Einstein : ma rencontre avec lui

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Einstein : ma rencontre avec lui

Message le 14 juin 2012, 07:16

EINSTEIN

Ma rencontre avec lui

En 1946, l'abbé Pierre est allé voir Einstein aux Etats-Unis. Ils ont passé ensemble un après-midi dans sa rustique maison de bois de Princeton « Einstein parle, j'écoute, j'enregistre. Il m'explique, en termes très simples, les trois explosions qui menacent le monde.

L'énergie nucléaire, d'abord. Il raconte comment il s'est refusé à participer aux recherches en cours, jusqu'au jour où il a appris que les Allemands risquaient de disposer très vite de l'arme atomique. Mais il ajoute : "Aujourd'hui, je reste tourmenté en réalisant que j'ai participé à cette opération. Comment avons-nous pu mettre une telle arme entre les mains d'un pouvoir infantile ?"

« Puis il parle de l'explosion démographique, qui selon lui va transformer les rapports de force. Parce que, dit-il, nos armées, notamment, ont apporté à tous les pays du monde les progrès de la médecine et de la pharmacie. C'est un bien. Mais la mortalité va diminuer beaucoup plus vite que la natalité... Bref, nous créons une situation de surpopulation. Einstein avait raison. Rendez-vous compte, pendant la Seconde Guerre mondiale, la population des trois pays du Maghreb représentait la moitié de la population métropolitaine. Dans vingt ou trente ans, Tunisiens, Marocains et Algériens seront sans doute trois fois plus nombreux que les Français ! Alors on peut tenir tous les discours que l'on veut, on n'empêchera jamais l'immigration. C'est le principe des vases communicants. Les hommes sans terre ont le droit de cultiver les terres sans hommes, disait un évêque, canadien je crois. C'est tout à fait ça. Et si on veut interdire notre sol aux immigrés, ils trouveront les moyens pour imposer leur présence. Il faut s'y faire.

« Mais c'est avec la troisième explosion que, ce jour-là, Einstein révèle ses qualités de visionnaire. Il parle,d'"explosion psychique"provoquée par les médias. A l'époque, la télévision n'existait pas, mais il savait que très vite tous les hommes — y compris les plus pauvres — pourraient voir comment vivent les autres hommes, et particulièrement les riches. Jusque-là ils souffraient, mais désormais ils souffriront de souffrir. "C'est, dit-il, comme l'eau qui devient vapeur, c'est la même matière, mais on ne peut pas la traiter de la même façon." »

Propos recueillis par Claude-François Julien

Répondre

Retourner vers « Sujets Libres »