La Luxure

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6737
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

La Luxure

Message le 19 septembre 2011, 20:10

Une nouvelle étude ou collecte passionnante faite par Georges : http://fr.groups.yahoo.com/group/gnosis_fr/message/9055
Agréable de pouvoir mettre des noms sur nos egos. Les reconnaître puis les définir sont les pas originels.

Bonjour à tous,

C'est le pire des Egos, parce qu'il est lié à l'énergie créatrice, c'est lui qui
a fait tomber l'homme de son état paradisiaque lorsqu'il a mangé du fruit
défendu. Il se déguise actuellement sous le masque de l'amour, et dit "je
t'aime"!

L'Ego de la luxure est la clé de voûte de tous les défauts psychologiques. Ses
principales portes d'entrées sont les moi de la fascination et de
l'auto-considération ainsi que de l'amour-propre.

Moi adultère: désirer sexuellement, en pensée ou en acte une autre personne que
son époux ou son épouse.

Moi amical: relation amicale avec une personne du sexe opposé, derrière laquelle
se cache des désirs sexulles.

Moi profiteur: profite de circonstances quelconques pour la satisfaction
sexuelle.
Moi danseur: sentir une excitation sexuelle par la danse.

Moi vil: personne qui désire s'unir avec une personne vile du sexe opposé.

Moi bigame: homme marié illégalement avec deux femmes.

Moi bisexuel: se sent une attraction sexuelle envers les deux sexes.

Moi sorcier: pratiquer la goétie dans un but sexuel.

Moi nécrophile: acte sexuel avec des cadavres ou en leur présence.

Moi nympholeptique: penchant obsessif pour les petites filles.

Moi passionné: affection violente conduisant à la fornication.

Moi voyeur: qui aime regarder l'intimité de la femme ou de l'homme, ou d'un
couple qui s'unit.

Moi des compliments: complimente toute personne du sexe opposé dans un but
sexuel.

Moi gérontosexuel: érotisme avec des vieillards.

Moi pornoscopique: jouir sexuellement en regardant des images pornographiques.

Moi de la prostitution: acte sexuel pour l'argent ou un profit.

Moi provacateur: aime exciter le désir.

Moi violeur: acte sexuel violent par la force.

Moi sentimental: tendres sentiments pour exciter sexuellement.

Moi agaceur: qui aime exciter une personne du sexe opposé puis la repousser.

Moi jaloux: dérèglement du sens de la possession sexuelle.

Moi contemplantif: qui veut uniquement regarder la personne du sexe opposé et la
désirer sans aboutir à l'acte sexuel.

Moi coquet: personne qui aime attirer par des poses, des attitudes, des regards,
etc.

Moi Casanova ou Donjuan: qui aime conquérir les femmes, sans amour.

Moi Oedipe: qui a un désir sexuel envers sa mère.

Moi Electre: qui a un désir sexuel envers son père.

Moi érotique: ceux qui vivent obsédés par l'aspect sexuel.

Moi érotophobe: répugnance pour la sexuallité malgré le désir sexuel.

Moi de la fantaisie sexuelle: imagination érotique, fantasme sexuel.

Moi fétichiste: qui retire une satisfaction sexuelle avec un objet appartenant à
une personne désirée.

Moi fornicateur: qui veut la perte de l'énergie sexuelle.

Moi frotteur: qui ressent un plaisir sexuel à se frotter contre une autre
personne, dans les endroits publics.

Moi galant: attirer l'attention par des gestes et des attitudes galantes.

Moi gigolo: un homme qui vit au crochet d'une ou de plusieurs femmes, leur
accordant des faveurs sexuelles ou sociales

Moi imaginatif: qui jouit sexuellement en se représentant des objets ou des
situations obsènes mentalement.

Moi incertueux: acte sexuel avec ses parents.

Moi infidèle: qui manque d'amour ou loyauté envers son conjoint.

Moi lascif: passion sexuelle perpétuellement insatisfaite dans l'acte sexuel.

Moi homosexuel: homme qui cherche des relations avec d'autres hommes.

Moi lesbien: femme qui cherche des relations avec d'autres femmes.

Moi sodomite: coït contre nature (anal), entre deux hommes, ou homme-femme.

Moi masturbateur: (se) procurer avec les mains un plaisir sexuel.

Moi pédophile: passion sexuelle envers les enfants, homo ou hétérosexuelle.

Moi travesti: qui aime mettre les vêtements du sexe opposé.

Que la lumière du Christ Samael puisse nous accompagner inlassablement!
Paix Invérentielle

Georges Ndjel

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6737
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: La Luxure

Message le 19 septembre 2011, 21:16

La luxure dans le langage usuel et à peu près toutes les déviations sexuelles :

avilissement
chair
concupiscence
corruption
débauche
dépravation
excès
impudicité-impudeur
impureté (fig)
incontinence
indécence
intempérance (fig)
lascivité-lasciveté
libertinage
licence
licencieux
lubricité
obscénité
obsession sexuelle
paillardise
péché
perversité
salacité
saphisme
stupre
turpitude
vice
ABATTAGE
ACCROISSEMENT SENSORIEL
ACOUSTICOPHILIE
ACROPHILIE
ACROTOMOPHILIE
ACUPRESSION
ADOLESCENTILISME
ADULTÈRE
AGALMATOPHILIE
ACONOPHILIE
AGORAPHILIE
AGRAFES
AGREXOPHILIE
ALGOPHILIE
ALLORGASMIE
AMAUROPHILIE
AMPHÉTAMINE
AMPUTÉS
ANACLITISME
ANASTÉMAPHILIE
ANATOMIE
ANDROÏDISME
ANDROMIMÉTOPHILIE
ANDROZOONE
ANILINCTUS
ANISONOGAMIE
ANNEAUX
ANTHROPOPHAGIE
APHRODISIAQUES
APOTEMNOPHILIE
APPRENTISSAGE DES TOILETTES
ARACHNOPHILIE
ASPHYXIE ÉROTIQUE
ATTOUCHEMENTS D'AVEUGLES
AUTO-AGONISTOPHILIE
AUTO-ASSASSINOPHILIE
AUTOPHAGIE
AUTO-MASOCHISME
AVISODOMIE
AVOINE
AXILISME
AZOOSPERMIE
BAAL
BAILLON
BAINS
BAISER
B.A.L.
BAL ÉROTIQUE
BALANÇOIRE
BALLET ROSE, BALLET
BLEU
BARBITURIQUE
BARRAGE
BARRE
BASTONNADE
BATTE
BESTIALITÉ
BEURRE
BIASTOPHILIE
BISEXUALITÉ
BLENNORRAGIE
BOIS BANDÉ
BONDAGE
BORDEL
BOUGRE
BOULES DE GEISHAS
BRACELET
BRADYCUBIE
BRODERIE
BRÛLURE
CAFÉ
CAGE
CAGOULE
CAMISOLE
CANDAULISME
CANNE
CANNIBALISME
CANTHARIDE
CARNAVAL
CASTRATION
CATAMITES
CATCH, LUTTE
CATHÉTÉROPHILIE
CEINTURES DE CHASTETÉ
CHAMPAGNE
CHARMES
CHAT À NEUF QUEUES
CHATOUILLES
CHAUSSURE
CHEMISE CHRÉTIENNE
CHORÉOPHILIE
CHRÉMATISTOPHILIE
CICATRICES
CIGARE, CAPNOLAGNIE
CHRYPTORCHIDISME
CIMETIÈRE
CIRCONCISION
CIRE CHAUDE
CLAUSTROPHILIE
CLITORIDECTOMIE
CLYSTÉROPHILIE
COCKTAIL
COCK RING
CODE DES MOUCHOIRS
COÏT À CHEVAL
COÏT AQUATIQUE
COÏT INTERCRURAL
COÏT INTERMAMMAIRE
COLLIER
COMBINAISON À TROUS
COMPENSATION SENSORIELLE
CONFESSION
CONSTRICTION
COPROGRAPHIE
COPROPHAGIE
COPROPHILIE
CORSET
COSTUMES
COUTEAUX
COUVADE
CRACHATS
CRAVACHE
CRIMES SEXUELS
CROISEMENTS RACIAUX
CROIX, CRUCIFIXION
CRYOPHILIE
CULOTTE
CULTE SATANIQUE
CUNNILINCTUS
CURIOSA
DACRYPHILIE
DANSE DES CLOCHETTES
DANSE DU VENTRE
DÉCORATION PUBIENNE
DENDROPHILIE
DÉPENDANCE AMOUREUSE
DESSINS ANIMÉS ANTHROPOMORPHES
DÉVIATION DU PÉNIS
DILATATION
DIONYSOS
DIPPOLDISME
DISCIPLINE
DOCKING
DOGING
DOMINATION/SOUMISSION
DONG
DONJONS
DORAPHILIE
DOUBLE PÉNÉTRATION
DOUCHES
DRAG QUEENS
DROP SEX
DYSFONCTIONNEMENTS
ÉCHANGE DES FEMMES
ÉCHANGISME
ÉCLAIRAGE
ECSTASY
ÉCORCHURES, GRIFFURES
ÉCOUTEURISME
EFFEUILLAGE, STRIP-TEASE
ÉJACULATION INVERSE
ÉJACULATION PRÉCOCE
ÉLECTROPHILIE
ÉMÉTOPHILIE
ENDYTOPHILIE
ENFER (L')
ÉPILATION
ÉPISPADIAS
ÉPINGLES
ÉRECTION CONTRÔLÉE
ÉROTICA
ÉROTOGRAPHOMANIE
ÉROTOMANIE
ESCLAVES
ESSAYEURS
ÉTAU
ÉTIREMENT
ÉTRANGLEMENT
EUGÉNISME
EUNUQUE
ÉVANOUISSEMENT
ÉVENTAIL
EXCISION
EXÉCUTIONS
EXERCICES SEXUELS
EXHIBITIONNISME
FACE-SITTING
FANTASME
FÈCES
FELCHING
FELLATION
FEMMES FONTAINES
FEMMES ET HOMMES
PONEYS
FESSÉE
FÊTES VOTIVES
FÉTICHISME
FEU
FEUILLE DE ROSE
FILIARIS
FIST FUCKING
FLAGELLATION
FLATULENCES
FLÉCHETTE
FORMICOPHILIE
FORNICATION
FOUET
FOUILLE À CORPS
FOURRURE
FROTTEMENT
FURTLING
GANG BANG
GAY
GEISHAS
GÉNUPHALLATION
GÉRONTOPHILIE
GIFLES
GINGEMBRE
GINGKO
GINSENG
GLORY HOLE
GODEMICHÉ, GODEMICHET
GONORRHÉE
GRIFFURES
GROUPIES
GUESQUEL
GYNÉCOMASTIE
GYNÉMIMÉTOPHILIE
HAMEÇON
HANDICAP
HARCÈLEMENT SEXUEL
HAREMS, GYNÉCÉES, SÉRAIL
HARNAIS
HARPAXOPHILIE
HASCHICH
HÉBÉPHILIE
HÉDONISME
HERMAPHRODISME
HERPÈS
HÉTAÏRES
HÉTÉROSEXUALITÉ
HIÉRODULES
HIÉROPHILIE
HODOPHILIE
HOMILOPHILIE
HOMOÉROTISME
HOMOPHILIE
HOMOPHOBIE
HOMOSEXUALITÉ
HÔTELS DU SEXE
HUMILIATION
HYBRISTOPHILIE
HYGROPHILIE
HYPHÉPHILIE
HYPNOSE, HYPNOTISME
HYSTÉRIE
ICE
IMPLANTS
IMPUISSANCE
INCESTE
INCISION
INFANTILISME
INFIBULATION
INFIDÉLITÉ
INFUSION SCROTALE
INSECTOPHILIE
INSERTS
INSUFFLATION
INTERROGATOIRE
INTRODUCTIONS D'OBJETS
JACTITATION
JALOUSIE
JEUX SANGLANTS
JEUX SEXUELS
JOAILLERIE
JOUETS ÉROTIQUES
JUVÉNILISME
KABAZZAH
KABUTODAMA
KAREZZA
KÉTAMINE
KLEPTOPHILIE
KLISMAPHILIE
KOKIGAMI
KOLA
LACTAPHILIE
LAP DANCING
LATEX
LAVEMENTS
LESBIANISME
LIENS
LIGATURE PÉNIENNE
LINGERIE
LIT A CLOUS
L.S.D.
LUBRIFIANTS
LUPANAR
MAGIE SEXUELLE
MAÏEUSOPHILIE
MAÎTRES
MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (M.S.T.)
MANDRAGORE
MARAÎCHINAGE
MARIJUANA
MARQUAGE
MARTINET
MASOCHISME
MASQUES
MASSAGE
MASTURBATION
MATURATION
M.D.A.
MÉATOTOMIE
MECANOÉROTISME
MEMBRE DU DIABLE
MÉNAGE À TROIS
MÉNOPHAGIE
MENOTTES
MESSAGES SUBLIMINAUX
MESCALINE
MISES EN SCÈNE DE FANTASMES SEXUELS
MISOGYNIE
MIXOSCOPIE
MODIFICATIONS MAMMAIRES
MODIFICATIONS PÉNIENNES
MOLOCH
MOMIFICATION
MORSURES
MORT
MOUVEMENTS COÏTAUX
MUCOPHAGIE
MUSÉES DU SEXE
MUSC
MUTILATION
MUTITUS TUTUNUS
MYSOPHILIE
NARCISSISME
NARRATOPHILIE
NASOPHILIE
NÉCROBESTIALITE
NÉCROCHLESE
NÉCROPHAGIE
NÉCROPHILIE
NÉGATION
NÉMOPHILIE
NERF DE BOEUF
NIDDAH
NORMOPHILIE
NOSOPHILIE
NOURRITURE
NUDITE
NYMPHOMANIE
NYHPHOPHILIE
NYMPHOTOMIE
OBÉSOPHILIE
OBSCÉNITÉ AU TÉLÉPHOME
OCHLOPHILIE
OCULOLINCTUS
OCULOPHILIE
ODONTOPHILIE
OLFACTION
OLISBOS
ONANISME
ONDINISMF
OPHIDICISME
ORAGENITALISME
ORGASME
ORGIE
ORTIES
OUTILLAGE ÉLECTRIQUE
PADDLE
PARAPHILIES
PARTHÉNOPHAGIE
PARTHÉNOPHILIE
PECATTIPHILIE
PÉCHÉ
PÉDÉRASTIE
PÉDIOPHILIE
PÉDOPHILIE
PEEP SHOW
PERVERSIONS
PETITES ANNONCES
PETTICOAT DISCIPLINE
PHALLOPHILIE
PHÉROMONES
PHILTRES D'AMOUR
PHLÉBOTOMIE
PHOBIES
PHOBOPHILIE
PHOTOGRAPHIE
PHYGÉPHILIE
PICAZISME
PIEDS LIÉS
PIERCING
PINCES
PINÇONS
PIQÛRES D'ABEILLES
PIQUEURS
PLANTES
PLUG
PLUIE DORÉE
PODOPHILIE
POIRIER
POLLUTION
POLYANDRIE
POLYGAMIE
POLYITÉROPHILIE
POMMADE
POPPERS
PORNOGRAPHIE
POSITIONS
POUPÉES GONFLABLES
POUVOIR PERSONNEL
PRÉSERVATIF
PRIAPISME
PRISHA OU ISCHOLAGNIE
PRIVATION SENSORIELLE
PROSTITUTION
PROXÉNÉTISME
PSYCHROCISME
PUNITION
PVRDAH
PYGMALIONISME
PYGOPHILIE
PYROMANIE
PYROPHILIE
QUADOUSHKA
QUEENIG
RASAGE
RÉGULATION D'OXYGÈNE
RELIQUES
RESTAURANTS ÉROTIQUES
RÉTENTION
RHABDOPHILIE
RHINOCÉROS (CORNE DE)
RITES DE FERTILITÉ
ROBOTISME
SACHER-MASOCH
SACOFRICOSIS
SACRIFICES
SADISME
SADOMASOCHISME
SAFE SEX
SALIROPHILIE
SALONS DE MASSAGE
SANG
SARRIETTE
SATURNALES
SATYRIASIS
SCARIFICATIONS
SCATOLOGIE
SCOPOPHILIE
SCULPTURE DES POILS PUBIENS
SEINS
SEX RINGS
SEX SHOPS
SEX SHOWS
SEXE AU TÉLÉPHONE
SEXE RITUEL
SEXOLOGIE
SEXUALITE ILLÉGALE
SEXUALITÉ ORALE
SIDA
SLDÉRODROMOPHILIE
SIÈGE HUMAIN
SIMIOPHILIE
SITOPHILIE
SNUFF MOVIES
SODOMIE
SOIXANTE-NEUF
SOMNOPHILIE
SONDE
SOUILLURES
SOUMISSION
SOUPEUR
SOUS-PERSONNALITÉ
SPECTACLES ÉROTIQUES
SPECTROPHILIE
SPÉCULUM
SPERMOPHILIE
SPLITING
STIGMATOPHILIE
STRIP-POKER
STRIP-TEASE
SUBINCISION
SURCHARGE SENSORIELLE
SUSPENSION
SUTEE
SUTURE
SWITCH
SYBIAN
SYMPHOROPHILIE
SYPHILIS
TANTRISME
TAPHÉPHILIE
TATOUAGE
TAUROMACHIE
TEASING (RETARDEMENT)
TÉLÉGONIE
TÉLÉPHONE ROSE
TÉLÉPHONICOPHILIE
TESTICULES
THALPOTENTIGINIE
THÉ
TIMOPHILIE
TORTURE
TOUCHER
TOURNIQUETS
TRAITE DES BLANCHES
TRANSSEXUEL
TRAVESTISME
TRAZONDONE
TRICHOMONAS
TRICHOPHILIE
TRIOLISME
URINE
UROPHAGIE
UROPHILIE
URTICATION
VAGINITE
VAIGRE
VAMPIRISME
VENTE AUX ENCHÈRES
VERGE
VERTIGE
VICTORIANISME
VIERGE, VIRGINITÉ
VIOL
VISUALISATION
VIRAGOPHILIE
VITAMINE
VOMI
VOYEURISME
WEIGHT TRAINING
XÉNOPHILIE
YOHIMBINE
YONI
ZÉLOPHILIE
ZOOPHILIE

Hors ligne Gemani
#3
Avatar du membre
Messages : 6737
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: La Luxure

Message le 14 mars 2014, 08:38

http://www.gutenberg.org/ebooks/24766

ÉTUDE MÉDICO-LÉGALE
PSYCHOPATHIA SEXUALIS
AVEC RECHERCHES SPÉCIALES SUR L'INVERSION SEXUELLE
PAR
LE DR R. VON KRAFFT-EBING
PROFESSEUR DE PSYCHIATRIE ET DE NEUROPATHOLOGIE À L'UNIVERSITÉ DE VIENNE
TRADUIT SUR LA HUITIÈME ÉDITION ALLEMANDE
PAR
ÉMILE LAURENT ET SIGISMOND CSAPO
PARIS
GEORGES CARRÉ, ÉDITEUR
3, RUE RACINE, 3
1895
PRÉFACE

Peu de personnes se rendent un compte exact de la puissante influence que la vie sexuelle exerce sur les sentiments, les pensées et les actes de la vie intellectuelle et sociale.

Schiller, dans sa poésie: Les Sages, reconnaît ce fait et dit: «Pendant que la philosophie soutient l'édifice du monde, la faim et l'amour en forment les rouages.»

Il est cependant bien surprenant que les philosophes n'aient prêté qu'une attention toute secondaire à la vie sexuelle.

Schopenhauer, dans son ouvrage: Le monde comme volonté et imagination 1, trouve très étrange ce fait que l'amour n'ait servi jusqu'ici de thème qu'aux poètes et ait été dédaigné par les philosophes, si l'on excepte toutefois quelques études superficielles de Platon, Rousseau et Kant.

Note 1: (retour)

T. II, p. 586 et suiv.

Ce que Schopenhauer et, après lui, Hartmann, le philosophe de l'Inconscient, disent de l'amour, est tellement erroné, les conclusions qu'ils tirent sont si peu sérieuses que, en faisant abstraction des ouvrages de Michelet 2 et de Mantegazza 3, qui sont des causeries spirituelles plutôt que des recherches scientifiques, on peut considérer la psychologie expérimentale et la métaphysique de la vie sexuelle comme un terrain qui n'a pas encore été exploré par la science.

Note 2: (retour)

L'Amour.

Note 3: (retour)

Physiologie de l'amour.

Pour le moment, on pourrait admettre que les poètes sont meilleurs psychologues que les philosophes et les psychologues de métier; mais ils sont gens de sentiment et non pas de raisonnement; du moins, on pourrait leur reprocher de ne voir qu'un côté de leur objet. À force de ne contempler que la lumière et les chauds rayons de l'objet dont ils se nourrissent, ils ne distinguent plus les parties ombrées. Les productions de l'art poétique de tous les pays et de toutes les époques peuvent fournir une matière inépuisable à qui voudrait écrire une monographie de la psychologie de l'amour, mais le grand problème ne saurait être résolu qu'à l'aide des sciences naturelles et particulièrement de la médecine qui étudie la question psychologique à sa source anatomique et physiologique et l'envisage à tous les points de vue.

Peut-être la science exacte réussira-t-elle à trouver le terme moyen entre la conception désespérante des philosophes tels que Schopenhauer et Hartmann 4 et la conception naïve et sereine des poètes.

Note 4: (retour)

Voici l'opinion philosophique de Hartmann sur l'amour: «L'amour, dit-il dans son volume La Philosophie de l'Inconscient (Berlin, 1869, p. 583), nous cause plus de douleurs que de plaisirs. La jouissance n'en est qu'illusoire. La raison nous ordonnerait d'éviter l'amour, si nous n'étions pas poussés par notre fatal instinct sexuel. Le meilleur parti à prendre serait donc de se faire châtrer.» La même opinion, moins la conclusion, se trouve aussi exprimée dans l'ouvrage de Schopenhauer: Le Monde comme Volonté et Imagination, t. II, p. 586.

L'auteur n'a nullement l'intention d'apporter des matériaux pour élever l'édifice d'une psychologie de la vie sexuelle, bien que la psycho-pathologie puisse à la vérité être une source de renseignements importants pour la psychologie.

Le but de ce traité est de faire connaître les symptômes psycho-pathologiques de la vie sexuelle, de les ramener à leur origine et de déduire les lois de leur développement et de leurs causes. Cette tâche est bien difficile et, malgré ma longue expérience d'aliéniste et de médecin légiste, je comprends que je ne pourrai donner qu'un travail incomplet.

Cette question a une haute importance: elle est d'utilité publique et intéresse particulièrement la magistrature. Il est donc nécessaire de la soumettre à un examen scientifique.

Seul le médecin légiste qui a été souvent appelé à donner son avis sur des êtres humains dont la vie, la liberté et l'honneur étaient en jeu, et qui, dans ces circonstances, a dû, avec un vif regret, se rendre compte de l'insuffisance de nos connaissances pathologiques, pourra apprécier le mérite et l'importance d'un essai dont le but est simplement de servir de guide pour les cas incertains.

Chaque fois qu'il s'agit de délits sexuels, on se trouve en présence des opinions les plus erronées et l'on prononce des verdicts déplorables; les lois pénales et l'opinion publique elles-mêmes portent l'empreinte de ces erreurs.

Quand on fait de la psycho-pathologie de la vie sexuelle l'objet d'une étude scientifique, on se trouve en présence d'un des côtés sombres de la vie et de la misère humaine; et, dans ces ténèbres, l'image divine créée par l'imagination des poètes, se change en un horrible masque. À cette vue on serait tenté de désespérer de la moralité et de la beauté de la créature faite «à l'image de Dieu».

C'est là le triste privilège de la médecine et surtout de la psychiatrie d'être obligée de ne voir que le revers de la vie: la faiblesse et la misère humaines.

Dans sa lourde tâche elle trouve cependant une consolation: elle montre que des dispositions maladives ont donné naissance à tous les faits qui pourraient offenser le sens moral et esthétique; et il y a là de quoi rassurer les moralistes. De plus, elle sauve l'honneur de l'humanité devant le jugement de la morale et l'honneur des individus traduits devant la justice et l'opinion publique. Enfin, en s'adonnant à ces recherches, elle n'accomplit qu'un devoir: rechercher la vérité, but suprême de toutes les sciences humaines.

L'auteur se rallie entièrement aux paroles de Tardieu (Des attentats aux mœurs): «Aucune misère physique ou morale, aucune plaie, quelque corrompue qu'elle soit, ne doit effrayer celui qui s'est voué à la science de l'homme, et le ministère sacré du médecin, en l'obligeant à tout voir, lui permet aussi de tout dire.»

Les pages qui vont suivre, s'adressent aux hommes qui tiennent à faire des études approfondies sur les sciences naturelles ou la jurisprudence. Afin de ne pas inciter les profanes à la lecture de cet ouvrage, l'auteur lui a donné un titre compréhensible seulement des savants, et il a cru devoir se servir autant que possible de termes techniques. En outre, il a trouvé bon de n'exprimer qu'en latin certains passages qui auraient été trop choquants si on les avait écrits en langue vulgaire.

Puisse cet essai éclairer le médecin et les hommes de loi sur une fonction importante de la vie. Puisse-t-il trouver un accueil bienveillant et combler une lacune dans la littérature scientifique où, sauf quelques articles et quelques discussions casuistiques, on ne possède jusqu'ici que les ouvrages incomplets de Moreau et de Tarnowsky.

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »