Quand Perdre son Semen n'est pas Chuter

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Quand Perdre son Semen n'est pas Chuter

Message le 15 octobre 2012, 22:10

Indubitablement, durant la pratique du Sahaja Maïthuna, IL NE DOIT PAS Y AVOIR DE PASSION ANIMALE. Il faut qu'il y ait pureté de pensée. C'est [...] il est indiscutable que le sexe a sa propre saveur, et c'est, disons, l'état érotique, et c'est naturel.

Mais la luxure est autre chose. La luxure est une affaire de pensées bestiales, de profanation. Car, indubitablement, lorsqu'il y a des pensées morbides, il y a de la luxure et il faut l'éviter soigneusement. Pendant la pratique, il ne faut avoir aucune espèce de pensée morbide. Il faut avoir une attitude édifiante et essentiellement digne ; il faut qu'il y ait PURETÉ EN PENSÉE, EN PAROLE ET DANS LES OEUVRES.

C'est ainsi qu'on doit travailler. Au départ, il ne convient pas de faire de longues pratiques parce que, comme l'organisme n'est pas accoutumé, on peut s'en ressentir. AU DÉBUT, il convient que les PRATIQUES soient COURTES, d'une durée de quelques minutes. À mesure que le temps passe, on peut allonger les pratiques ; c'est une question de temps.

Si, malheureusement, vient à survenir un ORGASME de type physiologique, il convient alors DE SE RETIRER DE L'ACTE et de se coucher sur le dos, par terre, de retenir son souffle (si c'est possible en contrôlant les fosses nasales avec le pouce et l'index) et, en retenant son souffle, d'envoyer le courant nerveux vers le haut, par ces sphincters qui font communiquer les glandes sexuelles avec l'urètre, pour éviter que le Sperme Sacré puisse être éliminé. Si l'effort est très grand, il faut [...] et alors on n'échouera absolument pas.

Il y a chute uniquement lorsque l'orgasme a été provoqué volontairement. Mais si l'orgasme est venu de manière involontaire et si, en plus, le Tantrique s'efforce, se sacrifie, lutte, couché dans la position du décubitus dorsal, c'est-à-dire sur le dos, en réfrénant cet orgasme pour éviter que la liqueur séminale ne s'échappe, alors il n'a pas échoué.

Il y a chute, je le répète, lorsqu'on provoque l'orgasme, lorsqu'il existe, disons, un assentiment de la volonté, lorsqu'on plie devant la bête sans vouloir éviter soigneusement l'orgasme physiologique.


passage extrait de la conférence 163. Elucidations sur la science tantrique (le tantrisme blanc) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... trique.php

Avatar du membre
Messages : 72
Enregistré le : 13 septembre 2012

Re: Quand Perdre son Semen n'est pas Chuter

Message le 22 août 2013, 16:11

Gemani a écrit :Indubitablement, durant la pratique du Sahaja Maïthuna, IL NE DOIT PAS Y AVOIR DE PASSION ANIMALE. Il faut qu'il y ait pureté de pensée. C'est [...] il est indiscutable que le sexe a sa propre saveur, et c'est, disons, l'état érotique, et c'est naturel.

Mais la luxure est autre chose. La luxure est une affaire de pensées bestiales, de profanation. Car, indubitablement, lorsqu'il y a des pensées morbides, il y a de la luxure et il faut l'éviter soigneusement. Pendant la pratique, il ne faut avoir aucune espèce de pensée morbide. Il faut avoir une attitude édifiante et essentiellement digne ; il faut qu'il y ait PURETÉ EN PENSÉE, EN PAROLE ET DANS LES OEUVRES.

C'est ainsi qu'on doit travailler. Au départ, il ne convient pas de faire de longues pratiques parce que, comme l'organisme n'est pas accoutumé, on peut s'en ressentir. AU DÉBUT, il convient que les PRATIQUES soient COURTES, d'une durée de quelques minutes. À mesure que le temps passe, on peut allonger les pratiques ; c'est une question de temps.

Si, malheureusement, vient à survenir un ORGASME de type physiologique, il convient alors DE SE RETIRER DE L'ACTE et de se coucher sur le dos, par terre, de retenir son souffle (si c'est possible en contrôlant les fosses nasales avec le pouce et l'index) et, en retenant son souffle, d'envoyer le courant nerveux vers le haut, par ces sphincters qui font communiquer les glandes sexuelles avec l'urètre, pour éviter que le Sperme Sacré puisse être éliminé. Si l'effort est très grand, il faut [...] et alors on n'échouera absolument pas.

Il y a chute uniquement lorsque l'orgasme a été provoqué volontairement. Mais si l'orgasme est venu de manière involontaire et si, en plus, le Tantrique s'efforce, se sacrifie, lutte, couché dans la position du décubitus dorsal, c'est-à-dire sur le dos, en réfrénant cet orgasme pour éviter que la liqueur séminale ne s'échappe, alors il n'a pas échoué.

Il y a chute, je le répète, lorsqu'on provoque l'orgasme, lorsqu'il existe, disons, un assentiment de la volonté, lorsqu'on plie devant la bête sans vouloir éviter soigneusement l'orgasme physiologique.


passage extrait de la conférence 163. Elucidations sur la science tantrique (le tantrisme blanc) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... trique.php
Tout à fait d'accord vénérable maître.Voila pourquoi dans l'islam lorsqu'un homme s'est fait piqué par un scorpion et si cette piqure provoque l'EXPLUSION DU SPERME.
Cette homme n'est pas vraiment considérait comme étant dans l'état de "Djanaba"parce que l'explusion du sperme est involontaire.
Oui,Il y a chute lorsqu'on provoque l'orgasme,lorsqu'il existe,disons,un assentiment de la volonté,lorsqu'on plie devant la bête.
Cette bête est celui-la même qui barre la route à Danté lorsqu'il cherche à sortir de l'enfer.
Voila pourquoi Virgile lui conseille:DE PRENDRE UNE AUTRE CHEMIN S'IL VEUT ECHAPPER A CETTE BÊTE.
MAGICAM OPERARE NON EST ALIUD QUAM MARITARE MUNDUM.
(Pic de la Mirandole)

Répondre

Retourner vers « Fondamentaux du tantrisme blanc »