Zarathoustra

Les fameux maîtres évoqués par S.A.W. : Cagliostro, Sanat Kumara, Morya, Huiracohca, Hilarion, Comte de St Germain, Sérapis...
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6376
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Zarathoustra

Message le 14 septembre 2010, 19:51

Zoroastre épousa la Belle Hélène, le jour de la Résurrection. NIETZSCHE, dans son oeuvre intitulée « Ainsi Parlait Zarathoustra », le mentionne. Et Zarathoustra ou Zoroastre, c'est la même chose. Je me rappelle comment Nietzsche commençait cette oeuvre en parlant de Zarathoustra, il disait : « Aux abords de la ville se trouve la Vache Multicolore », et ainsi commence le récit de Zarathoustra disant : « Je viens vous parler du Surhomme »... et ce fut l'erreur de Nietzsche : croire que l'Âge du Surhomme était déjà arrivé alors que l'on n'a pas encore atteint l'état humain, l'état d'Homme Véritable ; c'est ce qui est grave.

Nietzsche nous parle de la caverne où Zarathoustra méditait. Il dit que Zarathoustra vivait dans une grotte d'ermite et qu'un matin, regardant le Soleil levant, il dit : « Ô ! Astre Roi grandiose, voilà dix ans que tu montes quotidiennement à ma caverne. Si ce n'était pour toi, pour mon Aigle et pour mon Serpent, je serais déjà las de vivre dans ce lieu » ! Et Zarathoustra descendit ensuite de la montagne et il rencontra un saint qui lui dit :

- Où vas-tu, Zarathoustra ?

- Je vais en ville.

- Et pourquoi vas-tu là-bas ?

- Par amour pour l'Humanité... Alors le Saint lui répond :

- N'est-ce pas, par hasard, par amour pour l'Humanité que je suis ici, dans ce lieu ? Je chante des cantiques, et je les chante pour louer Dieu, qui est mon Dieu... Zarathoustra dit :

- Je m'en vais, je ne veux rien vous prendre. Et le saint en question enveloppa alors un fouet et l'offrit à Zarathoustra.

- Prends, dit-il, je te donne ce petit conseil : si tu vas chez la femme, n'oublie pas le fouet...

Bien des gens prirent ceci « au pied de la lettre », comme ils l'avaient entendu. Mais la crue réalité des faits est différente. Il faut avoir un peu de Force de Volonté lorsqu'on veut travailler dans la FORGE DES CYCLOPES. Mais, ceux qui ne comprennent rien à l'Ésotérisme l'interprètent « à la lettre ».

Ce qui est certain, c'est que Zarathoustra arriva alors en ville et dit : « Je viens vous parler du Surhomme. L'homme n'est qu'un pont sur le chemin, il est dangereux de regarder en arrière ; tout cela est dangereux ; l'heure du Surhomme est arrivée »... Voilà donc la grande erreur de Nietzsche : nous parler du Surhomme, alors qu'il n'y a même pas d'hommes sur la face de la Terre ; car ce qu'il y a, ce sont des « humanoïdes », c'est-à-dire des « mammifères intellectuels », mais pas des Hommes, au sens complet du terme.

En tous cas, Zarathoustra accomplit une très belle mission dans l'antique Perse. Quand il ressuscita, il fusionna, il s'intégra complètement avec sa Walkyrie, son Âme-Esprit. Pourquoi ? Parce que cette Bouddhi, ou Âme-Esprit, comme dit Blavatsky dans « La Voix du Silence », « c'est un vase d'albâtre, fin et transparent, dans lequel brûle la Flamme de Prajna ». Cette Bouddhi est donc la Walkyrie et, évidemment, le LOGOÏ INTÉRIEUR se revêt de la Bouddhi, il est contenu dans la Bouddhi, dans l'Âme-Esprit.

Donc, comme l'Âme Humaine de Zarathoustra s'intégrait avec sa Bouddhi, son Âme-Esprit, c'est-à-dire, comme il fusionnait avec sa Belle Hélène, dans laquelle était pleinement manifesté le LOGOÏ DIVIN, il ressuscita, regardant à travers les yeux de cette dernière, parlant avec ses mots : intégré, unitotal...

Que devint Zarathoustra ? Personne ne le sait ; il disparut de cette caverne. C'est un Maître Immortel...

passage extrait de la conférence : 104. Le Mystère Gnostique de la Belle Hélène (La Belle Hélène) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... Helene.php

Répondre

Retourner vers « Grands maîtres réalisés »