Samael Trompa-t-il Arnolda ? - Epreuve de la Fossoyeuse

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Samael Trompa-t-il Arnolda ? - Epreuve de la Fossoyeuse

Message le 11 septembre 2011, 09:57

Extrait du livre de Rabolu - Chap 8 - Questions sur les 3 Montagnes :

Q : Maître, en plus des épreuves dont vous nous avez parlées hier, pouvez-vous nous parler un petit peu sur l'épreuve de la Fossoyeuse ?

R : L'épreuve de la Fossoyeuse c'est, par exemple quand l'Initié en vient à payer le péché contre le Saint-Esprit. Alors, l'Initié a son épouse, mais son épouse ne se prête pas à la transmutation. Alors, il reste, il ne peut pas en prendre une autre parce qu'il tomberait dans l'adultère ; la femme ne se prête pas à la pratique ; alors l'Initié reste là sans aucun recours, et là, par exemple, quand il a passé cette épreuve, qu'il se définit, on lui enlève sa femme, il lui apparaît l'autre, qu'on pourrait appeler la "fossoyeuse", qui est celle qui sert d'instrument pour que le Maître termine son étape. C'est celle qui sert d'instrument, tel que c'est arrivé au Maître Samael, exactement pareil, et tout initié doit subir cela, car nous devons tous le péché contre le Saint-Esprit ; c'est le péché le plus grave.

Ce péché, on ne va pas le payer avec les Trois facteurs, celui-là, on le paie tel qu'on l'a fait : le péché contre le Saint-Esprit par adultère. Alors, quand on arrive à payer son karma, on ne peut pas adultérer car on tombe dans le précipice, on devient un démon, et on ne peut pas laisser sa femme, ni rien. Il n'y a pas de laps de temps déterminé mais c'est en fonction de notre karma : le trajet se prolonge ou bien il est court, mais c'est là qu'apparaît la fossoyeuse qui sert d'instrument à l'Initié pour terminer son chemin. Voilà l'histoire de la fossoyeuse.

Le cas du Maître Samaël a donné lieu à une quantité de débats au Tribunal parce qu'il était resté pendant trois ou quatre ans sans s'unir sexuellement avec sa femme, car elle ne servait pas ou ne se prêtait pas. Au moment du congrès de Guadalajara, je l'ai alors vérifié.

Au tribunal, nous disions au Maître qu'il prenne l'autre femme parce qu'il n'y avait plus d'adultère ; il y avait déjà trois ans de séparation ; Il n'y avait plus d'adultère, pour terminer son oeuvre et alors le Maître avait peur de tomber sous le châtiment. Alors il supportait et supportait ainsi, sansrien, jusqu'à ce que lui apparaisse la fossoyeuse, et encore, le Maître ne voulait pas, parce qu'il avait peur, il était craintif, jusqu'à ce qu'il y ait l'ultimé débat qui s'est fait là-bas.

L'épouse était là, la fossoyeuse et tout le Tribunal. Alors, on a ordonné au Maître de prendre la fossoyeuse. C'était désormais un ordre de la Loi, et comme il avait peur, nous l'avons manacé : il tomberait sous un châtiment terrible s'il ne prenait pas l'autre épouse pour terminer son Oeuvre, car il stagnait. Il était arrivé là et il ne pouvait pas continuer, car il devait finir. Alors cette nuit-là, finalement, nous l'avons obligé. Obligé !

Alors Dona Arnolda a ramené ses souvenirs mais très vagues : elle s'est souvenu d'avoir vu l'autre femme, tout cela. Alors, elle m'a appelé le matin, et elle m'a dit : "Bon, qu'est-ce qui s'est passé hier soir ?". Moi, j'ai dû faire l'ignorant, j'ai dit : "Je ne sais pas de quoi vous parlez". "Qu'est-ce qu'ils ont décidé ?" Qu'est-ce qui s'est passé finalement avec cette autre femme?, et je ne sais quoi...".

Je lui ai répondu : "Vous êtes entrain de me parler de quelque chose que j'ignore". Et j'ai fait l'ignorant parce qu'elle voulait me tirer les vers du nez. Alors j'ai dit :"Non, je ne sais rien de ce qui s'est passé, et je ne sais pas de quoi vous parlez".

Dona Arnolda s'est mise à pleurer pour me convaincre. Non, un secret, là on dit "EQUERRE ET COMPAS", et "équerre et compas" c'est que ça ne sorte pas de notre bouche pour rien au monde. Alors elle est restée là. C'est alors que c'est déroulé le processus du Maître.

Alors, à Guadalajara, dans le Congrès, j'ai donné rendez-vous à Dona Arnolda car le Maître m'avait dit qu'il avait six ans de séparation de corps, dans la suite où je me trouvais pour parler avec elle et j'ai été très franc. Je lui ai dit :" Bon Dona Arnolda, je ne vais pas..., cela n'est pas une conférence, absolument pas, je veux que vous me certifiez ce que m'a dit le Maître : est-ce vrai que vous avez six ans de séparation de corps ?" Elle m'a dit : "Oui, c'est vrai". J'ai dit : " Bon, c'est ce dont j'avais besoin de savoir", car vous savez que notre Ego se met à douter. Alors ça était une vérification que j'ai faite avec elle pour voir si c'était vrai.

Le reste des gens, les étudiants qui ne connaissent pas l'ésotérisme, disaient : "De l'adultère", "Il est tombé dans l'adultère". Non ! Là, il n'y a eu aucun adultère. Bien au contraire, il l'a fait obligé, car nous l'avons obligé à terminer son Oeuvre, c'est à dire qu'il a été obligé ; il l'a fait parce qu'il y a eu la menace contre lui, qu'il aurait été sévèrement puni s'il ne prenait pas l'autre dame, la fossoyeuse, pour terminer son Oeuvre. C'est Entendu ?

- Oui !

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Samael Trompa-t-il Arnolda ? - Epreuve de la Fossoyeuse

Message le 5 mars 2017, 17:48

toujours aussi étonnant de le relire !

Avatar du membre
Messages : 174
Enregistré le : 04 août 2015
Sexe :
Zodiaque :

Re: Samael Trompa-t-il Arnolda ? - Epreuve de la Fossoyeuse

Message le 6 mars 2017, 17:41

Karma dur :twisted:

Répondre

Retourner vers « Eléments biographiques »