L'Ego de la Paresse - différentes dénominations

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

L'Ego de la Paresse - différentes dénominations

Message le 6 novembre 2010, 17:05

Sujet rapporté de Georges : http://fr.groups.yahoo.com/group/gnosis_fr/message/9039

L'EGO DE LA PARESSE

La principale porte d'entrée du défaut de la paresse, est l'auto-considération,
qui nous fait apitoyer sur nous-mêmes et succomber à la paresse.

Moi de l'ennui : qui ne prend aucun intérêt à ses occupations

Moi de l'embêtement : une personne que tout dérange

Moi de l'apathie : une personne sans initiative, insensible, indolente,
stagnante. Elle ne veut rien savoir, rien apprendre…

Moi dépressif : mélancolie, mêlée au découragement, la personne se laisse aller…

Moi sédentaire : qui ne veut pas bouger, est passif, mou.

Moi du bâillement : bâillement fréquent, juste au moment où il faut fournir un
effort particulier, physique, intellectuel ou spirituel

Moi des justifications : qui cherche des excuses pour justifier la paresse.

Moi du demain : qui remet toujours au lendemain un travail qui ne lui tente pas…

Moi de la confiance : qui se fie trop aux autres, aux circonstances de la vie…

Moi de la fatigue continuelle : se sent toujours fatigué devant un effort.

Moi négligeant : qui ne s'applique pas, est nonchalant, manque de précautions…

Moi du sommeil : qui dort trop, ou, se justifie pour éviter le travail, en
dormant.

Moi de la désobéissance : l'obéissance implique l'activité, l'insoumission est
souvent un signe de passivité.

Moi du découragement : qui ne se sent plus d'énergie, de courage, de goût pour
agir.

Moi de l'indifférence : manque d'intérêt pour la vie, pour l'activité

Moi confort : qui cherche son bien-être physique, la sécurité, les commodités.

Moi de la rêverie : qui est submergé par sa fantaisie et ses rêves…

Moi de l'irresponsabilité : qui ne remplit pas ses obligations, par négligence…

Moi de l'imponctualité : par manque de vigilance, d'intérêt, de discipline.

Moi de l'inertie : qui est inactif, passif et résiste à l'effort de toute nature

Moi de l'inconstance : qui est instable, indécis, ou capricieux.

Moi incapable : qui se sent impuissant, inapte, inhabile à faire quelque chose

Moi de l'indécision : qui évite de prendre ses responsabilités et est
irrésolu...

Moi de l'ineptie : qui fait l'idiot, le sot, pour ne pas fournir d'effort

Moi de la négligence vestimentaire : manque d'effort pour l'harmonie, la beauté…

Moi de la mauvaise volonté : qui résiste à accomplir, fait à reculons, résiste…

Moi mendiant : qui cherche à vivre au dépend des autres

Moi de la paresse intellectuelle, physique, pour parler, pour lire…

Moi neurasthénique : se sent abattu

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: L'Ego de la Paresse - différentes dénominations

Message le 19 septembre 2011, 20:11

Etude et analyse du maître Lakhsmi :

Moi Paresse

En fin de compte, la porte d'entrée de la paresse est l'auto-considération ; elle fait que cet agrégat se manifeste. Si nous désintégrons l'auto-considération, logiquement la paresse ne pourra pas se manifester et cela est à notre portée. Le gnostique ne doit dormir ni physiquement, ni psychiquement. Il est vrai que le corps physique a besoin de se reposer - cela est une autre chose - mais le corps se soumet à la conscience. Il serait absurde que le corps commande la conscience en lui disant : "Il faut dormir physiquement et psychiquement !". La psyché n'a pas besoin de se reposer, elle est toujours en activité.

ENNUI : Quelqu'un que tout dérange. Pourquoi lui vient-il cet ennui ? Peut-être, parce qu'on ne le laisse pas dormir tranquillement ou bien qu'on le dérange alors qu'il est tranquille ?

APATHIE : Quelqu'un qui a peu d'initiative propre ; une personne bloquée. Quelqu'un qui ne veut pas chercher à s'informer, ni aller vers l'avant, il est submergé par la paresse. L'abandon est la conséquence de ce défaut.

ABANDON DE SOI : Ne veut pas se baigner, se vêtir ou changer de vêtements. Il s'abandonne parce que la paresse le domine.

ATTITUDE SÉDENTAIRE : Chez des personnes âgées, des individus fatigués de vivre, cette attitude est acceptable. Mais dans la gnose, où tout le monde est jeune, actif, enthousiaste, une attitude sédentaire ou passive ne peut pas être la nôtre ; [cela voudrait dire] ne pas s'ouvrir au nouveau, ne pas vouloir travailler.

BAILLEMENT FRÉQUENT : Le bâillement peut être provoqué par le corps, mais s'il devient fréquent, c'est un signe définitif de paresse, cet ego vit en la personne, elle est toujours en train de bâiller et toute chose lui donne sommeil et fatigue. Il arrivera le jour où même son visage changera, il aura un reflet direct de cet ego, de même que certaines personnes sont marquées par l'orgueil.

CHERCHER DES EXCUSES : Cela pourrait venir du défaut de la paresse : "aujourd'hui je n'ai pas de temps, je suis fatigué", "aujourd'hui non, demain, oui… "

CONFIANCE EXTREME : Cela pourrait attirer la paresse. Le gnostique ne doit être confiant ni méfiant. Si quelqu'un est confiant il faut le respecter ; si quelqu'un est méfiant il faut le respecter. Mais ces deux pôles ne servent à rien. Il n'est pas correct d'être confiant, ni d'être méfiant.

CONFORMISME : Nous ne devons jamais être conformistes. Il y a trois aspects dans cela :
1 Conformisme, on se conforme à ce qu'on a, à ce qu'il y a. Cela ne nous sert à rien.
2 Non conformisme, avec sa propre manière d'être. Cela nous est utile.
3 Non conformisme, avec ce que les autres font. Ne nous sert pas. Ce qui nous sert c'est de ne pas se conformer à nous-même, tout en respectant les autres.

FATIGUE FRÉQUENTE

DÉSORDRE : Causé par la paresse ; le désordre possède un reflet intérieur et il s'exprime à l'extérieur.

PERDRE SON TEMPS : Cela pourrait être une façon d'agir du moi de la paresse, vu qu'on ne tient pas compte du temps. Le temps peut être bien ou mal utilisé ; il en est comme avec l'argent : si on s'en sert correctement c'est parfait, si on ne s'en sert pas correctement, il devient nocif.

DORMIR TROP : Ce qui est correct pour le corps physique c'est de dormir sept ou huit heures, le tiers d'une journée ; mais, dormir les deux tiers [d'une journée] est incorrect, cela s'avère absurde.

LAISSER POUR DEMAIN CE QU'ON PEUT FAIRE AUJOURD'HUI : "Je ne peux pas aujourd'hui, demain, oui" ; et demain n'arrive jamais, car il y aura toujours un demain pour celui qui vit dans le futur, sans expérimenter le présent.

DÉSOBEISSANCE : Façon d'agir de la paresse. Il y a désobéissance à cause de la paresse parce que l'obéissance apporte de l'activité, la désobéissance apporte la passivité et la passivité apporte la paresse.

DÉCOURAGEMENT : A tous les niveaux, pour aller quelque part, pour manger, pour s'asseoir ; cela rassemble à de la fatigue. Nous trouvons ces signes chez les gens qui cherchent un appui. Par exemple : chercher à appuyer la tête pour écouter.

DÉSINTERESSEMENT POUR LES CHOSES

RÊVERIE : C'est un état de sommeil.

IMPOLITESSE : Personne qui a de la paresse pour saluer ; il a de la paresse pour prendre congé. Quelqu'un dit : "Applaudissez !" "Pourquoi ? c'est ridicule !", dit l'ego de la paresse. N'oublie pas que la paresse cherche l'inactivité, elle veut être toujours passive ; l'activité est son pire ennemi.

NON ACCOMPLISSEMENT DU DEVOIR : La paresse n'accomplit pas ses obligations. Nous devons aller travailler et nous disons : "Aujourd'hui je n'irai pas travailler, je m'accorde une journée de repos." Si vous avez beaucoup travaillé, cela est correct, je vous appuie, vous le méritez. Mais, il y a quelque chose de bizarre à vouloir se reposer à tout moment, toutes les demi-heures.

MANQUE DE PONCTUALITÉ : L'extrême ponctualité apporte la mécanicité. Etre à l'heure tout en étant souple et enseigner la ponctualité aux élèves sont les différents degrés du travail. D'abord montrer la ponctualité, nous devons vivre la ponctualité tout en gardant une souplesse qui soit en relation avec le moment et avec ce que nous ressentons.

INERTIE

INDISCIPLINE ÉSOTÉRIQUE : On oublie les pratiques, on ne veut plus travailler, la paresse dit : "Je ne travaille pas !", alors il nous faut nous discipliner. Quand nous avons une discipline ésotérique, on doit s'exprimer en accord avec notre sentir, parce que la conscience n'entend pas d'heures. La discipline est nécessaire dans un premier temps - pour ceux qui se trouvent dans le domaine de la guérilla, ceux qui sont indisciplinés - après, chacun doit agir selon sa conscience, quand on le sent. Mais, pratiquons d'abord la discipline.

INCONSTANCE

INDÉCISION : Parfois une personne a de l'indécision parce qu'elle a la paresse de rechercher. A toute occasion, nous devons apprendre à prendre nos propres décisions sur le chemin.

INCAPACITÉ

INAPTITUDE

MAUVAISE MANIERE DE S'HABILLER

MAUVAIS MAINTIEN

MAUVAISE VOLONTÉ

MÉCANICITÉ

MENDICITÉ : Beaucoup d'attention avec ceux qui deviennent missionnaires mendiants. C'est alors que le gnostique dit : "A quoi bon travailler, à quoi bon se laver, étant donné que mon père interne m'aide." Cette attitude est manifestement absurde.

NÉGLIGENCE

OISIVETÉ : Il est dit que la oisiveté est la mère et le père de tous les vices, et c'est très vrai. Le gnostique oisif finit par inventer. Ce dont le gnostique a besoin c'est d'être en relation avec d'autres gens.

OUBLI CONSTANT : Il est souvent produit par la paresse, parce qu'on ne fait pas l'effort de penser.

PASSIVITÉ

PARESSE POUR APPRENDRE

PARESSE PHYSIQUE

PARESSE POUR PARLER

PARESSE POUR LIRE

PESSIMISME : Quelqu'un qui est pessimiste est une personne passive et cette passivité peut être motivée par la paresse.

RÉPÉTITIF

SURDITÉ

TIÉDEUR

TRADITIONALISME PARESSEUX : Ceci est très important ! Un gnostique qui se pétrifie devient traditionaliste, il dit : "Maintenant, ils viennent changer l'enseignement. Maintenant ils apportent des choses nouvelles, il faut s'en méfier."
Ce qui est contraire à la paresse c'est l'activité et la vigueur.

Avatar du membre
Messages : 6379
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: L'Ego de la Paresse - différentes dénominations

Message le 19 septembre 2011, 21:15

La paresse dans le langage usuel :

abattement
affaiblissement
alanguissement
amorphe
apathie
assoupissement
atonie
cagnardise
cosse
désoeuvrement
engourdissement
facilité
fainéantise
flemmardise
flemme
inaction
inactivité
inapplication
indifférence
indolence
inertie
insensibilité
insouciance
lâcheté
lambinage
langueur
lenteur
léthargie
lourdeur
mollesse
néantise
négligence
nonchalance
nonchaloir
oisiveté
passivité
péché
prostration
rame
sieste
sommeil
somnolence
torpeur
veulerie

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »