Le Dalai-Lama Défend le Tantrisme face au Célibat

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Le Dalai-Lama Défend le Tantrisme face au Célibat

Message le 15 novembre 2012, 23:48

Texte tiré de Vopus : http://www.vopus.org/fr/gnose/alchimie/ ... rique.html

Extrait et traduit du livre "Le Pouvoir de la Compassion". Questions et réponses au Dalaï Lama :


Q. - Le célibat est-il requis pour atteindre l'Illumination ?

R. - Je pense que non généralement. Alors vous devez vous demander pourquoi le Bouddha lui-même s'est converti en moine. Je crois, du point de vue du "Viniya Sutra", que l'objet principal du célibat consiste à essayer de réduire le désir et l'attachement.

Du point de vue du Tantrayana, et particulièrement du Yoga Tantrayana le plus élevé, l'énergie, "les sécrétions", ou la jouissance spéciale est la source d'énergie utilisée pour dissoudre le niveau grossier de la conscience, ou le niveau grossier de l'énergie. Au travers de l'expérience de cette jouissance spéciale, il existe la possibilité que le niveau grossier soit éventuellement dissous. Donc les sécrétions sont le facteur clé pour la jouissance.

Dans le Bouddhisme Tibétain, spécialement si vous observez l'iconographie des divinités et de leurs conjoints, vous pouvez voir en quantité un symbolisme très explicitement sexuel qui provoque souvent une impression erronée. Actuellement, dans ce cas, l'organe sexuel est utilisé, mais le mouvement de l'énergie qui a lieu est finalement complètement contrôlé.
Bouddhisme - Célibat et Bouddhisme Tantrique

On ne doit jamais laisser sortir l'énergie. Cette énergie doit être contrôlée, et éventuellement restituée à d'autres parties du corps. Ce qui est requis pour le pratiquant du Tantra, c'est de développer sa capacité à utiliser les facultés-propres du plaisir et de l'expérience extatique, qui sont spécifiquement engendrées au travers du flux des fluides régénératifs à l'intérieur des canaux propres de l'énergie. Il est crucial d'avoir la capacité de se protéger soi-même de l'erreur de l'émission. Il ne s'agit justement pas d'un acte de pure sexualité ordinaire.

Et là, nous pouvons voir qu'il existe une sorte de connexion spéciale en ce qui concerne le célibat. Spécialement dans la pratique du "Kalachakra Tantra", ce précepte de se protéger soi-même de l'émission de l'énergie est considéré comme très important. La littérature Kalachakra mentionne trois types d'expériences jouissives.

- l'une est l'expérience jouissive induite par le flux d'énergie,

- une autre est l'expérience jouissive immuable,

- et une autre est l'expérience jouissive mutable.

Pour moi, quand Bouddha a pris la voie du célibat, il n'a pas expliqué à ce niveau les raisons qui existaient derrière cette règle ou discipline. L'explication complète vient quand nous connaissons le système Tantrayana. Peut-être cela répond-il à votre question. Ainsi, je crois que la réponse est double : Oui et Non !
Bouddhisme - Célibat et Bouddhisme Tantrique

Q. - La réponse que vous avez donnée sur la nécessité du célibat et l'usage de la jouissance et de la non-émission est considérée du point de vue de l'homme. Pourquoi l'aspect de la femme n'est-il jamais mentionné dans ces pratiques ? Qu'est-ce qu'une femme doit faire avec son énergie pour obtenir l'Illumination au travers de la jouissance ?

R. Dalai Lama. - C'est la même technique et le même principe. Conformément à certains de mes amis indiens, les pratiquants du Tantrayana Hindou réalisent aussi la pratique de la Kundalini et de Chandralini. Mon information est que la femme dispose également d'une certaine sorte d'énergie, de sécrétions. Il s'agit donc de la même méthode.

Répondre

Retourner vers « Points secondaires du tantrisme blanc »