Les méfaits et dangers de la musique metal

Hors ligne PetitHommeLibre
#1
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 6 décembre 2016, 19:42

Paul a écrit : De mon avis personnel, je considère que certaines musiques RAP, POP etc, sont bien plus malsaines de manière discrète que le métal qui a plutôt tendance à théâtraliser tout cela.

Mais peut-être suis-je moi-même sataniste sans le savoir.... :cool:
Bonjour Paul,

J'ai vu arriver le heavy metal traditionnel dans ma jeunesse, et j'ai commencé à danser dessus et "m'éclater" sur AC/DC et Van Halen à la fin des années 70 :twisted: et Black Sabbath... et d'autres.
Je peux comprendre l'attirance des métalleux.
Mais c'est loin de n'être que théâtral !

L'inconscience n'empêche pas l'influence des conséquences sur soi-même...

Hors ligne Paul
#2
Avatar du membre
Messages : 187
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 6 décembre 2016, 21:00

Bonjour PetitHommeLibre :)

De quelles conséquences penses-tu qu'il pourrait y avoir en écoutant du métal, sans adhérer aux idées de certains groupes ?
Si tu parlais du fait d'adorer Satan, oui je comprend.

Hors ligne itachi
#3
Avatar du membre
Messages : 292
Enregistré le : 09 juin 2015

Re: Patrick Roy, député défenseur de la musique Métal

Message le 6 décembre 2016, 22:09

PetithommeLibre a raison cette musique a des influences désastreuse. je vois bien qu'imitatus et toi aimez bien le métal. rappellez vous qu il ne faut pas laisser entrer en nous des émotions négatives. être soumis aux fréquences de cette musique influence notre subconcient et blessent notre mental. Du coup, un mental qui n est pas calme ne peut pas véritablement se consacrer à la méditation. je suis d'accord que dans notre monde moderne de difficile de se soustraire du bruit musical, mais devons selectionner les musiques que nous acceptons entrer dans notre mental. il m'arrive de suivre du rock mais comme objet d'observation. de plus suis en alerte perception pendant ce moment.

Hors ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 6 décembre 2016, 22:42

Pascal évoque quelque chose sans le préciser, il se passe peut-être des choses vraiment sataniques dans certains concerts ou lieux, on en saura peut-être pas plus.

Samael nous a mis en garde contre les larves qui existent dans les salles de cinéma entre autres, et les ténébreux qui ont la main mise sur le mauvais art par le théâtre et la scène. Je crains qu'en allant aux concerts, on récupère des larves présentes dans l'assistance. Il y en a aussi qui ont perdu l’ouïe.

Pour plus d'infos, voir forum Activités et lieux ténébreux

Hors ligne PetitHommeLibre
#5
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 07:17

Vous voulez du rationnel ou de l'émotionnel comme explication !

Le rationnel on peut discuter longtemps, lisez Emoto Masaru.

L'émotionnel, auto-observation sur soi-même.

Pas besoin de se compliquer avec les larves astrales ou autres.

Deux collègues de travail, des femmes ! ont participé à Hellfest 2016 ! tout un programme :evil:
Les pauvres, je ne peux rien leur dire.
Emoto Masaru - Les messages cachés de l'eau_Page_052.jpg

Hors ligne PetitHommeLibre
#6
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 08:43

Emoto Masaru - L'eau, mémoire de nos émotions_Page_147.jpg
Emoto Masaru - L'eau, mémoire de nos émotions_Page_148.jpg

Hors ligne PetitHommeLibre
#7
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 09:16

Entrée d'Hellfest et deux photos du samedi soir enflammé...
ça vous tente ?
hellfest_2016_entree-610x225.jpg
samedi soir 1.jpg
samedi soir 2.jpg

Hors ligne Gemani
#8
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 13:08

Bon, la conclusion est parfaitement clair pour moi autant que pour Paul, j'imagine sur les dangers de la musique metal. On avait bien besoin de ces information que nous n'avons pas su aller chercher nous-meme.

Hors ligne Paul
#9
Avatar du membre
Messages : 187
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 13:25

Personnellement j'ai grandi en écoutant du métal parmi d'autres style musical. J'y trouve de la force et des émotions introuvable ailleurs. J'aime aussi l'ambiance qui s'y trouve. Je trouve cela bon enfant. Il y a des musiques non métal ou du théâtre d'artistes très connus qui sont selon moi bien plus sombre et diabolique.

Je pense que ca dépend tout de même de comment "vois" la personne.

Ceci-dit, je ne peux pas te donner tord non plus. Je connais les tests sur l'eau et les flocons de neiges de Emoto. On peut sans doute imaginer le résultat sur le corps. Mais est-ce vraiment grave ? Le corps est tout de même solide et la force de notre mental peut sans doute compenser cela. (Ce n'est que pur hypothèse).

Partant de là, on peut arrêter également notre Wi-fi, téléphone et sortir en ville vu la quantité d'ondes nocives qui influent nos corps.

Concernant l'auto-observation émotionnelle, j'y trouve de belle émotions qui me touchent dans certaines musiques métal. Mais je ressens quand même peut-être un conflit, qui tendrais à me faire penser que ce sont des émotions peut-être plus négatives, déguisées en positives.

Mais difficile de savoir si cela vient de mon ressenti ou de mon mental et de ce que je lis.

Je pense tout de même me mentir un peu à moi-même. Etant guitariste j'ai appris et joue du métal très souvent. La technicité que l'on trouve dans le métal pousse à travailler la patience.

Devoir arrêter d'écouter du métal est difficile à concevoir pour moi.

Hors ligne Paul
#10
Avatar du membre
Messages : 187
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 13:44

D'après Emoto, il semble également que ce ne sois pas la musique mais le lyrisme la problématique (Voir la première photo de PetitHommeLibre)

Je pense tout de même que l'intention à plus d'importance que le genre. Il faudrait voir un test avec deux musiques métals, l'une avec de mauvaises paroles, et une autre avec des paroles saines. Il faudrait aussi savoir si ce n'est pas les pensées des scientifiques présents dans la pièce, qui n'aime pas le métal, qui projette de mauvaises intentions par dessus le reste.

J'ai de sérieux doutes sur la gravité d'écouter tel ou tel genre de musique.

Selon moi (j'attend qu'on me contredise) si nous sommes en harmonie avec nous même et vivant avec le plus grand amour de la vie, les choses plutôt négatives pour notre corps non pas d'impacts particulier. Le corps sait se régénérer et la pensée est créatrice (il existe des études sur la puissance de la pensée sur le corps et ceux des autres via la prière).

Sinon l'humanité moderne est vouée a ne jamais s'éveiller de par, la nourriture toxique que nous ingérons contre notre volonté (pas toujours possibilité de produire non même), la musique, les mauvaises ondes, et j'en passe.

Je n'ai pas assez d'informations pour décider, si vraiment, cela nous abîme réellement.

Hors ligne PetitHommeLibre
#11
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 13:53

J'apporte de l'eau à votre moulin :smile:
Je le comprends par "soigner le mal par le mal"... ou similia similibus curantur (les semblables se guérissent par les semblables)

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/ ... es-moeurs/
22 juin 2015
En cas de grosse colère, écouter du metal adoucit les mœurs

Si vous revenez tout juste du plus grand festival français de metal, le Hellfest, après trois jours intenses de headbanging, il est fort possible que vous soyez en rentrant chez vous doux comme un agneau et paisible comme la rivière. En bref, d’un calme olympien. En tout cas, si l’on en croit une étude menée par l’université du Queensland en Australie relayée, lundi 22 juin, par le Guardian.
L’écoute de musiques « extrêmes » – comprendre le heavy metal, le punk ou encore le hardcore – aurait ainsi des vertus apaisantes et aiderait à « traiter la colère ». L’étude, réalisée sur une base de 39 personnes âgées de 18 à 34 ans écoutant régulièrement du metal, a montré que « la musique régulait la tristesse et engendrait des émotions positives ».
Répondre à la colère par la colère
Le vieil adage selon lequel la musique adoucirait les mœurs serait donc vérifié. L’étude explique ainsi que, une fois les sujets soumis à un degré de colère important (le plus souvent après avoir évoqué leur travail, leur couple ou les questions d’argent), « les niveaux d’hostilité, d’irritabilité et de stress décroissent dès lors que la musique fait son apparition ».
Quoi de mieux en effet pour se détendre que d’écouter un petit Cannibal Corpse ou le dernier Dying Fetus ? Les morceaux ayant pour thème la colère ou l’agression seraient à même de correspondre à l’émotion ressentie par le sujet et constitueraient ainsi la meilleure des réponses en situation de stress.
Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire quand vous rentrerez chez vous ce soir après une journée harassante et irritante : « Keep calm and listen to heavy metal ! » (« restez calme et écoutez du heavy metal ! »).

http://www.marieclaire.fr/,heavy-metal- ... 738636.asp
Le pouvoir méconnu du heavy métal …
Date de publication : 24/06/2015 à 14:55

Quand on vous parle « métal », vous pensez « cheveux longs » et « bousculade dans la fosse » ? Détrompez-vous le heavy metal aurait en fait des vertus apaisantes !
Vous pensiez qu’il fallait écouter de la musique classique pour vous détendre ? Faux ! Une étude de l'université du Queensland, en Australie, publiée dans le Guardian, vient en effet de révéler les effets de la musique sur notre moral et plus particulièrement sur le sentiment de colère et les résultats sont étonnants.
Trente-neuf** « mélomanes » amateurs de heavy metal*, ont été soumis durant 16 minutes à une situation provoquant leur colère, puis certains ont dû écouter durant 10 minutes des morceaux de leur propre playlist. Alors qu’on pourrait croire que le heavy metal a tendance à augmenter le sentiment d’énervement, il a plutôt réussi à apaiser les cobayes. «Ecouter de la musique dite « extrême » peut être un moyen sain de calmer la colère pour ces écoutants», résume l’étude.
« Nous avons découvert que la musique régulait la tristesse et augmentait les émotions positives, explique Leah Sharman, l'une des auteures de l'étude. Lorsqu'ils sont en colère, les fans de musique extrême aiment écouter une musique qui correspond à leur colère », détaille-t-elle.
De là à troquer votre week-end spa en Auvergne pour la prochaine édition du festival Hellfest ? Peut-être pas. Les résultats de cette étude restent à prendre avec des pincettes tant la population testée était restreinte, et que les conditions de l’étude n’étaient pas totalement naturelle.
Reste qu’au cas où, on vous laisse avec la plus douce des chansons de heavy metal à nos yeux : « Still Loving You », des Scorpions !

http://www.slate.fr/story/102569/jeunes ... eavy-metal
Une étude montre que les jeunes fans de heavy metal des années 1980 s'en sont bien sortis
Repéré par Claire Levenson
05.06.2015 - 7 h 53, mis à jour le 05.06.2015 à 8 h 01

Dans les années 1980, les fans de heavy metal faisaient un peu peur à leurs parents. Les t-shirts noirs avec une imagerie mortuaire, le pessimisme absolu des paroles, les clips violents et la pâleur maladive, tout cela était jugé un peu inquiétant. Aux Etats-Unis, des groupes comme Black Sabbath ou Judas Priest ont été régulièrement accusés d'inciter les jeunes au meurtre ou au suicide.
Trente ans plus tard, que sont devenus ces jeunes métalleux? Sont-ils plus cyniques et dépressifs que la moyenne? Tasha Howe, une professeur de psychologie à l'université de Humboldt en Californie, vient de publier une étude à ce sujet dans la revue Self and Identity, et selon son enquête, les anciens fans de metal se portent très bien.
Comme le rapporte un blog de la British Psychological Society, les auteurs ont distribué un questionnaire à 377 fans, musiciens et groupies, et les ont comparé à un nombre similaire de fans de rock, pop et new wave (ainsi qu'à un échantillon d'étudiants). Ils ont trouvé que les fans de metal avaient en général des enfances plus difficiles. Mais c'est parce qu'ils avaient des enfances difficiles qu'ils étaient attirés par le heavy metal, et pas leur amour pour le heavy metal qui leur causait des problèmes psychologiques.
En effet, lorsque les chercheurs ont comparé les traits de personnalité, les salaires, la consommation de drogue, la sexualité et le bien-être des fans de métal et d'autres musiques, ils n'ont pas trouvé de grandes différences. La principale: les musiciens de metal (pas les fans) se distinguaient par le nombre élevé de leurs partenaires sexuels, ainsi que leur tendance à contracter des maladies sexuellement transmissibles.
«Non seulement les cinquantenaires amateurs de metal avaient dans l'ensemble fait des études et n'étaient pas au chômage, ils avaient aussi de très bons souvenirs de leur adolescence dans les années 1980», expliquait Howe en 2013, avant que l'étude ne soit publiée. «Les sous-cultures un peu marginales attirent des jeunes en difficulté qui ont des comportements à risque, mais nous avons trouvé que ces cultures ont aussi une fonction protectrice dans la mesure où elles apportent des liens forts qui permettent aux jeunes de développer leur identité. D'autres études pourraient examiner les effets d'autres cultures musicales comme le hip hop ou l'emo.»
Tasha Howe, une spécialiste de l'impact de la violence sur les enfants, avait déjà réalisé une autre étude sur le sujet, intitulée Sexualité et genre dans la scène heavy metal des années 1980. Le site de l'université où elle enseigne dévoile une des raisons de son intérêt pour ce genre musical: elle est elle-même une ancienne groupie qui s'est mariée avec Mike Howe, le chanteur du groupe Metal Church.

Hors ligne Paul
#12
Avatar du membre
Messages : 187
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 14:02

J'adhère au fait que le métal apaise et donnes des émotions positives.

Je suis bien plus reposé en écoutant du métal qu'en écoutant du classique ou autres.

Mais je peux donner une hypothèse sur cette étude :
Oui le métal calme les personnes en colère ou dans un mauvais état. Car cette musique correspond bien aux sentiments dans lesquels est l'auditeur. Il contribue donc à équilibrer les émotions de la personne et l'a défouler.

Cependant, peut-être n'augmente-t-elle pas son niveau vibratoire pour autant. Elle l'a régule à un niveau vibratoire.

Peut-être est-il nécessaire d'écouter des musiques plus douce par la suite pour s'harmoniser vers des fréquences vibratoires plus hautes.

Par conséquent j'aurais tendance à penser que le métal est utile, suivant le niveau vibratoire de la personne à un instant "T". Comme une thérapie.

Je vous remercie pour cette discussion très intéressante :)

Hors ligne PetitHommeLibre
#13
Avatar du membre
Messages : 295
Enregistré le : 01 septembre 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 7 décembre 2016, 14:02

Tout à fait Paul, on est en phase.

Cette musique n'élève pas mais rééquilibre la vibration d'un certain type de personne.

Un ange auto-réalisé peut travailler dans les enfers disait le Maître, non seulement sans être influencé par les démons mais en étant accepté comme un des leurs.
Pour cela, il est nécessaire de baisser son niveau vibratoire.

Hors ligne Rem
#14
Avatar du membre
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 8 décembre 2016, 22:33

Dans le passé, j'avais remarqué que le métal diminuait la peur et augmentait la confiance en soi. (j'étais très timide et peureux) :oops:
Maintenant, je n'écoute pas beaucoup de musique car j'aime de plus en plus le calme.

Hors ligne Warrior
#15
Avatar du membre
Messages : 27
Enregistré le : 29 décembre 2015
Sexe :

Re: Les méfaits et dangers de la musique metal

Message le 18 décembre 2016, 07:58

J'ai moi-même été un fan de métal (j'en ai même joué et donné des concerts à une certaine époque). J'ai mis ça de côté... ça peut sembler faire du bien sur le coup c'est certain, de la même façon que se défouler dans un sac de boxe peut sembler calmer la colère momentanément ou manger une barre de chocolat apaiser la gourmandise! J'avoue que j'aime encore entendre un bon hit de Metallica par contre, je suis persuadé que ce n'est pas bon pour moi ! Si on veut vraiment se rebeller contre soi même, je crois que Samaël nous a indiqué clairement la voie, il faut changer de façon radicale (du moins lutter pour y arriver) il existe plusieurs niveaux d'être et à chaque niveau des activités qui y correspondent, se priver du métal fait partie peut être des sacrifices nécessaires pour atteindre une autre marche de l'escalier?

Répondre

Retourner vers « Mise en garde sur les genres de musique »