Dragon de Sagesse

Père, Fils et Saint-Esprit sont notre "Resplandissant Dragon de Sagesse". Ils forment la couronne Divine de notre Intime qui nous relie au Suprême.
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Dragon de Sagesse

Message le 14 mai 2011, 18:33

Extrait de MF02 Les Sept Degrés de Pouvoir du Feu - Les Mystères du Feu
Au delà des 7 Initiations Majeures : Lever les 7 serpents... ensuite recevoir son Dragon de Sagesse
46. Avec les sept degrés de pouvoir du Feu, nous connaissons les Mystères des sept grandes Initiations des Mystères Majeurs.

47. Toute notre personnalité doit s'absorber dans le Purusha.

48. Toute notre personnalité doit s'absorber dans l'Intime.

49. Il faut éveiller à la liberté et à la vie les trois Sièges.

50. Ainsi, nous nous préparons à recevoir le resplendissant Dragon de la Sagesse, notre Christ Cosmique, ce Souffle incessant de l'Absolu, qui vit dans le fond de notre Etre.

51. Quand l'homme reçoit son resplendissant Dragon de Sagesse, il se convertit en un Christ Cosmique.

52. Lorsque Jésus de Nazareth a reçu, dans le Jourdain, son resplendissant Dragon de Sagesse, il s'est converti en un Christ Cosmique.

53. Jean-Baptiste était un initié du Christ Cosmique.

54. Au coeur de toute vie se trouve un souffle interne.

55. Tous les souffles de vie sont le Grand Souffle émané de l'Absolu, à l'aurore du Mahamanvantara.

56. Tous les souffles sont des Dragons resplendissants de Sagesse.

57. Le Grand Souffle est le Christ Cosmique, est l'Armée du Verbe, est Kwan Yin, le Verbe mélodieux, est Avalokiteshvara, est Vishnou, est Osiris, est le Soleil Central.

58. Lorsque l'homme a élevé les sept Serpents sur le Bâton, alors il se prépare à recevoir, après quelque temps de labeur, son resplendissant Dragon de Sagesse.

59. Ceci est la descente du Christ dans l'homme.

60. Moi, Aun Weor, j'ai reçu mon resplendissant Dragon de Sagesse, appelé Samaël, Logos de la planète Mars.

Répondre

Retourner vers « La triade divine »