8ème Cercle Infernal : Uranus - Les Menteurs

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

8ème Cercle Infernal : Uranus - Les Menteurs

Message le 14 juin 2017, 06:56

EDK12 Huitième cercle dantesque ou cercle d'Uranus

Mes amis, nous voici à nouveau réunis, ce soir du 18 novembre 1972, dixième année du Verseau, afin d'étudier le huitième cercle dantesque submergé sous l'écorce terrestre, dans les infradimensions de la nature.

En entrant dans les explications, nous devons commencer par revoir ce que j'ai dit dans d'autres textes relatifs au tantrisme noir.

Il existe, évidemment, trois types de tantrisme :

1 Le tantrisme blanc,

2 Le tantrisme noir et

3 Le tantrisme gris.

Les Hindous nous parlent franchement du Serpent igné de nos pouvoirs magiques, ce pouvoir électronique solaire qui monte par la moelle épinière des ascètes.

Il est clair que le Fohat transcendant se développe uniquement avec le tantrisme blanc La clé, nous la trouvons dans nos livres antérieurs ; pourtant, nous répétons ceci : « Connexion du Lingam-Yoni (Phallus-Utérus) sans éjaculation du sperme sacré ».

Le tantrisme noir est différent : il y a connexion du Lingam-Yoni, rites magiques et éjaculation séminale.

Le résultat dans ce cas concret est l'éveil du Serpent igné dans sa forme strictement négative.

Il est évident que le Feu sacré, dans le tantrisme noir, se précipite du coccyx jusqu'aux Enfers atomiques de l'homme, et qu'apparaît alors la queue de Satan, l'abominable organe Kundartiguateur.

Le tantrisme gris a d'autres propos : une jouissance animale sans aspiration transcendante.

Maintenant, nous nous occuperons donc, de manière explicite de l'abominable organe Kundartiguateur.

Il existe deux Serpents : le premier (celui du tantrisme blanc) est le Serpent de bronze qui soignait les Israélites dans le désert en montant victorieux, par le canal médullaire spinal.

Le second est le Serpent tentateur de l'Eden, l'horrible Python, qui se vautre dans la boue de la terre et qu'Apollon, irrité, blessa de ses dards.

Le premier, le Serpent de bronze, le feu ascendant, a le pouvoir d'éveiller les chakras de l'épine dorsale ; il ouvre, dirons-nous, les sept églises de l'Apocalypse de Saint-Jean et nous convertit en Dieux terriblement divins.

Le second ouvre les sept chakras qui sont dans le bas-ventre ; les sept portes de l'Enfer, comme disent les mahométans.

On a beaucoup parlé de la Kundalini, le pouvoir serpentin qui se développe merveilleusement dans le corps de tout tantriste blanc. Cependant, nous assurons solennellement que personne ne pourrait jouir des pouvoirs du Serpent lumineux sans avoir été d'abord dévoré par lui.

Vous saisirez maintenant, amis et frères du Mouvement gnostique, la raison pour laquelle les adeptes de l'Inde sont qualifiés de Najas (serpents).

Les grands Hiérophantes de Babylonie, d'Egypte, de Grèce, de Chaldée, etc., s'intitulaient eux-mêmes serpents.

Au Mexique serpentin, Quetzalcoatl, le Christ mexicain, fut dévoré par le Serpent et reçut pour cela le titre de serpent volant.

Wotan était un Serpent parce qu'il avait été avalé par un Serpent.

Il est évident et manifeste que le mariage fondamental, la fusion intégrale de la Mère Divine avec l'Esprit-Saint, c'est-à-dire du Serpent igné de nos pouvoir magiques avec Shiva, le Troisième Logos, L'Archihiérophante et L'Archimage, n'est possible qu'à la condition d'être dévorés par le Serpent ; alors, la résurrection du Maître secret à l'intérieur de nous-mêmes survient glorieuse, ici et maintenant.

J'invite maintenant tout l'auditoire, et tout le Mouvement gnostique en général à une réflexion de fond, sur l'antithèse. Il est indiscutable que l'horrible serpent Python est l'opposé négatif et fatal, l'ombre, dirons-nous, l'antithèse radicale du Serpent de lumière.

Dans l'Abîme, indubitablement, la vérité se déguise en ténèbres.

Si, dans les dimensions supérieures de la nature et du Cosmos nous sommes dévorés par le Serpent de bronze qui soignait les Israélites dans le désert, dans le huitième cercle dantesque, évidemment, les condamnés sont dévorés par l'horrible Serpent tentateur de l'Eden. Ils se convertissent alors en Serpents venimeux épouvantablement malins.

Je veux que vous compreniez intégralement que le Serpent doit toujours nous dévorer, soit dans son aspect lumineux, soit dans le huitième cercle infernal ténébreux.

Le dîner fatal de l'horrible Serpent tentateur de l'Eden dévorant les perdus, afin de les détruire, de les désintégrer, de les réduire en poussière cosmique pour libérer l'Essence, pour restaurer sa primitive pureté originelle, est pathétique.

L'âme ne parvient à s'émanciper du douloureux Tartarus que de cette manière

Il est très intéressant de savoir que le Serpent détruit toujours l'Ego, soit par la voie lumineuse, par des travaux conscients et des souffrances volontaires, soit par la voie ténébreuse, dans le huitième cercle des fatalités.

Il est merveilleux de savoir que l'Ego doit toujours être dissous, coûte que coûte, avec notre volonté ou contre notre volonté, et que le serpent doit inévitablement nous avaler, victorieux ou perdants.

Le Serpent tentateur de l'Eden, cet horrible Python, est l'aspect négatif de la Mère Divine qui, son travail dans l'Averne accompli, revient à sa polarisation positive dans la région lumineuse.

Vous voyez donc, amis et amies, comment la Mère Divine aime son enfant ; ceux qui errent perdus, les tantristes noirs, en développant le Serpent des fatalités, se condamnent inévitablement à la seconde mort

Bonpos et Dugpas au bonnet rouge ne pourront jamais fuir la Mère Divine Kundalini : elle les dévorera inévitablement, coûte que coûte

Dans le huitième cercle infernal demeurent, malheureusement, les faux alchimistes (les tantristes noirs), les faussaires de métal, ceux qui cristallisèrent négativement ; pour être plus clair, ceux qui, au lieu de faire cristalliser l'Hydrogène SI-12, dans les Corps existentiels supérieurs de l'Etre, le firent cristalliser négativement pour se convertir réellement en Adeptes de la face ténébreuse qui en viennent à être dévorés par le serpent des fatalités, inévitablement.

Je veux que tous vous vous rendiez compte qu'il y a deux types d'alchimie, deux types de mort de l'Ego et deux types de banquets que s'offre le Serpent.

Vous pouvez choisir le chemin ; choisissez, on vous donne la Connaissance, vous êtes devant le dilemme de l'être ou ne pas être de la philosophie.

Pauvres de vous, candidats à la seconde mort, vos tortures seront épouvantables ; ainsi seulement pourrez-vous mourir dans le ténébreux Averne.

De quelle autre manière l'Essence pourrait-elle s'émanciper ?. De quelle autre manière pourrait-elle être libre pour recommencer un nouveau cycle évolutif, qui doit indubitablement commencer depuis la pierre dure ?.

Nous rencontrons également, dans le huitième cercle infernal, les falsificateurs de monnaie, les faussaires, les supplanteurs de personnes, les incestes, les semeurs de discorde, les mauvais conseillers, ceux qui promettent et n'accomplissent pas, ceux qui font des scandales et aussi ceux qui façonnent des commérages, les gens menteurs et faux, etc.

Cette huitième région submergée est l'antithèse, l'opposé, l'aspect négatif d'Uranus.

Cette planète de notre système solaire est très intéressante. On nous a dit que les pôles Nord et Sud d'Uranus pointent alternativement vers le Soleil.

Quand le pôle positif de cette planète est orienté vers l'Astre-Roi la force masculine s'impose à la face de la Terre.

Quand le pôle négatif de ce monde s'oriente vers le Soleil resplendissant, alors la force féminine commande notre monde affligé

Chaque cycle ou période magnétique d'Uranus est de 42 ans : ainsi donc, hommes et femmes alternent leur commandement ici, sur la Terre, en cycles ou périodes de 42 ans.

La période complète d'Uranus compte 84 ans : 42 de type masculin 42 de type féminin.

Observons bien les coutumes des gens, l'histoire, et nous verrons des époques d'activité masculine intensive, comme celle de la piraterie par exemple, quand toutes les mers de la Terre se peuplèrent de corsaires, et des époques comme la présente, ou comme celle où les Amazones établirent leurs cultes lunaires et gouvernèrent une grande partie de l'Europe, faisant trembler le monde.

Donc, chaque cycle masculin est suivi d'un cycle féminin, et vice versa ; tout dépend de la polarisation d'Uranus et du type d'énergie qui vient de cette planète jusqu'à la Terre.

Il est bon de savoir, pour le bien de la Grande Cause, que les glandes sexuelles sont gouvernées par Uranus.

Nous avons besoin de comprendre intégralement que les ovaires féminins sont aussi contrôlés par Uranus.

Cette planète, comme régente de la Nouvelle Ere du Verseau apporte à notre monde affligé une révolution complète.

Il n'est donc pas étrange que dans la Région submergée d'Uranus, sous l'écorce terrestre, se définissent les aspects sexuels des définitivement perdus et que ce serpent tentateur de l'Eden avale ceux qui sont tombés, pour commencer le processus destructif à grande échelle, jusqu'à conclure dans la seconde mort.

Dans notre livre Les Trois Montagnes, nous avons dit que, dans le Règne submergé de la planète Uranus, l'Initié doit désintégrer le. mauvais larron, Caco ou Gestas, comme il apparaît dans l'Evangile chrétien.

Agatho ou Dimas, le bon larron, est ce pouvoir intime qui, du fond de notre être, dérobe l'Hydrogène sexuel SI-12, pour notre propre Autoréalisation intime.

Caco est le mauvais larron, l'horrible Gestas, il est ce pouvoir sinistre, ténébreux, qui dérobe l'énergie créatrice pour le mal.

Il n'est pas superflu de donner l'explication suivante : l'abominable organe Kundartiguateur, résultat du mauvais usage de l'énergie créatrice, volée par Caco, se développe non seulement chez les alchimistes noirs, ou tantristes ténébreux, mais encore chez ceux qui sont décidément perdus, même s'ils n'ont aucune connaissance magique.

Passons maintenant à la Sphère antithétique d'Uranus ; dans les fonds abyssaux de la planète, par la Loi des Contrastes et Analogie des Contraires et de simple Correspondance, l'horripilant Caco doit être détruit également.

Vous voyez donc, mesdames et messieurs, de quelle manière ces aspects lumineux et ténébreux se correspondent et comment ils se développent.

Le Serpent tentateur de l'Eden est-il le Serpent sacré lui-même ?.

Mon cher frater, votre question me paraît assez intéressante et je m'empresse d'y répondre.

Il est clair que, dans l'Averne, la vérité se déguise en ténèbres. Il est finalement insolite de savoir que le Serpent puisse se polariser de manière positive et négative.

Ceci veut dire que le Serpent tentateur de l'Eden, bien qu'étant le contraste ténébreux du Serpent de lumière, est indubitablement la polarisation négative du Serpent de bronze qui soignait les Israélites dans le désert.

Il est étonnant de savoir que le serpent irradiant se polarise de cette manière fatale et ceci nous invite à comprendre qu'il le fait pour le bien de son propre enfant, pour détruire dans l'Averne les éléments infrahumains que nous portons à l'intérieur de nous et nous libérer des griffes épouvantables de la douleur ; l'amour de toute Mère Divine est ainsi.

Cher Maître, comme il est évident que la majeure partie des habitants de cette planète ne pratiquent ni le tantrisme blanc, ni le noir, mais le tantrisme gris, qui est la pratique sexuelle avec épanchement du sperme sans aspiration transcendante, je vous demande si toute cette majorité entre automatiquement au huitième cercle dantesque, de même que ceux qui pratiquent le tantrisme noir ?.

Cher monsieur, votre question est très intelligente, et je veux que vous compreniez ma réponse, il est bon que vous sachiez que tout Tantrisme gris se convertit en noir, inévitablement.

Quand quelqu'un descend dans l'Averne, il s'éveille négativement. Cet éveil fatal se doit au développement de l'abominable organe Kundartiguateur.

Il faut donc savoir, et ce, avec urgence, que tout fornicateur, bien qu'il ne connaisse pas le tantrisme noir, est tantriste de fait et devient inévitablement comme une personnalité ténébreuse, au Serpent tentateur de l'Eden complètement développé.

Maître, quand on traitait du deuxième cercle infradimensionnel, vous nous avez expliqué que là demeurent les fornicateurs et, seulement pour expliquer l'idée, je voudrais savoir quelle différence y a-t-il entre les fornicateurs qui habitent dans le Cercle de Mercure et ceux qui entrent au huitième cercle dantesque ?.

Amies, amis, la luxure est la racine de l'Ego, du Moi, du Moi-Même ; ceci nous invite à comprendre que la lubricité, la fornication existent indiscutablement dans chacune des neuf infradimensions naturelles, sous l'écorce géologique de notre monde.

Pourtant, il y a une différence dans tout ceci, c'est que dans la Sphère submergée de Mercure l'épouvantable Coatlicue ou Proserpine, le serpent tentateur de l'Eden, ne dévore pas encore ses enfants elle ne s'offre son banquet que dans la huitième région submergée.

Nous nous expliquerons maintenant pourquoi Dante le Florentin voit, dans le huitième cercle, des millions d'êtres humains devenus lambeaux, se blessant de leurs ongles et avec leurs dents, décapités, etc.

Il est ostensible que dans cette région submergée commence le processus d'ossification, cristallisation, minéralisation et destruction de tout Ego.

Vénérable Maître, le récit que vous nous avez fait de l'amour de la Mère Divine est vraiment impressionnant ; celle-ci, qu'il s'agisse de l'aspect des ténèbres ou de celui de la lumière, libère son enfant, l'Essence, même par la voie de la douleur la plus terrible, dans les entrailles de la Terre. Comment se fait-il donc que beaucoup de magiciens noirs, à la conscience éveillée, sachant par quelle douleur ils doivent passer, persistent dans le chemin du Tantrisme noir et de la seconde mort ?.

Cher monsieur, il est bon que vous tous, ici présents, sachiez que les uns s'éveillent pour la lumière, les autres pour les ténèbres comme je l'ai déjà dit dans des livres précédents.

Il existe pourtant une différence radicale entre ceux qui s'éveillent positivement et ceux qui le font de manière négative.

Indubitablement, les perdus, ceux qui se sont éveillés par le mal et pour le mal, bien que sachant qu'ils doivent involuer dans les entrailles du monde, jusqu'à la second mort, ne se repentent pas du choix de leur chemin, avant de parvenir à la restauration de la purissime pureté originelle du matériel psychique, parce qu'ils ont fait de leur involution et de la roue fatale du Samsara une religion, une mystique. Il n'est pas superflu d'informer cet auditoire de ce que les Adeptes de la main gauche ont des Temples, dans les régions submergées, où ils rendent au Serpent un culte négatif ; ces êtres infrahumains, certes, jamais ne méconnaissent le sort qui leur est réservé, et même, ils désirent le hâter pour s'émanciper et sortir, libres, à la lumière du soleil, afin de recommencer une nouvelle évolution qui devra recommencer comme je l'ai déjà dit, par la pierre dure et continuer par le végétal et l'animal jusqu'à reconquérir l'état d'humanoïde intellectuel.

Quand quelqu'un parle avec Yahvé, il peut mettre clairement en évidence que les perdus détestent le Logos solaire et qu'ils sont tout à fait amoureux de la roue du Samsara (cercle vicieux et fatal)

Vénérable Maître, je ne comprends pas comment il est possible qu'un habitant de cette infradimension submergée du huitième cercle dantesque, dont l'Essence est embouteillée dans le terrible Moi de la luxure, ne puisse pas éveiller même sommairement la Conscience, puisque, pour que ceci arrive, l'Essence doit être libérée de l'Ego ?.

Cher monsieur, je répète ce que j'ai déjà dit auparavant, que les uns s'éveillent pour la lumière, et les autres pour les ténèbres. En arrivant à cette partie de l'exposé de ce soir, nous allons citer un verset de Daniel, le Prophète. Voyons La Bible :

« Un grand nombre de ceux qui dorment au pays de la poussière s'éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l'opprobre, pour l'horreur éternelle. Les doctes resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre, comme les étoiles, pour toute l'éternité.

Toi, Daniel, serre ces paroles et scelle le livre jusqu'au temps de la Fin. Beaucoup erreront ici ou là, et la science grandira » (Dn 12, 2-4).

Comme nous sommes en effet dans les temps de la fin et comme la science a grandi scandaleusement, il convient d'ôter le sceau du livre, et d'expliquer la prophétie.

Je répète : l'abominable organe Kundartiguateur a le pouvoir d'éveiller la Conscience chez ceux qui entrent dans l'Abîme, où l'on n'entend que pleurs et grincements de dents.

Nous pouvons donc, par la dissolution volontaire de l'Ego, éveiller la Conscience de manière lumineuse et positive, ou en développant l'abominable organe Kundartiguateur, l'éveiller dans le mal et pour le mal.

Chacun peut choisir son chemin ; la prophétie de Daniel a été expliquée.

Vénérable Maître, je connais de nombreux mentors spirituels qui, en toute sincérité, vivent éloignés des pratiques sexuelles, soit : ils sont prêtres, et par ce fait, n'entrent dans aucun des trois tantrismes dont vous nous avez parlé. Est-ce que par hasard ces personnes n'entreraient pas dans cette région de l'Averne ?.

Malheur à vous, hypocrites pharisiens, sépulcres blanchis, perverse génération de serpents, qui nettoyez le verre et le plat quand, intérieurement, vous êtes remplis de pourriture !.

Le Moi pharisien est actif au fond de nombreux dévots ; ils se vantent d'être saints et sages, chastes et parfaits, mais, dans le fond, ils sont épouvantablement fornicateurs.

Le Moi pharisien bénit les aliments en s'asseyant à table, il a des attitudes piétistes ; il se trompe lui-même en se croyant vertueux, mais au plus profond de lui-même, il cache des desseins inavouables et des propos machiavéliques qu'il justifie par de bonnes intentions.

De tels béats, dans le huitième cercle dantesque, sont irrémédiablement dévorés par le Serpent tentateur de l'Eden.

Maître, que pouvez-vous nous dire de la densité et des éléments intégrés à cette infradimension ?.

Chers amis, le huitième cercle dantesque est une région pierreuse et ignée tout à la fois. Là-bas, le feu torture réellement les perdus.

Cette Zone submergée d'Uranus, sous l'écorce géologique de la planète Terre, a des cristallisations d'une insupportable matérialité.

Il n'est pas superflu de rappeler, clairement, que dans ladite zone chaque atome porte en son ventre 768 atomes du Soleil sacré absolu.

Ainsi donc, chacun de ceux-ci est terriblement dense, et il ne faut donc pas s'étonner, pour cette même raison, de ce que la matérialité, dans cette région, est encore plus dense que dans les sept cercles antérieurs.

Le même nombre de lois (768) contrôle toutes les activités du huitième cercle infernal et pour cela, la vie dans cette région submergée de l'Averne se trouve extrêmement compliquée et difficile ; en conséquence, les souffrances s'intensifient terriblement dans la zone ténébreuse de l'aspect négatif d'Uranus, sous l'épiderme de la Terre.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php


Sujet remonté par Gemani le 14 juin 2017, 06:56.

Répondre

Retourner vers « Abîme et sphères submergées »