Ego de la trahison

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Hors ligne Alpha
#1
Messages : 26
Enregistré le : 21 août 2011

Ego de la trahison

Message le 17 octobre 2011, 10:08

Cher et auguste forum,

Malgré plus de 23 années d'études samaéliennes derrière moi, il arrive, il advient toujours qu'il m'échappe des éléments de base de l'enseignement. Mes échanges privés avec deux membres de ce forum m'ont conduit incidemment à encrer d'avantage dans mon psychisme cette parole du Maître qui dit que l'ego affleure spontanément à la surface dans nos contacts avec les autres.

J'avais très mal assimilé cette parole du Maître, croyant que la manifestation de l'ego est invariablement lié aux actes que nous posons, et dans mon travail psychologique au quotidien, je me focalisais sur l'autoobservation, sur mes actes, et cela ne me permettait pas d'avancer. Un échange assez intense dans la journée d'hier, environ 3h 30 minutes avec Patrick Ofakem, que sa Monade lui accorde toutes ses bénédictions, où lui contant une certaine circonstance de mon existence, où en relation avec les faits, j'étais apparemment complètement innocent, il m'a dit que de rechercher la cause dans mon psychisme, sinon cette cause me poursuivra durant toute mon existence, j'ai entrepris après la fin de notre échange, de me consacrer à une introspection intense, vous pouvez imaginer de hier 15h, jusqu'à ce que j'aille au lit vers 23h, et durant une bonne partie de la nuit, et ce n'est que ce matin que la Vierge, dans sa bonté infinie, m'a permis d'avoir un tableau rétrospectif des faits de mon actuelle existence, en relation avec les 20 dernières années, rétrospection qui m'a permis de mettre en évidence un ego, que je pourrai appeler ego de la trahison.

Mère, Père, Fils sont conscients qu'au cours de cette existence, jamais je n'ai agi sous le joug de cet ego, car pour une raison qui échappe à mon entendement, j'ai toujours agi selon les Lois de la Cavalerie: Honnêteté, Intégrité, Miséricorde. Cependant en observant donc rétrospectivement ces 20 dernières années, je me suis rendu compte qu'au contact avec les gens, cet ego de la trahison se manifestait toujours: Très peu de personnes se sentent tenues de respecter les engagements qu'elles ont pris avec ma personne. Elles prennent toujours des engagements, que je suis dans une profonde tristesse obligé de constater qu'elles n'ont pas pris la mesure de leur engagement. Ce constat m'a donc permis de comprendre que cette situation était en relation avec de vives réminiscences de mes existences antérieures, car nous devons payer pour les actes que nous avons posé, tant que nous avons l'ego encore vivant dans notre conscience. Et il se trouve incidemment que même si dans cette existence, je me suis éloigné délibérément de tout ce qui a trait à la trahison, il n'en demeure pas moins que cette entité est présente dans mon psychisme, et se projete télépathiquement à travers l'espace, pour se manifester dans les actes que je subis des autres.

Ayant mis à jour l'existence de cet ego, il n' y a pas de doute que je ne serai pas tranquile jusqu'à ce que la Sainte Vierge m'accorde la Grace de décapiter cette entité. Je me suis levé ce matin avec la ferme intention de partager avec vous cette découverte sur le travail psychologique. Nous sommes tous ensembles sur le chemin, et devons mettre à la disposition de tous nos expériences, afin que se servant de celles-ci, les autres puissent avancer, c'est à cela que sert ce forum.

Je vous souhaite un agréable début de semaine.

Que vos Monades vous soient miséricordieuses.

Alpha Omega

Hors ligne Laure
#2
Avatar du membre
Messages : 12
Enregistré le : 10 septembre 2011

Re: Ego de la trahison

Message le 17 octobre 2011, 17:56

Bonjour Alpha,

Je te remercie d'avoir partagé avec nous ,cette situation te concernant.
Cele m'a permis , au travers de la lecture que j'en fait, de prendre conscience de quelque chose d'énorme, de récurrent,que je vis au quotidien et de décider de travailler sur cet ego.
Merci à toi!!
Laure

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »