Analyse d'une Dispute

Spécifiquement selon la définition de Samael
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Analyse d'une Dispute

Message le 25 mai 2012, 06:54

Quand une personne commence à s'observer elle-même, c'est le signe infaillible qu'elle a l'intention de changer ; quand quelqu'un s'observe lui-même, qu'il se regarde lui-même, il montre qu'il devient différent des autres.

C'est dans les diverses circonstances de la vie que nous pouvons nous AUTO-DÉCOUVRIR. C'est à partir des différents événements de l'existence que nous pouvons extraire le « Matériel Psychique » nécessaire à l'éveil de la Conscience.

Donc, dans nos relations avec les gens, que ce soit à la maison ou dans la rue, à la campagne, à l'école ou à l'usine, etc., les défauts cachés que nous portons en nous affleurent spontanément et, si nous sommes alertes et vigilants comme la sentinelle en temps de guerre, alors nous les voyons ; un défaut découvert doit être compris intégralement dans tous les niveaux du Mental.

Si, par exemple, nous avons eu (supposons) une crise de colère, nous devrons comprendre tout ce qui est arrivé ; supposons que nous ayons eu une petite dispute. Il se peut que nous soyons entrés dans un magasin pour demander quelque chose et que l'employé nous ait apporté autre chose que nous n'avions pas demandé. Alors, nous nous sommes mis un peu en colère en disant :

- « Monsieur, je vous ai demandé telle chose et vous m'apportez autre chose. Ne vous rendez-vous pas compte que je suis pressé, que je n'ai pas de temps à perdre ? ».

Voilà une petite dispute, une petite contrariété ; il est évident que nous avons besoin de comprendre ce qui s'est passé...

En arrivant chez nous, nous devons immédiatement nous concentrer profondément sur ce qui s'est passé. Si nous étudions les motifs profonds qui nous ont fait agir de la sorte, de cette façon, en nous en prenant à l'employé parce qu'il ne nous a pas apporté ce que nous avions demandé, nous en venons à découvrir notre propre auto-importance, c'est-à-dire que nous nous sommes crus très importants.

Il est évident qu'il y a eu en nous ce qu'on appelle « la suffisance », « l'orgueil », « l'irritabilité »... Voilà l'impatience ; voilà plusieurs défauts. L'impatience est un Défaut, la suffisance est un autre défaut ; l'auto-importance, nous sentir très importants, voilà un autre défaut ; l'orgueil, nous sentir très grands et regarder avec dédain l'employé qui nous a servi, toutes ces raisons ont fait que nous nous sommes comportés de manière inharmonieuse.

Par la même occasion, NOUS AVONS DÉCOUVERT DIFFÉRENTS MOIS qui doivent être travaillés et compris.

Il faudra étudier à fond ce qu'est le Moi de la suffisance, il faudra le comprendre complètement, il faudra l'analyser. Il faudra étudier à fond ce qu'est le Moi de l'orgueil ; il faudra étudier à fond ce qu'est le Moi de l'auto-importance ; il faudra étudier à fond ce qu'est le Moi du manque de patience, ce qu'est le Moi de la colère, etc.

C'est un groupe de Mois. Chacun doit être compris séparément, étudié, analysé. Nous devons accepter le fait que derrière ce petit événement insignifiant se cache un groupe de Mois et que ceux-ci sont donc naturellement actifs.

Il faut LES ÉTUDIER UN PAR UN, SÉPARÉMENT. À l'intérieur de chacun d'eux est embouteillée l'Essence, c'est-à-dire la Conscience. Il faut donc LES DÉSINTÉGRER, les annihiler, les réduire en poussière cosmique.

Pour les désintégrer, nous devons nous concentrer sur la DIVINE MÈRE KUNDALINI ; la supplier, la prier de les réduire en poussière. Mais, il faut d'abord comprendre le défaut (supposons, par exemple, la colère), puis, après l'avoir compris, supplier la Divine Mère Kundalini de l'éliminer. Après avoir compris l'impatience, la supplier d'éliminer cette erreur. Après, il faudra comprendre l'auto-importance.

Pourquoi nous croyons-nous importants si nous ne sommes rien que de misérables vers de la boue de la terre ? Sur quoi repose notre auto-importance ? Quels fondements lui donnons-nous ? Réellement, notre auto-importance n'a aucune base, car nous ne sommes rien ; chacun de nous n'est rien de plus qu'un vil ver de la boue de la terre.

Que sommes-nous face à l'Infini, face à la Galaxie où nous vivons, face à ces millions de mondes qui peuplent l'espace sans fin ? Pourquoi nous sentir auto-importants ?

Ainsi, en analysant chacun de nos défauts, nous les comprenons peu à peu et le défaut que nous comprenons doit être éliminé avec l'aide de la Divine Mère Kundalini. Il est évident qu'il faudra la supplier, qu'il faudra la prier d'éliminer le défaut qu'on est en train de comprendre... Donc, dans une scène, interviennent différents Mois.

Prenons une autre scène, une scène de jalousie par exemple. Incontestablement, c'est grave, car dans une scène de jalousie interviennent aussi différents Mois. Si un homme s'aperçoit soudain que sa femme est en train de parler à un autre homme de manière très intime, etc., qu'est-ce que ça veut dire ? Il va ressentir de la jalousie, c'est bien probable et il cherchera querelle à sa femme, évidemment.

Mais si nous observons cette scène, nous constatons qu'il y a eu de la jalousie, de la colère, de l'amour propre, différents Mois. Le Moi de l'amour-propre s'est senti blessé, la jalousie est entrée en action, la colère aussi.

Donc, chaque scène, chaque évènement, chaque situation doit nous servir de base pour nous auto-découvrir. Dans n'importe quel évènement, nous allons découvrir que nous avons différents Mois à l'intérieur de nous-mêmes ; c'est évident ; différents Mois...

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire que nous soyons alertes et vigilants, comme la sentinelle en temps de guerre. L'état d'ALERTE-PERCEPTION et d'ALERTE-NOUVEAUTÉ est indispensable. Si nous ne procédons pas de la sorte, la Conscience restera prisonnière des agrégats psychiques que nous portons à l'intérieur de nous et nous ne nous éveillerons jamais.

passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... de-Soi.php

Répondre

Retourner vers « Egos mis en lumière »