Pranayama Christique Egyptien

Pranayama, posture de la table, danse des derviche, Vajroli Mudra, Viparita Karani Mudra, Mayurasana - posture du lézard...
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Pranayama Christique Egyptien

Message le 5 septembre 2009, 17:20

ida-et-pingala.jpg
ida-et-pingala.jpg (58.61 Kio) Vu 3163 fois
Lorsque le yogui esotériste inspire le prana ou Christ vital par la narine droite et inversement, quand il inhale par la gauche et exhale par la droite, ce qu'il cherche ce n'est pas d'attirer des atomes externes, comme le croient les profanes, mais plutôt de faire monter les atomes solaires et lunaires depuis les testicules jusqu'au champ magnétique de la racine du nez.

Pratique ésotérique du Pranayama :


1. Le dévot s’assoit sur une chaise, face à l’est.

2. Il doit beaucoup prier, implorant la Divine Mère d’éveiller la Kundalini.

3. Le torse, le cou et la tête devront former une ligne verticale. On ne doit pencher le corps ni d’un côté, ni de l’autre, ni vers l’avant, ni vers l’arrière. Les paumes des mains doivent reposer sur les jambes de façon tout à fait naturelle.

4. Le mental du dévot doit être dirigé vers l’intérieur, vers la Divine Mère, l’aimant et l’adorant.

5. Fermez les yeux pour que les choses du monde physique ne vous distraient pas.

Une scission ici car les polarités des narines et des organes sexuels chez l'homme et la femme sont inversées (voir figure en haut de la page - la distinction est déduite à partir des commentaires de la traduction des livres de Ganesha, collection Urania). Pendant qu'on fait l'exercice, il est important de visualiser la montée en premier lieu des atomes solaires, puis des atomes lunaires en imaginant le circuit à travers les 3 chakras tel qu'il est indiqué dans la figure


Pour l'homme :

6. Bouchez la narine droite avec le pouce de la main droite en vocalisant, mentalement le mantra TOM en même temps que vous respirez ou inhalez très lentement l’air par la narine gauche.

7. Fermez maintenant la fosse nasale gauche avec l’index. Retenez le souffle. Envoyez le Prana à l’Eglise d’Ephèse, située dans le coccyx, afin d’éveiller la Kundalini, et prononcez mentalement le mantra SA
(SSSSSAAAAA.).

8. Expirez maintenant lentement par la fosse nasale droite en vocalisant mentalement le mantra HAM (HAAAAAMMMMM.).

9. Fermez maintenant la fosse nasale gauche avec l’index.

10. Inhalez la vie, le Prana, par la narine droite en vocalisant mentalement le mantra TOM. Retenez maintenant le souffle en vocalisant le mantra RA
(RRRRRRAAAAAAAA).
Fermez les deux fosses nasales avec l’index et le pouce. Envoyez le Prana au centre magnétique du coccyx pour éveiller la Kundalini.

11. Exhalez très lentement par la narine gauche en vocalisant mentalement la syllabe mantrique HAM
(HAAAAAMMMMM.)

12. Ceci constitue un Pranayama complet.



Pour la femme :

6. Bouchez la narine gauche avec l'index de la main droite en vocalisant, mentalement le mantra TOM en même temps que vous respirez ou inhalez très lentement l’air par la narine droite.

7. Fermez maintenant la fosse nasale droite avec le pouce. Retenez le souffle. Envoyez le Prana à l’Eglise d’Ephèse, située dans le coccyx, afin d’éveiller la Kundalini, et prononcez mentalement le mantra SA
(SSSSSAAAAAA.).

8. Expirez maintenant lentement par la fosse nasale gauche en vocalisant mentalement le mantra HAM (HAAAAAMMMMM.).

9. Fermez maintenant la fosse nasale droite avec le pouce.

10. Inhalez la vie, le Prana, par la narine gauche en vocalisant mentalement le mantra TOM. Retenez maintenant le souffle en vocalisant le mantra RA
(RRRRRRAAAAAAAA) . Fermez les deux fosses nasales avec l’index et le pouce. Envoyez le Prana au centre magnétique du coccyx pour éveiller la Kundalini.

11. Exhalez très lentement par la narine droite en vocalisant mentalement la syllabe mantrique HAM
(HAAAAAMMMMM.)

12. Ceci constitue un Pranayama complet.


Reprise du tronc commun pour les 2 sexes :


13. Six Pranayamas consécutifs doivent être effectués au commencement et à la tombée du jour.

14. Le dévot se lèvera de sa chaise et s’agenouillera par terre.

15. Il placera maintenant ses mains à plat sur le sol, les pouces se touchant l’un l’autre.

16. Incliné vers l’avant, prosterné par terre, plein de suprême vénération, la tête vers l’est, il appuiera son front sur le dos des mains, à la manière égyptienne.

17. Le dévot vocalisera maintenant, avec son larynx créateur,le puissant mantra RA des Egyptiens. Ce mantra se vocalise en allongeant le son des deux lettres qui le composent. Ainsi : Rrrrr Aaaaa. On doit le vocaliser sept fois consécutives.

Ce sont les dix-sept points du Pranayama Egyptien. Le mantra RA possède le pouvoir de faire vibrer la Kundalini et les chakras pour les éveiller. Les mantras du Pranayama sont Tom-Sa-Ham, Tom-Ra-Ham.

Grâce au Pranayama, la Kundalini s'eveille.

Le Prana est le Grand Souffle. Le Prana est le Christ Cosmique. Le Prana est la vie qui palpite en chaque atome, comme elle palpite dans chaque soleil.

Le feu brûle par le Prana ; l’eau s’écoule par le Prana ; le vent souffle par le Prana ; le soleil existe par le Prana. La vie que nous avons est Prana. Rien ne pourrait exister dans l’univers sans Prana. L’insecte le plus insignifiant ne pourrait naître ni la petite fleur bourgeonner sans le Prana.

Il y a du Prana dans la nourriture que nous mangeons, dans l’air que nous respirons, dans l’eau que nous prenons, dans tout.

Lorsque l’énergie séminale est sublimée et transformée totalement, elle pourvoit le système nerveux en très riche Prana, lequel est déposé dans le cerveau comme un vin de lumière, comme une énergie christique merveilleuse.

Il existe une étroite connexion entre le mental, le Prana et le Semen. En contrôlant l’énergie séminale avec la force de la volonté, nous aurons tout obtenu parce que le mental et le Prana seront alors sous notre contrôle.

Ceux qui répandent leur Semen ne pourront jamais, au grand jamais, contrôler le mental ni le Prana. Ce sont les « Ratés ».

Celui qui parvient au contrôle sexuel parviendra aussi au contrôle de son mental et au contrôle du Prana. Les hommes de cette sorte atteignent la libération. Les hommes de cette sorte obtiennent l’Elixir de Longue Vie.

Tous les immortels qui vivent avec le Christ-Yogi de l’Inde (le divin Babaji) ont conservé leur corps physique à travers des milliers d’années sans que la mort puisse rien contre eux. Ces rères, après être arrivés à la suprême chasteté, ont obtenu le contrôle du Prana et du mental.

Le Prana est Energie Universelle, est Vie, est Lumière, est Joie.

Le principal objectif de la pratique du Pranayama est de parvenir à l’union des atomes solaires et lunaires du système séminal pour éveiller la Kundalini.

Extrait du chapitre 8 du livre Jaune : http://amourerotique.com/enseignement-g ... nayama.php

Pour voir ce même chapitre tel qu'il a été écrit par Samael : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... yptien.php

J'avais commencé par cet exercice au tout début où je suis revenu dans la gnose pendant plus d'un mois, et c'est ainsi que j'ai commencé par ressentir ces étranges frissons de bien-être puis j'ai arrêté le pranayama sûrement à tort.

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Pranayama Christique Egyptien

Message le 5 septembre 2009, 17:32

Avant tout, nous devons commencer par éveiller la Kundalini, le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques, si vraiment nous voulons obtenir la cristallisation des trois forces primaires à l'intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

Cette Kundalini Shakti est aussi le Prana, la Vie. Elle se trouve enroulée, comme nous le savons déjà, trois fois et demie sur elle-même à l'intérieur du chakra Muladhara ; ce centre magnétique se trouve situé exactement dans l'os coccygien. Dans l'Esotérisme chrétien, ce centre est connu sous le nom d'Eglise d'Ephèse.

Il y a une foule de techniques par lesquelles on prétend pouvoir susciter l'éveil de la Kundalini. J'ai vu une fois dans un film quelque chose de très curieux, une méthode assurément barbare, utilisée en Inde : il y avait là un Yogi avec l'os coccygien à nu, à découvert ; on lui avait ouvert cette partie avec un couteau, on avait coupé la peau et la chair qui recouvrent l'os. Le procédé, pour le moins barbare, consistait en ceci : d'autres yogis, avec un chiffon ou un morceau de tissu, frottaient vigoureusement le coccyx de la victime, avec l'intention évidente d'éveiller sa Kundalini. C'est un système réellement épouvantable, inhumain. Cette façon de frotter avec le morceau d'étoffe, à la manière de ceux qui astiquent leurs chaussures ou l'argenterie pour les faire briller, avait une odeur d'atroce ignorance, d'insanité. Il va sans dire que le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques ne pourra jamais être éveillé de cette façon.

D'autres essaient d'éveiller la Kundalini au moyen du Pranayama,
on inhale par la narine droite, on retient la respiration, puis on exhale par la narine gauche, et vice versa ; on se sert du pouce et de l'index pour contrôler le va-et-vient du souffle, pour boucher et déboucher alternativement les deux narines. Je ne nie pas la valeur du Pranayama, c'est un système grandiose pour vitaliser le corps physique, mais il ne peut servir à éveiller la Kundalini, le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques. Cependant, il peut arriver que des étincelles jaillissent, se détachent du coccyx, s'élèvent par les Nadis ou canaux éthériques qui s'enroulent autour de la moelle épinière et circulent dans les autres Nadis du corps : alors surviennent des moments d'illumination, et le Yogi croit qu'il a éveillé la Kundalini. Mais ce n'est pas le cas : la Kundalini est toujours enroulée dans le chakra Muladhara.

Certains supposent qu'il suffit à leur saint gourou d'étendre la main au-dessus du Chela pour que s'éveille sa Couleuvre Ignée, mais cette conception aussi est fausse, elle ne repose sur rien. Le Serpent magique ne peut être éveillé, mes chers frères, que par un seul et unique procédé : le Sahaja Maïthuna. Je l'ai enseigné dans toutes mes œuvres et je le répète à satiété dans toutes mes conférences.

A cet égard, on pourrait nous qualifier de fanatiques du Sexe. Oui, l'être humain cherche toutes sortes d'excuses, de justifications pour ses faiblesses, d'échappatoires, de formes diverses d'autotromperie pour ne pas prendre l'unique chemin, le chemin étroit du Sexe.

Une fois, je vous l'ai déjà raconté à plusieurs reprises, me trouvant en état de Samadhi ou de Satori, j'interrogeai Devi Kundalini. Je lui demandai : « Est-il possible que quelqu'un, là-bas, dans le monde physique, puisse s'autoréaliser sans avoir besoin de la Magie Sexuelle ? ». La réponse fut terrible : « Impossible, mon fils, ce n'est absolument pas possible ! », je restais pensif.

Lorsque nous songeons à tous ces gens sincères mais dans l'erreur qui abondent dans le monde et qui croient que c'est au moyen du célibat qu'ils pourront parvenir à l'Autoréalisation intime de l'Etre, nous ne pouvons moins que ressentir une grande compassion pour l'humanité égarée.

Ceux qui pensent ainsi, ceux qui défendent le célibat, non seulement ignorent, mais en outre ignorent qu'ils ignorent ; non seulement ils ne savent pas, mais en plus ils ne savent pas qu'ils ne savent pas.

Si ces gens avaient éveillé complètement le sens spatial, ils pourraient constater par eux-mêmes directement la crue réalité concernant l'animal intellectuel. Ils se rendraient alors à l'évidence qu'ils ne possèdent pas réellement ces corps existentiels suprasensibles dont parlent les pseudo-ésotéristes et pseudo-occultistes.

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ternes.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Pranayama Christique Egyptien

Message le 6 septembre 2009, 10:04

MF03 La Transmutation des Energies - Le Pranayama

1. « Et il revint, l'Ange qui me parlait et il me réveilla comme un homme qui est tiré de son sommeil ».

2. « Et il me dit : que vois-tu ?. Et je répondis : je regarde et voici un chandelier et sept gouttières pour les lampes qui sont dessus ».

3. « Et près de lui, deux oliviers : l'un à la droite et l'autre à la gauche ».

4. « Prenant encore la parole, je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et l'autre à sa gauche ? ».

5. « Je pris de nouveau la parole et je lui dis : que signifient les deux branches d'olivier qui, au moyen des deux tuyaux d'or versent l'huile qui est comme de l'or ? ».

6. « Et il me répondit : tu ne sais pas ce que c'est ?, et je lui dis : non Seigneur, non ».

7. « Et il dit : ces deux enfants de l'huile sont ceux qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre » (Zacharie Chap. 4, versets 1-2-3-11-12-13-14).

8. Les deux branches d'olivier qui, au moyen des deux tuyaux versent une huile comme de l'or sont les deux Nadis, Ida et Pingala.

9. Ida monte du testicule droit et Pingala monte du testicule gauche.

10. Chez la femme, Ida et Pingala s'élèvent à partir des ovaires.

11. Ce sont les deux « témoins », et si quelqu'un veut leur faire du mal, le feu sort de leur bouche pour dévorer leurs ennemis.

12. Par ces deux cordons ganglionnaires appelés Ida et Pingala montent les atomes solaires et lunaires de notre énergie séminale.

13. La narine droite est reliée à Pingala. La narine gauche est reliée à Ida.

14. On dit que par la fosse nasale droite pénètrent les tomes solaires et que par la fosse nasale gauche pénètrent les atomes lunaires.

15. Les yogis qui n'ont pas été initiés à l'école des Mystères internes, pratiquent le Pranayama avec l'intention d'attirer dans le champ magnétique du nez des millions d'atomes solaires et lunaires en provenance du monde extérieur.

16. Le yogi ésotériste, initié, ne cherche rien en dehors, dans le monde de Maya (illusion), il cherche tout à l'intérieur de lui-même.

17. Lorsqu'un yogi ésotériste pratique le Pranayama, il cherche seulement à faire monter son énergie sexuelle depuis les testicules jusqu'au calice sacré du cerveau.

18. Le Pranayama est un système ésotérique qui permet de transmuter le Semen en énergie christique.

19. Le Pranayama est un système de transmutation de l'énergie sexuelle.

20. Lorsque le yogi ésotériste inspire le Prana ou Christ vital par la narine droite, lorsqu'il expire ce Prana par la narine gauche et inversement, quand il inhale par la gauche et exhale par la droite, ce qu'il cherche ce n'est pas d'attirer des atomes externes, comme le croient les profanes, mais plutôt de faire monter les atomes solaires et lunaires depuis les testicules jusqu'au champ magnétique de la racine du nez.

21. Le clairvoyant qui observe à cet instant les cordons ganglionnaires (Ida et Pingala) du yogi pendant le Pranayama, verra les eaux pures de l'Amrita, les eaux primordiales de la Genèse, s'élevant dans les deux Nadis : Ida et Pingala.

22. Swara est la science du souffle. Swara est la science sacrée de la respiration.

23. Tom-Sa-Ham sont les mantras de l'inhalation. Tom-Ra-Ham ceux de l'expiration, dont les extrêmes correspondent à la contraction et à l'expansion rythmiques de la matière cosmique indifférenciée, Prakriti, Mulaprakriti (voir Biorythme du Maître Huiracocha).

24. Par la pratique du mantra Swa-Ra se forme le sublime Swara duquel on dit dans le verset quinze du Shivagama : « Dans le Swara sont les Veda et les Shastras (livres sacrés des hindous). Dans le Swara sont les trois mondes. Le Swara est la réflexion du Parabrahman (l'unique Tout absolu) ». Pour cette raison, quelques auteurs proclament : Swara est la vie et, ajoutent-ils : Swara est la musique (Biorythme par Huiracocha, Dr Arnold Krumm-Heller, page 72).

25. Swara constitue donc la base des tattvas, puisque ceux-ci sont les cinq modifications du Grand Souffle (Biorythme).

26. Or, ce Grand Souffle est le Christ Cosmique, Avalokiteshvara, Kwan Yin, le Verbe mélodieux, l'Armée du Verbe, dont le chef est un Paramartasatya connu de l'humanité sous le nom de Jésus-Christ.

27. Jésus-Christ est le plus grand Initié qui soit venu au monde.

28. L'Armée du Verbe est le Chariot de la Mercavah, dont le cocher est Jésus le Christ, le divin Rabbi de Galilée.

29. Jésus-Christ est un habitant de l'Absolu qui a renoncé à la félicité de Sat, le non-manifesté, pour venir au monde avec le Swara, la réflexion du Parabrahman.

30. Ainsi donc, le Pranayama est la science christique du Grand Souffle ou Crestos Cosmique.

31. Ce Grand Souffle universel de la vie, ce Christ Cosmique, réside dans notre Semen christonique.

32. Lorsque le yogi pratique le Pranayama, il travaille avec le Grand Souffle ou Crestos cosmique contenu dans le Semen christonique.

33. Le Pranayama (pratique qui consiste à faire des inspirations profondes, retenant ensuite l'air inhalé autant que possible, puis l'exhalant jusqu'à ce que les poumons soient vides), enseigne aussi qu'il y a deux pôles d'énergie : l'un masculin et l'autre féminin. Le premier est situé dans le cerveau (système cérébro-spinal) et l'autre dans le coeur (système sympathique). Mais de même qu'en formant deux pôles dans l'espace, pour faire fonctionner un aimant, nous créons, indubitablement, de nouvelles énergies, et engendrons nécessairement et inévitablement un troisième pôle, une troisième force, de même aussi nous affirmons que ce troisième pôle est Devi Kundalini, qui naît de l'union des atomes solaires et lunaires dans le Triveni situé dans le coccyx.

34. Ces deux polarités, masculine et féminine, du Grand Souffle, montrent que Prana et Kundalini ont leur fondement dans la Sexualité.

35. Kundalini est absolument sexuelle.

36. Les gens ont tendance à regarder le sexe comme une chose sale et horriblement passionnelle. Le yogi accroît le Diksa, usthi, uste (désir) et s'incline avec révérence devant les Mystères gnostiques du Sexe parce qu'il considère que le Sexe est une fonction sacrée de Devi Kundalini.

37. Le yogi sait que les eaux d'Amrita (Semen christonique) sont l'habitacle du Feu.

38. Le yogi sait que toute la force du Logos solaire est contenue dans le semence végétale, animale et humaine.

39. Le yogi sait que la Sexualité est une force sainte et qu'elle ne doit pas être profanée par la fornication.

40. La respiration par la narine droite est appelée Surya ou Pingala. C'est par elle que nous faisons monter les atomes solaires de notre système séminal.

41. La respiration par la narine gauche est appelée Chanra ou Ida. Par elle nous accomplissons l'ascension de nos atomes lunaires à partir du système séminal.

42. Avec les exercices de Pranayama, nous renforçons les trois Souffles de l'Akasha pur. Ces trois Souffles se combinent avec les atomes solaires et lunaires de notre système séminal, pour éveiller Devi Kundalini.

43. Prana est le Christ vital ou Grand Souffle. Ce Christ vital se transforme en Akasha, dans lequel se cache le Fils Premier-Né, le Purusha de chaque homme.

44. Akasha se modifie en Ether et l'Ether se transforme en tattvas. Ces tattvas sont à l'origine du Feu, de l'Air, de l'Eau et de la Terre.

45. Ainsi donc, tout ce qui existe, tout ce qui a été et tout ce qui sera, vient du Grand Souffle, du Christ Cosmique, de l'Armée de la Voix dont le chef suprême est Jésus-Christ.

46. Paranishpana (la Félicité absolue) sans Paramarta (la Conscience éveillée) n'est pas la félicité.

47. Jésus-Christ a atteint Paramarta et Paranishpana. Néanmoins, il a renoncé à la félicité de l'Absolu non-manifesté pour venir sauver les hommes et les Dieux.

48. Lorsque les Elohims ou Dhyanis glorieux commencèrent à tisser dans le métier à tisser de Dieu, ils pleurèrent de douleur en contemplant le déclin de la Lumière Incréée qui semblait s'enfoncer dans un crépuscule atterrant.

49. Alors, Jésus-Christ, le grand Paramartasatya, a traversé le Dhyani-Pasha et est venu au Jardin cosmique pour sauver les Dieux dont d'innombrables étincelles virginales ou « jivas » involutionnent et évolutionnent durant ce Mahakalpa.

50. Moi, Samaël Aun Weor, je fus témoin de toutes ces choses. J'ai vu quand le grand Etre est entré dans le Sanctuaire, a signé un pacte de Rédemption pour les hommes et s'est crucifié sur sa croix.

51. J'ai assisté à l'aurore du Mahamanvantara et je rends témoignage de toutes ces choses.

52. Ensuite, le Maître envoya son Bouddha, à l'aube de la quatrième Ronde, pour qu'il se prépare dans cette vallée de larmes. Ce Bouddha est son Ame, appelée Jésus.

53. Et son Bouddha alluma ses sept Lampes éternelles.

54. Et son Bouddha fit monter ses sept Serpents par les sept canaux du chandelier.

55. Lorsque son Bouddha Jésus de Nazareth fut prêt, alors, là-bas dans le Jourdain, le Dragon de Sagesse entra en lui, pour prêcher aux hommes et aux Dieux.

56. Le sacrifice, il l'a subi encore une fois. Le chef de tous les Christs Cosmiques, Jésus de Nazareth, a une fois de plus lavé avec son sang tous les péchés du Sanctuaire et a signé le pacte entre les hommes et Kwan Yin, l'Armée du Verbe, Vishnou, Osiris, le Grand Souffle.

57. Il fut le suprême Conciliateur entre l'homme et la Divinité.

58. Les Nadis Ida et Pingala sont les conducteurs subtils du Prana Sushumna, de l'énergie christique sexuelle.

59. Ida et Pingala se réunissent avec le Nadi Sushumna dans le chakra Muladhara.

60. L'union des trois Nadis dans le chakra Muladhara se nomme Yuktatriveni. Cette rencontre des Nadis se répète dans les chakras Anahata et Ajna. La rencontre des Nadis dans ce dernier chakra est appelée Muktatriveni.

61. Ida est froid et Pingala est chaud.

62. Le Nadi Pingala est en relation intime avec les fonctions d'assimilation organique.

63. Ida est de couleur pâle et Pingala de couleur rouge feu.

64. Le yogi peut retenir le Prana qui circule dans le Nadi Sushumna en un lieu précis appelé Brahmarandhra, situé dans la fontanelle frontale des nouveaux-nés.

65. Ainsi, le yogi peut défier la mort et vivre indéfiniment.

66. Toutefois, cela n'est possible que pour le yogi qui a reçu l'Elixir de Longue Vie.

67. Cet Elixir est un gaz et un liquide.

68. Ce gaz est de couleur blanche, électropositif et électronégatif.

69. Ce gaz reste déposé dans le tréfonds vital et ainsi, l'Initié peut soutenir son corps physique, et vivre pendant des millions d'années.

70. Le liquide subtilise le corps physique.

71. Ainsi, le corps physique s'absorbe peu à peu à l'intérieur du corps éthérique et devient indestructible.

72. Les Nadis Ida et Pingala se trouvent de chaque côté de la colonne vertébrale.

73. Ces Nadis s'enroulent autour de la moelle épinière d'une manière qui évoque la forme du chiffre huit.

74. Et à l'intérieur du Nadi Sushumna se trouve le Sentier céleste.

75. La Kundalini s'élève par le Brahmanadi.

76. Le Brahmanadi est situé à l'intérieur d'un autre canal très subtil qui court le long de la colonne vertébrale, et qui est connu sous le nom de Chitra.

77. Le long de ce Nadi Chitra se trouvent les sept chakras connus sous les noms de Muladhara, Swadishtana, Manipura, Anahata, Vishuddha, Ajna et Sahasrara.

78. Lorsque la Kundalini atteint le chakra Sahasrara, la Bouddhi s'unit alors avec Shiva (l'Intime). C'est la première Initiation des Mystères Majeurs.

79. Exercice de Pranayama : le disciple s'assoit sur le sol, les jambes croisées à la manière orientale. Cette position est appelée Padmasana aux Indes.

80. Boucher la narine gauche avec l'index et aspirer le Prana par la narine droite.

81. Retenir alors le souffle en bouchant les deux narines à la fois avec l'index et le pouce.

82. Expirer l'air par la narine gauche puis, bouchant la narine droite, inhaler maintenant par la gauche ; retenir le souffle de nouveau et expirer par la droite.

83. Pendant qu'on aspire l'air, imaginer que l'énergie sexuelle s'élève par le Nadi qui correspond à la narine par laquelle est aspiré le Prana.

84. Lorsque vous envoyez le Prana vers le bas, pensez aux trois Souffles de l'Akasha pur descendant par les Nadis Sushumna, Ida et Pingala pour éveiller le chakra Muladhara où réside la Kundalini.

85. Le Prana est le Feu purificateur qui dissout les scories qui obstruent les Nadis.

86. Les voiles de Rajas et Tamas s'écartent avec la transmutation sexuelle du Pranayama.

87. Par la pratique du Pranayama, on prépare le mental de l'étudiant pour le Dharana, le Dhyana et le Samadhi.

88. Le disciple peut pratiquer le Pranayama dix minutes par jour.

89. Lorsque la pratique est terminée, le disciple pourra prendre un verre de lait ou un aliment doux.

90. Les disciples peuvent également pratiquer debout.

91. Le disciple doit inspirer et expirer lentement avec l'esprit bien concentré sur sa pratique de Pranayama.

92. Il existe beaucoup d'asanas et d'exercices de Pranayama, mais avec cet unique exercice, l'étudiant pourra transmuter ses énergies sexuelles.

93. Les disciples peuvent aussi s'asseoir dans un fauteuil confortable pour accomplir leurs pratiques.

94. Avant de commencer la pratique, le disciple doit prier son Intime en méditant profondément sur Lui.

95. Le disciple doit se concentrer profondément dans le chakra Muladhara en suppliant son Purusha (l'Intime) d'éveiller la Kundalini.

96. Les yogis orientaux signalent une grande variété d'exercices de Pranayama.

97. Ainsi : respiration profonde ; sukhta purvak (position confortable), le Pranayama durant la marche, le Pranayama pendant la méditation, la respiration rythmique, suryabeda, ujjayi, sitkari, sitali, bhastrika, bhramari, mucha, plavini, kevala, kumbhaka, etc.

98. Toute cette innombrable variété de pratiques et d'asanas (postures) correspondait à l'arc descendant de la vie involutive, mais maintenant nous sommes en train d'amorcer l'arc ascendant de l'évolution et, par conséquent, cette énorme quantité de postures et d'exercices est à présent complètement périmée dans la nouvelle Ere du Verseau.

99. Maintenant, les yogis de la nouvelle Ere du Verseau vivent une vie d'intense activité au milieu des villes et n'ont pas besoin de se retirer dans les forêts solitaires, parce que nous inaugurons la nouvelle Ere du Verseau, qui est une ère de sociabilité, de coopération et de fraternité entre tous les hommes sans distinction d'écoles, de races, de sexes, de castes et de religions.

100. Les exercices de Pranayama peuvent se faire dans notre propre maison et sans qu'il soit nécessaire d'abandonner l'accomplissement de nos devoirs envers notre famille, envers la société, envers l'humanité.

101. Le yogi doit être absolument chaste sinon il échouera lamentablement.

Chapitre tiré de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... nayama.php

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Pranayama Christique Egyptien

Message le 21 août 2010, 00:05


Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Pranayama Christique Egyptien

Message le 25 novembre 2012, 11:08

Certains supposent qu'il est possible d'éveiller ce Feu au moyen du PRANAYAMA ou d'un autre exercice de Hatha-Yoga, mais ceux-ci ne sont que des trompés sincères, ils affirment ce dont ils ne sont pas sûrs. Rappelez-vous que « le chemin qui conduit à l'abîme est pavé de bonnes intentions »...

Ce qui advient, c'est que beaucoup de ceux qui pratiquent les Pranayamas arrivent à faire monter quelques ÉTINCELLES IGNÉES (étincelles qui se détachent de la flamme, étincelles du foyer qui sautent et qui circulent), et ils croient alors qu'ils ont éveillé le Feu.

Évidemment, chacune de ces étincelles produit des éveils de la Conscience, produit l'illumination, mais cela n'est pas l'éveil complet du Serpent Igné de nos pouvoirs magiques. S'il est bien certain que n'importe quelle fraction de la Kundalini (aussi petite soit-elle) produit des illuminations intérieures, des élévations de Conscience, il n'est pas moins certain aussi que le Pranayama ne fait pas atteindre l'éveil total de tout le Feu Sacré ; et cela est évident.

C'est seulement au moyen des enchantements de l'Amour que le Divin Serpent Kundalini s'éveille pour commencer son ascension le long du canal de la moelle épinière et que nous atteignons réellement l'Autoréalisation intime de l'Être. Éveiller la Kundalini n'est pas dangereux, car tous ceux qui sont en train de travailler à cela sont assistés par les Maîtres de la Fraternité Blanche Universelle...

Je veux que vous soyez pratiques, que vous vous transformiez, réellement, au moyen de l'Amour. C'est seulement en aimant que nous pouvons réussir la transformation intime de l'Être ; c'est seulement en aimant que nous pouvons réussir à nous autoréaliser à fond ; c'est seulement en apprenant à manier cette énergie créatrice du Troisième Logos que nous pouvons arriver à la LIBÉRATION FINALE.

Cette histoire « que c'est dangereux d'éveiller la Kundalini », « qu'elle peut aller par d'autres chemins », etc., c'est faux, car ceux qui éveillent le Feu sont toujours assistés.

Ceux qui supposent que le Feu Sacré peut s'éveiller instantanément, arrivant à la tête ipso facto, immédiatement, mentent, car en réalité, le Feu Sacré monte peu à peu par l'épine dorsale, selon les MÉRITES DU COEUR.

Rappelez-vous que chacune des 33 vertèbres de l'épine dorsale implique des vertus déterminées. Personne ne peut obtenir l'ascension du Feu, par exemple, dans la 12ème vertèbre, sans avoir les conditions morales de cette vertèbre ; personne ne peut amener le Feu Sacré à la 20ème vertèbre sans remplir toutes les conditions et exigences de cette vertèbre.

Ainsi, pour que le Feu Sacré monte dans telle ou telle vertèbre, il est nécessaire de posséder les vertus qui correspondent à cette dernière. C'est pour cela qu'à travers les 33 vertèbres, nous devons souffrir énormément et passer par d'innombrables épreuves.

Voilà le MAGISTÈRE DU FEU, mes chers frères. C'est ainsi seulement que vous pourrez vous convertir en Dieux omnipotents, avec des pouvoirs sur le feu, sur l'air, sur l'eau et sur la terre. Ce n'est pas une question de théories, mes chers frères ; il est question de faits concrets et définitifs.

passage extrait de la conférence 164. Connotations sexuelles de l'ère du verseau (l'ère du verseau et les mystères du sexe)

Répondre

Retourner vers « Rites enseignés, exercices de lamaserie »