Les 3 Triangles : Logoïque, Ethique et Magique

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Les 3 Triangles : Logoïque, Ethique et Magique

Message le 28 mai 2017, 09:08

Si nous observons tout Homme authentique, nous découvrirons en lui, trois triangles : le premier est le « TRIANGLE LOGOÏQUE » ; le deuxième, nous pourrions l'appeler le « TRIANGLE ÉTHIQUE » ; et le troisième, il serait bien que nous l'appelions le « TRIANGLE MAGIQUE ».

En ce qui concerne le premier, le LOGOÏQUE, il est constitué par les 3 aspects de la Kabbale hébraïque : KETHER, qui est l'Ancien des Jours, la Bonté des bontés, la Miséricorde des miséricordes, l'Occulte de l'occulte. C'est le POINT MATHÉMATIQUE dans l'espace immense, infini, inaltérable.

Il est évident que Lui se dédouble, à son tour, en CHOKMAH, le FILS, le CHRIST COSMIQUE (dont on dit qu'il est en relation avec tout le Zodiaque, et c'est ainsi) ; et le dédoublement ultérieur de Chokmah donne comme résultat l'ESPRIT SAINT, BINAH.

Quelques Kabbalistes insistent sur l'idée que Binah, l'Esprit Saint, est féminin. Cette affirmation s'avère fausse ; il est dit très clairement dans la « Divine Comédie », que « l'Esprit Saint est l'époux de la Mère Divine ». Ainsi, l'Esprit Saint, le Troisième Logos, Binah, se dédouble à son tour en son épouse, en la SHAKTI des hindous.

Ainsi donc, il faut savoir le comprendre. Beaucoup, en voyant que le Troisième Logos se dédouble en la MÈRE DIVINE, en la Kundalini Shakti (qui a beaucoup de noms), ont cru que l'Esprit Saint est féminin, en quoi ils se sont trompés : Lui, je le répète, est masculin, mais en se dédoublant en Elle, se forme le PREMIER COUPLE DIVIN, Ineffable : L'ELOHIM CRÉATEUR, le KABIRE, l'INCA ou Grand Prêtre, le RUACH-ELOHIM qui, selon Moïse, « labourait les eaux au commencement du Monde ». Il est nécessaire que nous réfléchissions tous profondément, que nous comprenions tout cela à fond. Lui et Elle sont unis dans la PIERRE CUBIQUE DE YESOD (cette pierre est le Sexe).

De l'union de Lui et d'Elle, résulte DAATH, la connaissance tantrique parfaite, grâce à laquelle nous pouvons nous AUTO-RÉALISER intégralement dans tous les Niveaux de l'Être.

Quelques kabbalistes supposent que cette Sephiroth Daath (connaissance ou sagesse), provient de la fusion ou de l'union de Chokmah masculin (le Christ Cosmique) avec Binah - supposant que ce dernier est exclusivement féminin.

Une telle affirmation est absolument fausse, parce que réellement l'Esprit Saint est masculin, je le répète ; mais c'est en se dédoublant en Binah, que se forme le Couple Parfait. C'est quand ils s'unissent sexuellement dans la Pierre Cubique de Yesod, dans la Neuvième sphère, que survient la Connaissance Tantrique, l'INITIATION TANTRA, les Tantras grâce auxquels est possible le développement du SERPENT dans l'épine dorsale, l'Auto-réalisation Intime de l'Être.

Dans ces études de Kabbale, il faut être pratique ; il existe beaucoup d'auteurs merveilleux, mais quand on les lit, on se rend compte qu'ils n'ont pas vécu ce qu'ils écrivent, qu'ils ne l'ont pas expérimenté en eux-mêmes et c'est pourquoi ils se trompent. J'estime qu'on doit écrire ce qu'on a expérimenté directement par soi-même. Pour ma part, c'est ainsi que j'ai procédé.

Donc, ce premier Triangle s'avère Transcendantal. Mais le PÈRE, le FILS et l'ESPRIT SAINT sont une UNITÉ INDIVISIBLE, UNI-EXISTANTE en elle-même ; elle est au-delà du corps, des sentiments et du mental. C'est l'Être et « La raison d'être de l'Être est ce même Être ».

La Pierre Cubique de Yesod, située dans les organes créateurs, est, certes, cette « ÂME MÉTALLIQUE » qui résulte des transmutations sexuelles ; nous pourrions l'appeler le « MERCURE DE LA PHILOSOPHIE SECRÈTE » ou - pour parler plus simplement - « ÉNERGIE CRÉATRICE ».

Elle a son allégorie, son symbole en soi, elle est personnifiée (comme je l'ai déjà dit) par le Diable. Quand nous disons : « Il faut travailler avec le Diable », ce n'est pas seulement pour l'enfermer dans un instrument de musique, mais, de plus, pour le transformer en Lucifer, le Faiseur de Lumière.

Nous faisons clairement allusion au travail dans le Grand Oeuvre. Il s'avère intéressant que ce soit là, dans la Pierre Cubique de Yesod, précisément, que SHIVA-SHAKTI, OSIRIS et ISIS s'unissent sexuellement ; et c'est précisément là que se trouve la Sephiroth Daath, la connaissance tantrique sans laquelle il n'est pas possible d'arriver à l'Auto-réalisation Intime de l'Être.

Au Tibet oriental, les MOINES BHONS sont radicaux ; c'est la raison pour laquelle H.P.B. (Helena Petrovna Blavatsky) pensait que c'étaient des Mages Noirs. Nous avons tous répété cette erreur et nous nous voyons dans l'obligation de la rectifier.

Je ne dis pas que les DUGPAS soient des saints, de douces brebis ; ce sont, en effet, des MAGES NOIRS, car ils enseignent le Tantrisme Noir ; mais les BHONS, bien qu'ils utilisent des bonnets rouges, ne sont pas noirs, comme le supposait à tort Blavatsky ; ils sont radicaux.

Si quelqu'un, par exemple, chez les Bhons, ne souhaite pas s'Auto-réaliser, mais se libérer un certain temps (pour revenir, par exemple, dans la future Sixième Race-Racine) ou bien, s'il souhaite ne jamais s'auto-réaliser, mais S'ÉMANCIPER SANS Auto-réalisation, alors, il l'obtient.

Comment ? Avant tout, ils emmènent le néophyte dans un endroit isolé ; ils invoquent tous les éléments inhumains qu'il possède (par des procédés de Haute-Magie, ils les extraient du Monde Astral) et, dans cet endroit isolé de la montagne, ceux-ci deviennent visibles, tangibles et tout. Ils essaient de dévorer le Néophyte ; mais, s'il demeure serein, il n'y a plus rien à faire ; il est sorti triomphant ; il sait qu'il doit alors éliminer l'Ego, le réduire en cendres et également travailler.

Et l'épreuve comporte le maximum d'efforts dans le monde physique. Elle consiste à prononcer les MANTRAS DE LA DÉSINCARNATION ; ce sont deux mots et on se retrouve immédiatement désincarné.

Ça fait dresser les cheveux sur la tête de voir le Prêtre Bhon, vêtu de son tablier blanc rempli de crânes, d'os de mort et, sur la tête, un turban rouge, une mitre ; dans sa main droite, il porte un poignard. Alors, au moment où le néophyte prononce ses deux mantras de la fatalité, son corps tombe, il meurt instantanément.

Mais alors, le néophyte est soumis à de grandes ordalies dans les Mondes Internes ; il doit affronter les TERREURS DE LA MORT ; il doit supporter l'OURAGAN DU KARMA, il doit sortir victorieux de l'épreuve à laquelle le Père-Mère le soumet ; il doit pouvoir FERMER LA MATRICE, etc., afin de pouvoir entrer ou renaître, de manière surhumaine, dans n'importe quel RÈGNE DES DEVAS : soit dans celui « de la Grande Concentration », dans celui « des Cheveux Longs », dans celui d'« Amitabha-Bouddha », dans celui de « Maitreya » ou dans celui de la « Suprême Félicité », etc., et c'est dans cette région qu'il va achever de se préparer pour la LIBÉRATION.

La Mère Divine Kundalini l'assiste en éliminant ses éléments inhumains et, à la fin, il réussit à S'IMMERGER AU SEIN DE LA GRANDE RÉALITÉ, non pas comme un Maître Auto-réalisé, mais COMME UN BOUDDHA ÉLÉMENTAL.

C'est là qu'il se submerge, dans cet état, pour revenir dans la future Sixième Race-Racine, dans le but de s'auto-réaliser. D'autres, simplement, ne veulent pas la maîtrise, mais ils veulent s'émanciper et demeurer pour toujours des Élémentaux Bouddhiques et rien de plus, mais heureux.

Mais ceux qui essaient de se libérer, ceux qui veulent réellement S'AUTO-RÉALISER, ceux qui veulent vraiment se convertir en Mahatmas ou Hiérophantes, c'est différent : ILS DEVRONT SE SOUMETTRE À L'INITIATION TANTRIQUE et ensuite TRAVAILLER DANS LA NEUVIÈME SPHÈRE.

Et, en général, on leur enseignera tout le Tantrisme : comment éveiller le Serpent et comment le lever par l'Épine Dorsale, comment ouvrir ces chakras, disques ou roues magiques.

Ainsi donc, ce qui se passe, c'est que les Bhons sont radicaux : ou quelqu'un veut s'auto-réaliser ou il ne veut pas s'auto-réaliser ; on va se libérer sans Auto-réalisation ou on essaie de se libérer en s'auto-réalisant.

Face à eux, on doit se définir : Oui ou Non. Là, tout est violent ; c'est la raison pour laquelle H.P. Blavatsky les jugea en les prenant pour des Mages Noirs. Mais, quand on étudie le Tantrisme des Bhons, on se rend compte qu'il est blanc ; pas noir, mais blanc. Ils transmutent le sperme en énergie pour obtenir l'Auto-réalisation totale.

C'est donc là, dans cette SEPHIROTH YESOD, que se trouve la Connaissance Tantrique, la Daath de la Kabbale Hébraïque.

Mais passons, mes frères, du TRIANGLE LOGOÏQUE au TRIANGLE DU FILS : celui-ci est formé par CHESED (c'est-à-dire l'Atman Ineffable, l'Intime), par BOUDDHI (l'Âme Spirituelle qui est féminine, la GEBURAH de la Kabbale Hébraïque), et finalement par TIPHERETH (l'Âme Humaine, le Fils proprement dit).

C'est intéressant et j'ai pu le constater quand il m'a fallu travailler dans la Sphère de Tiphereth ; évidemment, je dus me plonger d'abord (avant de passer par l'exaltation) dans le MALKUTH DE VÉNUS, dans le règne des KLIPHOS VÉNUSIENS, dans les Mondes Atomiques ou, autrement dit, LES ENFERS ATOMIQUES VÉNUSIENS.

Je devais éliminer là-bas beaucoup d'éléments inhumains. Une fois ce travail achevé, Celui qui est parfait (le Christ Cosmique) entra en moi et je me sentis transformé. Je vis alors des mères qui amenaient leurs enfants ; je les bénis et parlai avec la parabole évangélique qui dit: « Laissez venir à moi les petits enfants, car le Royaume des Cieux est à eux ».

Je me trouvai dans un état de félicité extatique ; mais, finalement, bien sûr, Il s'en alla. Moi, en tant que Tiphereth, en tant qu'Âme Humaine, je compris quel avait été l'objectif de sa manifestation. En effet, le Christ Cosmique se manifeste en général à travers l'Âme Humaine, le Tiphereth de la Kabbale Hébraïque.

Le Triangle du Fils est donc un Triangle merveilleux formé par l'Atman-Bouddhi-Manas de la Théosophie Orientale. Mais le CENTRE DE GRAVITÉ du Triangle du Fils est précisément TIPHERETH, l'Âme Humaine, cette Âme qui souffre, qui pleure, qui gémit, qui crie vraiment.

Dans la pratique, j'ai pu constater que le Triangle du Fils, avec son Centre de Gravité dans Tiphereth, est une terrible réalité. Tout Initié doit être oint tôt ou tard par le Père, par ce Kether, Chokmah et Binah, par cette Triade Logoïque Immortelle, qui est indivisible et qui existe par elle-même...

Quand je dus être oint par le Père, à l'instant où je fus oint avec l'huile pure, il s'exclama : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, c'est ce que j'ai le plus aimé au monde ; cherchez-le ».

Et il me vient en mémoire, en ce moment, le cas du Grand Kabire Jésus ou de Jeshua Ben Pendira, comme il s'appelait dans les temps anciens. Philippe, ce maître expert dans les états Jinas, lui dit:

- Montre-nous le Père.

Et le Grand Kabire répondit :

- Celui qui a vu le Fils, a vu le Père.

Le Triangle du Fils, Chesed, Geburah, Tiphereth (ou l'Intime avec ses deux Âmes, Divine et Humaine - pour être plus clair -) est le dédoublement du Père, la manifestation du Père.

Poursuivant donc le chemin sur l'étude de l'ARBRE DE VIE, nous voyons comment le Triangle du Fils se dédouble en le Triangle Magique.

Le Triangle du Fils est appelé le TRIANGLE ÉTHIQUE. Pourquoi ? Parce que là, nous connaissons la Rigueur de la Loi ; c'est là que nous arrivons à savoir ce qui est bon et ce qui est mauvais ; ce qui est bon dans le mauvais et ce qui est mauvais dans le bon.

Le Troisième Triangle s'avère très intéressant ; le TRIANGLE MAGIQUE est formé par NETZAH, c'est-à-dire le Mental ; HOD, le corps astral ; YESOD, le Lingam-Sarira ou Corps Ethérique ou Principe Fondamental Sexuel de la Vie Universelle.

Pourquoi s'appelle-t-il « Triangle Magique » ? Parce qu'indubitablement, c'est dans ces règnes du Mental et de l'Astral (et même des Kliphos ou Mondes Infernaux) qu'on doit exercer la HAUTE MAGIE.

Il convient précisément ici d'illustrer cela par quelque chose de très important. En occultisme, nous avons tous entendu parler de « sabbats », « d'enchanteurs » et de « sorcières » ; les uns regardent cela comme quelque chose d'étrange, les autres en sourient un peu ; mais la crue réalité, c'est que les sabbats médiévaux, avec les fameuses « sorcières de minuit », sont certainement plus réels que nous le pensons.

Évidemment, ces sorcières « calchonas » (comme on les appelle en langage rigoureusement académique ou hispanique) appartiennent au MONDE DES KLIPHOS, à ce ROYAUME DE MALKUTH ou MONDES INFERNAUX du Léviathan de la Kabbale.

Beaucoup, et c'est assez étrange, savaient que MARIE DE L'ANTINE (tellement nommée par les anciens couvents médiévaux) était justement celle qui les gouverne. Évidemment, ces sorcières des anciens sabbats l'appelaient « SAINTE MARIE ».

Et quand je fis des investigations dans le Monde des Kliphos sur cette étrange créature, qui partageait sa vie avec une quantité de mages noirs, qui pouvait se mettre dans une quantité de sabbats, je ne lui vis jamais, cependant, ce que nous pourrions appeler de la perversité. Les ténébreux de la main gauche, les créatures sublunaires lui rendaient un culte et considéraient cette magicienne (une espèce d'Hécate ou de Proserpine), non comme quelque chose de ténébreux, mais comme une sainte.

Je voulus savoir ce qu'il y avait de vrai dans cette prétendue « Sainteté » d'une créature qui se mêlait aux ténèbres, qui figurait dans tant de sabbats et de monastères du Moyen Âge.

Car, qui s'est donné la peine d'étudier les vieilles chroniques de Haute et Basse Magie du Moyen Âge et n'a pas entendu parler une fois de Marie de l'Antine ? Elle figure parmi quantités de chroniques cachées aujourd'hui dans la poussière de beaucoup de bibliothèques...

Bien sûr, le sujet était énigmatique et je devais l'élucider. Et j'y parvins lorsque, dans le Monde de Tiphereth précisément, dans le Second Triangle (le Triangle du Fils), j'invoquai donc cette entité ; elle vint et, à mon étonnement, je me trouvai avec un MAÎTRE AUTO-RÉALISÉ et PARFAIT.

Alors, je compris. Son Bodhisattva avait émané de lui-même, et ce Bodhisattva se formait à l'exercice de la Magie dans le Triangle Inférieur ou Troisième Triangle, en passant par des entraînements rigoureux et en vivant dans les Kliphos, mais sans faire de mal à personne.

Après, je me mis directement en contact avec son Bodhisattva, avec Marie de l'Antine, effectivement ; et quand je l'invitai à visiter le monde du Nirvana, elle accepta mon invitation avec plaisir ; et quand je fusionnai avec son Être Réel, le Maître Secret, alors je vis qu'il s'agissait du Bodhisattva d'un Grand Adepte, d'une créature qui était parvenue à la perfection de la Haute-Magie et que, si elle vivait bien dans le monde des Kliphos, c'était pour finir de se former ou de s'entraîner psychologiquement, en exerçant des pouvoirs terribles, mais sans faire de mal à personne. Elle était éduquée dans la Haute Magie.

Quand on observe cette créature intégrée avec son Être Réel, on se rend compte que c'est un MAGE BLANC extraordinaire, qui connaît à fond aussi bien les ROYAUMES DE LA LUMIÈRE que le MONDE DE MALKUTH, c'est-à-dire le MONDE DES KLIPHOS.

Ainsi donc, le Troisième Triangle est celui de la Magie Pratique. Cela coûte un peu à celui qui est sur le Sentier pour comprendre comment on travaille dans le Troisième Triangle, car il faut laisser toutes sortes de préjugés pour pouvoir travailler dans ce monde des Kliphos.

Netzah est le Mental, Hod est le corps astral et Yesod est sans nul doute la Neuvième Sphère. Ensuite, vient le règne de Malkuth qui est le monde physique ; et ce qui est à l'intérieur du monde physique, c'est-à-dire ce qui se trouve dans les entrailles de la terre proprement dite, dans Malkuth, ce sont les Sephiroths adverses (opposées) : les Kliphos, les Démons (comme on dit), les âmes en peine, ceux qui souffrent, les perdus, ceux qui ont déjà épuisé leur cycle d'existences et qui involuent dans le temps, ou les Anges tombés, les Génies du Mal, etc.

Dans ces régions qui existent à l'intérieur du Royaume des Kliphos, je vis indubitablement ceux qui évoluent dans la Haute Magie et qui aident quiconque se repent de ses erreurs et aspire à la Lumière.

Ainsi donc, quand nous étudions l'Arbre de Vie, cela s'avère assez intéressant de voir, en premier lieu, la Sagesse de l'Éternel.

Les Kabbalistes adaptent les différentes Sephiroths de la Kabbale Hébraïque aux mondes. Ils disent, par exemple, que l'ANCIEN DES JOURS est un POINT de l'espace infini (nous l'acceptons en tant que symbole) ; que CHOKMAH est gouverné par le ZODIAQUE RESPLENDISSANT, et c'est vrai ; que BINAH est gouverné (disent-ils) par SATURNE.

Ici, il y a un point que nous devons démentir ; je ne veux pas dire que l'Esprit Saint n'est pas gouverné par Saturne et qu'il n'existe pas de relation entre l'Esprit Saint et Saturne ; oui, il y en a une, mais ce n'est pas tout. Car il ne fait aucun doute qu'il est en relation avec le monde de JUPITER, d'une certaine manière, puisqu'il a le pouvoir, le trône, et avec NEPTUNE, dans la mesure où il « travaille les eaux de la Vie ».

Il y a ceux qui disent que NETZAH, c'est-à-dire le Mental, est gouverné par VÉNUS, et c'est tout : le Mental est gouverné par MERCURE.

Mais procédons dans l'ordre pour pouvoir nous entendre. Nous allons étudier le Second Triangle, puisque nous avons vu le Premier...

Ils disent que CHESED est gouverné directement par JUPITER et rien de plus, et c'est faux. L'INTIME est MARTIEN, guerrier, lutteur ; il doit se battre pour sa propre Auto-réalisation Intime. Qu'il subisse une influence jupitérienne ? C'est également vrai, parce qu'il peut empoigner le Sceptre des Rois, mais qu'il soit uniquement et exclusivement jupitérien, c'est faux.

Que GEBURAH (la Rigueur, la Loi) soit exclusivement MARTIENNE, c'est une erreur !, parce que Geburah est un Monde Bouddhique ou Intuitionnel, le Monde de l'Âme Spirituelle qui est féminine ; c'est là que se trouve le LION DE LA LOI, je ne le nie pas. Il est SOLAIRE ; cela, en effet, c'est certain.

Mais vous savez bien que le Lion a également de la noblesse. Ainsi, en Geburah, nous trouvons la rigueur de la Loi et nous trouvons la noblesse du Lion ; le Monde de l'Âme Spirituelle, le Monde Bouddhique ou Intuitionnel est complètement solaire.

Le monde de TIPHERETH, le Monde de l'Âme Humaine (ou du Fils proprement dit), est réellement gouverné non par le SOLEIL, comme le prétendent les kabbalistes, mais par VÉNUS ; c'est pourquoi le Christ est crucifié un Vendredi Saint et c'est quelque chose qui doit nous inciter à méditer.

En ce qui concerne le MENTAL, lorsqu'on dit qu'il est gouverné par VÉNUS, c'est faux. Nous savons bien que le Mental est MERCURIEN, que Mercure donne la Sagesse, que Mercure donne la parole, etc.

Le Mental est donc Mercurien. Et si nous descendons un peu dans le Monde des Sephiroths, nous arrivons à l'ASTRAL ; celui-ci est LUNAIRE.

Dans quelques tribus, par exemple, des forêts les plus profondes d'Amazonie, on utilise ou on donne aux gens des breuvages très spéciaux : ces breuvages, c'est le « Piache » qui les administre ; celui-ci, par exemple, utilise ce qu'on appelle le « Yagué » qu'il combine avec le « guarumo ». Il prépare le « Yagué » et le « Guarumo » dans une casserole et le néophyte le boit en Lune croissante ; alors, se produit le DÉDOUBLEMENT. Car les Piaches ou prêtres-sorciers de ces tribus savent très bien que l'Astral est gouverné par la Lune ; c'est évident. Mais beaucoup de Kabbalistes supposent qu'il est gouverné par Mercure, en quoi ils se trompent.

En ce qui concerne le PRINCIPE VITAL ou Siège de la Vie Organique, en ce qui concerne la Sephiroth YESOD (qui est en relation avec les organes créateurs), elle est évidemment LUNAIRE, et cela, nous ne pouvons le nier.

En Ésotérisme gnostique, on peut voir une Lune et une femme, une Vierge ineffable et divine, vêtue d'une tunique bleue qui symbolise la nuit, debout sur la Lune ; il faut savoir comprendre cela : cette Lune représente la Sephiroth Yesod, c'est-à-dire la Force Sexuelle ; quant à la tunique de cette couleur, elle représente la nuit pendant laquelle se déroulent les Grands Mystères de la Vie et de la Mort.

Cela signifie que c'est SEULEMENT LA NUIT QU'ON DOIT TRAVAILLER AVEC L'ÉNERGIE CRÉATRICE du Troisième Logos, JAMAIS LE JOUR ; c'est-à-dire que le travail dans le Laboratorium Oratorium de l'Esprit Saint doit être fait seulement au cours des heures nocturnes ; pour parler en d'autres termes, le Sahaja Maïthuna ne doit être pratiqué que dans les ténèbres de la nuit, parce que le jour, le Soleil s'oppose à la génération, c'est évident.

Je vous ai déjà expliqué, l'autre jour, que si quelqu'un mettait une poule au soleil, avec ses oeufs pour qu'elle les couve, ils ne parviendraient pas à être couvés et si un poussin en sortait, il mourrait parce que le Soleil est ennemi de la génération.

Celui qui veut chercher la Lumière doit la demander au Logos qui se trouve derrière le Soleil qui nous illumine, dans la nuit profonde, c'est évident.

Quant à la Sephiroth MALKUTH (qui est le monde physique), on dit que c'est une Sephiroth tombée, mais les MONDES INFERNAUX aussi appartiennent à Malkuth, bien entendu.

Dans ces Mondes Infernaux, nous devons travailler en séparant les EAUX SUPÉRIEURES des EAUX INFÉRIEURES ou Infernales du Léviathan, pour que surgisse la vie. Dans « La Genèse », on dit bien : « Il faut séparer les Eaux Supérieures des Eaux Inférieures »...

Quelles sont les Eaux Supérieures ? Les Eaux Supérieures sont l'ÂME MÉTALLIQUE du sperme sacré, c'est-à-dire le MERCURE DE LA PHILOSOPHIE SECRÈTE ; il faut le séparer des Eaux Inférieures. Comment ? Grâce à la Transmutation de l'Énergie Sexuelle. C'est ainsi qu'on sépare les Eaux Supérieures (c'est-à-dire l'Âme du Sperme), des Inférieures, du sperme lui-même. Pourquoi ? Pour que surgisse la vie, parce que c'est de ces Eaux Supérieures, à savoir le Mercure de la Philosophie Secrète, que tout sort.

Avec elles, on peut créer les Corps Existentiels Supérieurs de l'Être ; avec elles, on peut élaborer l'ENFANT D'OR ; avec elles, on peut transformer radicalement l'être humain.

Les Eaux Supérieures, le Mercure, sont aussi représentées sous forme de Diable ; mais il faut transformer le Diable en Lucifer.

Ici s'arrête mon exposé de ce soir, mes chers frères ; si quelqu'un a quelque chose à demander, il peut le faire avec la plus entière liberté.

Passage extrait de la conférence N°100 : Le Mystère Gnostique de Lucifer (Le Diable et Lucifer) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ucifer.php


Sujet remonté par Gemani le 28 mai 2017, 09:08.

Répondre

Retourner vers « Séphiroth »