre ce genre des contradictions.
Moi je suis étonné par des gens qui ont emprunté cette voie et qui sont a l'aise.
Je me dis:
-soit ils ne sont pas serieux.
-soit le jour ou ils vont partir ça sera bonjour les dégats.
j'ai connu la gnose grace à mon grand frere.Mon grand frere avait des capacités astral impossible.Lorsqu'il médité il pouvait sortir directement en astral,il avait la capacité de pénétré dans ses enfers atomique lorsqu'il médité sur un ego.
Un jour il médité sur un Ego...il s'est retrouvé durand le demi sommeil face face avec cette entité diabolique et hideux qui lui a saisi par ses des mains en le menacant:
QU'EST CE QUE TU VIENS CHERCHER ICI ?
Il avait tellement eu peur qu'il invoquant sur le champ Samaël Aun Weor.
Il me raconté:
"Samael Aun weor repondit à son appel,et lorsquE LE MAITRE venait il y avait des éclats terrible de la foudre qui s'est manifesté.
Lui et l'Ego ont eu tres peur de ces éclairs foudroyant.
Son Ego prit la poudre d'escampette en lachant les bras de mon frere.
Et mon frere reitengrant sont corps physique.
Il sortit de la méditation tellement qu'il avait eu peur de ces éclairs...."
Mais aujourd'hui mon grand frere à quitté la gnose,pour dévenir un simple chretien évangeliste adorateur de maitre Jesus.
Un jour j'ai lui est demandé à propos de la gnose.
Il me repondit que c'est du passé,d'ailleurs la plupart de soi-disant maitre gnostique sont malefique,puisque selon lui ces maitres fuient devant le nom de Jesus :shock:
Samael dit:
Aujourd'hui les gens nous voient comme des anges,demain lorsqu'ils nous quitte ils nous voient comme des demons etc...

Un jour dans le reve on me montra mon grand frere.Je le voyais entrai de chevauché en califourchon une très grande croix de Jesus-christ,comme un peu le sorcier vole avec un balai.
il volé tres vite,mais voulant traverser un espace ou il y avait deux grand arbres(manguiers),il ne savait pas magné cette croix,il etait un peu un chauffard... est les deux bras de la croix se cognant contre les arbres et il fut projecté par terre par terre,il tomba de sa croix.
Il y avait dans cet endroit deux mage noir qui se sont éclaté de rire en ce moquant de lui.
J'ai regardé cette scene avec étonnement.

Après je me suis reveillé.

Avatar du membre
Messages : 6375
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 17 mai 2015, 09:53

Merci de revenir nous voir Samaelito, de participer à la transmission.
Ton intervention est bien riche.
Dommage que les plus doués soient effrayés par la voie gnostique.
C'est tellement difficile de tenir le coup dans la gnose. Terriblement peu après des années sont toujours actifs comme au premier temps... et puis c'est difficile de pratiquer correctement...

Avatar du membre
Messages : 81
Enregistré le : 13 avril 2009

Re: Trahison et Ressenti - Parabole du Train "Gnostique"

Message le 17 mai 2015, 10:47

Merci pour ce témoignage.
Effectivement le chemin initiatique est long, difficile et rempli d'embûches.
Il demande beaucoup de contraintes, de travail et de rigueur notamment pour gravir la verticale et maintenir le cap sur l'horizontale. N'Est-ce pas là un volet du 3eme facteur ?
Mais les obstacles sont encore plus difficiles à surmonter lorsque l'origine vient de frères gnostiques parce qu'en plus du travail sur l'ego il faut méditer sur le pardon.
L'un aime bien, l'autre aime mieux...tel est "el matrimonio perfecto"

Répondre

Retourner vers « Gnostiques de coeur, diffusez la gnose »