La Femme Détient le Pouvoir de Régénérer l'Homme

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

La Femme Détient le Pouvoir de Régénérer l'Homme

Message le 11 décembre 2012, 06:28

Je crois simplement que la femme, en ce moment, surpasse l'homme et qu'elle domine, qu'elle commande complètement, et si, à cela, on ajoute qu'actuellement le sexe masculin est très dégénéré, c'est donc la femme qui doit RÉGÉNÉRER L'HOMME.

L'état de dégénérescence masculine est inégalable, irréfutable. Il appartient à la femme de donner la main à l'homme, de l'élever. Si l'homme a perdu le pouvoir actuellement, cela est simplement dû à sa dégénérescence. La femme a donc, en ce moment, un devoir inéluctable, qui est celui d'aider l'homme à se régénérer et de lutter pour la paix universelle...

Un des problèmes les plus inquiétants de notre époque, c'est le problème sexuel. Il n'y a pas de doute que la sexologie, en elle-même, est fondamentale pour toute civilisation.

Le sexe masculin, je le répète, se trouve dans un état involutif, décadent ; il a abusé du sexe et cela lui a fait perdre la domination sur la Terre, sur l'Univers. Le sexe masculin se trouve en état de décadence.

Lorsqu'on étudie l'ÉNERGIE CRÉATRICE, l'énergie sexuelle, à la lumière de Sigmund Freud, par exemple (l'auteur de la Psychanalyse) ou de Jung ou de Adler, ou à la lumière des Tantras Sanscrits des Tibétains ou des Hindous, ou peut-être de l'École Jaune de Chine, on peut découvrir, avec un grand étonnement, qu'au moyen de l'énergie créatrice, la transformation de l'être humain est possible.

La femme a une parfaite domination sur la biologie organique de l'homme ; c'est pour cela qu'elle peut le régénérer. Ce que doit faire la femme, c'est connaître un peu plus les MYSTÈRES DU SEXE.

Avant, ces mystères étaient considérés comme tabous ou péchés, motifs de honte ou de dissimulation. Maintenant, dans les pays cultivés, on étudie le sexe à la lumière de la science. Freud a donné l'exemple avec sa psychanalyse. Adler, Jung et les autres disciples de Freud, ont démontré au monde la réalité des théories freudiennes.

Je considère donc qu'il est vital d'aborder ce point embarrassant, ce sujet délicat, en relation avec la SEXOLOGIE TRANSCENDANTALE, qui est la seule chose qui peut transformer la femme et le monde.

...

De même que la femme est capable de mettre un enfant sur le tapis de l'existence, de lui dire : « Sois ! », et il est ; de même que la femme est capable de former un Napoléon dans son ventre, ou un Jésus de Nazareth, ou un Hermès Trismégiste, pour lui dire ensuite, « Existe », et il existe ! et celui-ci va exister à la lumière du soleil, de même la femme peut aussi être capable d'une AUTO-CRÉATION extraordinaire, elle peut se créer elle-même, elle peut se transformer en quelque chose de distinct, de différent, avec comme base même la copulation chimique ou métaphysique.

Ce qui serait intéressant, c'est qu'elle comprenne le processus des énergies universelles. Indiscutablement, lorsque l'homme et la femme (ADAM-ÈVE) s'aiment, lorsqu'ils se trouvent unis pendant la copulation chimique ou métaphysique, au moment où le PHALLUS VERTICAL se croise avec le CTÉIS FORMEL, il y a des forces prodigieuses (universelles, cosmiques) qui entourent le couple d'une lumière très brillante, lumineuse, extraordinaire.

Ces forces prodigieuses qui ont été capables de créer le monde, de le faire surgir du chaos, entourent le couple, l'enveloppent. Dans ces moments-là, homme et femme (bien unis) forment l'ANDROGYNE PARFAIT, l'ELOHIM, une créature souveraine.

Évidemment, homme et femme, unis, sont un seul être qui a pouvoir sur la vie et sur la mort, qui peut faire surgir une nouvelle créature du chaos.

Dans ces moments-là, si on connaissait la science merveilleuse du divin Logos, on réaliserait des prodiges. Dans ces moments-là, nous devons RETENIR CETTE FORCE extraordinaire pour nous purifier, pour nous transformer, pour développer en nous d'autres facultés de l'Être, pour développer en nous des prodiges que nous sommes loin de soupçonner, pour nous convertir en Anges véritables, en Êtres ineffables.

La femme détient la CLÉ DE LA SCIENCE, mais elle doit en profiter et ouvrir l'arche où se trouve le trésor de la sagesse antique.

Malheureusement, aussi bien la femme que l'homme perdent les forces divines, lorsqu'ils commettent l'erreur impardonnable d'arriver jusqu'à ce qui s'appelle « ORGASME » ou « SPASME » en haute physiologie, biologie et pathologie organique.

Mais si la femme, à ce moment-là, enseigne à l'homme la nécessité d'être « CONTINENT » ; si au lieu d'arriver jusqu'à la consommation finale de la passion animale, il avait le courage de réfréner l'impulsion animale (pour éviter ce qu'en physiologie organique, ou en haute pathologie ou biologie, on nomme « orgasme » ou « spasme »), il retiendrait cette force mystique du Troisième Logos, du Maha-Chohan, du Shiva Hindou.

Avec ces forces si subtiles, elle pourrait faire, d'elle-même, quelque chose de différent ; elle deviendrait une triomphatrice, elle passerait à un niveau d'Être extraordinaire, elle n'aurait jamais plus de misère ni de douleur, il n'y aurait pas pour elle de souffrances, de toutes nouvelles facultés affleureraient dans tout son organisme, elle serait complètement différente.

Une femme ainsi transformée par ses propres énergies créatrices pourrait transformer l'homme et transformer le monde, car LA FEMME DÉTIENT UN POUVOIR UNIQUE : former les enfants dans sa propre matrice.

Voyons ces grands hommes qui se sont distingués dans l'Histoire ; un KRISHNA (en Inde), un BOUDDHA, un HERMÈS TRISMÉGISTE, un JÉSUS DE NAZARETH, un FRANÇOIS D'ASSISE ou un ANTOINE DE PADOUE, etc. Où se sont-ils formés ? Dans l'air, peut-être ? Qui leur a donné cet aspect ?

Des hommes si grandioses qui ont surgi à toutes les époques, d'où sont-ils sortis ? Ceux qui ont libéré des nations, un Morelos dans notre patrie, ou un Hidalgo, un Napoléon en France (bon, bien qu'il n'ait pas libéré de nations, pardonnez-moi, il les a plutôt rendues esclaves ; mais, en tous cas, ce fut un grand militaire), un Bolivar, là-bas dans les pays d'Amérique du Sud, d'où sont-ils sortis ? Quelle fut leur origine ?

Très masculins, très intelligents, vraiment géniaux, mais ils sont sortis d'un ventre féminin, c'est une femme qui les a formés dans son ventre, qui leur a donné vie, qui les a mis sur le tapis même de l'existence. Même un Surhomme, comme un Nietzsche, ne peut pas sortir d'autre part que du ventre de la femme.

C'est pourquoi des femmes sages se sont adressées à Jésus de Nazareth et lui ont dit : « Béni soit le ventre qui t'a formé et les seins qui t'ont nourri »...

Ainsi, nous, les hommes, n'avons pas tellement de quoi nous enorgueillir, car, quelle que soit la sagesse que nous ayons, quelle que soit l'érudition ou la capacité intellectuelle que nous ayons acquise, c'est une femme qui nous a formés dans son ventre, qui nous a donné la vie et nous a mis sur le tapis même de l'existence.

Ainsi, nous voyons que la femme peut transformer le monde si elle le désire (elle a dans ses mains la CLÉ DU POUVOIR). Et même la propre biologie masculine peut être contrôlée par la femme, et, en fait, la femme contrôle les activités biologiques de l'homme, elle a ce pouvoir, un pouvoir extraordinaire, formidable.

Alors, la seule chose qu'elle a à faire est de retenir cette prodigieuse énergie créatrice du Troisième Logos, ne pas la laisser s'échapper, ne pas permettre qu'elle se fonde dans les courants universels. C'est pourquoi la femme mariée doit avoir, dans la Copulation Chimique ou Métaphysique, une attitude édifiante et essentiellement digne.

Évidemment, le SACERDOCE DE L'AMOUR provient des temps les plus archaïques de la Terre. Rappelons-nous donc, en Grèce, les PRÊTRESSES DE L'AMOUR, les HÉTAÏRES. Elles étaient sacrées, dans le sens le plus complet du terme, et elles savaient administrer ce qu'on appelle « l'AMOUR » et les hommes devaient se rendre chez elles. Rappelons-nous, là-bas, dans les terres du Japon, les PRÊTRESSES NIPPONES. Elles administrent ce qu'on appelle « l'Amour »...

Malheureusement, les gens de l'époque moderne ont perdu, disons, le sens du véritable Amour. Les femmes modernes doivent retourner à la sagesse antique, elles doivent commencer par éduquer l'homme. Le sexe est sacré à cent pour cent, elles doivent enseigner à l'homme la vénération, l'amour et le respect du sexe. Si la femme agissait ainsi, elle pourrait transformer définitivement le monde.

Tout le secret consiste à retenir cette merveilleuse énergie qui s'écoule dans la fleur, dans l'oiseau, dans le poisson et dans l'homme, à ne pas la laisser s'échapper. Je le répète, c'est possible si la femme évite toujours d'arriver à la consommation de l'acte, si elle apprend, dès le début, à éviter le spasme ou l'orgasme physiologique ou biologique, comme on dit en médecine et en biologie ; ainsi elle se transformerait, ainsi elle se purifierait, ainsi elle générerait en elle de nouveaux sens de PERCEPTION ULTRA-SENSORIELLE qui lui donneraient accès à la dimension inconnue ; ainsi, la femme commencerait à acquérir une nouvelle intelligence qui lui permettrait d'orienter sagement ses enfants.

passages extrait de 168. La sainte prédestination

Répondre

Retourner vers « Points secondaires du tantrisme blanc »