Shakti vue par Sri Aurobindo

"Le Serpent igné de nos pouvoirs magiques". La Divine épouse de l'Esprit Saint en nous, l'épouse de notre Shiva, notre Adorable Devi Shakti...
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Shakti vue par Sri Aurobindo

Message le 13 octobre 2008, 09:36

Gémani - ancien post sur OVDT a écrit :
ci-dessous, un texte qui me touche trouvé sur :

http://mgicg.unblog.fr/
(encore un émule de SAW.... ils sont comme des millions de grains de sable sur le net et dans la vie réelle... ha les frissons qui se deversent à la chaîne... ça fait plaisir) je ne sais si c'est la Shakti qui me fait signe dans les frissons de bien -être que j'ai ressenti mais ça y ressemble...
Cette citation ci dessus juste pour préciser que mes frissons ne datent pas d'aujourd'hui. Ils sont malheureusement anciens !

On m'a dit qu'en fait que le passage suivant était tiré en partie des écrits de Sri Aurobindo
LA SHAKTI

La Shakti ou force divine est une grâce qui nous est envoyée et reste une grâce; la Shakti avec sa lumière, son pouvoir, sa connaissance, sa conscience et sa félicité agit directement sur l'instrument humain qu'est l'aspirant et seulement si celui-ci se rend apte à la recevoir; je vais tenter d'expliquer comment on peut se rendre réceptif à son attouchement;

Qui est la Shakti : nous la connaissons sous la forme de la Mère divine, conscience force qui domine toute existence, unique et pourtant qui peut emprunter plusieurs formes et personnalités; elle sert de médiatrice entre la personnalité humaine et la nature divine; elle se tient au-dessus de tous les mondes et porte en sa conscience éternelle le Divin suprême; dans la Bible , elle est “la porte du ciel”; “avant la création, j'étais”.

sous l'aspect de la connaissance, elle est tranquille, calme à tout jamais, rien ne peut l'émouvoir, car, en elle, est toute la sagesse”; au sage elle donne une sagesse plus grande et plus lumineuse; c'est elle qui nous ouvre aux infinités supramentales , au trésor d'une connaissance qui est à jamais et ceci sans l'aide de notre intellect; égale, patiente et inaltérable en sa volonté, elle traite les hommes selon leur nature;

sous sa forme de force et d'énergie, elle représente l'intensité, la puissante passion, la divine violence qui s'élance pour briser toutes les limites et les obstacles; elle est la guerrière des mondes et ne recule jamais devant la bataille; elle traite rudement toute mauvaise volonté dans l'homme; son courroux est immédiat et terrifiant pour la traîtrise et le mensonge; son amour, car elle est aussi la Mère, est aussi intense que son courroux;

dans son aspect de la Mère se trouve l'éternelle beauté, les harmonies divines; la grâce et le charme et la tendresse émanent d'elle; où elle pose son regard merveilleux ou laisse échapper la beauté de son sourire, l'âme est saisie, captivée et plongée dans les profondeurs d'une félicité insondable; sa bonté est profonde et passionnée;

sous son aspect de puissance de travail et d'ordre , elle est la plus experte en pouvoir d'exécution et la plus proche de la nature physique; elle préside au détail de l'organisation, de l'exécution des forces mondiales. Elle entreprend la transformation et le remodelage de la nature, alors son action est laborieuse et interminable, elle semble lente et sans défauts.

Conditions pour recevoir sa grâce :

Il faut que le disciple est une aspiration constante et infaillible appelant d'en bas, et qu'une grâce suprême en retour répondent d'en haut; mais cette aspiration doit venir du cœur et ne pas être une demande mentale, une focalisation : je veux ceci, je veux qu'elle me réponde; tout doit être une aspiration tranquille, même pas une demande.

Si vous avez en vous la moindre trace de mensonge, d'ignorance, d'hypocrisie, la lumière ne pourra descendre; il faut un don de soi total, sincère; si derrière votre aspiration, vous abritez des désirs, des exigences égoïstes, à la place de la vraie aspiration et que vous vouliez les imposer à la Shakti; c'est en vain que vous invoquerez la grâce divine pour vous transformer.

Si vous vous ouvrez d'un côté à la Shakti et d'un autre aux forces hostiles, il est vain d'espérer que la grâce divine viendra sur vous. Il faut garder notre temple qu'est le corps , propre pour que la Présence vivante puisse s'y installer.

Le pouvoir divin ne fera pas tout pour vous, suivant votre demande; il faut une soumission vraie , complète, alors seulement tout le reste sera fait pour vous; la Shakti demande votre soumission mais ne l'impose pas; vous êtes libre de rejeter ce don ou de le nier.

Si l'aspiration est conduite par le désir du cœur et sincère, alors la Shakti avec sa lumière, son pouvoir et sa connaissance, agira sur le disciple et déversera en lui ses forces divines et rendra l'ascèse possible; l'aspirant prendra conscience que la Shakti fait tout le travail en lui et le pénètre de plus en plus pour y établir la liberté et la perfection de la Nature divine. Plus votre foi, votre sincérité et votre soumission seront complètes, plus la grâce et la protection de la Mère divine sont avec vous.

Au début de légers attouchements surviennent à n'importe quels moments : ceci peut être perçu lorsque vous lisez ou en repos, même devant la télévision, mais toujours lorsque le corps est détendu ainsi que l'esprit; c'est ressenti comme un courant frais qui descend sur la tête et pénètre tout le corps; une certaine douceur et joie est ressentie; ne faites rien, accepter avec remerciements ce qui vient.

Un temps viendra où vous sentirez de plus en plus que vous êtes l'instrument et non la travailleur; votre rapport avec la Mère deviendra si intime qu'à n'importe quel moment vous n'aurez qu'à vous concentrer et à remettre tout entre ses mains pour être guidé par sa présence et recevoir directement son ordre et l'indication de ce qu'il faut faire; l'étape finale sera lorsque la Shakti sera en vous et vous en elle; votre expérience sera constante, simple et naturelle.

La méditation :

On ressent dans la nuque ou au sommet de la tête une pression inusitée, vite qui se transforme en courant de force qui descend, une énergie fraîche et vaste qui nous gagne et se transforme en un bloc de paix solide; cette force descendante n'est autre que la Force de l'Esprit, la divine SHAKTI.

Elle illumine d'abord le sommet de notre être et descendant sans violence, dans le corps, elle purifie les différents niveaux et finalement tout notre être entier.

La force descend par le sommet de la tête ou agit par le cœur, mais le courant est toujours très doux; il faut cesser de penser; c'est un développement bien supérieur à celui des pensées sans fin. Une certaine douceur et joie est ressentie; ne faites rien, accepter avec remerciements ce qui vient.

c'est la force de l'amour qui viendra réaliser la transformation sur terre; c'est le Divin qui effectue pour nous le travail de transformation.
Je vous souhaite de ressentir une seule fois cette attouchement et plus jamais vous ne pourrez l'oublier.

Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque : Lion
Contact :

Re: Shakti vue par Sri Aurobindo

Message le 4 décembre 2010, 09:50

Un autre texte sur la Mère, extrait des écrits de Sri Aurobindo trouvé sur http://www.searchforlight.org/atoi/lamere/lamere1.html


Seuls, deux pouvoirs, par leur conjonction, peuvent accomplir la grande et difficile tâche qui est le but de notre effort: une aspiration constante et infaillible appelant d'en bas et une Grâce suprême répondant d'en haut.

Mais la Grâce suprême n'agira que dans les conditions de la lumière et de la vérité: elle n'agira pas dans les conditions imposées par le mensonge et l'ignorance. Car si elle devait se soumettre aux exigences du mensonge, ce serait la ruine de ses propres desseins.

Voici les conditions de lumière et de vérité, les seules conditions sous lesquelles la Force la plus haute descendra; et c'est seulement la plus haute Force supramentale descendant d'en haut et s'ouvrant le passage d'en bas qui pourra manier victorieusement la nature physique et annihiler ses difficultés… Il faut un don de soi total et sincère, une ouverture de soi tournée exclusivement vers le Pouvoir divin, une admission, constante et intégrale de la Vérité qui descend, un constant et intégral rejet du mensonge, des pouvoirs et des apparences du mental, du vital et du physique qui gouvernent encore la nature terrestre.

Le don de soi doit être total et s'étendre à toutes les parties de l'être. Ce n'est pas suffisant que le psychique réponde, que le mental supérieur accepte, ou même que le vital inférieur se soumette et que la conscience physique intérieure sente l'influence. Il ne doit rien y avoir, dans aucune partie de l'être, même la plus extérieure, qui se réserve ou qui se cache derrière des doutes, des confusions, des subterfuges, rien qui se révolte ou se refuse.

Si une partite de l'être se soumet, mais qu'une autre partie se réserve et suive son propre chemin ou pose ses propres conditions, alors chaque fois que cela se produit, vous repoussez vous-même la Grâce divine loin de vous.

Si derrière votre dévotion et votre soumission, vous abritez vos désirs, vos exigences égoïstes et vos insistances vitales, si vous mettez ces choses à la place de l'aspiration vraie ou que vous les mêliez avec elle et que vous vous efforciez de les imposer à la Shakti divine, c'est en vain que vous invoquerez la Grâce divine pour vous transformer.

Si vous vous ouvrez d'un côté ou dans une partie de votre être à la vérité, et que d'un autre côté vous ouvriez constamment les portes aux forces hostiles, il est futile d'espérer que la Grâce divine demeurera avec vous. Vous devez garder le temple propre si vous désirez y établir la Présence vivante.

Si, chaque fois que le Pouvoir intervient et fait descendre la Vérité, vous lui tournez le dos et rappelez le mensonge qui a été expulsé, ce n'est pas la Grâce divine que vous devez blâmer de vous faire défaut, mais la fausseté de votre propre volonté et l'imperfection de votre propre soumission.

Si vous appelez la Vérité et en même temps que quelque chose en vous choisisse ce qui est faux, ignorant et non divin, ou même simplement ne soit pas disposé à le rejeter totalement, alors vous serez toujours exposé aux attaques et la Grâce se retirera de vous. Découvrez d'abord ce qui est faux et obscur en vous-même et rejetez-le avec persistance; alors seulement vous aurez le droit de faire appel au Pouvoir divin pour qu'il vous transforme.

N'imaginez pas que la vérité et le mensonge, la lumière et l'ombre, la soumission et l'égoïsme puissent être admis à demeurer ensemble dans la maison consacrée au Divin. La transformation doit être intégrale, et intégral aussi doit être le rejet de tout ce qui s'y oppose.

Rejetez cette notion fausse que le Pouvoir divin fera, et est obligé de faire, tout pour vous sur votre demande et quand bien même vous ne satisfaites pas aux conditions posées par le Suprême. Que votre soumission soit vraie et complète, alors seulement tout le reste sera fait pour vous.

Rejetez aussi l'attente fausse et indolente que le Pouvoir divin accomplisse même la soumission pour vous. Le Suprême demande votre soumission, mais ne l'impose pas; jusqu'à ce que vienne la transformation irrévocable, vous êtes libre à tout moment de nier et de rejeter le Divin ou de revenir sur le don de vous-même, si vous êtes disposé à en subir les conséquences spirituelles. Votre soumission doit être libre et spontanée; elle doit être la soumission d'un être vivant, et non pas celle d'un automate inerte ou d'un outil mécanique.

On confond constamment une inerte passivité avec la soumission réelle; mais d'une passivité inerte rien de vrai et de puissant ne peut résulter. C'est la passivité inerte de la nature physique qui la laisse à la merci de toutes les influences obscures et anti-divines. Une soumission heureuse, forte et utile est demandée pour que la Force divine puisse travailler, l'obéissance du disciple illuminé de la Vérité, du guerrier intérieur qui combat contre l'obscurité et le mensonge, du fidèle serviteur du Divin.

Telle est l'attitude vraie, et seulement ceux qui peuvent la prendre et la garder sauront conserver une foi que les déceptions et les difficultés n'ébranleront pas, et passer à travers l'épreuve vers la victoire suprême et la grande transformation.

Répondre

Retourner vers « Notre Divine Mère Kundalini »