Ces Planètes qui Orientent Notre Vie à l'âge Adulte

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Ces Planètes qui Orientent Notre Vie à l'âge Adulte

Message le 30 mai 2017, 07:07

C'est alors que commence réellement la majorité, l'âge responsable, comme on dit. De vingt-et-un à quarante-deux ans, nous devons nous tailler une place à la lumière du Soleil. De vingt-et-un à quarante-deux ans, se définit complètement notre vocation dans la vie et ce que nous devons être ; malheureusement, ceux qui ont déjà atteint l'âge majeur n'ont pas eu, d'ordinaire, une orientation sexuelle spécifique ; sans avoir terminé leur développement comme germes qui un jour ont pénétré dans le cloître maternel, ils ont dilapidé leur capital hormonal, ont gaspillé leur puissance virile et en atteignant l'âge de vingt-et-un ans, ils découvrent qu'ils n'ont plus qu'une force mentale très faible ; nul doute que cette force est irradiée par la glande pinéale, mais quand cette glande se trouve débilitée par suite de l'abus sexuel, parce que, entre parenthèses, la glande pinéale et les glandes sexuelles sont intimement liées, le résultat est alors que nous nous trouvons dans une position désavantageuse pour conquérir notre place à la lumière du Soleil ; et comme conséquence (ou corollaire), nos ondes psychiques n'étant pas irradiées avec puissance, à cause de la faiblesse de la pinéale, située sous la partie postérieure du cerveau, nous échouerons professionnellement, ou simplement, la lutte pour le pain quotidien deviendra pour nous difficile, nos entreprises échoueront et les personnes avec qui nous devrons nous mettre en relation commerciale ne sentiront pas notre force, annuleront leurs engagements et nous gagnerons très difficilement notre pain de chaque jour. Si le germe se développait sans interférence d'aucune sorte, si le germe s'épanouissait sans aucune intervention, s'il n'y avait pas d'abus sexuel, en parvenant à l'âge de vingt-et-un ans nous posséderions une puissance énergétique extraordinaire et nous pourrions conquérir avec grand succès notre petite place à la lumière du Soleil.

Il est bon de savoir qu'ici, au Mexique, il y a cinquante-six millions d'habitants ; nous sommes cinquante-six millions de personnes qui luttent pour exister ; il y a douze millions d'analphabètes et dix-neuf millions de personnes qui souffrent famine et misère. On pourrait protester contre le gouvernement ou les gouvernements, mais on ne résoudra rien par ces protestations car, en réalité et en vérité, nous ne devons pas accuser les autres de notre mauvaise situation, nous sommes les seuls responsables de notre mauvaise situation économique. Nous en rejetons toujours la faute sur les divers systèmes politiques et économiques, nous accusons toujours le Président ou les Présidents des nations et cela est absurde parce que nous sommes les créateurs de notre propre destinée. Il est évident que si nous entrons faibles dans la lutte pour la vie, si nous ne possédons pas des forces psycho-mentales érotiques puissantes pour nous ouvrir un passage dans l'existence, alors nous devrons souffrir de faim et de misère.

S'il était permis au germe, qui un jour est entré dans le cloître maternel, de se développer harmonieusement jusqu'à ses vingt-et-un ans, nous entrerions donc dans le chemin de la vie avec grand succès, forts et puissants, pleins de santé, pleins d'énergie ; mais, malheureusement, nous copulons depuis la deuxième enfance, nous n'avons pas permis au germe qui, un jour, est entré dans le cloître maternel, de poursuivre avec succès et sans interférences ses processus de développement. En ce qui concerne le sexe féminin, je dois dire que le germe complète son processus de développement vers l'âge de dix-huit ans, c'est-à-dire que la femme se développe plus vite que l'homme et, pour cela, elle peut réellement se marier plus jeune ; mais qu'un homme ou un enfant encore, n'étant pas un homme mais un germe en processus de développement, se marie avant vingt-et-un ans, et qu'il ait copulé à partir de quatorze ans, cela est absurde, manifestement criminel, monstrueux au sens propre du mot.

Après quarante-deux ans, c'est-à-dire après que soit passée l'influence solaire, pendant laquelle nous devons conquérir notre place à la lumière du Soleil, nous entrons dans la période de Mars, qui va de quarante-deux à quarante-neuf ans ; celui qui ignore ces cycles cosmiques qui sont reproduits dans le microcosme humain, indubitablement ne sait pas tirer profit du cycle de Mars et finit par se créer une vieillesse misérable. Il est bon de penser un peu à la vieillesse, il est bon de nous préparer pour le vieil âge. Il n'est pas correct d'attendre d'être âgé pour alors essayer d'ajuster notre existence.

De même que, enfants, nous avions un berceau, un foyer, un père, une mère, ainsi, dans la vieillesse, nous avons aussi besoin d'une maison, d'un foyer, il nous faut posséder une source de revenus suffisants pour éviter de périr de faim et de misère. L'âge qui va de quarante-deux à quarante-neuf ans est celui du cycle de Mars, nous devons donc, pendant cette période, travailler de manière très intense, jusqu'au maximum. C'est de quarante-deux à quarante-neuf ans, sous l'influence de Mars, que nous avons à créer une source de revenus absolument sûre pour nos vieux jours et que nous devons donner une forme concrète à cette maison qui abritera notre vieillesse. Mars nous aide avec sa puissance énergétique, mais malheureusement, beaucoup ont abusé du sexe pendant les cycles de Vénus et du Soleil : arrivant au cycle de Mars et malgré qu'ils reçoivent alors l'influence de cette planète, ils sont tellement épuisés par leur mode de vie sexuel, par leur abus, qu'en aucune façon ils ne savent tirer profit comme ils le devraient du potentiel partiel, et le résultat est bientôt un vrai désastre qui vient de ce qu'ils ne sont pas capables de profiter comme il se doit du cycle de Mars. La conséquence ou le corollaire qui en découle, donc, c'est une vieillesse misérable, nous nous retrouvons dans nos vieux jours sans aucune source sûre de revenus et alors, au lieu d'être utiles de quelque manière, même pour nos petits enfants, nous finissons par devenir un trouble-fête, un gêneur pour tout le monde, tout ça pour n'avoir pas su vivre !, pour n'avoir pas su vivre !, pour n'avoir pas su vivre !.

Après quarante-neuf ans, c'est-à-dire de quarante-neuf à cinquante-six ans, Jupiter tonnant, Jupiter terrible, entre dans notre vie. Il donne le sceptre aux rois, la verge aux Patriarches, la Corne d'abondance à celui qui la mérite ; mais si nous n'avons pas vraiment lutté pendant le cycle de Mars, ou si nous avons lutté avec les handicaps dus à l'abus sexuel, si nous n'avons pas profité convenablement de l'influence solaire, pour n'avoir pas laissé se développer harmonieusement le germe qui un jour est entré dans le cloître maternel, alors l'influence de Jupiter, au lieu de devenir positive, loin de nous remettre le sceptre des rois, finit par nous mettre dans la misère. Il faut tenir compte que chaque planète a un double aspect, positif et négatif.

Si Jupiter tonnant a l'ange Zachariel comme Régent, il a aussi son antithèse ténébreuse, qui est Sanagabril. Il faut distinguer Zachariel et Sanagabril, ils sont différents ; distinguer la Corne d'abondance et le bâton du mendiant. Evidemment, celui qui a gaspillé son potentiel sexuel, celui qui a gaspillé ses valeurs vitales, son capital cosmique, récolte le fruit de ses actes : misère, pauvreté et humiliation dans le cycle de Jupiter. Le vieil âge proprement dit commence à cinquante-six ans avec Saturne, le Vieux des Cieux, et se termine à soixante-trois ans ; je ne veux pas dire que nous devons tous forcément mourir à soixante-trois ans, non, mais que le premier cycle de Saturne proprement dit commence à cinquante-six et se termine à soixante-trois ans. D'autres cycles viennent après ; ainsi le cycle d'Uranus, mais seuls pourront y accéder les individus qui se sont développés intérieurement, les grands Initiés. Aussi bien, et pour une durée de sept ans, le cycle de Neptune ne sera accessible qu'aux grands Hiérophantes et le cycle de Pluton qu'aux Mahatmas ; plus loin encore viennent deux cycles transcendantaux et, enfin, des harmonies exquises et des pouvoirs destinés à ceux qui auront réussi à obtenir l'Elixir de Longue Vie.

Mais pour parler concrètement, le cycle de Saturne, pour les personnes quelconques et ordinaires, dure sept ans ; quand on atteint soixante-trois ans, le cycle de Saturne se termine ; puis viennent plusieurs combinaisons, Saturne avec Lune, Saturne avec Mercure ; on change à tous les sept ans, Saturne avec Vénus, etc. Ainsi nous voyons que les vieillards vont continuer à changer selon qu'ils avancent en âge ; un petit vieux, par exemple, de soixante-trois à soixante-dix ans, par la combinaison en lui de Saturne avec la Lune, devient tout à fait infantile dans sa manière d'être, et de soixante-dix à soixante dix-sept ans, il devrait avoir certaines inquiétudes mercuriennes, une certaine envie d'étudier ou de savoir, etc., et ainsi de suite. En tout cas, durant toute la vieillesse, Saturne se combine d'une manière ou d'une autre avec les autres mondes. Il n'y a pas de doute que Saturne, le Vieux des Cieux, est l'Epée de justice qui nous frappe depuis le ciel. Si nous savions vivre harmonieusement avec chacun des cycles planétaires, de toute évidence nous en recueillerions les résultats avec le Vieux Saturne, l'Ancien des Cieux.

Ainsi donc, mes chers frères, elles sont merveilleuses ces extraordinaires transformations vitales de notre propre existence. Les gens normaux, communs et ordinaires pensent qu'en arrivant à vingt-et-un ans, nous sommes déjà d'âge majeur ; normalement oui. Le germe qui est né ou qui est entré un jour dans le ventre de l'existence et qui ensuite « est né vivant à la vie », termine son développement à vingt-et-un ans, c'est exact ; mais si nous remplissions notre devoir cosmique, tel que l'ont fait nos prédécesseurs, les Lémuriens et les Atlantes, nous nous convertirions en Hommes Véritables et en Dieux.

http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/PMA01.html


Sujet remonté par Gemani le 30 mai 2017, 07:07.

Répondre

Retourner vers « Anges, dieux et génies planétaires »