Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinationales

Répondre
Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinationales

Message le 11 décembre 2016, 18:41

Blackfire est un groupe de punk-rock navajo, formé à la fin des années 1980, et composé des frères et sœur Clayson Benally (batterie, chant), Klee Benally (guitare, chant) et Jeneda Benally (basse, chant). Le groupe, surtout actif sur scène, milite notamment pour les droits des Amérindiens. Il a notamment remporté un Native American Music Awards en 2002 et en 2005, et collaboré avec deux membres des Ramones, C.J. Ramone et Joey Ramone. Suite à une demande de la fille de Woody Guthrie, ils ont repris en musique certains de ses poèmes.


1/ Blackfire - Downfall (on dirait une adaptation rock d'un chant indien - et les images du clip peuvent inciter au voyage astral, j'avoue que comme j'ai été indien lakota moi-même, chaque fois que je vois ces photos du désert avec ces montagnes étranges, ça me fait des frisson, tout mon être vibre et en plus de cela, il ya bien-sûr la transformation figurée de l'être humain en aigle qui est une transformation jinas, dommage je ne suis pas très fan de ce style musical et malheureusement les vidéos ne sont pas en haute définition, sans doute, n'ont-ils pas les moyens !

2/ Blackfire - Un printemps Navajo (il y a un morceau musical pas très abouti mais surtout, il est entrecoupé d'une interview du groupe (sous-titré en français) qui se justifie sur le message qu'il veut faire passer et son style musical.


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:42

3/ Navajo Nation- Blackfire (une interview du groupe en anglais où il parlent entre autre d'une montagne qui est un lieu saint pour eux transformé en station de ski et de pollution des eaux, dont les navajo ont ete expulsé je crois, on peut avoir le sous-titrage automatique de reconnaissance de l'anglais et même la traduction en français mais ça laisse un peu à désirer, c'est loin d'être parfait !
J'ai trouvé un article qui explique en français : http://blogs.mediapart.fr/blog/watayaga ... resistance

4/ Black Fire - Silence is a Weapon (commence par un chant Navajo, puis vient la guitare électrique, entrecoupée de chants et que je ne rangerai pas dans la musique sataniste)


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:43

5/ Blackfire - Háí ádaat'i (chanson traditionnelle)

6/ Blackfire: AIM-SONG + Carlos Nakai: "Song for the Morning Star"(chanson traditionnelle) Magnifique chant !


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:44

Blackfire s'est séparé en deux :

d'une part : Clayson Benally (batterie, chant) et et Jeneda Benally (basse, chant) qui ont formé le groupe Sihasin (qui signifie espérance en navajo) sont même parfois accompagné de leur père, autre traduction de Sihasin sur http://www.csia-nitassinan.org/spip.php?article227

et d'autre part : Klee Benally (guitare, chant) qui semble vouloir faire une carrière solo

7/ Sihasin - "Take a Stand"

8/ Klee Benally - Song of the Sun


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:45

J'aime beaucoup la voix de ce chanteur et sa musique et le thème qu'on devine grâce au titre et aux images.
Mais je sais que certains dirait que sa voix semble provenir de l'enfer (dans le premier morceau, cela s'arrange dans le second).
Physiquement, sur les photos ( à l'inverse des clips où il a tendance à grimacer pour appuyer ses dires), je le trouve très beau.
Mais peut-être la beauté est-elle trompeuse ?
Mes ego ont souvent été abusé par la beauté extérieures des femmes, mais quand on rencontre une beauté intérieure (qui en plus est une beauté extérieure), on s'estime le plus heureux et le plus chanceux des hommes.

9/ Klee Benally - Without Water & Weather Changes

10/ Klee Benally - Weather Changes


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:46

11/ Klee Benally - Where's the Fire ? - Je crois que c'est une chanson un peu règlement de compte vis-à-vis du groupe blackfire dont il faisait partie avec son frère et sa sœur, mais je peux me tromper une fois de plus. Il doit peut-être estimer qu'ils se sont éloignés du but initial à moins qu'il demande simplement à la nation navajo et autres nations ou tribus indiennes de se réveiller et de défendre leurs droits..

malheureusement, dans un clip, il s'est grimé en femme en se démultipliant pour faire les chœurs et ce n'est pas du meilleur goût, je n'afficherai bien sûr pas ce clip dérangeant.

12/ Dine' and Hopi to Peabody Coal: Halt Commodification of the Sacred Klee et d'autres de ses frères navajo expliquent le problème


Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:49

J'ai trouvé un article qui explique en français : http://blogs.mediapart.fr/blog/watayaga ... resistance
dont voici le texte :

Klee Benally est dineh-navajo, chanteur du groupe punk navajo BLACKFIRE. Il est aussi chanteur et danseur traditionnel, activiste de longue date et investi dans différents projets et collectifs ; il est aussi réalisateur de documentaires. En octobre il a fait une tournée européenne afin de présenter le projet SILEI, centre autogéré culturel pour la jeunesse dans leur réserve Navajo en Arizona.

LE PROJET SILEI (UN CENTRE POUR LES ARTS ET L’ACTIVISME COMMUNAUTAIRE DINEH-NAVAJO)

Classe Contre Classe -
FLAGSTAFF, Arizona – Outta Your Backpack Media (OYBM) et Táala Hooghan Infoshop ont joint leurs forces avec un nouveau groupe bénévole appelé Siléi Projet d’Emancipation de la Communauté (SCEP) pour acheter un centre communautaire de 420 m2 consacré à l’activisme social et environnemental.

Depuis 5 ans OYBM et Táala Hooghan ont travaillé ensemble pour fournir un accès aux arts, les ressources nécessaires aux activistes, à l’émancipation de la jeunesse Autochtone, une salle ouverte à tous les âges pour les musiciens, et beaucoup d’autres choses.
« Nous avons profondément réfléchi, avons eu des heures et des heures de réunions, avons consulté d’autres organisations et des Anciens, et avons décidé que non seulement c’était possible, mais que cela nous assurerait la longévité de notre vision et nous permettrait d’être plus efficaces dans notre travail. » dit Klee Benally, un bénévole de Siléi. « Nous sommes profondément engagés pour assurer que cette ressource communautaire vive pour les générations à venir. »

« Nous avons déjà reçu beaucoup de soutien et d’encouragement de la part de nos amis et de nos voisins, » dit Ned Del Cajello, une bénévole d’OYBM et de Táala Hooghan. « Nous sommes convaincus que grâce aux dons, aux collecteurs de fonds de la communauté, des occasions d’emprunts, le jumelage de fonds et d’autres activités de collecte créatives, nous arriverons à acheter le bâtiment. »

Actuellement les groupes ont mis en route une campagne de financement communautaire sur Rockethub. Ils ont jusqu’au 3 octobre 2012 pour récolter 10000 dollars pour les coûts dont l’apport initial.

En faisant des dons au financement communautaire, les donneurs peuvent recevoir des cadeaux, entre autres une compilation de soutien, des livres signés, un T-shirt, et même une participation à des ateliers de cinématographie.
12% des fonds avaient été réunis à daté du 14 septembre 2012.

Siléi va garder et gérer le lieu pour assurer que les buts et la vision du centre soient maintenus pour de nombreuses années à venir. Ceci inclut le projet de garder le bâtiment et la propriété pour les seuls buts de justice sociale et environnementale de la communauté au-delà de la viabilité prévisible des projets actuels tels que OYBM et Táala Hooghan.

OYBM va devenir un institut la justice dans les média et les arts pour la Jeunesse Indigène qui permettra une formation tout au long de l’année sur la justice dans les média et une production audiovisuelle soutenant la justice culturelle et écologique dans et autour du Sud-ouest des Etats-Unis.

Táala Hooghan Infoshop mettra en pratique sa déclaration d’action pour « l’émancipation de la jeunesse et de la communauté en générale dans l’action pour un monde plus juste et plus durable » en ayant un lieu plus sûr où les gens savent qu’ils peuvent aller en confiance pour trouver des informations et des ressources.

« En ce moment, il n’existe pas d’autre centre de ressources pour la communauté en Arizona, et il est impératif qu’un lieu comme Táala Hooghan devienne encore plus viable afin que l’information sur les efforts des organisations de base, ignorés par les média officiels, continue à circuler en Arizona. » dit Hailey Sherwood, une bénévole de Táala Hooghan. http://www.csia-nitassinan.org/spip.php?article361

Par ailleurs, Klee Benally a aussi mené des actions fortes de résistance contre la destruction des San Francisco Peaks :

Dimanche 14 août 2011

FLAGSTAFF, Arizona – Le Navajo Klee Benally s’est enchaîné à une excavatrice sur la Route de Snowbowl samedi 13 août, après qu’une machine ait interrompu une assemblée de prières sur les Pics San Francisco. Rudy Preston, agent de liaison avec la police de Protect the Peaks, et Mary Sojourner, écrivain, ont été arrêtés. Ils ont tous deux été libéré sous caution de la prison du comté de Coconino, d’après un message envoyé à Censored News à 1h30 du matin, dans la nuit de samedi à dimanche.

Enchaîné à une excavatrice, Klee déclara « C’est ici que nous traçons une ligne rouge, c’est ici que nous disons ça suffit ! »

« Vous êtes des criminels. Vous autorisez la profanation de ce qui nous est sacré. Vous menacez notre survie culturelle. »

« Quelle part de la notion de sacré ne comprenez-vous pas ? » poursuivit Benally. Ses mots furent répétés par des supporters rassemblés sur le site lorsque la police arriva et qu’un agent du Service des Forêts surgit des bois d’où il les avait filmés.

Benally, toujours enchaîné à l’excavatrice, ajouta « Ceci n’est pas un jeu. Ce n’est pas du spectacle. Ce n’est pas pour les média. C’est pour empêcher cette profanation de continuer. »

Ces mots furent répétés en écho par les autres Amérindiens rassemblés pour bloquer la destruction.

L’écrivain de Flagstaff Mary Sojourner et l’agent de liaison avec la police de Protect the Peaks Rudy Preston furent arrêtés sur place. Preston a été inculpé de deux chefs de trouble à l’ordre publique et d’intrusion illicite. Sojourner a été inculpée tard dans la soirée de dimanche. Klee Benally a été cité à comparaître pour trouble à l’ordre publique puis relâché.

Klee Benally a une réputation internationale comme chanteur du groupe de frères et sœur Navajo Blackfire et comme organisateur d’efforts de défense des San Francisco Peaks contre la destruction.

Mary Sojourner est auteur de deux romans, Sisters of the Dream et Going Through Ghosts ; d’un recueil de nouvelles, Delicate ; d’un recueil d’essais, Bonelight : ruin and grace in the New Southwest ; de mémoirs, Solace : rituals of loss and desire et She Bets Her Life.

Avant l’action de ce dimanche, 17 personnes avaient été arrêtées au cours des huit derniers jours, alors que des Navajos, des Hualapais, des Hopis, des O’odham et d’autres Amérindiens protestaient contre la destruction des montagnes sacrées.

Il est demandé aux touristes de boycotter la station Arizona Snowbowl, propriété d’Eric Borowsky de Scottdale (Arizona).

Pendant la semaine d’action, Protect the Peaks a manifesté devant le siège du Service des Forêts, l’Hôtel de Ville de Flagstaff, et le siège de High Desert Investment Company. High Desert Investment Company, responsable de l’abattage massif d’arbres sur les Pics San Francisco, est la propriété de G. Allen Ribelin, qui possède aussi High Investment Logging à Flagstaff.

La station Arizona Snowbowl a l’intention de fabriquer de la neige pour les touristes à partir d’eaux usées recyclées. Treize Nations Amérindiennes considèrent les montagnes comme sacrées. Les « medicine men » y cueillent des plantes médicinales et y organisent des cérémonies.

L’abattage d’arbres plusieurs fois centenaires a déjà commencé, pour faire passer le pipeline (qui doit amener les eaux usées) et autres projets de l’industrie du tourisme.

Les jeunes Amérindiens sont prêts à se faire arrêter pour mettre un terme à la destruction.

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:51

13/ "A Slow Genocide of the People": Uranium Mining Leaves Toxic Nuclear Legacy on Indigenous Land - combat de plus mené par Klee

http://www.democracynow.org - The iconic Grand Canyon is the site of a battle over toxic uranium mining. Last year, a company called Energy Fuels Resources was given federal approval to reopen a mine six miles from the Grand Canyon's popular South Rim entrance. A coalition of Native and environmental groups have protested the decision, saying uranium mining could strain scarce water sources and pose serious health effects. Diné (Navajo) tribal lands are littered with abandoned uranium mines. From 1944 to 1986, 3.9 million tons of uranium ore were chiseled and blasted from the mountains and plains of the region. More than 1,000 mines have closed, but the mining companies never properly disposed of their radioactive waste piles, leading to a spike in cancer rates and other health ailments. Broadcasting from Flagstaff, Arizona, we speak with Taylor McKinnon, director of energy with Grand Canyon Trust, and Klee Benally, a Diné (Navajo) activist and musician. "It's really a slow genocide of the people, not just indigenous people of this region, but it's estimated that there are over 10 million people who are residing within 50 miles of abandoned uranium mines," Benally says. Benally also describes the struggle to preserve the San Francisco Peaks, an area considered sacred by 13 Native tribes, where the Snowbowl ski resort is using treated sewage water to make snow.

Democracy Now!, is an independent global news hour that airs weekdays on 1,200+ TV and radio stations Monday through Friday. Watch our livestream 8-9am ET at http://www.democracynow.org.
Please consider supporting independent media by making a donation to Democracy Now! today, visit http://owl.li/ruJ5Q.


Avatar du membre
Messages : 678
Enregistré le : 08 juin 2015
Sexe :
Zodiaque : Taureau

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 18:59

Je ne connais pas mes vies antérieures, cependant je suis très attirée par tout ce qui est indien d'amérique latine, du nord etc (je pense que dans une autre ou plusieurs vies, j’étais dans ce secteur, au point tout chez eux me fascine).

La culture, leur monde physique, leur culte pour respecter la nature, leur coté médecin tradition shamanisme etc.

Mon vieil oncle indien me dit de par notre culture inde d'asie, c'est normal car l'amérique c est la terre de shiva...je n ai jamais bien compris ce qu il voulait dire.
Mon oncle (frère de ma mère) est un vieux mystique aussi qui manie encore les plantes par instinct comme ces shamanes d'amérique.
Quand je l'appelle au téléphone, il me dit toujours mon enfant, nos ancêtres sont la, ils nous parlent, faut les écouter, tu es guidée et suis les, tu reviendras sur nos terres guérir des gens, c'est mon vieil oncle qui marchait sur les braises sans se bruler quand il était jeune, un souvenir de ma jeunesse. Imitatus je me poserais un jour pour voir ces vidéos sur ces navajos...

Je te rappelle dans le post ou je parle de mon chat whisky blanc et noir, il est apparut le 7em jour après avoir effectué 7 jours de méditation sur une musique chamane. Selon la tradition après 7 jours de méditation sur cette musique, quelque chose de bien t'arrivera.

J'ai eu cette surprise, sachant que j'avais auparavant perdu un de mes chats par accident.
Je trouve mon chat whisky particulier, avec on dirait des pouvoirs qui sortent soit de l'égypte antique soit de ces peuples ancêtres. Un chat passionnant avec beaucoup d'amour, je lui parle comme si c'était un fils, drôle d'histoire n'est ce pas....il est toujours là, il est arrivé cette année en février en sortant de nul part.
Wa-kanda soph.

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 11 décembre 2016, 19:00

Moi aussi, j'ai eu une chatte qui est apparu étrangement au début de l'année en janvier ou février, une chatte toute commune.
Elle nous a fait 4 chatons. La suite est triste...

merci pour ton intervention sur ce sujet, on se sent proche des amérindiens, déjà trois sur le forum.

Avatar du membre
Gardien du phare
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Blackfire puis Sihasin (Espérance), les Benally & nation navajo face aux problèmes d'environnement des multinational

Message le 14 janvier 2017, 06:25

14/ extrait de leur tournée en Bretagne, où ils disent qu' ils sont connectés à Mère Nature

15/ morceau de leur répertoire devant la foule bretonne d'une petite salle


Répondre

Retourner vers « amérindienne moderne »