Ego du Suicide

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Ego du Suicide

Message le 18 novembre 2008, 09:11

Il me souffle à l'oreille dés que ce que je vis me pèse, ou que l'ego de la paresse me donne à sentir que le moindre effort me coûterait trop. Il m'est arrivé aussi de perdre l'opportunité de joindre l'être aimé, d'avoir tellement mal qu'on s'entend dire, je ne peux pas vivre ainsi sans elle... je préfère en terminer.

Est-ce un refus de combativité, je le crois aussi...

la vie en rajoute des couches et parfois, on sent les problèmes insurmontables. Donc, on ne voit plus que cette solution, en fait l'ego du suicide nous souffle à l'oreille, s'appuyant sur quelqu'autre(s) ego.

Que vous dira-t-on de faire dans ces moments-là ? De prier, de demander à son Intime de tenir malgré vents et marrées oui jusqu'au moment ou l'ego viendra repointer le bout de son nez pour vous faire trébucher.

Voila la faune qu'on abrite en nous ou plutôt que j'abrite en moi.

Qu'est-ce qu'apprend SAW ? l'importance d'analyser ses ego, de chasser un lièvre à la fois, de le chasser sur les 49 plans, de demander à sa Mère de tuer l'ego identifié et si ça ne suffit pas, user de la magie sexuelle pour décapiter l'ego par la main de la Mère Divine.

Avatar du membre
Messages : 22
Enregistré le : 18 octobre 2008

Re: Ego du Suicide

Message le 19 novembre 2008, 00:16

C'est un sujet délicat, car il touche à la souffrance ultime.

Le suicide, je l'ai approché à un moment de ma vie, je voulais vous en parler quand vous aviez ouvert un post à ce sujet, puis je ne l'ai pas retrouvé...
je vous ferai part de ma petite tranche de vie dans ce domaine, car ce sont plein de petites choses qui m'ont aidée et c'est à partager.
Que vous dira-t-on de faire dans ces moments-là ?
ce qui m'a beaucoup aidée , c'est :

_ "ne pas s'identifier à la souffrance, ne pas se l'approprier"; çà demande des efforts au départ, puis petit-à-petit, çà devient un mécanisme.

_ "s'apporter soi-même de la douceur" ( par exemple : se lover dans un nid de couettes de plumes, en écoutant une musique qu'on aime bien, retrouver un ami, ou un endroit qu'on aime bien etc...)

....c'est dans ce sens que je trouve qu'il manque l'aspect féminin à l'enseignement de SAW , j'en ai parlé à plusieurs reprises.

Pour moi c'était lié à une maladie qui me faisait beaucoup souffrir physiquement, mais pour la souffrance psychologique, les mêmes "outils" peuvent être utilisés.

bonne nuit à tous .:l:

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Ego du Suicide

Message le 19 novembre 2008, 10:54

Nel a écrit :
Que vous dira-t-on de faire dans ces moments-là ?
ce qui m'a beaucoup aidée , c'est :

_ "ne pas s'identifier à la souffrance, ne pas se l'approprier"; çà demande des efforts au départ, puis petit-à-petit, çà devient un mécanisme.

_ "s'apporter soi-même de la douceur" ( par exemple : se lover dans un nid de couettes de plumes, en écoutant une musique qu'on aime bien, retrouver un ami, ou un endroit qu'on aime bien etc...)

....c'est dans ce sens que je trouve qu'il manque l'aspect féminin à l'enseignement de SAW , j'en ai parlé à plusieurs reprises.
tu sembles avoir déjà une bonne pratique pour débusquer cet ego. La non-identification, et aussi comprendre que le message ne vient pas de nous même s'il semble en provenir...

S'apporter de la douceur, alors là, ça m'est impossible quand j'ai besoin de récuprer, je ne fais que m'installer le poste de télévision et j'avoue que j'y suis pas trop mal même si ce n'est pas constructif, si c'est passif... Oui, tu donnes des pistes intéressantes pour se détourner habilement de ce qui nous accapare, lui accorder moins d'importance en voyant ailleurs la beauté du monde ou de la vie

Quant à l'aspect féminin, SAW parlait aussi de l'importance de l'ambiance :voir le chapitre 15 du Livre Jaune : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... arfums.php
Jamais on ne doit manquer de fleurs dans la pièce de travail. Les fleurs, les parfums, les images symboliques, la bonne musique, contribuent à former une ambiance pleine de Sagesse et d'Amour.

Avatar du membre
Messages : 22
Enregistré le : 18 octobre 2008

Re: Ego du Suicide

Message le 20 novembre 2008, 23:48

Oui, tu donnes des pistes intéressantes pour se détourner habilement de ce qui nous accapare, lui accorder moins d'importance en voyant ailleurs la beauté du monde ou de la vie
oui, la désapropriation a un premier effet de détournement, mais elle a aussi d'autres effets à posteriori, comme par exemple : réaliser qu'une grosse partie de la souffrance ressentie est un "montage" mental ( car le mental en rajoute toujours ) , et que si on arrête d'alimenter le film, il reste la douleur, qui alors devient supportable...je ne sais pas si çà peut t'éclairer, Gémani, c'est difficile de traduire des expériences en mots, et surtout que ces mots soient entendus dans leur sens voulu au départ .

Ce que j'ai remarqué aussi, c'est que dans les moments de souffrance, il y a toujours un refus : refus de la situation, qui n'est pas conforme à nos désirs; et çà peut être intéressant d'aller voir de ce côté-là . çà me fait penser au mythe de la toute-puissance dont parlent les psychologues.
La non-identification, et aussi comprendre que le message ne vient pas de nous même s'il semble en provenir...
De quel message parles-tu,Gémani ?
tu sembles avoir déjà une bonne pratique pour débusquer cet ego.
Un peu, oui, parce que l'humain me passionne, et qu'en m'observant, j'ai beaucoup appris sur la nature humaine.

:hai:

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Ego du Suicide

Message le 21 novembre 2008, 00:56

Nel a écrit :
La non-identification, et aussi comprendre que le message ne vient pas de nous même s'il semble en provenir...
De quel message parles-tu,Gémani ?
tu sembles avoir déjà une bonne pratique pour débusquer cet ego.
Un peu, oui, parce que l'humain me passionne, et qu'en m'observant, j'ai beaucoup appris sur la nature humaine.

:hai:
quand je dis message, c'est quand on entend en soi un raisonnement ou une petite voix soit qui nous pousse à la colère ou à la fuite ou... en fait qui nous éloigne de notre Intime, de l'Amour pour l'autre, c'est à dire ce qu'un ego nous envoie. Il ne vient pas de nous : de L'intime : notre moi véritable. On a cette malheureuse a tendance à nous imaginer unipolaire alors qu'on est multiple tant qu'on est sous leur coupe
Nel a écrit :réaliser qu'une grosse partie de la souffrance ressentie est un "montage" mental
J'avoue que suite à ce qui s'est passé dans ma tête ce week-end, je suis perplexe sur le mal-être qui m'a accompagné et j'ai peut-être cru résister aux ego alors que peut-être ils m'ont habilement manipulé et qu'en retour, pour me protéger, j'ai cédé à un ego d'orgueil ou de pseudo-sensibilité ou de pseudo-fragilité et en fin de compte, je ne suis arrivé qu'à blesser Marie et Elanka... Si j'ai perdu le registre de l'Amour alors j'ai tout perdu... :sweat: Sorry tout le monde !!!

Avatar du membre
Messages : 22
Enregistré le : 18 octobre 2008

Re: Ego du Suicide

Message le 15 décembre 2011, 07:00

Gémani, je continue notre échange en te disant mon sentiment, c'est juste ma vision des choses, pas un enseignement :
quand je dis message, c'est quand on entend en soi un raisonnement ou une petite voix soit qui nous pousse à la colère ou à la fuite ou...
ok , je comprends maintenant comment tu relies "non-identification" et "le message ne vient pas de nous". C'est ce que j'ai voulu exprimer par "montage mental" et "film". Nous sommes d'accord.
Et c'est en traversant l'expérience comme tu l'as fait ce week-end, qu'on peut intégrer cette connaissance en soi, petit-à-petit, et l'ancrer au plus profond de nos cellules.
J'avoue que suite à ce qui s'est passé dans ma tête ce week-end, je suis perplexe sur le mal-être qui m'a accompagné et j'ai peut-être cru résister aux ego alors que peut-être ils m'ont habilement manipulé et qu'en retour, pour me protéger, j'ai cédé à un ego d'orgueil ou de pseudo-sensibilité ou de pseudo-fragilité et en fin de compte, je ne suis arrivé qu'à blesser Marie et Elanka... Si j'ai perdu le registre de l'Amour alors j'ai tout perdu... :sweat: Sorry tout le monde !!!
Gémani, combattre l'ego est une force( pour reprendre les termes de SAW ), l'accepter tranquillement tant qu'il est encore là, afin de pouvoir le transcender par l'amour, en est aussi une.
Il faut beaucoup de courage pour le débusquer, et je vois en toi ce courage .

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »