Initiation Syrienne chez les Druses

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Initiation Syrienne chez les Druses

Message le 1 août 2011, 16:30

Si nous laissions, si nous posions, ici, une boite remplie d'or en poudre, pourrions-nous être sûrs qu'aucun d'entre nous ne toucherait à cet or en poudre ? Que les hommes honorables et les femmes très dignes s'examinent eux-mêmes... Ou si untel nous avait laissé la garde de cette boite d'or en poudre, pas ici, mais là-bas, dans notre maison, serions-nous sûrs de ne pas toucher un grain de cet or ? Qui pourrait me donner une réponse ? Qui se sentirait capable de ne pas toucher un milligramme d'une boite où il y aurait de l'or en poudre ?

Je crois qu'il n'y a personne. Parce qu'il y a un dicton qui dit « devant un coffre ouvert, même le plus juste pèche ». Et c'est une terrible vérité. Et pourtant je vous signale que nous sommes tous des personnes honorables (soit disant)...

Or, dans les temps anciens et encore à notre époque, continue d'exister là-bas, au Moyen Orient, une secte vraiment extraordinaire. Je veux me référer à la secte des DRUSES SYRIENS. Un certain gentleman allemand qui arriva en Syrie demanda à entrer dans cette secte. On le mit dans un immense souterrain après l'avoir soumis à beaucoup d'épreuves. Il se sortit bien de toutes les épreuves. Pour finir, étant affamé après environ huit jours sans avoir mangé, on le mit devant des plats délicieux où brillaient des fruits ; enfin cette nourriture sollicitait donc son palais. L'homme avait une faim atroce et, cependant, devant cette scène si merveilleuse, il trouva la force de volonté pour ne pas manger et sortit de là vainqueur...

Mais, arriva alors la partie la plus grave qui est la suivante : L'ÉPREUVE SEXUELLE. On le fit coucher dans une très belle chambre, parmi des fleurs, des parfums et tout. Il était si fatigué qu'il décida de dormir un peu. Soudain, il vit une dame ineffable ; elle s'approcha de lui (bien sûr ce que je suis en train de raconter n'attirera pas l'attention des femmes, car ce sont des femmes. Mais n'oubliez pas que pour les femmes aussi il y a des épreuves, non pas avec des femmes mais avec des hommes, bien sûr ; mais ici, dans ce cas, comme c'était un homme, on devait l'éprouver avec des femmes, c'est évident).

Cette femme arriva en « tenue d'Ève », naturellement, le calice à la main et invitant cet homme à l'amour. On pourrait dire que, plus encore, elle alla même jusqu'à essayer de le violenter sexuellement. Mais lui, avec une force d'acier, avec une puissante volonté, tint ferme et ne chuta pas. Bien sûr, comme il était sorti triomphant, il reçut l'INITIATION SYRIENNE, il reçut quelques pouvoirs ; dans un miroir, un Prêtre lui montra l'avenir qui l'attendait (et cet avenir s'accomplit au pied de la lettre).

Si, à un moment donné, il avait échoué, on l'aurait tué, parce que dans les murs il y avait de petits trous par lesquels il était observé. Une chute de sa part et on le tuait ! Il aurait cessé de vivre, le pauvre ! Mais, il avait une volonté d'acier et il triompha : il reçut l'Initiation et il reçut beaucoup de pouvoirs extraordinaires...

Maintenant, je dis aux femmes que, pour elles, il y a d'autres épreuves, mais les épreuves, pour elles, sont avec des hommes et, si elles chutent, elles subissent le même sort que les hommes...

Maintenant, je demande aux hommes qui sont ici présents : n'auriez-vous pas échoué ? Êtes-vous sûrs que si une de ces femmes, ineffable, vêtue en « tenue de paradis », venait se coucher, dormir avec vous, avec des manières tentatrices, vous auriez une volonté si forte que vous ne tomberiez pas ? Posez la main ici, sur votre coeur, et dites-vous à vous-mêmes, demandez-vous si vous seriez capables de passer cette épreuve.

Quant aux femmes, je leur dirais : seriez-vous capables de la passer si vous, les jeunes, vous vous retrouviez en présence d'un Apollon énamouré ? En sortiriez-vous victorieuses ?

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... erieur.php

Répondre

Retourner vers « Chemin initiatique »