Existe-t-il des Démons Générés et d'Autres Dégénérés ?

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Avatar du membre
Messages : 6362
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Existe-t-il des Démons Générés et d'Autres Dégénérés ?

Message le 16 octobre 2011, 07:57

Bien que je puisse me tromper, il me plaît d'imaginer deux catégories de démons :

Je regrouperai dans le premier cercle : les plus puissants démons, qui proviennent d'états angéliques supérieurs mais qui sont tombés et devenus Hanasmussens de la 4ème catégorie : 4 Types d'Hanasmussens : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =137&t=475 Ce qui a donné les Belzebuth (qui fut l'un d'eux à l'époque du Jeshua), Andrameleck, Ahriman, Lilith, Nahémah, etc... Ceux-ci ont une volonté qui leur permet de soumettre les êtres humains, de les posséder. Ils président souvent sur des légions de démons moins importants - nommés dégénérés parce qu'anciennement éveillés.

Dans le second, je mettrai les créations malheureuses des êtres humains qui s'adonnent de leur propre volonté à de fâcheuses habitudes ou des perversions, ce qui les en rend esclave. Cependant, j'y ajouterai un certain nombre de démons générés par d'autres êtres humains mais qui auraient échappé à leur créateur à la mort de celui-ci ou pour d'autres raisons, qui se sont enfuis sans être éliminés et viennent s'implanter ici et là en fonction des affinités détectées. Ces démons seraient appelés générés avec une amplitude d'action plus limitée que ceux appartenant au premier groupe.

Par exemple, il me semble bien que Samael dit qu'il a créé des démons dans son passé, par exemple celui de luxure à l'epoque de Don Juan Tenorio... Or quand le bourreau cosmique a éliminé cet ego de luxure de Samael, le démon est parti droit à l'Abîme. Mais, Samael a gagné en échange la vertu de la Chasteté.

D'ailleurs même après que le démon soit renvoyé en Enfer, il y a un second travail plus compliqué à fournir par l'éradiquer complètement :
Déjà, ma Mère m'avait instruit à fond ; transformée en véritable pleureuse, elle avait navigué avec moi dans la barque de Charon, elle m'avait démontré la dissolution du moi pluralisé, et finalement elle m'avait enseigné que le mental, même dépourvu d'egos, garde ses tendances mauvaises.

O mon Dieu !, le moi pluralisé, lorsqu'il se dissout, laisse dans le mental ses germes de perdition.

Les yogis disent qu'il faut frire ces semences, les incinérer, les réduire en poussière cosmique.

Il est urgent de comprendre que le moi renaît comme la mauvaise herbe à partir de ses propres semences.

Je devais donc incinérer les mauvaises semences de cette herbe vénéneuse ; il me fut nécessaire d'entrer dans la région purgatoriale du monde moléculaire inférieur pour y brûler la pépinière du moi-même.
passage extrait du sujet : Le boulot au Purgatoire : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=91&t=478

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »