4ème cercle - Soleil - Prodigues et Avares

Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

4ème cercle - Soleil - Prodigues et Avares

Message le 30 septembre 2018, 21:45

EDK08 Quatrième cercle infernal ou sphère submergée du Soleil

Nous allons, chers amis, étudier ce soir consciencieusement le quatrième cercle dantesque, situé dans les infradimensions naturelles, sous la région tridimensionnelle d'Euclide.

Nous qui sommes passés par les divers processus ésotériques transcendantaux dans les dimensions supérieures, avons pu vérifier par nous-mêmes et de manière directe, le cru réalisme du Règne minéral submergé solaire.

Indiscutablement, nous ne voyons pas, dans les Enfers solaires de l'astre resplendissant qui donne la vie à tout ce système solaire d'Ors, les grotesques spectacles dantesques des Enfers terrestres.

Il est évident que dans le règne minéral submergé solaire, existe la pureté minérale la plus parfaite.

Dans l'astre irradiant qui est le coeur même de ce grand système où nous vivons, où nous nous mouvons, et où nous avons notre Etre, il ne fait aucun doute que demeurent seulement des esprits solaires heureux.

Comme il existe des individus sacrés et éternels, il est impossible de penser à des échecs fracassants et définitifs comme ceux de notre monde terrestre.

Ce fait concret, qu'il n'existe pas d'habitant ténébreux dans les infradimensions naturelles du Monde solaire, est donc évident.

Bien différent est le cas des infradimensions de notre planète Terre

Il est pathétique. clair et manifeste, pour tout investigateur ésotériste, de constater les états involutifs du quatrième cercle, sous l'écorce géologique de notre Terre.

Comme le Soleil est la fontaine de toute vie et le merveilleux agent qui sustente toute existence en accord avec la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun, l'antithèse fatale et négative de tout ceci, évidemment, nous la rencontrons réellement dans l'aspect antithétique solaire de la quatrième zone submergée terrestre.

Nous rencontrons, dans cette ténébreuse région, dans ces Enfers atomiques de la nature, deux types spécifiques de gens involuants ; je veux me référer instamment aux prodigues et aux avares.

Ce sont là deux sortes de sujets qui jamais ne peuvent se réconcilier entre eux et qui s'attaquent de manière incessante.

Nous devons assurer, en analysant cette question à fond, que le gaspillage est aussi absurde que l'avarice.

Nous devons toujours, dans le processus purement Trogoautoégocrate cosmique commun, rester fidèles à la Balance ; il est clair que la violation de la Loi de l'Equilibre entraîne des conséquences karmiques douloureuses.

Sur le terrain de la vie pratique, nous pouvons vérifier consciemment les désastreuses conséquences qui proviennent de la violation de la Loi de la Balance.

Le prodigue, le gaspilleur, celui qui utilise mal son argent, bien qu'au fond il se sente très généreux, viole sans aucun doute la loi.

L'avare, celui qui ne fait pas circuler son argent, celui qui le retient égoïstement de manière indue, au-delà de la normale, porte visiblement préjudice à la collectivité, retirant le pain à beaucoup de gens appauvrissant ses semblables ; il viole, pour cette raison, la Loi de l'Equilibre, la Loi de la Balance.

Le gaspilleur, bien qu'apparemment il agisse bien, en faisant circuler la monnaie de manière intensive, il est logique qu'il produit un déséquilibre non seulement en lui-même, mais aussi également avec le mouvement général des valeurs ; ceci, à la longue, occasionne de terribles préjudices économiques aux peuples.

Prodigues et avares, à la longue, se transforment en mendiants, et ceci est prouvé.

Il est indispensable, urgent, de coopérer avec la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun, de ne pas gêner l'équilibre économique, de ne pas se faire mal à soi-même et de ne pas porter préjudice aux autres.

Comme beaucoup ignorent ce qu'est la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun, il convient d'expliquer ce qui suit : cette grande loi se manifeste comme la réciproque alimentation de tous les organismes.

Si nous observons soigneusement les entrailles de la Terre, nous trouverons le cuivre en tant que centre de gravité de tous les processus évolutifs et involutifs de la nature.

Si nous appliquons la force positive audit métal, nous verrons, avec une clairvoyance objective, des développements extraordinaires. Si nous appliquons la force négative audit métal, nous pourrons mettre en évidence de manière directe des impulsions involutives descendantes dans tous ces atomes Si nous appliquons la force neutre dans ce métal, nous verrons des processus de stabilisation atomique.

Il est très intéressant pour les investigateurs ésotéristes de contempler les radiations métalliques du cuivre dans les entrailles vivantes de l'organisme planétaire.

On s'étonne de voir comment les émanations du métal mentionné animent à leur tour d'autres métaux, alors qu'en même temps, comme récompense, celui-ci s'alimente aussi de leurs émanations.

Il y a donc échange de radiations entre les différents métaux existant à l'intérieur de la Terre. Il y a alimentation réciproque entre les métaux ; et ce qui est étonnant, c'est l'échange des radiations entre les métaux qui existent à l'intérieur de la Terre et ceux qui sont subjacents dans le règne minéral submergé d'autres mondes du système solaire. C'est là la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun en pleine manifestation. Cette grande loi permet la cohabitation entre les mondes, cette alimentation réciproque entre les planètes ; cet échange de substances planétaires vient à engendrer l'équilibre des mondes. autour de leurs centres gravitationnels.

En d'autres mots, nous dirons la chose suivante : il existe une alimentation réciproque entres les plantes, les minéraux, les organismes de toute espèce, etc.

Les processus économiques humains, les fluctuations de la monnaie, le passif et l'actif financiers, l'échange de marchandises et de monnaies, l'économie particulière de chacun, ce qu'on reçoit et ce qu'on dépense, etc., appartiennent aussi à la grande Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun.

Il est clair, nous le répétons, il est évident que l'astre irradiant qui nous illumine dans notre système solaire est de fait l'administrateur de cette suprême loi cosmique.

Tout équilibre violé rendrait impossible le fonctionnalisme d'une telle loi.

Nous pouvons maintenant nous expliquer clairement pour quelle raison fondamentale les prodigues et les avares altèrent la balance des paiements et occasionnent de funestes conséquences dans l'équilibre cosmique et humain.

Ceux qui violent la loi de l'une ou l'autre manière doivent recevoir ce qu'ils méritent ; il n'est donc pas étrange de rencontrer les prodigues et les avares dans l'antithèse solaire, le quatrième cercle dantesque.

Cher Maître, vous nous avez fait un exposé en vérité transcendantal sur le quatrième cercle dantesque, nous apprenant que vivent là tant les prodigues que les avares. Verriez-vous un inconvénient à nous expliquer quel type de souffrances peuvent ressentir les êtres qui habitent là ?.

Mon ami, votre question me paraît intéressante et je m'empresse d'y répondre. Puisque dans les mondes submergés nous ne voyons que des résultats, je vous invite à la réflexion ; demandez-vous, qu'est ce que l'avarice ?. en quoi un avare ressemble-t-il à un mendiant ?. ; quelles sont leurs maladies, leurs souffrances et de quelle manière meurent-ils ?.

Allons à l'autre extrême ; pensons un instant à la personne qui dilapidé toute sa fortune ; dans quelle situation se retrouve-t-elle ?. Quel est le sort de ses enfants, de sa famille en général, etc. ?.

On a connu, au casino de Monte-Carlo, de nombreux cas de suicides. De joueurs qui se retrouvèrent dans la misère, qui perdirent leurs millions, qui se suicidèrent du jour au lendemain. Que dirons-nous maintenant de ces deux types de gens ?. Mes amis, dans les mondes infernaux, il n'existe que des résultats et ceux-ci sont catastrophiques, terribles, épouvantables. Dans l'Averne les prodigues et les avares, désespérés, blasphèment contre la divinité, profèrent des malédictions, se combattent mutuellement, se plongent dans un épouvantable désespoir.

Maître, ce que je ne comprends pas, c'est que si le quatrième cercle dantesque est beaucoup plus dense et matériel que le second, considérant que les coupables de luxure sont les plus grands pécheurs contre l'Esprit-Saint, bien que les prodigues et les avares fassent tant de mal, ne croyez-vous pas que le plus grand châtiment devrait être pour les premiers ?.

Monsieur, mesdames et messieurs, je veux répéter maintenant ce que j ai répété avec insistance, et clairement, lors d'un exposé précédent : le péché originel est la luxure, et ceci sert de base à tous les processus involutifs descendants des neuf cercles dantesques submergés dans les entrailles de notre monde ; pourtant il est évident qu'à l'intérieur de la somme totale de tous les processus descendants ressortent dans chacune des neuf infradimensions naturelles, certains défauts spécifiques définis, chacun étant intrinsèquement en relation avec son cercle correspondant.

Il est bon de savoir, mes amis, mesdames et jeunes gens qui m'écoutez, qu'on trouve, dans le quatrième cercle, parfaitement définis, les prodigues et les avares ; c'est tout.

Maître comme le gaspillage ainsi que l'avarice de mon point de vue concernent directement la faim des peuples et des individus et que la grande Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun est en relation avec l'équilibre il me semble que ceci peut nous amener directement au problème de l'alimentation, cette dernière étant aussi liée aux souffrances que nous connaîtrons dans le quatrième cercle dantesque si nous ne gardons pas un équilibre dans la balance de notre nutrition. Pourriez-vous nous dire quelque chose à propos de ceci ?.

Cher monsieur, qui posez la question, nous avons déjà, dans des exposés précédents à propos du troisième cercle, insisté sur le cas des gourmands, sans doute aucun, en eux-mêmes et par eux-mêmes, ils violent la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun, en portant à l'intérieur de leurs organismes un excès d'alimentation et de boisson. Il est clair que toute violation de la Loi de la Balance occasionne un déséquilibre et que le résultat en est la douleur.

Maître, seuls les êtres qui ont épuisé le cycle de 108 existences humaines entrent-ils dans le quatrième cercle ?.

Respectable dame qui posez la question, permettez-moi de vous informer de façon emphatique, catégoriquement et définitivement, que tous ceux qui entrent dans l'involution submergée des mondes infernaux, les habitants du quatrième cercle dantesque inclus, ont en effet épuisé le cycle des 108 existences.

Pourtant, je l'ai déjà dit dans une conférence antérieure, il y a des cas exceptionnels ; ceux qui pour excès de malignité ont dû entrer dans l'involution infernale submergée sans avoir épuisé leur cycle d'existences.

D'après ce qui a été exposé, j'en arrive à la synthèse que dans le quatrième cercle dantesque solaire habitent tous ceux qui déséquilibrent la balance de l'économie universelle, soit d'un point de vue purement économique, ceci n'est-il pas correct Maître ?.

Monsieur, mon ami, votre question est correcte on ne peut certes pas violer impunément la loi de la balance économique mondiale sans recueillir ce qu'on mérite. La loi est la loi et la violation de toute loi entraîne la douleur.

Cher maître quand vous parlez des gourmands en traitant du déséquilibre de la balance on peut en dire autant de ceux qui volontairement par ignorance manquent d'une nutrition adéquate spécialement par méconnaissance de la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun. Pourrions-nous donc considérer que les orthodoxes de la religion culinaire, soit les végétariens, habitent dans le cercle dont vous traitez dans cette conférence ?.

Cher monsieur, qui posez la question, permettez-moi de vous dire clairement que chacun est libre de s'alimenter comme bon lui semble ; il existe des végétariens insupportables qui ont fait de la nourriture une religion de cuisine et il y a aussi sur la face de la Terre des carnivores sanguinaires, quasi cannibales, qui ont détruit leur organisme.

Il y a de tout dans la vie et tous pèchent par le déséquilibre, tous violent la loi de la balance et le résultat de toute violation n'est pas très agréable.

Néanmoins. il n'est pas superflu de répéter que chacun est libre de s'alimenter comme il l'entend ; pourtant, nous ne devons pas oublier la loi ; si nous détruisons notre corps, il nous revient d'en supporter les conséquences.

Il convient de spécifier que dans les abîmes, il y a également beaucoup de végétariens ; pourtant, aucun d'eux n'y vit pour le délit d'être consommateur de végétaux, mais pour de nombreuses autres causes et raisons.

En matière d'alimentation, que chacun mange ce qui lui plaît ; l'important, je le répète, est de ne pas enfreindre la loi. C'est tout.

Maître, pourriez-vous nous dire s'il y a une manière de procéder ou un système que vous pourriez nous enseigner afin d'avoir un parfait équilibre dans la balance ?.

Chère madame, il est bon que vous compreniez ceci : votre Monade intérieure, votre étincelle immortelle, votre Père qui est en secret comme dirait l'Evangile christique, est l'éternel régulateur du processus trogoautoégocratique cosmique commun ; il a le pouvoir de nous donner et le pouvoir de nous retirer. Si nous agissons en accord avec la Loi, si nous vivons en harmonie avec l'Infini, si nous apprenons à obéir au Père qui est en secret, aux Cieux comme sur la Terre, le pain de chaque jour ne nous manquera jamais. Rappelez-vous la magnifique prière du Notre-Père, méditez-la profondément, écoutez.

Maître, comment pouvons-nous faire la volonté du Père, si nous sommes endormis, si nous ne pouvons le voir ni l'entendre ?.

Madame, messieurs, mes amis, la loi est écrite. Rappelez-vous le Décalogue de Moïse. N'enfreignez pas les commandements écrits, vivez-les, respectez-les.

Si chacun de ceux qui sont présents ici, si tout individu de bonne volonté se propose de vivre en accord avec la Loi et les prophètes, il fera la volonté du Père, aux Cieux comme sur la Terre.

Un jour viendra où le dévot du chemin réel éveillera la Conscience ; il pourra alors voir le Père et recevoir ses ordres directement et lui obéir consciemment.

Nous devons tout d'abord respecter la loi écrite, ensuite nous connaîtrons les commandements du Béni.

Maître, que pouvez-vous nous dire de la matérialité et des lois qui gouvernent le quatrième cercle dantesque solaire ?.

Respectable monsieur, mes amis, écoutez-moi : le quatrième cercle dantesque est constitué par des atomes beaucoup plus denses que ceux qui forment et structurent les trois cercles antérieurs.

Il est évident que chaque atome du quatrième cercle ténébreux porte en son ventre 384 atomes de l'Absolu. Ce type spécifique d'atome donne à la région submergée un aspect terriblement grossier et matériel, immensément plus lourd et douloureux que celui qui se vit et se respire dans les trois cercles antérieurs.

Pourtant, il ne faut pas s'étonner de voir là, dans ces régions, des boutiques, des magasins en tout genre, des marchandises, des voitures, des choses de toute espèce qui finalement ne sont rien de plus : que de simples formes mentales grossières, cristallisées par les mentaux des défunts.

Je me souviens encore d'un cas très curieux : une nuit, alors qu'avec mon Corps astral j'étais dans cette ténébreuse région du Tartarus, devant le comptoir d'un luxueux magasin (pure forme mentale d'un commerçant submergé), je dus appeler Baël ; ce terrible mage des ténèbres vêtu d'une tunique de couleur sang et d'un turban oriental de couleur rouge vint jusqu'à moi, assis dans une voiture. Derrière, ses acolytes l'amenèrent, poussant son véhicule ; le personnage de gauche, ange déchu, qui en d'autres temps illumina le firmament, me regardant avec haine, se précipita sur moi et me mordit la main droite.

Il est clair que je le conjurais et, à la fin, ce fantôme se perdit dans les ténèbres de l'horrible demeure de Pluton.

O mes amis !. On s'étonne, dans ces régions, de voir tant et tant d'exploiteurs de corps et d'âmes. Là, il y a les joueurs de loterie et de cartes, de nombreux prêtres et hiérarques, des mystiques qui, insatiables, convoitent les biens d'autrui.

Il est réellement étonnant pour quelqu'un, de voir tant de prélats, d'anachorètes, de pénitents et de dévots qui aimèrent l'humanité malgré leur avarice.

Tous ces perdus vivent dans la quatrième région submergée, croyant qu'ils vont très bien ; et le plus grave, c'est que jamais ils n'accepteraient le fait concret qu'ils vont mal.

Maître, pourriez-vous nous dire si, dans ce quatrième cercle dantesque, il n'y a pas de Maîtres de la Loge Blanche qui instruisent ceux qui y habitent, dans le but de leur faire comprendre qu'ils vont mal ?.

Des Hiérophantes de la Lumière, des Nirmanakayas de compassion, des Kabires splendides, des Fils de la Flamme, il y en a de toutes parts, et beaucoup d'entre eux ont renoncé à toute félicité pour vivre dans les profondeurs de l'Abîme, dans le but d'aider ceux qui sont décidément perdus.

Malheureusement, les habitants du Tartarus haïssent les Fils de la Lumière, les qualifient de pervers, les appellent du qualificatif de

démons blancs ; ils les maudissent et jamais n'accepteraient l'idée qu'ils vont mal.

Les décidément perdus croient toujours qu'ils marchent sur le chemin du bien, de la vérité et de la justice.

Maître, pourriez-vous nous dire si, dans le quatrième cercle dantesque, il y a de l'air, du feu, de l'eau, de la terre, ou autre chose ?.

Chère madame, les personnes très avares sont des gens qui se sont extrêmement métallisés ; je vous invite donc à comprendre que le quatrième cercle est essentiellement métallique ou minéral, extrêmement dense.

Evidemment, les créatures qui vivent dans l'eau, les poissons, ne voient pas l'élément dans lequel ils vivent ; de la même manière, nous qui habitons dans l'air, ne voyons pas cet élément ; ainsi, également, ceux qui vivent dans l'élément minéral pourront voir des formes mentales, figures de boutiques, bistrots, tavernes, banques, etc., mais ils ne verront pas l'élément où ils vivent ; celui-ci sera, pour eux, aussi transparent que l'air.

Que dirons-nous maintenant de l'élément eau ?. C'est évidemment au moyen de cet élément que cristallise l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun, rendant possible la réciproque alimentation de toutes les créatures. Si la Terre se retrouvait sans eau, si les mers se desséchaient, si les fleuves disparaissaient, toutes les créatures qui vivent sur la Terre mourraient ; avec ceci, le fait concret et définitif est démontré, selon lequel l'eau est l'agent par lequel se cristallise la Loi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun.

Les eaux, dans le quatrième cercle dantesque, sont noires, et l'élément fondamental, je le répète, est le minéral.

Les prodigues et les avares ne violent-ils pas la Loi, par hasard ?. Est-ce qu'ils n'altéreraient pas l'équilibre de la balance des peuples ?. Est-ce qu'ils n'altèrent pas, par hasard, le modus operandi de l'Eternel Trogoautoégocrate cosmique commun ?. Réfléchissez à tout ceci, chers amis, mesdames et messieurs.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php


Sujet remonté par Gemani le 30 septembre 2018, 21:45.

Répondre

Retourner vers « Abîme et sphères submergées »